AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782377312245
496 pages
Éditeur : Sarbacane (15/05/2019)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 72 notes)
Résumé :
Nul ne sait quand le Jardin Sauvage est né.
Violette Hurlevent y entre le jour où elle doit s'échapper en urgence de la maison de sa mère. Loin des soucis de son existence, elle découvre alors un univers immense, caché aux autres humains et peuplé d'êtres aux coutumes étranges. Ici, les loups parlent, les pierres s'animent ; même le temps s'écoule selon de nouvelles lois.

Mais la beauté du Jardin Sauvage cache de nombreux périls. Avec son chi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
Ileauxtresors
  26 décembre 2019
« - On va dire... On va dire que... j'étais une héroïne, et tu étais ma fidèle monture. Et on se cachait dans ce jardin. »
Il ne faut pas plus aux enfants qu'une petite phrase magique pour basculer dans un monde imaginaire où tout devient possible ! Un monde régi par ses propres lois, où l'on peut vivre ses rêves les plus fous... et apprendre à dompter ses angoisses. Mais le Jardin Sauvage que Violette et son fidèle chien Pavel découvrent en fuyant une menace terrible est-il vraiment un monde imaginaire ? Quelles surprises leur réserve-t-il ? Quel rôle la petite fille est-elle amenée à y jouer ? L'univers du Jardin Sauvage est-il complètement déconnecté de sa vie « normale », ou des liens essentiels existent-ils ?
Nous nous sommes laissé entraîner avec grand plaisir dans cette aventure extraordinaire au coeur de la nature - des racines les plus profondes aux cimes les plus vertigineuses, de lacs habités par des êtres insolites à des entrelacs de tiges indociles… L'univers du Jardin Sauvage est merveilleux et inquiétant, dense et foisonnant, délicieusement absurde et parfaitement cohérent. Comme il est réjouissant de l'explorer et d'y trouver peu à peu ses repères !
Mais ce n'est pas tout. Tout cela n'est que le décor d'un récit initiatique qui nous a captivés de bout en bout, porté par une belle écriture imagée, modulée dans le rythme, tour à tour vive, drôle et angoissante. Par les illustrations tout en finesse aussi qui semblent onduler comme une prairie d'herbes hautes – et qui font de ce roman un objet-livre splendide.
Avec une créativité et un talent de conteur impressionnants, Paul Martin affirme ici, dans la droite ligne de Max et les Maximonstres ou d'Alice au pays des merveilles, le pouvoir infini de l'imagination contre les épreuves de la vie. le Jardin Sauvage est aussi un lieu où Violette grandit, comprend comment construire des alliance et trouver des compromis, n'hésitant pas à battre en brèche tous les préjugés pour parvenir à trouver le bien commun dans un écosystème complexe. Au fil des épreuves, Violette apprend à surmonter ses peurs et à s'affirmer, devenant sous nos yeux une héroïne exceptionnelle.
Un roman fascinant comme une montre sans aiguille, féérique comme une pierre qui brille dans les ténèbres. Un texte fabuleusement étrange, émouvant et palpitant qui fait intensément résonner notre imaginaire : l'un de ces trésors de l'enfance tout simplement indispensables !
Lien : https://ileauxtresors.blog/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
orbe
  02 mai 2019
Violette découvre par hasard le jardin sauvage alors qu'elle tente d'échapper à une altercation violente entre ses parents.
Elle trouve tout un monde merveilleux menacé par un grand péril : la grande tempête. Cet événement terrible est d'abord annoncé par différents dangers dont la Horde Verte ou encore la révolte des Trolls.
Pour aider les habitants petits et grands de ce royaume, il lui faudra réussir à réunir un certain nombre d'artefacts mais aussi... beaucoup de courage !
Heureusement, elle sera aidée par son chien Pavel qui l'aide, quand il le veut, à surmonter les épreuves varier qui se présentent devant eux...
Un roman qui m'a tout d'abord attiré par la qualité des graphismes qui accompagnent le texte. Sans avoir encore commencé la lecture je me suis laissée emporter pat le dessin que j'ai trouvé à la fois poétique et merveilleux.
A l'angoisse de la première scène avec l'angoissante ombre que semble faire peser le père sur sa famille, succède un monde entre les minimoys et la célèbre Alice.
Il y a une tension permanente entre la volonté de la jeune héroïne de protéger tous les habitants du Jardin dont elle accepte d'être la protectrice et les dangers qui la guettent.
De la même manière on sent une certaine ambivalence permanente chez la plupart des personnages dont la mystérieuse Lewice dont on ne sait pas très bien si elle sera une alliée ou un adversaire.
C'est donc une course en avant et contre la montre qui fait s'enchaîner les épreuves avant que l'héroïne ne finisse par se retrouver peut-être fasse à des choix .
A lire !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Jangelis
  09 avril 2019
Très gros coup de coeur !
Après vous avoir dit combien j'avais aimé la première moitié du livre, bien entendu, je me suis précipitée sur la suite sitôt reçue. Ou plus exactement, j'ai recommencé ma lecture du début, car j'avais envie de m’immerger de nouveau totalement dans ce jardin et ses étranges habitants.
Et pas de déception, la suite est aussi intense, aussi bien construite et aussi passionnante.
Ce monde est original, terriblement bien décrit et conçu, tout se tient mais tout est totalement inattendu.
On tremble avec Violette et Pavel, on se prend d’amitié pour les personnages improbables qu'ils rencontrent, on voudrait pouvoir apaiser les trolls ou les arbres, on aimerait tous les aider et on espère fort que Violette va réussir sa mission.
J'ai beaucoup aimé qu'il y ait une vraie fin, cohérente et ... ah ben non, je ne vous en dirais pas plus sur la fin !
J'ai aimé que ce ne soit pas que du fantastique, mais que la vie réelle de la fillette ait une place importante dans l’histoire.
J'ai aimé bien entendu l'écriture, les péripéties, les aventures étonnantes.
J'ai aimé sourire souvent, sur des détails, sur des personnages, sur des trouvailles de l'auteur. Les saucisses pêchées dans le lac Chipolata ; l'extraordinaire fonctionnement de l'appareil fourmigraphique, un polaroïd vraiment spécial. ; le jeu de mots très (métro) parisien avec les sangliers Lamark et Colincour ...
Bref, vous avez remarqué, j'ai tout aimé !
Les dessins au trait noir semblent enfantins et nous font étonnamment entrer dans l'ambiance et les lieux.
Et ce livre est superbe ! Une couverture avec des détails en or, un beau papier épais, je ne connais pas les termes techniques, mais contenu et contenant vont vraiment faire de beaux cadeaux !
Après cette lecture, vous ne regarderez plus jamais les rochers, les arbres et les animaux de la même façon !
***
Je laisse ci-dessous la chronique que j'avais proposée après ma lecture de la première moitié du roman, puisqu'elle complète celle-ci :
Pour le moment, il ne s'agit que de la 1e moitié du livre, seule paru. Mais ça m'a tellement plu que je ne résiste pas à le partager ici !
Waouh !! C'est sans doute ce qui définit le mieux ma lecture !!
Vous savez que la fantasy n'est pas mon domaine préféré, et j'entrais donc dans ce (demi) roman sans enthousiasme démesuré.
A petits pas, en me disant que ça me faisait un peu penser à Tobie Lolness.
Et puis, en avançant dans ma lecture, j'ai pensé que ça allait probablement détrôner Timothée de Fombelle, et de loin ! Et finalement, gros coup de coeur. Vivement la suite.
Car ce document est un OLNI !!! Puisque les éditions Sarbacane ont imprimé, sous forme d'un vrai livre relié, la moitié du roman (ou du tome 1 ?) en attendant sa parution le 15 mai.
Et pour l'attendre, on l'attend à présent, avec impatience !
Un univers extrêmement riche, où chaque "catégorie" a sa place (pierre, animaux, jardiniens ...). Des personnages attachants et surprenants.
Passé le prologue, qui nous situe un peu l'action, nous découvrons Violette, 9 ans, une petite fille plutôt malheureuse car, pour fuir un père violent, elle vient de s'installer avec sa mère, et son petit frère dans une "vieille baraque puant le champignon", loin de tout ce qu'elle connaissait jusque là.
Et, toujours pour fuir son père, elle s'échappe dans le jardin sauvage, et va de découvertes en découvertes. Et d'un danger à l'autre aussi.
Mais Violette n'est pas simple spectatrice, et ne cherche pas non plus l'aventure. Très vite, elle comprend qu'on l'attendait dans ce jardin, mais que peut-on attendre d'une frêle petite fille ?
Heureusement aidée par son gentil chien Pavel, qui lui sert même de monture.
J'ai été réellement fascinée par cet univers, même si on a peur, on se sent bien avec Violette dans ce Jardin.
Apparemment, si j'ai bien compris les auteurs, le dessin a précédé le texte, ce qui me parait original pour un roman.
Lien : https://livresjeunessejangel..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Artiola
  17 septembre 2019
J'ai retrouvé mon âme d'enfant avec ‘Violette Hurlevent et le Jardin Sauvage'.
Tous les éléments sont mis en place pour attirer le lecteur. L'écriture est fluide et parfois poétique. Les aventures ne laissent pas de place à l'ennui. Les dessins y sont magnifiques. ( Ils sont attirants, même si j'ai lu le livre dans la version numérique.)
Mais de quoi s'agit- il exactement ?
Pour fuir la dispute de ses parents, Violette s'échappe de la maison et se réfugie dans le jardin. Un autre monde s'ouvre à elle. le jardin s'anime, les animaux parlent. Mais ce n'est pas pour donner de bonnes nouvelles. La grande tempête menace le jardin sauvage et c'est à Violette de trouver les moyens pour venir en aide. L'aventure commence et les rebondissements ne manquent pas.
Dépaysement garanti.
Commenter  J’apprécie          120
DreamBookeuse
  20 mai 2019
Depuis que Violette, son frère et sa mère ont déménagé dans l'ancienne maison de son grand père, Stanislas, rien ne va plus. Sa chambre sent le moisi, la maison est sinistre et le jardin ressemble à une décharge ! Elle en veut à la terre entière, à son frère, à sa mère mais surtout, à son père, sans quoi ils n'auraient pas été obligés de fuir dans ce coin reculé entre ville et campagne où tout semble figé. Tout ? Peut-être pas. Car au delà de sa fenêtre le jardin sauvage s'agite, des bruits courent dans les galeries souterraines, et ses habitants se réveillent.
Et puis elle découvre une photo avec une jeune fille juchée sur un chien, le regard grave, « la protectrice du jardin ». Et elle monte sur Pavel, son fidèle destrier et part à l'aventure. Et il se mit à parler. Et les taupes à discuter. Et les plantes à grogner. Et les pierres à gronder. le jardin sauvage prenait vie et Violette était investi d'une mission.
Mon avis
Quel roman ! Illustré de bout en bout avec des traits fins et sinueux, il nous invite à un voyage merveilleux en compagnie de Violette et des habitants du jardin. « Hurlevent ». Un nom d'héroïne de conte, de princesse guerrière, un nom qui résonnera longtemps sur toutes les lèvres des jardineux. Car Violette Hurlevent n'est pas n'importe qui, c'est la protectrice du jardin, et grâce à elle, il pourra peut-être réchapper de la terrible Tempête qui s'annonce.
Dans ce roman au goût de merveilleux il y a indéniablement une inspiration à la Caroll, Violette semble bel et bien, à l'instar d'Alice, passer de l'autre côté d'un miroir. Elle seule a accès à ce jardin sauvage aux vastes étendues de forêts d'épineux en pelouse aux jardineux, d'océans verts en pyramides de feuilles. Les paysages s'enchaînent et le temps s'arrête. Vraiment ? Pourtant c'est une véritable course contre la montre que doit gagner la jeune fille, car Kaliban n'attend pas. Monstre, ombre menaçante, vide abyssale, tempête, ce qui se prépare en secret n'a rien de bienveillant et Violette doit se préparer pour l'affronter. S'ensuit une chasse aux reliques anciennes du jardin et où l'on retrace le chemin d'une autre protectrice qui partage un lien étrange avec notre héroïne.
N'oubliez pas toutefois que le merveilleux peut-être sombre… et que si les fourmis se transforment en « compagnie des petits chemins », que trois taupes accompagnent Violette, que les chiens se mettent à parler et que les oiseaux sont, parfois, des livres il y a aussi les sapins qui rampent et craquent, la horde verte qui déferle sur le jardin, les glaneurs qui aspirent la vie de leur victime et un chien enragé. On comprend assez vite ce qui se cache derrière Kaliban mais je vous laisse le comprendre par vous-même au cours de votre lecture (parce que oui, vous allez lire ce livre).
J'ai adoré suivre cette jeune héroïne qui montre toute l'innocence et la ténacité des enfants face à l'adversité : elle tient tête à des cailloux, arrangent des alliances à grands renforts de cornichons et chipolatas, et se laisse parfois emportée par sa sauvagerie enfantine (pâquerettes décapitées, touffes d'herbes arrachées…). Pourtant, derrière son courage, se cache aussi des peurs profondes qui resurgissent parfois, une cave sombre dans laquelle elle a été enfermée, ou un père violent. Sans trop entrer dans les détails, l'auteur et le dessinateur rendent compte de ces éléments avec justesse et délicatesse. Petit bémol toutefois sur les relations familiales dont on voit très peu de choses et que j'aurais aimé voir un peu plus approfondies.
Je crois que j'aurais également aimé avoir une carte du Jardin Sauvage, je n'arrivais pas à me repérer et ça me donnait l'impression que le jardin changeait sans cesse, un peu comme les escaliers du château de Poudlard entre Lac Chipolata, Cité Factice, Océan vert et autre Mont dégarni. le Jardin était flou comme une photo polaroïde. Un effet de style qui ne plaira pas à tous mais qui moi, m'a convaincue.
En résumé
Sur fond de récit initiatique où Violette doit apprendre à vaincre ses peurs pour avancer, on entre dans un monde merveilleux où les noms des lieux côtoient avec beaucoup d'humour l'apparence des personnes qui le peuplent. L'héroïne, têtue et sauvage, cache ses larmes derrière un masque de courage convaincant. Intrépide, elle vous entraînera avec elle dans ce jardin aux multiples facettes, empli de poésie et de créatures fantastiques. Un roman en droite ligne d'Alice aux Pays des Merveilles de Lewis Carroll et du Monde de Narnia de C.S. Lewis
Lien : https://lesdreamdreamdunebou..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (3)
Lexpress   09 décembre 2019
C’est le roman incontournable à offrir aux enfants à Noël. Violette Hurlevent et le jardin sauvage, magnifique objet illustré, souffle dans nos imaginaires le vent d’une épopée en rêve majeur.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Ricochet   09 juillet 2019
Les très nombreuses illustrations à la plume concentrent elles aussi beaucoup de poésie dans leur façon aérienne, un peu stylisée, de dessiner les contours et les mouvements. Que du bonheur derrière le malheur de Violette.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Actualitte   07 juin 2019
Avec Violette Hurlevent et le Jardin Sauvage, aux Éditions Sarbacane, Paul Martin imagine une histoire somptueuse, finement illustrée à la plume par Jean-Baptiste Bourgois. Une aventure à la Narnia des plus entraînantes...
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
IleauxtresorsIleauxtresors   22 décembre 2019
En effet, les Trolls se plaisaient à rester inertes. Leur nature minérale, leur poids, leur longévité, tout les portrait à détester le mouvement. C'était peut-être la raison de leur hostilité envers les bêtes et même les plantes : ce qui bouge, court, sautille, pousse et s'agite dans le vent leur semblait à la fois futile et agaçant. Eux tiraient leur force de leur capacité à rester sans faire un geste, sans respirer ni même cligner des yeux, pendant que le reste du monde tournait autour d'eux.
C'est pourquoi ils ne passaient pas à l'attaque. Ils auraient aisément pu ravager la place du marché, piétiner les pauvres protections mises en place par ses occupants, et contraindre ces faibles créatures à leur donner ce qu'ils voulaient. Mais cela n'était pas dans leur nature. Ils préféraient faire ce que savent le mieux faire les pierres : s'enfoncer dans le sol, être des obstacles, plus dur que le bois de chêne, plus patient que le félin à l'affût, jusqu'à ce que leurs adversaires viennent leur donner ce qu'ils demandaient.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
letilleulletilleul   14 juin 2019
Allez ! Elle décide de s’y mettre vraiment et commence à vider le placard. D’abord, enlever les livres moisis et passer un coup d’éponge.
Elle feuillette rapidement les livres de Papi : de vieux cahiers de coloriage, des recueils de contes, des albums aux illustrations vieillottes. C’est bizarre, on dirait plutôt une bibliothèque de fille. Violette a du mal à croire que son grand-père lisait ces trucs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
IleauxtresorsIleauxtresors   15 décembre 2019
- Eh bien, je préférerais que tu me vouvoies. Tu comprends, si je suis une héroïne, c'est important que je montre mon autorité aux gens. Donc, merci de me dire désormais "vous", fidèle destrier !
- Hein ? Te dire "vous" ?
- Oui ! J'ai toujours eu envie qu'on me vouvoie, mais les gens disent toujours "tu" aux enfants. Allez-sois chic !
Le chien se passa la patte gauche sur l'oreille, ce qui était pour lui un signe de grande perplexité. Puis il finit par lâcher :
- Bon. Comme vous voudrez, Violette !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
IleauxtresorsIleauxtresors   15 décembre 2019
- On va dire... On va dire que... j'étais une héroïne, et tu étais ma fidèle monture. Et on se cachait dans ce jardin. Le jardin fantastique. Euh, non, pas fantastique. Le jardin...
Vu d'ici, le jardin semble totalement différent. Les silhouettes tordues des arbres, les herbes fouettées par le vent, les allées envahies d'orties et de ronces... Tout lui apparaît mille fois plus déroutant, mille fois plus vaste. Et le nom la frappe comme une évidence.
- Le Jardin Sauvage !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
letilleulletilleul   14 juin 2019
Violette Hurlevent sent la colère bouillonner en elle. Contre qui ? Dur à dire. Contre sa mère, qui les a forcés à emménager dans cette vieille baraque puant le champignon ? Contre son frère, Ivan, qui passe son temps à pleurer ? Contre sa chambre sinistre ? Contre ce quartier coincé entre la route et la voie ferrée, ni ville ni campagne mais loin de tout ? Contre ce jardin misérable ?
Oui… Contre tout ça. Et contre son père, bien sûr, sans qui il n’y aurait pas eu besoin de s’enfuir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Video de Paul Martin (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paul Martin
Retrouvez votre coffret de Noël manga dans notre librairie en ligne ! :
Le doudou qui n'aimait pas les enfants de Séverine de La Croix et Pauline Roland aux éditions Jungle Maman Ours déménage de Ryan T. Higgins et Françoise de Guibert aux éditions Albin Michel Pas de cadeau pour les bêtes de Paul Martin et Antonin Louchard aux éditions Seuil Jeunesse
autres livres classés : merveilleuxVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1159 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

.. ..