AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Édouard Jimenez (Traducteur)
ISBN : 2221110587
Éditeur : Robert Laffont (30/11/-1)

Note moyenne : 3.41/5 (sur 49 notes)
Résumé :
Un logicien reçoit une démonstration mathématique écrite en lettres de sang par un tueur en série. Aidé d'un doctorant argentin, il cherche à résoudre l'enigme mêlant passion et mystères pythagoriciens
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Jipi
  08 février 2019
Ici se trouve la vérité absolue, tout est faux.
Ce qui est vrai, est confus, désordonné, imprévisible.
Une suite logique de nombres adopte la clef des champs en devenant soudainement déstructurée.
Des repères sécurisants sont défaits par les apparences d'un monde dépendant de désastres naturels qu'il ne peut que subir sans pouvoir les dominer.
La régularité de Pi, du nombre d'or, d'un flocon de neige et de la suite de Fibonacci, s'effondrent dévorés par l'impondérable.
L'imprévisible est notre fardeau.
La beauté et l'harmonie sont traquées continuellement par la dérive spontanée et incompréhensible des éléments.
Philosophes et mathématiciens otages d'un environnement incertain se disputent la résolution de l'équation suprême pendant qu'une nature ingérable n'en fait qu'à sa guise.
Les nombres incohérents reprennent rapidement leurs suprématies anarchiques en malmenant une évolution se devant de valider l'ordre et le désordre comme le blason de son quotidien.
Pendant que nos yeux se grisent de ces formules et de ces symboles millénaires et mystérieux, compagnons de nos fringales de comprendre ce qui régit le monde.
A l'aide de quelques parcelles persuasives démontrant la faiblesse de nos équations éternellement remises en questions par l'apparition soudaine du chaos.
L'épilogue où bien des choses s'éclairent sur les divers conditionnements perceptibles ou non que nous subissons ou activons chez nos semblables ne semble qu'entretenir encore pour longtemps que la tapisserie de nos errances.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Nelja
  08 mai 2012
L'intrigue policière est sympathique mais pas transcendante. Je n'avais pas deviné les détails, et il ne reste aucune incohérence dans la résolution, mais je n'ai pas eu de grosse surprise non plus. Certaines des fausses pistes sont juste des fausses pistes qui ne dissimulent pas d'encore plus sombre secret. Cela rend la lecture moins amusante, mais plus "réaliste", d'une certaine façon.
Le protagoniste, un étudiant argentin en post-doc, est surtout un personnage point de vue, (qui a droit en plus à une histoire romantique sans grand intérêt) et c'est l'"éminent logicien" Arthur Seldom qui fait le plus gros de l'enquête (il a écrit un livre sur les suites, dont un chapitre parle des tueurs en série) qui est le personnage intéressant.
Ce qui m'a plus dans ce livre, ce sont les discussions entre personnages. Ca ne parle jamais de mathématiques d'un point de vue technique. Mais les dialogues sur les interprétations philosophiques de certains points mathématiques, l'histoire des pythagoriciens, la démonstration du théorème de Fermat, d'autres sujets comme la littérature, la musique (ou les crimes en série) sont renseignées de façon impeccable, très intéressantes et appropriées au niveau culturel des protagonistes. Certaines contiennent des indices sur la résolution, d'autres sont là juste pour la caractérisation... mais elles sont toutes réjouissantes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ninon16
  06 décembre 2018
une amie m'a offert ce livre pour mon anniversaire, partant de l'idée que j'aimais la lecture et l'espagnol et donc qu'il fallait que le cadeau mixe les deux, et elle a eu parfaitement raison. Je ne connaissais pas du tout ce roman avant (ni le film, d'ailleurs) et j'avais un peu peur du côté sciences et mathématique annoncé dès le titre (vous la voyez arriver la littéraire ?). Mais au final ouf j'ai réussi à suivre et j'ai passé un bon moment avec ce livre d'enquête.
On suit un jeune argentin fraîchement débarqué à Oxford et qui assiste malgré lui à une scène de crime. Outre le décalage entre mode de vie latino-américain et britannique parfois souligné, notre personnage principal, en compagnie d'Arthur Seldom, un mathématicien de renom et qui semble intimement relié à cette affaire, s'intéresse particulièrement à la psychologie de celui qui commet ces crimes pour essayer de découvrir de qui il s'agit. Habilement menée, l'enquête nous pousse à soupçonner l'un après l'autre plusieurs personnages grâce à des signes discrètement semés de-ci de-là.
le seul bémol à cette histoire est le ton extrêmement flegmatique que je lui ai trouvé. On sent que notre étudiant argentin reste malgré ses réflexions spectateur du véritable personnage principal, Arthur Seldom, et l'histoire semble avancer pas à pas sans véritable accélération ni montée de suspense, y compris lors de la découverte d'un nouveau meurtre.
La fin était pas mal du tout, apportant un retournement de situation qui nous fait reconsidérer l'histoire entière, ainsi que le rôle de chaque personnage. L'aspect mathématique a bien été utilisé au service de l'enquête pour la rendre mystérieuse, c'est réellement ce qui fait de cette histoire sa particularité.
Et le lire en espagnol ? à part certains mots spéciale connotation latino-américaine et argentine, le vocabulaire est dans l'ensemble simple mais permet tout de même de progresser grâce à certaines structures et à du vocabulaire spécialisé dans certains champs. Je le recommanderais pour un niveau B2 minimum, voire B1 si motivé !
Lien : https://livresdecoeur.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Apikrus
  27 mai 2011
Sur un ton léger, l'auteur part d'une histoire a priori banale pour dévier vers une intrigue finalement plutôt alambiquée. Quelques digressions sur l'histoire des idées et des mathématiques n'apportent pas grand chose au récit mais ne nuisent pas pour autant au livre. Ce roman policier est original et très agréable à lire, nulle surenchère de violences à déplorer ici - ça devient rare dans ce genre de littérature.
Commenter  J’apprécie          30
pasiondelalectura
  03 avril 2019
Un bon polar écrit par cet auteur argentin qui est aussi mathématicien. Il vient de publier "Les crimes d'Alice" qui reprend quelques personnages :le Professeur de Logique Seldom, l'étudiant argentin et l'inspecteur de police. Mais les deux livres peuvent parfaitement se lire séparément.
Ici, sur fond matheux, nous avons un récit qui se tient avec une fin un peu farfelue mais qui laisse l'impression de lire "intelligent".
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
PhilippeSAINTMARTINPhilippeSAINTMARTIN   24 novembre 2016
La musique est aussi abstraite que les mathématiques : elle ne peut pas distinguer des catégories morales.
Commenter  J’apprécie          80
DanieljeanDanieljean   20 novembre 2015
Il n'y a pas un conditionnement kantien, mais à coup sûr une esthétique de simplicité et d'élégance qui gouverne également la formulation de conjectures ; les mathématiciens considèrent que la beauté d'un théorème exige certaines proportions divines entre la simplicité des axiomes au point de départ, et la simplicité de la thèse à l'arrivée. Le laborieux, l'ennuyeux, a toujours été réservé au chemin entre les deux, à la démonstration.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
IJKLM__PIJKLM__P   24 janvier 2019
Le pouvoir de séduction des conjectures psychiatriques est très intéressant. Même si elles sont fausses, voire absurdes, elles se révèlent toujours plus attrayantes qu’un raisonnement logique. Les gens éprouvent une résistance naturelle, une méfiance instinctive à l’encontre des schémas rationnels.
Commenter  J’apprécie          00
DanieljeanDanieljean   20 novembre 2015
Dans la pensée d'un mathématicien, le plus précieux est ce moment solitaire de la première intuition.
Commenter  J’apprécie          10
IJKLM__PIJKLM__P   24 janvier 2019
Les mathématiciens considèrent que la beauté d’un théorème exige certaines proportions divines entre la simplicité des axiomes au point de départ, et la simplicité de la thèse à l’arrivée.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Guillermo Martínez (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Guillermo Martínez

Interview de Guillermo Martinez pour son roman "Moi aussi, j'ai eu une petite amie bisexuelle"
Retrouvez le roman "Moi aussi, j'ai eu une petite amie bisexuelle" sur Fnac.com : http://livre.fnac.com/a6573483/Guillermo-Martinez-Moi-aussi-j-ai-eu-une-pet...
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature espagnole et portugaise>Romans, contes, nouvelles (822)
autres livres classés : oxfordVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
302 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre
.. ..