AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2368860592
Éditeur : NeoBook (26/05/2014)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Un soir de tempête, deux silhouettes franchissent la frontière franco-espagnole et trouvent refuge à Barras, petit village du Sud-ouest de la France. Nous sommes en 1936 et la guerre civile fait rage en Espagne. Antonio et sa femme Louisa, enceinte, décide de fuir leur pays natal afin de voir grandir leur enfant dans la paix. Barras est réputé pour accueillir les exilés, mais le village est aussi connu pour abriter une maison close, dont la notoriété dépasse large... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Capucine214
  29 mai 2017
Ce livre m'a été aimablement offert par la maison d'édition "Neofiction" en échange d'une critique et je les en remercie.
Ce qui m'a attiré en premier lieu c'est la couverture que je trouve très sympathique et tape à l'oeil. le décor est posé. La maison jaune c'est la maison close du village de Barras. Mais Barras, ce n'est pas que cela. C'est un lieu d'accueil et d'entraide pour les réfugiés qui fuient l'Espagne. Antonio veut offrir autre chose que la guerre à sa jeune épouse et son enfant à naître. Ils franchissent la frontière et arrive dans ce village qui leur offre, le gite, le couvert, le soutien et le travail. Mais voilà Antonio ne peut rester indifférent à ce qui se passe dans son pays. Après avoir mis sa famille à l'abri, il repart là-bas pour reconquérir un monde qui n'existe plus. Fait prisonnier, il est exécuté. Malgré la naissance de Pablo, Louisa ne peut survivre à son époux. D'où une question cruciale pour les barrésiens : que fait-on de Pablo, ce pauvre petit bonhomme âgé de quelques semaines ? Sa mère ayant trouvé du travail dans la maison jaune, et lui y ayant poussé ses premiers cris, c'est tout naturellement que Pablo se voit confier aux bons soins de Madame Raymonde et de ses "filles".
Comment rester indifférent face à ses femmes qui vendent leur corps pour vivre mais qui ont un coeur énorme et qui toutes ensembles donnent le meilleur à Pablo. Pablo qui résistent aux moqueries quant à son lieu de naissance, Pablo qui est doué pour le dessin, Pablo qui rêve de liberté et d'autre chose qu'une maison close. Beaucoup de sensualité et de pudeur se dégagent de ces portraits de femmes. Et puis il y a les autres, les habitants du village qui sont aussi vrais que nature. Les guéguerres entre voisins, les querelles qui durent depuis des générations et se transmettent d'enfants à enfants. le maire qui gère sa commune comme un général, un instituteur qui n'est pas le dernier à faire des cachoteries, le boucher, l'épicier et bien sur le curé. Tous ces personnages donnent vie à ce village qui se retrouve coupé en deux car il faut sauvé la maison jaune.
Tout y est et c'est un vrai plaisir de lecture, de douceur, de savoir vivre. Bref une très bonne découverte littéraire qu'il aurait été dommage de zapper.

Lien : http://jelisquoi.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Camilleseslivres
  12 septembre 2017
Voilà l'histoire d'une vie, d'un enfant à naître, dont les deux parents, Antonio et Louisa doivent fuir l'Espagne pour sa survie.
J'ai aimé la simplicité de l'écriture, très fluide. La façon dont l'auteur nous raconte la vie des parents de Pablo, leur jeunesse, leur amour, leur fuite vers la France pour un avenir meilleur. J'ai été touché par leur intégration, les mains tendus vers ce couple, la façon dont ils ont été adopté dans le village de Barras.
Puis il y aura la Maison Jaune, ce bordel où la mère de Pablo finira ses jours et où l'enfant sera élevée avec ses filles de joie. La thématique de la prostitution est donc bien présente mais je me suis attachées à ses femmes, leurs histoires et leurs personnalités très différentes.
C'est une très belle histoire, où on va grandir avec Pablo. Je me suis attachée à ce petit garçon au milieu de cet univers féminin, plein de volupté, de tendresse et de sensualité. J'ai imaginé les sentiments de chacune pour ce petit garçon qui deviendra un homme. J'ai aimé les rapports entre les personnages, plein d'amour et d'attention.
J'ai trouvé très intéressant d'aborder ce sujet sensible des maisons closes dans ce petit village de campagne, qui à l'époque devait diviser les habitants. Et le fait de le vivre dans les yeux d'un jeune garçon, qui devient adolescent puis un homme est bouleversant car on voit les sentiments profonds de chacun des personnages, au delà du métier de ses filles.
Malgré la simplicité (= facile à lire, abordable), j'ai trouvé beaucoup de profondeur au texte : Pablo ne doit jamais oublier ses racines et ne jamais oublier ceux et celles qui ont fait de lui un Homme.

Mes grands parents ont fuit l'Espagne sous Franco, et m'ont souvent raconté des bribes de leur enfance, de leurs rencontres et de leur intégration... Tout comme Pablo avec la Maison Jaune, ils m'ont prouvé que malgré leur nouvelle vie construite en France, ils n'ont jamais oublié leurs racines...

Même si je lis peu de romans, celui ci m'a vraiment touché. Une histoire à la fois simple, pleine de poésie et d'amour, mais aussi pleine de réalisme. Il m'a emporté, fait voyager dans le temps et m'a surtout ému.

Une véritable invitation au voyage et à l'ouverture d'esprit.
Lien : https://camilleetseslivres.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Entournantlespages
  06 décembre 2015
Louisa et Antonio vivent en pleine guerre civile espagnole. Pour vivre en sûreté avec leur futur enfant, ils se réfugient à Barras, une vie qui accueille les exilés de la guerre. Mais bientôt Antonio va retourner se battre laissant sa femme se débrouiller dans cette nouvelle vie de travail à la maison jaune, une maison close tenue par Madame Raymonde. Profondément croyante, elle répugne à y aller, mais ne trouvant aucune alternative, elle va accepter un emploi en ce lieu de débauche.
Mais bientôt Louisa et Antonio vont périr et laisser leur enfant Pablo aux mains de Madame Raymonde qui va l'élever entouré de toutes ces "femmes-objets". Cette partie-là de l'histoire peine à arriver, la première partie faisant référence exclusivement à l'arrivée du couple à Barras et le nouveau mode de vie de Louisa alors qu'elle est enceinte et qui doit subvenir à ses besoins. Même si j'ai trouvé cette partie parfois un peu longue, j'ai tout de même apprécié découvrir l'opinion de cette future mère face au futur foyer de son fils qu'elle ne voit que comme un lieu de perdition.
La deuxième partie m'a davantage intéressé, découvrant l'éducation de Pablo parmi toutes ces femmes, comment il appréhende cet endroit et les femmes en général, son goût pour la peinture et ses voyages qui l'amène jusqu'à Paris, mais où il n'oubliera pas sa ville natale. L'écriture m'a encore une fois bien plu, restant simple et naturelle. Une certaine douceur se dégage de ce récit et du style qui m'a beaucoup touché.
Lien : http://entournantlespages.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : guerre civile espagnoleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Où que tu ailles..." de Vincent Martorell.

Au début de la nouvelle "Corpus", de combien de morceaux est constitué le cadavre ?

2
4
6
8

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Où que tu ailles... de Vincent MartorellCréer un quiz sur ce livre