AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9781500925895
176 pages
CreateSpace Independent Publishing Platform (01/10/2014)
4.04/5   28 notes
Résumé :
Résumé :
Flamme est apprentie comédienne et célibataire. Le 1er janvier, elle se pose un ultimatum : si elle n’a pas obtenu un seul rôle payé ou rencontré l'amour avec un grand A avant son anniversaire, elle abandonne la course aux rêves.
Car est-il raisonnable à 39 ans de croire encore au père Noël ?

Ce livre a été remplacé par une nouvelle édition portant le titre "La rousse qui croyait au père Noël a 39 ans". Le deuxième tome de la sé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
4,04

sur 28 notes
5
8 avis
4
15 avis
3
2 avis
2
1 avis
1
0 avis

Valmyvoyou_lit
  25 mars 2018
Résumé
Flamme est une jeune femme (cela me fait plaisir de dire jeune 😀) proche de la quarantaine. Il y a dix ans, elle a révolutionné sa vie. Elle a quitté un travail qui lui faisait bien gagner sa vie. Mais surtout, cela fait une décennie qu'elle est célibataire, avec l'abstinence sexuelle qui peut aller de pair.
Six mois avant ses quarante ans, elle décide de reprendre sa vie en main et de vivre ses rêves. Elle s'offre une semaine de vacances en Club, à Indinonis, une île paradisiaque.
Mon avis
Étant une rousse de quarante ans + 360 jours, j'ai été attirée par cette histoire. 😀
Il y a plusieurs années, je lisais beaucoup de chick-list. Or, hormis, les livres de Sophie Kinsella, je ne le fais plus. En lisant La rousse qui croyait au Père Noël, j'ai pensé que ce roman faisait un bien énorme. Quel plaisir de se détendre et de rire !
Bien que je ne sois pas célibataire, j'ai compris Flamme, une femme timide, mais qui essaie de cacher son malaise lorsque les yeux sont braqués sur elle. Elle veut être une femme libérée mais sa personnalité lui permet-elle de se lâcher ?
Il est facile de s'identifier à Flamme. Comme elle, j'ai l'impression que les dix dernières années sont passées très vite, et j'oublie que je n'ai plus trente ans. Certaines des situations qu'elle vit peut faire remonter des souvenirs plus ou moins proches.
Mais, ce livre, c'est une tranche de rigolade. Et cela fait du bien ! Je me suis marrée. Il faut dire que les termes utilisés et surtout les comparaisons sont désopilants. L'humour de Suzanne Marty m'a fait rire du début à la fin. Il y a du comique de situation et de langage.
La suite sur mon blog
Lien : http://www.valmyvoyoulit.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
IdeesLivresMandarine
  29 novembre 2015
Tout d'abord, la couverture est, je trouve, magnifique et nous donne envie de rêver. Donc, pour un premier contact, cela a donc plutôt bien commencé ! …
Allez, je ne vous fais pas attendre pour vous dire que j'ai vraiment aimé ce petit livre. Je l'ai lu en une petite après-midi sans voir le temps passer avec un réel plaisir. J'ai même beaucoup ri quelque fois tellement l'humour grinçant, vrai et drôle de l'auteure m'a prise au dépourvu.
Même si le premier chapitre est essentiellement la présentation de Flamme, notre personnage principal, l'histoire vous happe d'un coup par le ton franc et décapant. Ce court chapitre est bourré de vitalité, d'humour, de peps, et on a envie que d'une seule chose, CONTINUER ! Donc, autant vous avouer tout de suite que j'ai tourné les pages jusqu'à la dernière sans m'arrêter ….
Je ne veux pas dévoiler l'histoire, mais je peux vous dire que l'on suit avec plaisir Flamme tout au long du livre dans ses pérégrinations et ses aventures malheureuses et heureuses. J'avoue que quelques fois, on pourrait même se reconnaitre dans certaines situations cocasses…
En dehors du côté drôle, il y a un autre aspect du livre plus sérieux, plus doux qui m'a étonné et qui m'a fait même réfléchir. Et j'avoue que j'ai apprécié ces petits moments de réflexion et de poésie qui tombent de temps en temps. Je vous donne un exemple : « Rêver c'est se projeter dans l'impossible, imaginer une route interminable et semée d'embûches, une route qui peut te perdre définitivement… ». Ben moi, quand je lis cela, j'adore !
Conclusion : Ce livre vous fera rire, vous fera du bien. Il sera plus efficace qu'une aspirine ou qu'un cachet de vitamines C. C'est un livre que je qualifierai de « Feel-good » sans problème. En effet, Suzanne Marty vous communique une énergie et une bonne humeur à toute épreuve.
A lire ! A offrir aux amies pour Noël ! A consommer sans modération !
Lien : http://ideeslivres.jimdo.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
malvina75
  27 octobre 2014
La rousse qui croyait au père noël, de Suzanne Marty
Avant mon partenariat avec Livraddict, je ne connaissais pas cette auteur, ni ce roman. J'y suis donc allée au feeling. le résumé m'a intrigué, alors j'ai tenté ma chance. J'ai attendu le livre un certain temps, mais je ne regrettes pas. Une fois que j'ai mis le nez dedans, je l'ai lu d'une traite en une journée. Mais avant de vous donner mon avis, voici un petit résumé tiré du forum Livraddict:
"Flamme est apprentie comédienne et célibataire.
Le 1er janvier 2009, elle se pose un ultimatum : si elle n'a pas obtenu un seul rôle payé ou rencontré de vrai prince charmant avant son anniversaire, elle abandonne la course aux rêves.
Car est-il raisonnable à 39 ans de croire encore au père Noël ?"
Pourquoi lire ce livre?
J'ai dévoré ce livre en une journée. Un aller retour Paris, Sevran en RER m'a permis de le lire d'une traite. Il faut dire que je suis rentrée dedans dès les premières lignes. Qu'est ce qui m'a accroché tout de suite? Tout d'abord le style de l'auteur. Dès les premiers mots, on est face à un langage simple, du vrai franc parlé. Cela enlève une difficulté de lecture que certains ouvrages peuvent présenter. En effet, parfois en tant que lecteur on doit affronter des métaphores ou des termes peu courants nécessitant la sortie du dictionnaire... Ici ce n'est pas le cas. de cette manière Suzanne Marty, rend son oeuvre accessible à un plus large public.
Un autre point qui m'a captivée et de le lire d'une traite, c'est l'humour présent du début à la fin. J'ai beaucoup ris et souris en lisant certains passages, comme cet extrait :
"Tu perds ton temps avec lui : un intello + une intello = 2 frustrés, c'est mathématique."
Ceci est amplifié par une héroïne hors du commun : Flamme, une femme approchant la quarantaine. Étonnant prénom que voilà. Cela donne un côté décalé au roman, mais il n'en reste pas moins plaisant. L'originalité du personnage principal est le fait qu'elle soit une actrice plus ou moins ratée, en pleine réflexion sur son avenir... Elle ne regrette pas ses choix, mais pense sérieusement à revenir à une vie normale... Cela la rend attachante. Cela est renforcé par les nombreuses rencontres et les dialogues présents tout au long de l'histoire. Personnellement cela a attisé ma curiosité de lectrice. Que va t'il lui arriver à la fin?
Enfin, étant une fille un peu fleur bleue, j'aime aimé le côté romance un peu présent sans exagération...
Pour résumer:
1) une héroïne attachante.
2) Un langage simple et attrayant
3) de l'humour présent tout au long du livre
Conclusion : Un roman qui se lit vite. Il va y avoir une suite, je suis donc curieuse de la découvrir...
Lien : http://leslecturesdelulu.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
centauri272
  31 janvier 2015
A l'aube de ses 40 ans, Flamme, abstinente depuis dix ans, décide de trouver le prince charmant dans un club de vacances. Les choses ne sont pas si faciles après ces années de célibat et Flamme, peu habituée à cet environnement, a bien du mal à ne pas perdre son objectif de vue.
Le thème du livre de Suzanne Marty est plutôt actuel dans une société où les femmes mettent souvent leur carrière en avant, au détriment des rêves, des désirs, et même de l'amour. Mais Flamme, que je trouve vraiment courageuse, a décidé de ne pas suivre le mouvement et apprend à regarder la vie de façon plus sereine, trébuche, mais ne renonce pas!
Hilarant, parfois mélancolique, ce roman se lit facilement. Les différents personnages et situations sont bien décrits et la partie au Dream Club m'a beaucoup fait rire parce que je n'arrêtais pas de penser au film "Les Bronzés"!!!
C'est le livre idéal pour des vacances au soleil ou pour oublier qu'il fait gris dehors - et parfois dedans. J'ai hâte de lire la suite!
Je recommande ce livre à toutes celles qui n'osent pas, perdent espoir et pensent qu'il est trop tard...
J'ai reçu ce livre dans le cadre des LibraryThing Member Giveaways, en échange d'une critique honnête.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AlouquaLecture
  26 septembre 2016
Rafraîchissant, décapant, prenant, touchant, voila qui résume assez bien ce premier tome de la rousse qui croyait au père Noël.
Flamme, c'est une femme à laquelle il est tellement simple de pouvoir s'identifier qu'elle en est encore plus touchante. Son histoire pourrait être la vôtre, la mienne, celle de votre voisine, de votre amie. En lisant son histoire, vous avez l'impression de réellement la connaître, qu'elle est autre chose qu'un personnage du livre que vous êtes en train de lire.
Une des choses qui différencie Flamme, c'est qu'elle n'est pas une ado prétentieuse ni une jeune femme de 20 ans, non non, elle fait partie des presque quarantenaires. Avouez que ce n'est pas forcément un âge courant pour les héroïnes de livre !
Sa vie n'est pas au top mais elle garde néanmoins l'espoir. En fin de livre, sa vie n'a pas changé du tout au tout, mais elle a malgré tout évolué. Flamme a toujours des objectifs et on croise les doigts pour que ceux-ci se réalisent.
Je ne vous en dis pas plus, mais il faut vraiment que vous découvriez Flamme et ses péripéties.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
FelicieAussiFelicieAussi   04 novembre 2017
Après quelques banalités, la conversation oblique vers le sujet favori des femmes entres elles : les hommes.

Tu cherches quel genre d’étalon ?
Le genre qui me donne envie de sauter dans un string.
Pourquoi, tu mets quoi ?
Des culottes en coton, je suis frileuse.
Misère…

Je suis sur le point d’entamer un éloge du slip, quand le fessier galbé et de torse en V de Gabriel nous passent sous le nez pour rejoindre quelques DG garçons et filles attablés dans notre champ de vision.

Pour ce genre là, je veux bien sacrifier toute la collection.

Céline lève les yeux au ciel :

L’alezan ? Laisse-le galoper celui là, tu pourras jamais lui passer le mors. Ce genre de poulain c’est décoratif mais : 1) il faut le bouchonner à mort et 2) au plumard c’est un mulet.

Devant mon air dubitatif, elle conclut :

De toute façon, il sort avec la pouliche avec les airbags.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
FrogzineFrogzine   16 septembre 2017
« Je suis une célibataire française du XXIe siècle. Rousse. Je ne bois pas, je ne fume pas, je ne me drogue pas, j'évite le soleil à cause de mon teint cachet d'aspirine et par peur du vieillissement. Je ne suis pas du matin, pas du soir non plus. Je suis opérationnelle enter onze heures et vingt-deux heures trente. Avant je ne suis pas réveillée, après je dors, au milieu je rêve.

Je m'appelle Flamme. Je suis abstinente depuis dix ans. Pas par choix ou vocation, c'est comme ça. Seul choix que j'ai réellement fait après quelques relations sentimentales désastreuses : vivre seule plutôt que mal accompagnée, arrêter le sexe pour ne plus faire l'amour qu'avec un grand A. C'est ambitieux et romantique... Si, par un concours de circonstances que je n'arrive pas vraiment à imaginer, un homme se retrouvait ce soir dans mon lit, je ne saurais plus quoi faire avec lui. Et si, par une sorte de miracle, ledit spécimen mâle s'avisait de vouloir vivre avec moi, je me demande bien à quoi il me servirait.

J'ai erré pendant six années d'école en université. Je ne savais pas quoi faire après le bac, alors j'ai cherché. À dix-hui ans je visais une carrière brillante, à vingt ans un boulot sérieux, à vingt-trois ans un boulot rentable, à vingt-cinq ans un boulot qui me plairait un minimum, à trente un boulot qui me plairait un maximum. Aujourd'hui, j'aimerais avoir un boulot tout court.

​À trente-neuf ans, je me demande comment j'en suis arrivée là. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BookscriticsBookscritics   18 juin 2019
Je préfère ne pas compter et ignorer le temps. Ce n’est pas la science qui s’y opposera. Pour la physique quantique, le temps n’existe pas. Nous non plus. Ou peut-être que si. Comme je ne sais pas si je suis réelle ou imaginaire, si la vie est limitée ou pas, a un sens ou pas, j’ai choisi de croire au père Noël. Et aussi au prince charmant.
Commenter  J’apprécie          10
AubazaardeslivrAubazaardeslivr   29 février 2016
Mon entourage préfère que je sombre dans l'alcool, la bringue et la luxure plutôt que me voir finir vieille fille. C'est bon de se sentir aimée à ce point.
Commenter  J’apprécie          30
centauri272centauri272   31 janvier 2015
Je réalise soudain que si je ne saute pas dans les train avec les autres maintenant, je vais passer à côté de ce que je suis venue chercher ici: l'insouciance et l'oubli de moi-même dans la fête.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : chick litVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17449 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre