AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2930284714
Éditeur : Editions Moulinsart (30/06/2001)

Note moyenne : 3.93/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Tout commença en U.R.S.S. Puis ce fut le tour du Congo, suivi de l'Amérique. Vinrent ensuite l'Égypte et la Chine, l'Amérique du sud et l'Écosse. Et même la lune, un jour. Sans oublier des pays imaginaires comme la Syldavie, la Bordurie ou le San Theodoros… Pour Tintin, le globe terrestre n'était rien d'autre qu'un terrain de jeu. Une rampe de lancement d'où il s'élança sans relâche, guidé par le démon de l'aventure et le sens de la justice.Rien d'étonnant alo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
frandj
  13 septembre 2015
J'ai reçu ce livre en cadeau. Une excellente idée, pour moi qui connais par coeur toutes les aventures de Tintin. "Géo" a pris l'initiative de faire le parallèle entre les albums d'Hergé et la réalité contemporaine de leur publication. Comme le note l'un des rédacteurs du livre, chaque album est une invitation au voyage, un prétexte à un exotisme parfaitement maitrisé. En se focalisant sur les divers pays servant de cadre aux aventures du petit reporter, le livre démontre la précision de la documentation utilisée par Hergé. Des vignettes d'albums et des photos sont comparées et le lecteur peut vérifier l'authenticité des images sélectionnées. Avec Tintin, nous faisons de l'histoire, de la géographie et de la politique, sur un mode ludique et - comme M. Jourdain - sans le savoir. L'iconographie, d'ailleurs, est somptueuse. Les textes se caractérisent pas leur pertinence sans pédanterie. En résumé, une très beau livre, mais quand même réservé aux tintinophiles avertis...
Commenter  J’apprécie          40
pgremaud
  15 novembre 2013
Les journalistes de Géo sont partis à la suite de Tintin aux quatre coins du monde. En 10 chapitres, ils nous conduisent aux sources et aux modèles de Hergé. Des escales entre l'exotisme et l'imaginaire nous ramènent à la Belgique. Il est assez surprenant de voir combien les dessins de Hergé sont documentés (mais cela, je le savais depuis longtemps), mais aussi de voir comment ces dessins sont vraiment le reflet de la réalité.
En introduction, Michel serres qui fut un ami d'Hergé nous explique comment ses oeuvres lui ont donné le goût de la découverte et l'ont ouvert à la beauté du monde.
Commenter  J’apprécie          30
Domichel
  20 septembre 2013
Un des nombreux magazines tirés de l'oeuvre d'Hergé, plein de documentation et de recherches iconographiques. À ne pas manquer
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
pgremaudpgremaud   15 novembre 2013
Hergé donne à rire, à penser, à inventer : verbe unique en trois personnes. Il disait : "Je commence mon histoire et je la laisse aller. Elle se développe comme du lierre." Qui n'a jamais écrit, cherché, inventé, dans nos métiers de langues, entend là une parole vraie. L'oeuvre monte doucement, comme du lierre. Toute seule. Oui, l'oeuvre de génie.
(Michel Serres)
Commenter  J’apprécie          10
pgremaudpgremaud   15 novembre 2013
Au final, deux aventures se conjuguent tout au long de ce livre. Celle que nous content les vignettes et les bulles tirées des albums, et celle vécue par les photographes et les journalistes qui lui font écho. Nous transformer en Tintin n'a pas été le plus difficile. Rentrer à la maison, oui. En attendant de rêver sur les BD pour mieux repartir...
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Jean-Luc Marty (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Luc Marty
Voyage au c?ur du Brésil, où trois personnages en quête d?eux-mêmes vont peu à peu réapprendre à vivre. ? ? ? Dans un village de pêcheurs, sur le rivage du Nordeste brésilien, Antoine Delacourt attend la visite d?Everton Dos Santos, le guide qui doit l?accompagner en repérage dans le Sertão, avant le tournage d?un documentaire. le Sertão est une région éloignée de tout, marquée par une aridité synonyme d?exodes et de famines. Rescapé d?un tremblement de terre au Bangladesh où il était en mission, Antoine garde en lui la trace indélébile des centaines de vies qu?il n?a pu sauver. de sa terrasse, il aperçoit depuis quelques jours une femme européenne, marchant seule sur la dune. Louise Fabre est pianiste, mariée à un homme d?affaires français. Elle n?est pas rentrée comme prévu à São Paulo où l?attendaient son mari et, surtout, leur fils de sept ans. Une décision subite, incompréhensible, qui ressemble à une fugue. Quant à Everton, ses tentatives pour se lancer dans l?aquaculture à l?embouchure d?un fleuve se sont heurtées à la corruption et au manque de moyens. Ce voyage en compagnie du « gringo » lui permettra de lutter encore un peu contre la misère qui guette sa famille. Au départ, rien ne rapproche ces trois personnages, déroutés de leur existence habituelle par de sourds conflits intérieurs, si ce ne sont désormais les banquettes inconfortables du vieux pick-up qui les emmène au c?ur d?un Brésil où la pluie vaut de l?or. Passé le temps du rivage nordestin et de ses vents de sable, la rencontre accidentelle avec un mort les aidera à démêler l?écheveau d?énigmes que chacun porte en lui. Sertão, littéralement « être tellement », telle est bien la destination finale de leur voyage. Lire un roman de Jean-Luc Marty est toujours une expérience à part. On y est emporté par la puissance de paysages capables de modifier la géographie intérieure des personnages. Sertão « être tellement » est une invitation à l?ailleurs où, par les vitres d?une voiture, se succèdent le travail de mémoire et celui du deuil, le réveil de vérités enfouies et la reconstruction de soi, où se libèrent enfin l?impossible mouvement vers l?autre et la renaissance des êtres à eux-mêmes. Subtil alliage d?intensité et d?économie de mots, l?écriture de Jean-Luc Marty parvient à restituer dans un même souffle poétique le silence des grands espaces et cette danse secrète des âmes qui lui tient tant à c?ur. ? ? ? Depuis La Dépression des Açores, paru en 2001, Rumba, en 2008, Un c?ur portuaire, en 2012, et La Mer à courir en 2014, Jean-Luc Marty écrit le mouvement des hommes, l?inquiétude de ce début de siècle, la difficile rencontre de l?histoire et de la géographie.
+ Lire la suite
autres livres classés : exégèseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3373 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre