AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782371080881
256 pages
978237108 (24/06/2018)
3.98/5   29 notes
Résumé :
Banlieue de Lyon, deux médecins sont retrouvés assassinés chez eux.
C’est l’occasion pour le capitaine Adam Radovic, du SRPJ, de reprendre du service sur le terrain, après une mise à pied.
Habitué à travailler en solo, sa hiérarchie lui impose une jeune coéquipière pistonnée, Valentine de Saint-Albin. Pourquoi?
Quel lien existe-t-il entre la mort de ces deux professionnels de la santé et la disparition d’une fillette, quatre années plus tôt?
>Voir plus
Que lire après Héritage mauditVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
3,98

sur 29 notes
5
10 avis
4
4 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
1 avis
Tout d'abord faut que je vous dise un truc.
Cette couverture elle m'agace.
Ce roman n'est pas un énième récit historique dont l'intrigue se déroule sous le règne nazi.
Alors pourquoi avoir mis en évidence cet emblème ?
Bien sûr qu'il y a une explication et c'est au lecteur de la découvrir.
Ce qui est dommageable ici, c'est qu'une partie des lecteurs potentiels de ce genre de livre s'en détourne à cause de ce visuel, quant une autre va s'y précipiter et s'y casser les dents...
Ce roman est un polar.
Un premier roman, un vrai polar.
Un couple de médecins assassiné. Une jeune lieutenant qu'on associe au capitaine Radovic, le plus efficace et le plus tête brûlée de la brigade, qui sort tout juste d'une "mise au vert" forcée.
Et voilà, c'est parti pour 250 pages d'enquête.
Les flics traquent le coupable et ils vont en apprendre des choses. Y compris sur eux-même.
Ils vont se découvrir, se révéler, s'affronter parfois, se mettre en danger aussi.
Pari réussi pour Eric Martzloff, un jeune auteur à suivre.
Les esprits pointilleux, les lecteurs "j'ai tout lu", les empêcheurs de lire en rond de tous bords y chercheront les défauts d'un premier roman et ils en trouveront peut-être, (j'avoue, le nom d'un personnage qui se voit ajouter ou soustraire un "e" au gré des pages m'a un peu agacé quand même...)mais pour ma part, j'ai adhéré totalement à la plume efficace de cet auteur.
C'est tellement réussi que, en le refermant, je me suis dit...
Ah non... c'est vrai, j'ai pas le droit de le dire, sinon je spoile...
Bref, si vous aimez le polar, les enquêtes, les duos de flics, les personnages border-line, je suis sûr que vous pouvez passer un bon moment avec ce bouquin (et ce mot n'est pas péjoratif ).
Commenter  J’apprécie          200
Chronique de Flingueuse : Les Lectures de Maud pour Collectif Polar
Nous voici entraînés dans un enchaînement de morts et de disparition, qui n'ont, en apparence, aucun lien entre eux. Et pourtant l'enquête menée tambour battant par un duo d'enquêteurs fraîchement constitué, va nous emmener aux bords de l'horreur et de l'impensable.
Adam revient après quelques mois d'indisponibilité et Valentine, une bleue tout juste sortie de l'école. Ces deux personnages vont se jauger, se tester, s'épier et apprendre à se connaître. D'un côté l'expérience, de l'autre les connaissances théoriques. Des étincelles sont à prévoir. L'impression qu'au-dessus d'eux une ombre plane… Pourquoi ? Dans quel but ? Que vont-ils découvrir ?
L'auteur signe ici un très bon premier livre. L'histoire est originale, l'alternance passé-présent s'emboîte à merveille. le rythme est soutenu, pas de temps mort. le style d'écriture est efficace. La dimension politico-judiciaire est tout à fait crédible. de bons ingrédients savamment dosés pour au final : un très bon moment de lecture J
Je suivrai de près la sortie du prochain livre de l'auteur, avec qui sait le retour possible d'Adam et Valentine.

Je remercie les @éditions la liseuse pour sa confiance
Version lue : Numérique

Mention : premier roman
Lien : https://collectifpolar.blog/..
Commenter  J’apprécie          130
Ce "premier roman", un polar, comporte beaucoup des clichés déjà vus concernant les équipes, les flics qui la jouent perso, la hiérarchie… Mais il est intéressant par l'originalité de l'histoire, qui se déroule dans le milieu médical, et les allusions historiques. On y croise des personnages sympathiques. J'ai aimé le regard acéré et pragmatique de l'auteur. A suivre…
Commenter  J’apprécie          80
Et voilà Eric, je t'avais dit que tu serais une lecture d'avril...
C'est chose faire je viens de quitter Valentine et Adam, et j'avoue que c'est une belle surprise pour plusieurs raisons :
La première c'est de lire un écrit d'un copain, on se côtoie avec les Gones du Noir, sur des salons et j'appréhendais quand même un peu.
Ensuite il y a cette histoire qui se passe à Lyon et sa région ( Condrieu, etc...) et ça fonctionne super bien.
Les personnages ensuite, Adam Radovic ce flic avec des casseroles, à qui l'on colle une "bleue" pour faire équipe, Valentine de Saint Albin . Cette une enquête qui s'avère hors normes pour eux, puisqu'elle remue un passé exécrable,mais elle est menée d'une main de maître par l'auteur: machination, résurgence, un bon cocktail qui distille un bon suspens jusqu'à la dernière page...
Les personnages satellitaires, comme la médecin légiste et le supérieur d'Adam sont tout aussi croustillant.
Alors pour rentrer dans les détails, deux médecins sont retrouvés morts dans la banlieue lyonnaise de nos jours et c'est le point de départ d'une enquête qui va nous emmener dans les méandres du nazisme, à travers la disparition de fillettes il y quelques années en arrière. Quel est le lien, qui tente d'éliminer ces traces d'expériences impensables !?!

Un excellent moment, bravo Éric pour ce premier roman et du coup, j'ai envie d'en savoir plus sur Adam et Valentine, alors une suite peut être !?! 😉

#lheritagemaudit
#ericmartzloff
#editionslaliseuse
Commenter  J’apprécie          10
C'est dans un style très travaillé, très posé que l'auteur nous relate cette enquête policière, hors normes… c'est agréable de lire un texte dont on sent que chaque mot est soigneusement pesé… le thème, que l'on découvre, petit à petit, a de quoi faire frémir… comme le laisse présager la couverture, le 3e Reich joue un rôle important dans cette enquête, il en est indissociable, mais ce n'est pas le thème du livre, le récit se passe de nos jours, principalement, dans la région lyonnaise.
On découvre l'équipe d'enquêteurs pour laquelle, d'emblée, on ressent de l'empathie ; le binôme, Adam Radovic/Valentine de Saint-Albin fonctionne, bien que l'un soit l'opposé de l'autre ! peut-être les retrouverons-nous lors d'une prochaine enquête ?
C'est à regret que j'ai refermé ce livre… rien de gore, pas de débauche d'hémoglobine, mais… ça fait froid dans le dos... on voudrait bien croire qu'il ne s'agit que de fiction, mais malheureusement… je ne vous en dis pas plus, mais n'hésitez pas à découvrir cet « héritage maudit » !

Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Avec tout ce qu'il venait d'apprendre, et bien qu'il eût du mal à l'accepter, il était d'accord avec Eva sur l'aspect artificiel de ces expérimentations. Son discours était parfaitement rodé. Cela dit, une interrogation émergea dans l'esprit du flic. S'il était le clone d'Emmerich Friedmann, pourquoi n'était il pas aussi extrémiste que lui ? Pourquoi n'acceptait il pas le reste du discours de sa soeur ? La réponse s'inscrivit comme une évidence. Un homme n'est pas mauvais à sa naissance, il le devient par son éducation.
Commenter  J’apprécie          30
Posté sur un rocher au sommet de la colline où était flanqué le couvent, il patientait, regardant son téléphone. Attendant depuis une heure, la suite des événements allait arriver par là. Il le savait. Une voix intérieure avait soufflé à son oreille. Peut-être le tout-puissant ?
Commenter  J’apprécie          10
Avec tout ce qu'il venait d'apprendre, et bien qu'il eût du mal à l'accepter, il était d'accord avec Eva sur l'aspect artificiel de ces expérimentations. Son discours était parfaitement rodé. Cela dit, une interrogation émergea dans l'esprit du flic. S'il était le clone d'Emmerich Friedmann, pourquoi n'était il pas aussi extrémiste que lui ? Pourquoi n'acceptait il pas le reste du discours de sa soeur ? La réponse s'inscrivit comme une évidence. Un homme n'est pas mauvais à sa naissance, il le devient par son éducation.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : thrillerVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus

Lecteurs (54) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2901 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..