AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226442103
Éditeur : Albin Michel (21/08/2019)

Note moyenne : 4.26/5 (sur 100 notes)
Résumé :
Chaque année, à la mi-carême, se tient un très étrange Bal des Folles. Le temps d’une soirée, le Tout-Paris s’encanaille sur des airs de valse et de polka en compagnie de femmes déguisées en colombines, gitanes, zouaves et autres mousquetaires.
Réparti sur deux salles – d’un côté les idiotes et les épileptiques ; de l’autre les hystériques, les folles et les maniaques – ce bal est en réalité l’une des dernières expérimentations de Charcot, désireux de faire... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (47) Voir plus Ajouter une critique
Kittiwake
  15 septembre 2019
Il était prudent, à la fin du 19ème siècle de ne pas afficher une conduite hors des sentiers battus, lorsque l'on était une jeune femme de bonne famille. La sanction menaçait toute « déviante » : direction la Salpétrière, sans autre forme de procès, sans certificat médical, sans même avoir eu un comportement constituant un danger pour soi-même ou pour autrui. D'ailleurs, il est vraisemblable que la seule volonté de l'entourage suffisait à faire enfermer toute personne jugée gênante pour ses proches. Et bien sûr, une fois prisonnière de la sinistre bâtisse, il est extrêmement compliqué de prouver sa « normalité ».
C'est l'époque où Charcot travaillait sur les manifestations de l'hystérie, qu'il mettait en évidence par l'hypnose, devant un groupe d'étudiants admiratifs.
Certes les connaissances étaient maigres concernant le fonctionnement du corps humain, mais l'expérimentation faisait fi de l'individu. Aussi la folie pouvait-elle s'exposer, et se donner en spectacle, comme c'était la coutume une fois par an à l'asile, au cours de ce Bal des folles qui donne le titre à l'ouvrage.
A travers l'histoire d'Eugénie, qui a le tort de posséder des pouvoirs de communication avec les morts, Victoria Mas nous convie au quotidien des habitués du service de psychiatrie, patientes et soignants, et c'est toute la détresse de ces femmes qui apparait entre les lignes.
Témoignage d'un temps passé, peu enclin à prendre du recul sur ses pratiques scientifiques,
le roman a le mérite de rendre hommage à ces femmes victimes de la folie de leur entourage.
Sans pathos, basée sur des documents historiques, le roman se parcourt avec agrément, tout en frémissant d'indignation sur le sort injuste de ces femmes humiliées.
Premier roman, déjà deux fois remarqué (Prix Stanislas et Talents Cultura), présent dans la sélection du prix Fémina, Victoria Mas fait une entrée remarquée dans le monde de la littérature.
Lien : https://kittylamouette.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          796
La_Bibliotheque_de_Juju
  24 août 2019
Un carton d'invitation.
« Vous êtes cordialement conviés au bal costumé de la mi-carême, qui aura lieu le 18 mars 1885 à l'hôpital de la Salpêtrière. »
Tout ce que Paris compte de gens importants se réjouit à l'idée de se rendre à ce fameux bal. Ce bal des folles comme ils disent.
Une fois par an, en effet, il est possible de se mêler, le temps d'une soirée, à ces femmes enfermées dans ce fameux hôpital de la Salpêtrière. Au bal comme on va au zoo.
Les femmes qui entrent dans cette institution perdent à l'entrée leur identité, leur passé pour ne devenir qu'une pauvre folle dans ce XIXème siècle où les hommes peuvent simplement décider que leur femme, que leur fille est bonne à enfermer …
A l'intérieur, certaines veulent à tout pris sortir. Retrouver leur liberté, leur libre arbitre. D'autres y trouvent un abri, cachées de ces hommes pervers et destructeurs …
Victoria Mas nous convie au sein d'un roman entraînant à suivre ces femmes, ces filles dont la folie reste à prouver … Elle dresse le tableau d'une époque et de beaux portraits féminins. Louise. Eugénie. Et Geneviève, qui officie depuis des années au sein de l'hôpital et côtoie ces femmes abandonnées du monde. Ces folles.
J'ai passé un agréable moment de lecture. On veut connaître le destin de ces héroïnes. Pourtant, il m'a manqué peut-être un peu de folie justement, et le fameux bal tant attendu tout au long du roman semble peut-être, pour moi, finalement juste un peu trop anecdotique.
Il reste un premier roman qui se lit sans déplaisir, un oeil sur la médecine d'une époque révolue où les malades ne sont pas toujours celles que l'on croit … Et où la définition de la folie ne se trouve pas dans les dictionnaires.

Lien : https://labibliothequedejuju..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          660
alexb27
  27 août 2019
Un roman émouvant qui dénonce avec efficacité la condition de la femme au 19ème siècle. Comme le dit sa grand-mère, Eugénie n'a qu'un seul défaut, elle est libre... son père va lui faire chèrement payer cette émancipation en la plaçant sans son consentement en hôpital psychiatrique, à la Pitié Salpêtrière. Dans cet environnement de femmes, elle va croiser des épileptiques, des hystériques, des suicidaires, des victimes d'abus, des femmes pour la plupart dont l'état ne relève pas de la psychiatrie, placées ici au bon vouloir des hommes. Toutes sont suivies par le célèbre Charcot aux méthodes dont tout Paris bruisse, méthodes qui ressemblent plus à un spectacle qu'à un traitement. Comment Eugénie peut-elle espérer s'enfuir dans de telles conditions ? Un roman bien écrit et bien construit, aux personnages de femmes finement esquissées. Un premier roman à découvrir.
Commenter  J’apprécie          441
AudreyT
  01 septembre 2019
****
Elles s'appellent Louise, Thérèse ou Eugénie... Adolescente ou sexagénaire, pauvre ou bourgeoise, consentante ou forcée, ces femmes vivent ensemble, dans le dortoir et le parc de la Salpêtrière. Parce qu'on les dit hystérique, mélancolique, ou encore parce qu'elles disent croire aux Esprits, ces femmes sont privées de leur liberté et enfermées parfois pour une vie entière... Et le bal qui chaque année a lieu à la mi-Carême, n'est organisé que pour leur défilé...
Le bal des folles est un premier roman totalement réussi et abouti. Il commence à faire parler de lui, et c'est entièrement justifié pour ma part.
Victoria Mas nous offre dans ce roman une plongée dans le Paris de la fin du XIXème, avec son lot de disparité, de violence et d'autorité sur les femmes.
Au-delà des symptômes, c'est la féminité qu'on enferme, qu'on cache, qu'on violente. Ce sont des corps qu'on maltraite, qu'on expérimente et qu'on abandonne au bon vouloir des médecins.
Dans ce dortoir de la Salpêtrière, on côtoie des femmes blessées, violées, battues. Des femmes à qui on étouffe toute possibilité de s'exprimer, de mettre en mots les souffrances qui mettent leur corps à mal.
De crises en cris, ce sont les douleurs qui ne peuvent plus être contenues et qui explosent.
C'est un magnifique roman sur l'ouverture d'esprit également, sur l'entraide et le pouvoir d'une main tendue. C'est un roman sur la solidarité féminine, sur un monde à la fois sombre et lumineux, celui des aliénées...
Merci aux 68 premières fois, avec qui j'ouvre cette sélection de septembre par un roman puissant, touchant et révoltant...
Lien : https://lire-et-vous.fr/2019..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          457
Verdure35
  12 septembre 2019
Nous sommes dans les années 1880, Charcot règne sur la Salpêtrière , et ses cours pratiques amènent du monde dans les amphis où il présente des jeunes femmes atteintes d'hystérie.
C'est à cette période qu'une jeune fille de bonne famille est amenée là par son père qui la laisse pour toujours et elle sera rayée de la famille.
Sa "folie": elle sent la présence de personnes décédées et qui lui parlent. Elle s'en était seulement confiée à sa grand mère, et c'est celle qui va la trahir.Et pourtant c'est grâce à la "présence "de son grand père qu'elle avait retrouvé un bijou perdu depuis une trentaine d'années.
A la Salpêtrière elle découvre l'univers de toutes ces pauvres filles, fait l'objet grâce à ses visions de la curiosité bienveillante de l'infirmière en chef...
Ce roman replonge le lecteur dans les balbutiements de la médecine moderne, c'est très intéressant parce que le quotidien de ces femmes est on ne peut plus normal, quelques dérapages parfois recadrés en douceur.
Quant au bal, il s'agissait une fois par an , et c'était un plaisir pour elles(dixit l'auteur) de se préparer pour cette soirée à laquelle participait le Tout-Paris qui venait frissonner ou attendre de vaines crises d'hystérie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          315

critiques presse (6)
Liberation   18 septembre 2019
Si le livre plaît autant, sans doute est-ce parce que d’une écriture limpide (à l’excès), il mêle spiritisme, sadisme et sexualité. A l’histoire des «hystériques» enfermées à la Salpêtrière à la fin du XIXe siècle et objets d’étude de Charcot, le Bal des folles agrège le portrait d’une femme qui discute avec les morts, un sport en vogue à l’époque.
Lire la critique sur le site : Liberation
Bibliobs   17 septembre 2019
Dans une prose limpide, légère comme un pastel, loin des délires d’un Bosch ou d’un Munch, la jeune romancière stigmatise le machisme triomphant et fait entendre, bouleversante, la voix de celles qu’on a muselées, étouffées, hypnotisées. Avec elle, c’est tout un gynécée qui se rebelle.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
LeJournaldeQuebec   16 septembre 2019
Victoria Mas, qui est la fille de la chanteuse Jeanne Mas, entre dans la danse avec un premier roman à lire sans faute.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
LeFigaro   05 septembre 2019
De sa plume documentée et énergique, Victoria Mas raconte la terrible condition féminine à la fin du XIXe siècle.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Culturebox   05 septembre 2019
La primo-romancière signe un roman riche et inspiré sur les internées de la Pitié Salpêtrière, symbole de l'oppression des femmes au XIXe siècle. [...] Avec un scénario bien ficelé, l'auteure signe un beau premier roman, qui nous fait frémir au rythme des mésaventures des personnages.
Lire la critique sur le site : Culturebox
Actualitte   22 août 2019
À travers un univers asilaire régi par les exigences de bienséance des hommes, Le bal des folles de Victoria Mas nous propose un palais de femmes héroïnes, survivantes et conquérantes. Et la folie esthète.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
LadybirdyLadybirdy   18 septembre 2019
Entre ces murs où l’on attend d’être vue par un médecin, le temps est l’ennemi fondamental. Il fait jaillir les pensées refoulées, rameute les souvenirs, soulève les angoisses, appelle les regrets – et ce temps, dont on ignore s’il prendra un jour fin, est plus redouté que les maux mêmes dont on souffre. 
Commenter  J’apprécie          240
LadybirdyLadybirdy   18 septembre 2019
La maladie déshumanise ; elle fait de ces femmes des marionnettes à la merci de symptômes grotesques, des poupées molles entre les mains de médecins qui les manipulent et les examinent sous tous les plis de leur peau, des bêtes curieuses qui ne suscitent qu’un intérêt clinique. 
Commenter  J’apprécie          253
LadybirdyLadybirdy   18 septembre 2019
Entre l’asile et la prison, on mettait à la Salpêtrière ce que Paris ne savait pas gérer : les malades et les femmes. 
Commenter  J’apprécie          120
ValerieLacailleValerieLacaille   17 septembre 2019
Libres ou enfermées, en fin de compte, les femmes n'étaient en sécurité nulle part.
Commenter  J’apprécie          100
CristaCrista   15 septembre 2019
C’est un roman historique, sur la condition des femmes en 1885, à cette époque si on était une femme insoumise, infidèle, libertine, si on pensaient trop fort ou parlait trop nous etions internées à l’hôpital de la Salpetrière par les pères, maris, fils ou frère . Dans ce roman On retrouve Geneviève femme dévouée à la médecine, Eugénie qui parle avec les morts, Louise hystérique et le professeur Charcot qui pratique une médecine incroyable et plutôt barbare, qui organise ce « bal des folles » pour exposer ces femmes dites folles ! Mais le sont elles vraiment ?

Un gros coup de cœur pour ce roman de Victoria Mas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Victoria Mas (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Victoria Mas
Chronique : Victoria Mas - Le bal des folles
autres livres classés : psychiatrieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Autres livres de Victoria Mas (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
299 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre
.. ..