AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2849656275
Éditeur : Asuka (09/07/2009)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 135 notes)
Résumé :
Lorsque l'on reçoit l'Ikigami, c'est qu'il ne nous reste plus que 24 heures à vivre. Le fonctionnaire Fujimoto semble avoir accepté sa situation et ses supérieurs le trouvent de plus en plus, discipliné, mais en réalité, il se pose toujours plus de questions sur la légitimité de la loi. Cette fois, il doit livrer l'Ikigami au fils d'une politicienne qui base sa campagne sur le renforcement de la loi de prospérité nationale, et aide une autre jeune victime à cacher l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
lyoko
  29 juin 2016
Je suis toujours sous le charme de ce manga.. aussi bien graphiquement que par les scénario.
Dans ce tome 2, deux nouvelles livraisons d'ikigami. Des histoires prenantes ou l'auteur nous pousse a réflechir.
Tout d'abord une femme froide et politicienne capable de tout pour arriver a ses fins et ou les maneouvres politiciennes prennent un tournant un peu particulier.
Dans la seconde histoire une histoire de frère et soeur terriblement touchante, ou l'on voit que la vie ne fait pas de cadeau.. ou pas beaucoup.
C'est aussi l'occasion pour notre porteur d'ikigami de se poser quelques questions, de voir et de penser par lui même, de se sortir de son conditionnement initial.
Ce manga sans être violent visuellement, l'est terriblement de façon psychologique. on ne peut rester de marbre face aux situations vécues par les personnages... Et ces situations et la façon de les poser sont faites de façon magistrale.
Commenter  J’apprécie          380
DawnG
  07 février 2013
Cette fois-ci, les exemples choisis mettent en relief toute l'horreur de la situation que vivent les « désignés » et notamment par le fait de voir comment réagissent certaines familles.
Ceci est très fort dans la première histoire « Chute libre », où une politicienne cherchant à être élue au Conseil (elle a perdu les élections 4 ans plus tôt) base sa campagne sur le renforcement de la loi de sauvegarde de la prospérité nationale. Elle a repoussé son unique fils pas très bon à l'école parce qu'il pouvait nuire à sa carrière. Il reçoit l'Ikigami et elle lui demande de la soutenir, elle ne voit qu'une opportunité de publicité positive pour sa campagne. Comment va réagir ce fils? En parallèle, la psychologue qu'à rencontrer Fujimoto dans le tome précédent vient travailler dans la mairie, une annexe du Centre y est ouverte pour faciliter certaines démarches. le supérieur de Fujimoto lui avoue certaines choses.
Dans la seconde histoire « le plus pieux des mensonges », Fujimoto sera amener à aider le frère d'une personne ayant reçu l'Ikigami, alors qu'il n'a pas le droit de prendre d'initiative et doit rester détaché des cas traités. L'histoire tourne autour d'une jeune fille aveugle qui doit recevoir un don de corné. Mais l'attente est longue. Quand son frère reçoit l'Ikigami, il décide que ce sera lui le donneur mais ne peut en parler à sa soeur, convaincu qu'elle refusera ce geste.
Au fur et à mesure des histoires, on découvre une multitude de façon différente de réagir face à la mort prochaine. La première histoire m'a mise hors de moi ! J'aurai aimé secouer cette mère qui est égoïste et ne se rend même pas compte que son fils va mourir. Dans la deuxième histoire, j'ai été très touchée par le message d'espoir donné, tellement mise en relief par l'horreur de la situation. J'ai préféré ce tome au précédent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Shan_Ze
  21 avril 2014
Dans ce troisième tome, on suit encore deux nouvelles personnes. Comme dans le précédent tome, je suis partagée. La première histoire est froide et cruelle. La seconde, une histoire de frère et soeur, m'a beaucoup touchée (Oui, je m'émeus facilement). J'ai beaucoup aimé les fins de ces histoires… hormis la mort, bien sûr.
Bon, on remarque que les histoires de ces personnes sont assez particulières à chaque fois. Mais on suppose que l'auteur ne montre pas toutes les livraisons d'Ikigami. On commence à voir un changement dans les pensées de Fujimoto, il s'implique même dans une des histoires… du changement en vue ?
Commenter  J’apprécie          80
Nelcie
  28 avril 2015
En débutant ce tome, je n'avais qu'une crainte : retrouver un schema identique aux deux précédents, et voir l'histoire stagner. Parce que si les deux premiers tomes donnent une bonne idée de base de l'histoire, il arrive un moment où faut que ça bouge, que ça prenne une direction, bref il faut qu'il se passe quelque chose qui me donne envie de continuer cette saga !
Et c'est exactement ce qui va se passer.
Niveau construction, on reste sur les mêmes bases : deux histoires consécutives, sur deux personnes qui reçoivent l'Ikigami. Mais là où ça devient carrément intéressant, c'est que ces histoires qui jusque là me paraissaient isolées et sans forcément posséder de liens entre elles ou avec l'histoire de fond de cette saga, prennent une autre ampleur. Désormais, elles s'inscrivent dans la globalité de l'histoire. Et ça, c'est plutôt chouette, parce que de ce fait, j'ai commencé à apercevoir des perspectives d'intrigues plus qu'intéressantes. Les choses vont bouger et c'est bon ! J'aime l'idée que l'instauration de l'Ikigami fasse aussi bien des adeptes que des antis. Même si pour le moment on sent bien que le peuple est trop fiévreux pour amorcer une remise en question du gouvernement, dans ce tome, il jaillit comme une première étincelle, trop pâle encore pour être efficace, mais on sait qu'elle est là, et c'est important.
Et puis il y a Fujimoto… Notre docile fonctionnaire qui distribue l'Ikigami. Et justement, docile il l'est de moins en moins. Les questions trottent dans sa tête, il se pose de plus en plus de questions sur le bien-fondé de sa mission. Et puis bon, aller dire à quelqu'un qu'il va mourir dans 24 heures, on a vu plus gai comme boulot quoi !! Ce troisième tome devient intéressant de ce point de vue. Il commence à se construire une histoire autour du personnage de Fujimoto. Il prend de l'importance, et moi ça me plait bien. J'ai d'ailleurs remarqué qu'outre Fujimoto lui-même, on commence à voir quelques personnages récurrents, ce qui manquait dans les deux premiers volumes, à mon avis. Désormais, la base est plus solide, nous avons des personnages centraux, une histoire qui nous propose un fil conducteur de plus en plus solide. En somme, ce troisième tome a su opérer un petit bond dans l'histoire, me donnant ainsi l'envie de continuer l'aventure et savoir ce qui va arriver par la suite.
Lien : http://voyageauboutdelapage...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LeGrandLecteur
  25 juillet 2015
Dans un pays asiatique imaginaire, régie par une "loi de prospérité nationale", tout les jeunes dont l'âge est comprit entre 18 et 24 ans, sont susceptible recevoir une carte appelé "Ikigami", qui annonce leur décès 24 heures à l'avance. le manga suit le quotidien de Fujimoto, livreur de ces préavis de mort.
Autant le dire tout de suite, cette critique sera valable pour tout les tomes de la saga. C'est une série que j'ai dévoré, tout en ayant eu un peu de mal au début car il s'agit au premier abord de deux histoires différentes et indépendante dans chaque tome. Cependant, une fois les deux premiers tome posés, le manga s'axe alors sur "l'arrière plan", l'organisme et l'histoire de la loi. Au fil des volumes, les révélations sur l'évolution de la loi se succèdent et se superpose aux différentes mésaventures des personne recevant leur préavis de décès. Certains épisodes mettent d'ailleurs la boule à la gorge, tant dans leur intensité que dans leur sentimentalisme. Pour ma part, ce fut "Photo souvenir" (Tome 7) qui parvint à m'arracher une petite larme.
L'épisode final est riche en découvertes, en suspense, et surtout en retournement de situation même si , ce point étant, à mon sens, le seul point négatif du mangas.
Mangas choc par moment, Ikigami est une bonne découverte, pour de très bon moment de lecture dans un monde qui, on l'espère, ne deviendra pas réel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
MeroMero   28 juin 2013
Les cerisiers sont les témoins silencieux des séparations, des rencontres... ils sont imprégnés de tous les plus intenses souvenirs des hommes. C'est pour ça que de tout temps, on a aimé leurs magnifiques fleurs... elles participent à notre bonheur.
Commenter  J’apprécie          80
MeroMero   28 juin 2013
Mon métier est de distribuer la détresse aux gens. Comment pourrais-je ressentir le moindre sentiment de valorisation, de contentement, de satisfaction professionnelle ? Le désespoir des condamnés dévore tout le reste.
Commenter  J’apprécie          40
lilimarylenelilimarylene   23 septembre 2012
Est-ce la société qui a rendu nécessaire la loi de prospérité nationale ou cette dernière qui a fait de la société ce qu'elle est aujourd'hui ? Je n'en ai pas la moindre idée...
Commenter  J’apprécie          40
Lire un extrait
Video de Motorô Mase (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Motorô Mase
Bande-annonce de l'adaptation d'Ikigami, le manga de Motoro Mase, réalisé en 2008 par Tomoyuki Takimoto (The Investigation Game)
autres livres classés : mortVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
809 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre