AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811646116
Éditeur : Pika Edition (10/10/2018)

Note moyenne : 3.87/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Rebecca, jeune B-Cubeuse en quête de millions de vues sur sa chaîne, et Happy, son chat bleu, débarquent sur l’île de Granbell, réputée pour son gigantesque parc d’attractions géré uniquement par des robots ! Ils rencontrent toutefois un humain, le seul de l’île : Shiki, un jeune garçon un brin sauvage qui rêve d’autres horizons. C’est alors que les employés mécaniques se montrent menaçants à l’égard des humains…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Rickola
  21 janvier 2019
Lorsque je cherchais des avis sur Edens Zero, le nouveau manga de Hiro Mashima, il était compliqué de ne pas tomber sur des comparaisons avec Fairy Tail. Ce qui se comprend évidemment, compte tenu du succès de la précédente série et de la vraisemblable ressemblance entre les deux. Mais me concernant, je ne connais Fairy Tail que de nom, je n'ai jamais vu l'animé ni lu le manga, et je vais donc pouvoir vous proposer un avis personnel sur ces deux premiers tomes totalement vierge et qui ne prendra que le manga pour ce qu'il est, et non en comparaison avec la précédente série de Mashima.
Alors de quoi ça parle ? le résumé sur le site de l'éditeur est très clair donc je vous le propose ici :
Shiki, jeune garçon un brin sauvage, a toujours vécu entouré de robots sur l'île de Granbell. Son rêve ? Partir à la découverte de contrées éloignées pour se faire des amis ! Il n'avait jamais vu d'humains jusqu'à sa rencontre avec Rebecca, une “B-Cubeuse” accompagnée de Happy, son chat bleu, venue sur son île afin de faire grimper le nombre de vues sur sa chaîne de vidéos.
Fuyant les robots de Granbell devenus menaçants à bord du vaisseau de la jeune fille, Shiki va découvrir un monde d'aventures au-delà des nuages ! Tantôt traqués par des corsaires de l'espace, tantôt sur les traces d'une entité cosmique, leur voyage ne fait que commencer…
Comme ce résumé ne le montre pas totalement, on se retrouve dans le registre de la science-fiction, même si Mashima aime parler de space fantasy pour rappeler la grande influence de la fantasy sur son style. Mais dès le début, on se retrouve avec un élément classique de la SF puisqu'un prologue de quelques pages présente Shiki encore tout jeune, aux côtés de deux robots. Ils observent les étoiles, et le grand père de Shiki (un robot également) l'invite à découvrir le monde au-delà des étoiles. Au détour d'un dialogue, ce robot dit à Shiki qu'il devra protéger à jamais ceux qui pleurent pour lui. le petit robot Michael répond qu'il ne peut pas pleurer car il n'a pas de coeur, ce à quoi le grand robot répond que tout le monde a un coeur. Cette réplique semble être le leitmotiv de ce début de série, une idée très classique du shonen, et sera l'élément déclencheur du départ pour l'aventure de Shiki.
Si je mets autant en avant ce prologue, c'est parce qu'avec le premier chapitre, ils fonctionnent presque comme une histoire courte potentiellement autonome que j'ai personnellement trouvé de toute beauté. Et par chance, Pika met ce premier chapitre à disposition sur son site, donc n'hésitez pas à le lire avant de continuer car je vais le spoiler par la suite…
Dans ce premier chapitre, la jeune B-Cubeuse (en gros une youtubeuse de l'espace) Rebecca et son chat Happy débarquent à Granbell afin de tourner une vidéo dans ce qui semble être un parc d'attraction de robots. Ils font rapidement la rencontre d'un enfant sauvage nommé Shiki, qui a toujours vécu avec les robots. Mais ces derniers se mettent à ne plus fonctionner correctement et se révoltent. Ils agressent Rebecca et Happy au point de la faire pleurer… Ce qui rappelle à Shiki ce que lui a dit son grand père. de ce fait, il va fracasser tous les robots y compris le big boss robot et prendra finalement la route de l'espace pour vivre la grande aventure aux côtés de Rebecca et Happy.
Mais là où ce premier chapitre devient pour moi une vraie pépite, c'est lorsque l'on apprend, une fois les héros partis, que toute cette histoire était une mise en scène des robots pour forcer Shiki à les abandonner et prendre son envol. En effet, les robots se savaient condamnés, mais ils savaient également que Shiki ne les abandonnerait jamais, qu'il tenterait toujours de les réparer et qu'il finirait en définitive par se retrouver seul. Ainsi, peu après son départ, tous les robots finissent par se désactiver, comme s'ils avaient tenu le coup juste pour voir leur ami s'en aller. Et on voit son ami Michael finalement se désactiver comme tous les autres robots, après avoir dit que si c'était pour se sentir aussi seul et ressentir une telle tristesse, il aurait préféré ne pas avoir de coeur.
C'est cette fin douce amère absolument magnifique, qui donne un éclairage nouveau à tout le chapitre qui en fait pour moi une telle réussite. Je trouve qu'il y a tout dans ce chapitre : on introduit efficacement l'univers et les personnages, on crée une figure d'antagoniste (qui se retrouve finalement désamorcé), il y a un affrontement, une belle morale (très shonen, mais ça fonctionne parfaitement sur moi) et finalement, un climax émotionnel lorsque l'on comprend les tenants et aboutissants de ce qui s'est passé, et qui amène en plus une belle réflexion sur les robots.
Concernant le reste du tome (parce qu'il reste quand même plus de 100 pages après ce premier chapitre), le rythme s'intensifie déjà et propose d'introduire l'univers, le système de guilde, les pouvoirs de Shiki et l'objectif principal des héros : rencontrer « Mother », la déesse du Cosmos. On en apprendra également davantage sur Happy au détour d'une scène ma foi fort émouvante qui reviendra encore une fois sur ce que sont les robots dans cet univers. On se retrouve dans quelque chose de plus classique que le premier chapitre, mais cela reste malgré tout parfaitement maîtrisé et très agréable à suivre.
Un mot sur la partie graphique, qui est de très grande qualité. Les fans de Fairy Tail seront en terrain connu, le style de Mashima étant très reconnaissable, même pour quelqu'un comme moi qui n'a que feuilleté sa précédente série. On sent qu'on est face à un auteur qui a de longues années d'expérience et qui a eu le temps de parfaire son style. le character design est classique mais d'une grande efficacité aussi bien du côté des humains que des robots (pour ma part, je trouve Rebecca particulièrement stylée, par contre les cadrages sont souvent fait pour mettre en valeur sa poitrine et ses fesses, ça pourrait en déranger certains…), les décors sont très détaillés rendant l'univers vraiment attirant. En bref, un travail du niveau de ce qu'on est en droit d'attendre d'un auteur ayant une telle expérience.
En résumé, Ce premier tome d'Edens Zero est d'excellente qualité, avec un premier chapitre absolument magnifique qui pourrait presque fonctionner seul comme une très belle histoire courte. Et le reste du volume est également d'un excellent niveau, présentant des personnages certes classiques, mais très sympathiques, un rythme endiablé et un univers séduisant qui ne demande qu'à être exploré. Ayant déjà lu le deuxième tome également excellent (je reviendrai dessus très vite), il est clair que la série commence très bien et me donne très envie de voir ce qu'elle a à nous réserver.
Lien : https://apprentiotaku.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Mariloup
  20 juillet 2019
Fairy Tail, première saga de l'auteur est un véritable coup de coeur, elle est chère à mon coeur comme le sont One Piece et Naruto, des sagas que j'ai commencé il y a si longtemps (car très longues aussi). J'étais donc curieuse de découvrir la toute nouvelle saga d'Hiro Mashima, surtout vu tout l'engouement qu'il y a eu autour et je n'ai pas été déçue, même s'il y a quelques petites choses qui me chiffonnent en peu.
Rebecca est une B-cubeuse, qui fait des vidéos et les exporte sur une plateforme spécialisée (c'est la tendance du moment). Elle est toujours accompagnée de son chat mécanisé qui parle, Happy. Cette fois, leur aventure va les mener sur une petite planète parc d'attraction, Grandell et y rencontrer Shiki, le seul humain de l'île, avide de se faire des amis et qui est capable d'utiliser l'Ether Gear (un art antique obscur qui s'apparente à de la magie, qui est ici un pouvoir gravitationnel pour Shiki). Tous les trois vont ensuite embarquer à bord d'un vaisseau pour rejoindre l'espace et Blue Garden, la planète bleue où vit et travaille Rebecca. Shiki découvre alors un tout nouveau monde et grâce à Rebecca, va rejoindre la guilde du météore où il va devenir un aventurier lui aussi! Ils vont avoir pour but de retrouver Mother, la déesse du cosmos que personne n'a jamais vu réellement, car cela permettrait à Rebecca de faire une vidéo qui déchaînerait la chronique!

C'est décalé, fun, plein d'humours, de fan-service aussi, avec beaucoup d'action et de belles valeurs telle que l'importance de l'amitié. du Hiro Mashima tout craché!
Je vois Edens Zero un peu comme un remake de Fairy Tail. Tout y fait penser, il y a tellement de clins d'oeil et je pense qu'ils sont clairement voulus par le mangaka. Il y a les personnages, Happy (est-ce que Happy d'EZ est aussi le Happy de FT? parce qu'ils ont le même nom, la même couleur et viennent de la même planète Exceed), les guildes, les dessins eux-même et j'en passe! C'est vrai que j'ai eu un peu de mal au début à dissocier Edens Zero et Fairy Tail. J'espère y arriver mieux par la suite, car je veux que Edens Zero ait sa propre identité, que ce ne soit pas qu'un reflet de FT. Mais en même temps, tous les clins d'oeil sont appréciables, j'ai même pu voir rapidement Natsu et Lucy au détour d'une seule image!
Graphiquement, eh bien... ce sont les mêmes dessins, le même style que pour Fairy Tail, tout simplement! Et j'adore! Mais c'est vrai que l'énorme ressemblance des personnages des deux sagas est perturbante. Rebecca ressemble à Lucy, Shiki à Grey, la mercenaire de l'espace ressemble à Erza...

Ce fut une très bonne lecture, j'ai passé un très bon moment mais ce n'est en rien un coup de coeur comme ce fut le cas pour Fairy Tail. En tout cas, c'est prometteur et je compte bien sûr continuer à lire la saga.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MangAstra
  09 janvier 2019
☼ Mon avis ☼

On retrouve Hiro Mashima, auteur de la saga Rave ainsi que celle de Fairy Tail.
Il quitte l'univers de la fantasy pour s'attarder plus dans le style SF ( Space Fantasy ).
Eden Zero débute par la rencontre entre Shiki et Rebecca.
Rebecca ressemble fortement à Lucy dans Fairy Tail, mais cette fois-ci, elle possède un caractère bien à elle.
Shiki, lui à l'air plus intelligent et réfléchi que Natsu sauf quand, il s'énerve, on retrouve le même style entre les deux protagonistes.
Le premier chapitre de ce tome pose simplement les décors suivis par la présentation des différents personnages.
Les autres chapitres quant à eux mettent en avant l'histoire.
On retrouve Plue mascotte de la série Rave et Happy, mascotte de la série Fairy Tail et de la nouvelle saga.
C'est deux personnages emblématiques est comme une signature de l'auteur, il aime tout simplement les représenter dans chacune de ces oeuvres.
Quant aux autres personnages de la saga Fairy Tail, on les recroise durant la lecture.
On a vite l'impression que Hiro Mashima imagine un concept comme les héros dans Marvel.
On pourrait penser à plusieurs planètes et que chaque saga de l'auteur est tournée dans différentes planètes.
L'auteur réalise beaucoup de fan-service mais d'un autre côté dessiné des personnages durant de longues années, cela rend difficile de les lâcher.
Ce premier tome est rempli de clichés comme par exemple Shiki qui est à la recherche d'ami.
Pour moi, c'est le plus gros problème de l'auteur, il répète 30 fois le mot ami en seulement 1 chapitre, ce qui rend la lecture lourde.
Malgré un début et des protagonistes simpliste, j'ai quand même réussi à apprécier l'ouvrage.
L'idée d'insérer une éventuelle relation entre le robots et les humains est un concept fort intéressant.
Quelques scènes sont touchante comme par exemple la rencontre entre Rebecca et Happy.
Puis ta aussi une scène pas très crédible avec la présence de Erzy.
En conclusion : Pour moi, l'auteur ne prend pas assez de risque, dans un sens, il a raison de le faire car ça nourrit le fan-service et il y aura toujours des acheteurs donc bon pourquoi réinventer une histoire qui risque d'être moins apprécié ?
C'est dommage car il n'évoluera jamais comme ça !
Lien : https://mangastra.blogspot.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Milie_Baker
  09 octobre 2018
J'avais une certaine appréhension avant de me lancer dans la nouvelle série de Hiro Mashima. Je trouve que les personnages ressemblent beaucoup trop à ceux de Fairy Tail (c'est peut-être fait exprès). Quitte à commencer une nouvelle série et un nouvel univers, j'aurai apprécié découvrir totalement autre chose. M'enfin, le premier tome n'est pas si mal.
L'intrigue va se dérouler dans l'espace, ce qui n'est pas tellement commun dans les mangas. Ce premier tome pose juste les bases et présente les personnages principaux, j'attends de voir les backstory de tout le monde et de voir où va les emmener cette quête folle.
Ce n'est donc pas LE manga du siècle, néanmoins si on est fan de Fairy Tail, il n'est pas inintéressant d'y jeter un coup d'oeil.
Commenter  J’apprécie          20
Oly
  11 octobre 2018
Nous avons tout juste le temps de dire au revoir à l'univers foisonnant de FAIRY TAIL que Hiro MASHIMA revient dans nos librairies avec sa nouvelle série un brin space : EDENS ZERO !
On ne va pas se mentir, les références visuelles à son précédent titre sont assez nombreuses dans ce premier tome, sans parler de certains dialogues. le simple fait de reprendre les mêmes design et nom pour le chat de l'héroïne peut perturber : univers de FAIRY TAIL futuriste ? Monde parallèle ? Heureusement, l'auteur nous rattrape au vol et nous surprend en ouvrant grand les portes d'un univers gigantesque : cette fois-ci, on parcours l'espace !
S'éloignant doucement des bases scénaristiques (héroïne sensible et blonde, guilde et quête du héros quasi impossible) Hiro MASHIMA nous propose de découvrir de nouveaux codes : ceux propres à la SF. Robots, vaisseaux spatiaux, réseaux sociaux... Si dans ce premier tome ces éléments peuvent paraître presque secondaires, il faut bien prendre le temps de découvrir ces jeunes héros, on pressent bien qu'ils prendront vite une grande importance dans la suite du récit.
EDEN ZERO nous offre un début d'aventure très prometteur ! Avec un récit oscillant entre le drame et le comique, et des combats très acrobatiques, le voyage risque de rencontrer de sacrées turbulences. Tant mieux ! Vous pouvez accrocher vos ceintures et profiter des étoiles !
Lien : http://chezolivres.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (3)
Sceneario   10 janvier 2019
Mille choses ont lieu dans ce premier tome, et pourtant, la lecture s'avère facile et agréable.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDZoom   15 octobre 2018
Un projet à même de faire rêver son jeune public qui, c’est certain, va être conquis par cette nouvelle aventure.
Lire la critique sur le site : BDZoom
LeMonde   12 octobre 2018
Dans cette nouvelle série, le mangaka reprend la recette du manga d’aventures qui a fait son succès et l’adapte à un univers galactique. Mais difficile de croire qu’il a cherché à se renouveler.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
MariloupMariloup   20 juillet 2019
Rebecca: Tu as bien dit que le monde extérieur t'intriguait, n'est-ce pas?
Shiki: Ben, oui... C'est ce que j'ai dit, mais...
Rebecca: Alors voilà, c'est le moment!
Shiki: Je vais voir d'autres pays?
Rebecca: Des pays? Petite erreur... jette un oeil dehors. Nous sommes dans Cosmos Sakura et mon navire spatial parcourt l'univers!
Commenter  J’apprécie          30
ManudavManudav   20 mai 2019
Edens Zero est un manga avec un univers très originale plus on avance dans les chapitres plus les intrigues sur multiplient, des surprise qu'ont aurait jamais imaginé.

Ce manga est doté d'un très grand potentielle et l'auteur supprime toute les barrières pour avoir le champ libre et exploité toute son imagination, ce qui donne un manga au possibilité infini.

Très agréable surprise Edens Zero.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MariloupMariloup   20 juillet 2019
"Si certains sont prêts à pleurer pour toi, alors prends-en soin à jamais! Bas-toi pour ces larmes!"
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Hiro Mashima (51) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hiro Mashima
Dédicace Hiro Mashima (Fairy Tail) - Angoulême 2018 ???? .
autres livres classés : robotsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Fairy Tail Quiz I - tome 1 à 5

Lucy est une...

Magicienne du feu
prêtresse
constellationniste
experte en potion

10 questions
223 lecteurs ont répondu
Thème : Fairy Tail, tome 1 de Hiro MashimaCréer un quiz sur ce livre