AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782811601065
192 pages
Éditeur : Pika Edition (09/09/2009)
4.33/5   161 notes
Résumé :
Le bâtiment de la guilde de Phantom Lord se transforme en magicien géant et prépare un sort de destruction ! Si le sort est lancé, il ne restera rien de Fairy Tail, même pas des ruines ! Pour l'arrêter, il faut éliminer les quatre éléments dont il tire son énergie. Il ne reste plus que quelques minutes... Natsu et ses compagnons se sont introduits chez les Phantoms, le destin de Fairy Tail est entre leurs mains !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
4,33

sur 161 notes
5
4 avis
4
5 avis
3
2 avis
2
1 avis
1
0 avis

Alfaric
  19 janvier 2015
Vaut pour les tomes 7 et 8 :

C'est la guerre entre Fairy Tail et Phantom Lord… ou plutôt c'est la guerre entre les protégés de Makarof et José accompagné de sa garde rapprochée, qui utilise son contrat pour récupérer Lucy Heartfilia pour régler ses comptes… Vu que les membres de Phantom Lord se sont fait défoncer à la fin du tome précédent, c'est les mages de classe S de la guilde qui prennent le relais… Nous avons donc les 4 éléments :
- Totomaru du Feu, un pyromancien très Naruto style
- Sol de la Terre, une version améliorée du comte Ebar, mais qui malgré ses anglicismes et son look cartoonesque passe bien quand même
- Jubia de l'Océan est très sympa ! Une Lady Pénélope dépressive toute de noire vêtue qui parle d'elle-même à la troisième personne (vue qu'elle tombe follement amoureuse de Grey, le cryomancien naturiste, ça promet pour les tomes suivants !).
- Alya de l'Air, alors là non… C'est un mélange entre l'inquisiteur Mozguz de "Berserk" et Gluttony de "Fullmetal Alchemist" avec une pointe de Skaka de "Saint Seiya", bref un supervilain qui ne ressemble à rien et qui cabotine parfois à outrance avec ses troubles bipolaires qui le font passer du rire aux larmes en 2 secondes !
Par contre Gajil Redfox le chasseur de dragon spécialisé dans la magie de l'acier est vraiment très cool. Il a tout d'un héros/vilain de comics, mais surtout il emprunte carrément au Végéta d'Akira Toriyama (je gage qu'il affrontera / aidera Natsu à de multiples reprises dans l'avenir)
Le maître blessé, Gilders et Mistgun aux abonnés absents, Luxus qui comme d'habitude s'en tamponne le coquillard, et Erza qui est mise hors circuit d'entrée de jeu (elle encaisse à elle toute seule la décharge du tout puissant canon Jupiter ! si je n'ai pas écrit auparavant, je kiffe grave Erza ^^), c'est aux mages de deuxième et troisième rang de prendre les choses en main !
Kanna et Loki assure la défense de ce qui reste de la guilde, tandis que Readers et Mirajane s'occupe de Lucy. Natsu affronte Totomaru pour mettre hors d'état de nuire le Canon Jupiter, Grey affronte Jubia et Elfman, dont on apprend la tragédie personnelle (cool le clin d'oeil au "Hellboy" de Mike Mignola !!!), affronte Sol dans l'espoir de stopper l'incantation magique devant tous les annihiler… Et tous les autres magiciens de Fairy Tail doivent affronter les sbires de José créés par magie dans la plus grande tradition de "Dragonquest" ! (c'est même presque dommage qu'on n'accorde pas plus de temps de jeu aux seconds couteaux)
Toutefois il reste encore des petits trucs qui m'ont gonflé :
- un passage scato grotesque (le Japon c'est aussi humour « vi » : pipi, caca, prout…)
- la régularité de métronome avec laquelle les héroïnes se retrouvent nues ou dénudées dans des poses suggestives mises en valeurs par des cadrages voyeuristes
- çà et là des grimaces, des cabotinages… bref des têtes à claques !
- une récupération intégrale des classiques : "Dragon Ball", "Saint Seiya", "Dragon Quest", "Hunter X Hunter" et même "Berserk"…
(Polyussica semble bien repompée sur la Flora de "Berserk", et la forteresse mécanique MK2 est un classique récurrent de la saga "Dragon Quest", même si me le clin d'oeil à la saga "Gundam" est bien marrant)
Mais tout cela n'est que de chose face à l'esprit nekketsu qui préside à cet arc : espoir, amitié, solidarité, dépassement de soi et sacrifice pour les autres (oui bon, Erza n'est pas obligée de constamment reprendre le rôle jadis dévolu à Shiryu de "Saint Seiya") ! On préfère mourir que de livrer un ami à l'ennemi… Yeah c'était bien cool !!!
On sent que le mangaka et son équipe ont bien travaillé cet arc autant sur le fond que sur la forme : le suspens est omniprésent, la tension est palpable, tous les personnages, même les plus modestes, sont mis à contribution et la synchronisation de leurs actions est parfaite. Pour ne rien gâcher, l'émotion est bien au rendez-vous !

Et alors que tout semble perdu,

Du vrai bon shonen à l'état pur !
To be continued…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          192
TelKines
  03 septembre 2016
On est toujours en plein combat.
Et rien de tel que de commencer par la suite du meilleur combat contre l'un des quatre éléments : Grey contre Jubia. Il est clair que ce personnage est le mieux travaillé des quatre. Rien de plus logique quand on sait ce qu'elle va devenir. Il y a une certaine classe, de la folie aussi, de la passion également. Juste fun donc.
Alors que le combat suivant contre l'élément de l'air est d'une tristesse sans nom ! Natsu tente de le combattre sans réussite jusqu'à ce que Erza arrive, pourtant encore blessée. Et comme on le sait, Erza est forte et elle le prouve : elle va tout défoncer en moins de deux secondes ! Au moins les souffrances de l'adversaire (et celles du lecteur) sont assez vite abrégées !
Ses quatre éléments étant alors hors d'état de nuire, José, le maître de Phantom Lord, sort les crocs. Il laisse également ressortir sa folie et sa haine envers la guilde de Makarof. Et on apprend que c'est juste un méchant avide de reconnaissance et de pouvoir. Méchant somme toute assez classique. Dans un premier temps, José va combattre Erza qui donne le meilleur d'elle-même pour limiter les dégâts jusqu'à l'arrivée surprise d'un revenant : Makarof himself ! Et oui le petiot maître a subitement guéri et retrouvé sa magie grâce à Polyussica et à l'énigmatique et étrange Mist-Gun. Makarof, ayant vu sa guilde s'effondrer et ses « enfants » combattre même dans un sale état, va tout simplement déclencher son plus puissant (?) pouvoir : la Loi des Fées ! Avec quel effet ? le mystérieux résultat ne sera visible que dans le prochain tome.
Mais s'il y a une chose à retenir, c'est le combat des deux dragons. Gajil et Natsu vont dévoiler une partie de l'étendue de leurs forces. Gajil est d'ailleurs un bon buté de bourrin sadique et violent ! Et ça fait plaisir de voir ça !
Donc un bon tome dans la lignée du précédent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          36
Mariloup
  17 décembre 2013
Grey poursuit son combat contre une Jubia plus qu'amoureuse et Natsu aidé d'Erza contre le dernier des quatre éléments. Retournement de situation: Gajil a de nouveau enlevé Lucy donc retour à la case départ. José va prendre part au combat, laissant son meilleur élément surveiller Lucy (La pauvre va se faire torturer par lui!), pas pour longtemps (heureusement!) car Natsu arrive à la rescousse! S'ensuit un combat titanesque entre deux chasseurs de dragons! En tout cas, ils en font des dégâts (ça dure la quasi majorité du tome...) et ils ont tous les deux le même hurlement du dragon même si l'élément diffère. Ils sont à peu près de force égale ce qui rend ce combat extrêmement difficile et impressionnant. Mais comme toujours, Natsu vaincra! (Hi hip, hourra!!)
Commenter  J’apprécie          60
Pixie-Flore
  04 juin 2012
Dans ce tome, nos héros voit leur guilde partir en fumée. Un choc pour eux qui ont vécu tant de choses à l'intérieur de celle-ci et qui en garde de très bons souvenirs. En effet, cette guilde est pour beaucoup d'entre eux un refuge, un endroit qui leur a tendu les bras, leur a procuré des amis et qui leur a servi de famille de substitution. J'ai adoré les voir petits et malgré les nombreux combats, on croise des pages remplies d'émotions, joyeuses ou non.
Commenter  J’apprécie          60
Sayyadina
  06 mai 2014
Je trouve que la couverture ne correspond pas tellement à la tension qu'on retrouve dans ce 8ème tome. Bon, je suis aussi sure qu'avoir des gens ensanglanté dans une couverture me donnerait envie d'acheter le manga mais j'aurais aimé au moins de la tension et pas un Natsu avec un gros sourire.

Je dois dire que j'ai un peu de mal avec les scènes de combat surtout que le combat a l'air hyper bien mais en le regardant je me dis que j'aimerais regarder l'anime et voir, si bien sur il y est, le combat car en animé il doit être encore bien plus puissant.

On en apprends pas toujours beaucoup plus sur Lucy sauf qu'une guilde se bat pour elle pour de bonnes raisons tandis que l'autre guilde se bat pour des raisons futiles (en même temps, c'est les méchants).

La bataille de fin m'a rendue heureuse mais la fin me laisse un peu sur ma faim. Un peu comme d'habitude avec Fairy Tail.
Lien : http://sayyadina.over-blog.c..
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   07 février 2015
La colère fait oublier la spirale dramatique dans laquelle on est plongé…
Commenter  J’apprécie          110
MariloupMariloup   17 décembre 2013
Erza: Lucy a fugué... elle n'utilise pas l'argent de sa famille... elle habite une maison au loyer misérable... elle travaille comme chacun d'entre nous. Elle combat avec nous, elle rit avec nous, elle pleure avec nous. C'est un membre de la guilde... C'est pour ça qu'il y a eu cette guerre? Pour la fille des Heartfilia? Les fleurs ne choisissent pas où elles poussent! Et on ne choisit pas ses parents!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Pixie-FlorePixie-Flore   04 juin 2012
Peut-être que les fées ont une queue... en fait personne ne l'a jamais vraiment su. C'est une énigme éternelle et donc une aventure éternelle.
Commenter  J’apprécie          40
VirgieliVirgieli   07 février 2014
Un type comme toi n'aurait jamais dû pouvoir s'en prendre au maître. Je vais t'effacer des légendes sur-le-champ.
Commenter  J’apprécie          50
AlfaricAlfaric   04 février 2015
Un trop grand pouvoir ne conduit qu’au malheur.
Commenter  J’apprécie          120

Lire un extrait
Videos de Hiro Mashima (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hiro Mashima
Depuis 2000, Pika Edition propose de découvrir l'infinie richesse du manga en publiant parmi les plus talentueux auteurs japonais et français. Les CLAMP, Kosuke Fujishima, Tôru Fujisawa, Minetaro Mochizuki, Ken Akamatsu, Reno Lemaire, Oh!Great, Kouji Seo, Hiro Mashima, Hajime Isayama, Ema Toyama, Nakaba Suzuki, Adachitoka, Ayu Watanabe, Satoshi Kon, Yoshitoki Oima, Akane Shimizu, Boichi, Romain Lemaire et Kamome Shirahama sont 20 mangakas majeurs qui ont marqué leur époque et qui continuent d'inspirer bon nombre de jeunes auteurs. Dans ce livre-objet, qui se déploie comme une frise grâce à ses 48 pages dépliantes, Pika Edition vous invite à revenir sur ces deux décennies durant lesquelles le manga est devenu incontournable… Un ouvrage original et idéal pour célébrer la passion du manga !
+ Lire la suite
autres livres classés : magieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

FAIRY TAIL spéciale Natsu

QUI EST NATSU ?

un chasseur de dragon
un mage de glace
un constelassioniste

5 questions
9 lecteurs ont répondu
Thème : Fairy Tail, tome 8 de Hiro MashimaCréer un quiz sur ce livre