AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2889082539
Éditeur : La Joie de Lire (06/02/2015)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Miro et son fidèle compagnon Tito fuient la tyrannie d'un roi capricieux, qui a décrété que tous les chiens devaient disparaître. Leur périple prend l'allure d'un voyage initiatique, au cours duquel ils affrontent la peur et la faim, sans jamais perdre espoir et soutenus par l'affection qui les lie.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Lagagne
  17 juillet 2015
Un roi commet un edit interdisant les chiens dans le royaume. Les parents de Miro décident en urgence de le faire fuir avec son chien pour le sauver, et de le rejoindre ensuite. On suit donc le cheminement de Miro et Tito sur la route de l'exil.
Une société qui décide d'interdire les chiens, des familles qui résistent, un chemin initiatique...il avait des arguments pour me plaire ce roman. Mais tout y est traité de manière trop rapide et de manière un peu particulière. La rencontre avec les allégories notamment est très surprenante. J'ai du mal à voir quels enfants de 9/12 ans accrocheraient à ça.. Miro rencontre la Faim, la Peur, la Soif, le Danger...mais cela n'est pas assez concret à mon goût.
Et la fin ! Je la trouve d'un triste ! Je vais spoiler là mais pour moi, vu les allégories présentes dans le roman, ce n'est pas un paradis terrestre qui les attend mais bien la mort ! C'est un roman trop plombant, trop longuet pour moi (oui, même si j'ai dit que le traitement était rapide : il y a des longueurs inutiles à mon goût).
En bref, pas un moment inoubliable...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
JessicAlister
  18 mars 2017
Mes amis lecteurs, je vous présente maintenant un livre d'une douceur infinie, le dixième que je prendrais sur mon Île Babelio si on me le permettait.
On découvre un enfant, Miro, et son chien Tito, vivant sous le joug d'un Roi tyrannique, qui, par Edit, contrôle et ordonne la vie de sa population. Il interdit le jasmin. Il interdit les chiens. le jasmin est détruit, les chiens sont à tuer. Encouragé par ses parents, Miro fuit donc avec son chien, pour lui sauver la vie.
Ce livre se découpe en trois parties. Je ne souhaite pas vous les dévoiler, mais sachez qu'elles sont très belles, réfléchies, et qu'elles font de ce livre un véritable conte initiatique. La plume de Beatrice Masini est très poétique, le ton est enfantin et innocent. Comme un bonbon ou un chocolat chaud, ce livre apaise et répare, il rend le sourire.
Ce texte est une ode à la liberté, à l'amour, il responsabilise aussi - nos choix nous déterminent. C'est également une superbe déclaration d'affection pour nos amis canins, il y a beaucoup de justesse dans la narration de la relation entre un maître et son animal.
Pour ceux qui l'auront lu, sachez que mon chien à moi, il sent le foin séché au soleil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Lecturepissenlit
  13 avril 2019
Miro a toujours voulu un chien. Alors une fois en âge de s'en occuper, ses parents lui ont offert Tito, une petite boule de poils attendrissante.
Très vite Miro et Tito deviennent inséparables, unis par un lien invisible mais plus fort que tout.
Miro a 13 ans quand le Roi interdit la présence de chiens dans son royaume.
Ne pouvant se résoudre à se débarrasser de Tito, les parents échafaudent un plan qui consiste à envoyer Miro et Tito loin de la maison, hors du royaume et de les y rejoindre quelques jours plus tard pour éviter d'attirer l'attention des gardes du Roi.
Accompagné de son fidèle compagnon canin, Miro quitte le royaume et marche jour et nuit à travers la nature parfois hostile.
Tout au long de son périple, Miro sera confronté à des choix, mettant au défi les liens indéfinissables qui l'unissent à Tito.
Seul avec mon chien est catégorisé comme une lecture jeunesse destiné aux enfants à partir de 6 ans.
Je trouve personnellement qu'un enfant de 6 ans est trop jeune pour recevoir une histoire comme celle-ci. Elle est assez triste et beaucoup de passages comportent des allégories et des métaphores sur des concepts un peu compliqués pour de si jeunes enfants.
Les messages d'entraide et cette relation indéfinissable entre un enfant et son chien sont merveilleusement bien décrits.
L'enfant et le chien sont des êtes innocents et dépendants, leurs sentiments et leurs émotions sont purs, vrais, non calculés, et c'est ça qui est beau. Sans adultes à l'horizon, il n'en ressort que du beau, c'est vraiment un petit bijou à lire à l'âge adulte, surtout si vous avez ou avez eu un chien !
La fin quant à elle offre une double lecture.
Les enfants ne comprendront pas la même fin qu'un adulte, n'ayant pas les mêmes références et n'étant pas en mesure de comprendre certaines métaphores (fort heureusement pour eux !).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
cible95
  08 juillet 2015
Un jour, un roi tyrannique décide par décret d'interdire le jasmin puis les chiens dans son royaume. Connaissant la relation privilégiée que Miro entretient avec son chien, les parents de notre héros décident de préparer sa fugue. Eux-mêmes choisissent de rester dans le village pour les couvrir et de les rejoindre plus tard. Miro part alors en direction d'une maison secondaire de ses parents grâce aux indications portées sur un plan. Il ne semble pas atteindre cette maison mais plutôt un paradis.
Cette histoire présente beaucoup de lenteurs et surtout de descriptions un peu mièvres que les enfants n'apprécieront sûrement pas (sur le jasmin, sur le chien). le problème majeur de ce livre réside en la « voix de narrateur » à la fois trop adulte tout en se prétendant la voix d'un enfant. Une fois dans la nature, le comportement du héros semble trop naturel dans un premier temps (il mange les bons fruits, trouve les bonnes racines). le temps du récit est un peu perturbé au début, le temps de la fuite n'est raconté qu'après. Les obstacles du héros sont trop philosophiques, il rencontre les allégories Peur, Soif, Faim. La fin ambiguë pourrait être interprétée comme la mort des héros puisqu'il traverse un tunnel pour arriver à la lumière, dans un espace paradisiaque où d'autres enfants accompagnés de leurs chiens sont présents. A ce moment là ils perdent les sentiments corporels comme la faim, la soif, le froid…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Virgule-Magazine
  08 décembre 2015
Non seulement le roi est tyrannique, mais il est fou ! Après avoir ordonné de faire disparaître le jasmin de tous les jardins du royaume, il a décidé d'en bannir aussi les chiens de toutes races. Pour les parents de Miro, c'est le signal : il est temps de fuir, de quitter ce pays. Dans l'urgence, Miro part le premier avec son chien Tito caché dans son sac à dos... L'enfant et le chien vont traverser des forêts et le désert, rencontrer des personnages inquiétants comme la Faim, la Peur ou le Doute, mais Miro cheminera toujours avec l'Espoir.
L'avis de Simon, 12 ans : L'aventure est intéressante, on voit les relations entre un jeune garçon et son chien, c'est sympa. Des fois un peu bizarre quand il parle à des sentiments comme la peur ou le danger.
L'avis de la rédaction : Un superbe conte initiatique qui commence par un vibrant hommage à l'espèce canine !
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
HarioutzHarioutz   30 avril 2016
- Maintenant, tu dois y aller, a dit papa. Maman a fait oui de la tête, et ses lèvres se sont serrées dans une petite ligne muette.
On n'a même pas eu le temps de se dire adieu. Papa m'a pris par les épaules et m'a fait pivoter. Puis, il a ouvert le sac que j'avais gardé sur le dos pendant tout ce temps et a glissé Tito dedans.
- Tu vas devoir le porter comme ça, au moins le temps de sortir de la ville. L'effet du médicament ne va durer que quelques heures. Ensuite Tito se réveillera et il pourra marcher tout seul. Mais toi, portes-le encore un peu, tu iras plus vite. Au mois jusqu'à la source Itria.
- Et ensuite ?
- Continue, suis le plan. Ne t'arrête pas tant que tu ne seras pas arrivé au Bois de Celm. Nous t'y rejoindrons. Nous partirons dès que possible. Il faut penser à l'avenir. Tu vas très bien t'en sortir. Nous dirons que tu es tombé malade. Et pendant ce temps nous préparerons nos affaires. Et nous viendrons. Va jusqu'au bout du plan, et attends-nous là-bas. Nous te rejoindrons et ensuite nous continuerons ensemble.
- Pour aller où ?
On aurait dit que je n'avais plus de voix : plus qu'un fil, très fin, prêt à se casser.
- Là où il n'y a pas d'édits insensés, de souverains encore plus insensés et de peuple prêt à obéir. Il doit bien exister un endroit pareil quelque part, et nous le trouverons. (p.49-50).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LecturepissenlitLecturepissenlit   14 avril 2019
Les liens, c'est sérieux. Les liens n'ont rien à voir avec les cordes et les laisses. Je n'ai pas besoin de laisse pour emmener Tito avec moi. Il vient de toute façon, parce qu'il le veut un point c'est tout. C'est comme s'il avait une laisse en lui, pas autour du cou mais autour du coeur. J'essaye de l'imaginer, une laisse avec deux anneaux, un de chaque côté, qui unissent et rapprochent un coeur de chien et un coeur d'enfant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JessicAlisterJessicAlister   17 mars 2017
L'Enfant c'est l'Homme quand il était petit.
Il est bien meilleur que l'Homme.
Si tu peux choisir
Choisis l'Enfant.
Commenter  J’apprécie          40
HarioutzHarioutz   30 avril 2016
Edit
Le Roi ordonne à son Peuple
Que les chiens de toute race, taille et âge
Soient bannis du Royaume
Par tous les moyens possibles. (p.21).
Commenter  J’apprécie          20
JoyeuxLuronsJoyeuxLurons   21 mars 2015
Un Chien attend un Enfant.
Un Enfant arrive.
Un Chien est content.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Beatrice Masini (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Beatrice Masini
Beatrice Masini à "Littératures Européennes"
autres livres classés : conte initiatiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
408 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre