AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Maud Ortalda (Traducteur)
EAN : 9782266305778
Éditeur : 12-21 (18/06/2020)

Note moyenne : 3.93/5 (sur 79 notes)
Résumé :
Le nouveau roman d'Estelle Maskame, la reine de la romance ado.

Vanessa Murphy ne cherche pas de relation stable, encore moins de petit ami. Avec un père absent, rien de plus simple que de faire le mur pour retrouver Harrison, sa dernière conquête. Mais quand une vidéo de leurs moments intimes, prise par Harrison, fait le tour du lycée, sa vie bascule dans le chaos. Apparaît alors Kai, un garçon qui a lui aussi des comptes à régler avec Harrison. Pour... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
cicou45
  16 janvier 2021
J'essaie d'épuiser un peu ma PAL avant de piocher dans les nombreux livres que j'ai eu pour Noël (et il y en a un certain nombre) mais je ne sais pas si je vais pouvoir tenir jusque là et surtout si je vais pouvoir m'empêcher d'acheter de nouveaux ouvrages entre temps. Eh oui, en gros, je ressemble un peu à Vanessa Murphy, notre héroïne sauf que elle, ce n'est pas les livres qu'elle collectionne mais les garçons et qui plus est, avec une règle qu'elle se force à appliquer : surtout pas d'attachement, pas de relation sérieuse, elle fait cela juste pour s'amuser.
En effet, après qu'elle a perdu sa mère deux ans plus tôt, Vanessa s'est bien promis de ne jamais, ô grand jamais, tomber amoureuse car elle sait trop combien cela est douloureux de perdre quelqu'un qu'on aime et plus question pour elle qu'elle en fasse les frais !
Cependant, un événement va venir bousculer sa vie : la mise en ligne et le visionnage par tout le lycée de l'un de ses ébats érotique avec le bel Harrrison. Persuadée que c'est lui qui est derrière tout cela (qui cela pourrait-il être d'autre), elle est bien décidée à se venger suite à avoir été la risée de tous ceux et celles qu'elle croyait être ses amis. L'arrivée au lycée du ténébreux et mystérieux Kai Washington, qui semble lui aussi avoir une dent contre Harrssison - sans qu'elle sache vraiment pourquoi- va lui permettre de se trouver un allié dans cette histoire de vengeance !
Un livre sur le harcèlement et les risques des réseaux sociaux destiné à mettre en garde adolescents et autres sur les ravages que peuvent faire non seulement des images mais des paroles blessantes qui laissent souvent bien plus de cicatrices que la violence physique ! Un livre bien écrit et qui se lit très rapidement. Je n'ai qu'un seul regret : ne pas l'avoir découvert plus tôt, lorsque j'étais moi-même ado car cela m'aurait peut-être permis de relativiser sur de nombreux sujets sensibles à l'époque et de prendre conscience que décidément "on n'est pas sérieux quand on a 17 ans" (cf, je crois que vous voyez à qui je fais allusion !) . A découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
Anae75
  02 septembre 2020
Estelle Maskame est connue pour sa série D.I.M.I.L.Y que je n'ai pas lu. J'avais commencé le tome un vu que tout le monde en parlait et qu'il trainait dans la bibliothèque depuis déjà un sacré bout de temps mais j'avais arrêté en route n'aimant pas. Même si beaucoup de personnes ont adoré D.I.M.I.L.Y, je l'ai trouvé un peu trop cliché avec une histoire pas assez originale et des personnages qu'on connaît déjà étant donné qu'on les voit partout. Alors, oui je n'ai pas fini la série et peut-être ai-je raté tous pleins de détails qui la rendent super mais je n'avais franchement pas envie de me lancer dedans sachant que le début ne m'emballait pas tant que ça.
Quand j'ai vu qu'elle avait sortit un nouveau livre j'ai quand même lu le résumé car son écriture simple ne me dérangeait pas. Je ne suis vraiment pas déçue d'avoir décidé de tenter le coup. J'ai apprécié l'histoire simple et pas trop cliché ainsi que les personnages que je n'ai pas l'habitude de trouver dans mes lectures. Je suis très contente de l'avoir lu car, même si ce n'est pas un coup de coeur, il s'en approchait beaucoup.
Sweet Revenge parle d'une fille, Vanessa, qui est du genre à se taper tout plein de mecs sans jamais avoir de vraie relation. Son dernier plan cul, Harrison, n'a vraiment pas aimé la façon dont elle l'a quitté et a décidé de se venger en publiant une vidéo de leurs moments intimes sur internet. Alors qu'elle était populaire et que tout le monde voulait trainer avec elle, Vanessa devient la trainée du lycée et celle dont tout le monde parle pour se moquer. Elle fait alors la rencontre de Kai, le jeune nouveau du lycée qui a aussi une dent contre Harrison. A eux deux, ils décident de se venger du jeune lycéen pour ce qu'il leur a fait. Je crois bien que c'est le premier livre que je lis où le thème principal est la vengeance lycéenne, je précise parce qu'il existe des thrillers psychologiques avec une histoire de vengeance même si je n'en ai lu aucun. Etant donc une première lecture et une découverte pour moi, je n'ai pas trouvé l'histoire clichée et c'est ce qui m'a plu.
Côté personnages, c'est simple, on en a deux qui méritent qu'on parle d'eux : Vanessa et Kai, les deux principaux. Je ne les ai pas trouvé cliché et j'adore quand des personnages sortent de l'ordinaire de mes lectures habituelles.
On a Vanessa, la narratrice du livre. Vanessa ne s'accroche pas aux garçons, elle les enchaîne sans jamais tomber amoureuse. Elle choisit les plus beaux et entame une relation purement sexuelle avec eux pendant quelques mois. Tous les garçons souhaitent être un jour choisit par elle même si seul une minorité a cette chance. C'est plutôt le genre de personnages que l'on retrouve chez l'autre sexe. Dans les romances YA nous n'avons pas trop l'habitude de suivre une narratrice qui s'éloigne de l'archétype même de la fille pure comme la neige. Même si on commence à retrouver de plus en plus de personnages badass et plus sombres, je n'ai pas le souvenir d'avoir lu un livre où l'auteur a donné à sa fille principale un comportement que l'on retrouverait normalement chez un garçon. Cette originalité me plait vraiment et m'a beaucoup aidé à apprécier Vanessa. Comme avec les garçons, il y a une raison pour qu'elle se comporte ainsi : la mort de sa mère qui lui a fait perdre foi en l'amour. C'est assez habituel mais, ce que j'ai bien aimé c'est que Vanessa n'est pas aussi têtue de ce que l'on peut croire au début. Quand elle a trouvé le garçon avec qui elle veut avoir une vraie relation, elle n'hésite pas une seconde et reprend foi en l'amour. Elle n'est pas déchirée et ne cherche pas à être difficile.
Mais ce n'est pas sur sa vie amoureuse que la mort de sa mère a eu un énorme impact, c'est sur sa vie familiale. Désormais, à la maison, ils ne sont que trois : elle, sa petite soeur et son père. Enfin, trois présences physiques mais que deux présences mentales, c'est comme si son père était mort avec sa mère. Vanessa fait beaucoup de bêtises depuis le moment qui a tout changé et jamais son parent encore vivant ne la réprimande. Elle devrait s'estimer heureuse de pouvoir faire ce qu'elle veut sans être punie derrière mais non, tout ce qu'elle souhaite c'est que son père lui crie dessus parce qu'elle rentre très tard la nuit ou parce qu'elle couche avec tous les garçons du lycée. Son plus grand rêve, c'est d'être punie par son père. Elle doit en plus s'occuper de sa petite soeur ce qui lui donne encore plus de responsabilités. Depuis peu, j'apprécie énormément le côté familial d'une histoire donc j'étais très contente que l'auteure se concentre aussi sur sa relation avec son père. Cela donne de la profondeur à l'histoire et montre aussi que Vanessa a une vie en dehors du lycée, ce que certains auteurs oublient complètement quand ils écrivent un YA. J'ai beaucoup apprécié le personnage de Vanessa. Elle n'était pas pénible et j'ai vite réussi à la comprendre dans toutes les décisions qu'elle prenait. J'ai bien aimé sa répartie même si j'en aurais voulu un peu plus dans certaines scènes et le fait qu'elle veuille se venger était très amusant.
Ensuite, on a Kai, son partenaire de crime. Très différent de Tyler dans D.I.M.I.L.Y, Kai n'est pas un bad boy. Alors oui, il peut se battre parfois mais qui ne fait pas ça ? Ce que j'ai beaucoup aimé chez lui c'est son humour et son côté de gars normal. Ce n'est pas l'archétype du bad boy ni même du sportif au grand coeur et, il a beau être un mec normal, ça le rend original comparé à ce qu'on peut trouver dans les YA. Il donne des surnoms aux gens et s'en donne même à lui même. Un gars qui se fait appeler Captain Washington ne peut qu'être cool, ou timbré. J'aime bien le fait qu'il soit sans prise de tête et assez timbré pour rentrer dans une histoire de vengeance tarée avec une fille qu'il ne connaît même pas. Il n'est pas dangereux, si on oublie le fait qu'il est prêt à aller percer les pneus d'une voiture de riches dont le père du propriétaire à un lourd passé avec la police, mais peut-être que c'est juste de la folie alors oui, il n'est pas dangereux. J'ai beaucoup rit avec lui, parce qu'il n'est pas du genre à être sérieux et utilise le sarcasme dans chacune de ses phrases. En fait il est un peu immature mais pas assez pour qu'on le prenne pour un gosse et c'est vraiment drôle. Je l'adore et je pense vraiment que l'histoire n'aurait pas été si bien sans lui.
J'ai donc beaucoup aimé Sweet Revenge et je suis contente car cela veut dire que je pourrais lire d'autres livres d'Estelle Maskame car je n'ai aucun problème avec son écriture et son imagination, c'était juste D.I.M.I.LY que je n'avais vraiment pas accroché.
Lien : http://www.livresavie.com/sw..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
zeroproject
  10 août 2020
Avis : 4/5
Personnages : 5/5
Décors : 4/5
Trame : 4/5
Emotion : 3/5
Globale : 4/5
Décrite comme la Reine des romances pour ados, Estelle Maskame a suscité mon intérêt. Cette jeune auteure de 1997 avait vraiment des retours tonitruants sur ses ouvrages, assez pour que j'ose m'y aventurer. A-t-elle réveillé l'adolescent qui sommeille en moi ?
Prenons, pour commencer, la narratrice : Vanessa. Ado rebelle, en plein deuil, volage et un brin naïve. Ce personnage central a de quoi hérisser les poils à maintes reprises par ses agissements et pensées immatures. Mais bon, tout le monde est passé par l'âge bête et chacun traîne ses fardeaux. Son père est veuf depuis peu et n'est que l'ombre de lui-même. Lui, il vous fend le coeur dès qu'il apparaît tant sa tristesse déborde. Il délaisse ainsi ses deux filles. de ce fait, Vanessa s'est fait la promesse de veiller sur sa petite soeur Kennedy. Même si cette dernière ne joue qu'un petit rôle, on apprécie sa solidarité, son sens du devoir familial malgré son jeune âge. Vanessa possède, au départ, un bon réseau d'amis. Rapidement, elle sera esseulée et ne pourra compter que sur sa meilleure amie Chyna pour lui remonter le moral. Chyna ressemble à la soeur de substitution de Vanessa, et sa famille aussi. Elle a tout ce qu'elle aimerait avoir, à savoir le minimum syndical ; une mère vivante, un père existant. Tout au long du roman, jamais Chyna ne va la lâcher et ça, c'est une amitié sans comparaison.
Aussi, quand l'ex de Vanessa dévoile une vidéo peu glorieuse de leurs ébats, les voiles tombent. On découvre vite la face cachée d'Harrison, véritable enfoiré de première zone, sadique, pervers, narcissique, frimeur, fils à papa et salopard de lâche. Et je pèse mes mots ! A ses côtés, Noah, son bras droit tout aussi stupide qui a lui aussi eu des relations avec Vanessa. Leur acharnement envers elle sera sans pareille.
Arrive alors Kai, un ado du lycée ennemi, renvoyé pour violence. Ayant une dent contre Harrison, il propose à Vanessa de former un tandem pour se venger. Kai n'est pas au premier abord un chic type. Il paraît un peu louche, fourbe et très distant. Là aussi, il va se montrer solide pour Vanessa, la défendre becs et ongles, quitte à risquer sa propre peau.
Un personnage secondaire, Maddie, me faisait presque pitié dans les premiers chapitres. Celle qui veut plaire à tout le monde, n'avoir que des amis, désirant se faire remarquer par n'importe quel moyen, va finir par prendre du volume et devenir une alliée de taille pour le tandem de choc.
Le roman se déroule en totalité à Westerville, dans l'Ohio. Estelle Maskame nous offre un panel typique d'une ville américaine de taille raisonnable avec ses quartiers bien définis, ses zones de privilégiés, ses frontières qui divisent la ville entre « Central », « North » ou « South ». Bien qu'Écossaise, l'auteure a forcément dû faire un tour là-bas pour si bien peindre les décors ; à moins que tout ne sorte de son imagination.
L'histoire peut se résumer en quelques lignes. Un pseudo-couple se sépare, le mec balance sur les réseaux une vidéo osée de la fille, elle désire se venger, se fait aider par un petit nouveau, et bam, coup de foudre. Rien de bien sorcier au premier regard et du déjà-vu. Pourtant, l'évolution de le relation entre Vanessa et Kai est très intéressante. Parfois, on sent une immaturité galopante dans leurs dialogues ; reste à savoir si c'est un effet voulu ou non. le langage qu'ils utilisent colle assez bien à des ados standards et on n'a pas l'impression d'avoir affaire à des quarantenaires. le père de Vanessa m'ayant bien plus, j'ai suivi ses déboires avec un vif intérêt. L'essentiel de la trame est là sinon : la vengeance. Un moteur violent, destructeur et qui va crescendo jusqu'à ce que quelqu'un dépose les armes. L'auteure en a profité pour exposer son point de vue sur ce désir du Tallion. On adhère, ou non.
Qu'est-ce qu'un roman pour ados ? Honnêtement, je ne sais pas. Oui, les personnages sont essentiellement âgés de 17 ou 18 ans. Oui, le vocabulaire est accessible à un ado. D'accord, aucune scène de sexe torride comme Emma Green, pas de drogue dure, un peu d'alcool, de bagarres… Toujours est-il que dans ce livre, il y a des choses qui touchent à d'autres âges. A titre d'exemple, je parlerais du deuil en pensant au père de Vanessa. Ensuite, des sentiments universels qu'on ressent durant toute notre vie comme la vengeance, cette rancoeur menant à la haine et la colère. le rejet de l'autre, la moquerie, l'envie de détruire. Estelle Maskame est parvenue ici et là à tirer des traits d'humour. Il n'y a rien de mirobolant et qui imprime un point fort, c'est juste présent, et ça fait son effet.
Sans être génial, Sweet revenge sort de l'ordinaire à l'aide de personnages très bien définis et attachants. L'écriture est simple et limpide, rendant une lecture fluide et sympa. Si vous désirez un brin davantage de douceur, ce roman devrait avoir son effet !
Lien : https://bmds.ch/2020/08/10/s..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lectrice-Lambda
  18 juin 2020
Estelle MASKAME s'est fait connaître en France grâce à sa série « D.I.M.I.L.Y » qui a eu un énorme succès. Elle s'est alors propulsée comme l'une des références de la scène young adult malgré son âge et le fait que c'était sa première histoire publiée.
« Sweet Revenge » est donc sa nouvelle histoire.
Nous allons faire la connaissance de Vanessa Murphy, une jeune fille en terminale qui est somme toute populaire. Elle est mignonne et elle le sait. Elle ne cherche pas de relation sérieuse et préfère s'amuser avec mes garçons et faire la fête. Elle essaie d'attirer l'attention sur elle pour oublier que chez elle, son père ne lui prête justement aucune attention.
Seulement, une vidéo intime d'elle avec Harrison va faire le tour du lycée. de fille populaire, elle va devenir tout le contraire. Harcelée et humiliée, elle va trouver un associé pour essayer de se venger en la personne de Kai, un nouvel élève de son lycée qui veut également avoir sa revanche sur Harrison.
J'avais pas mal d'attentes en commençant ce livre, notamment parce que c'est une histoire écrite par Estelle MASKAME et que beaucoup de lecteurs l'adorent.
Sincèrement, j'ai passé un très bon moment de lecture.
On plonge directement dans le vif du sujet, c'est-à-dire que l'histoire commence lors de la fameuse soirée durant laquelle la vidéo va être prise et qui va sceller le destin de Vanessa.
Dès lors, on va suivre sa descente aux enfers et comprendre vraiment tout ce qu'elle va perdre et tout ce qui va changer pour elle.
j'ai trouvé que le thème du harcèlement était vraiment très bien maîtrisé. de la publication de la vidéo intime à toutes les conséquences que cela va engendrer, Estelle MASKAME réalise un tour de maître en nous montrant tout ce que cela peut engendrer.
J'ai été sincèrement émue par ce que Vanessa va traverser, mais surtout par ses pensées qui donnent à réfléchir. Il est toujours un peu amusant de voir quelqu'un se faire un peu malmené à cause d'une chose ou l'autre, mais par contre quand c'est à notre tour de l'être, c'est beaucoup moins drôle.
Estelle MASKAME ne se contente pas de nous raconter une histoire sur ce sujet, elle creuse vraiment la thématique pour nous faire réfléchir et surtout pour que l'on prenne conscience que ce genre d'acte est vraiment grave. Encore aujourd'hui, des adolescents vont jusqu'au suicide à cause du harcèlement scolaire.
En plus de ce thème très présent et important, on va suivre également la quête de vengeance de Vanessa et de Kai. Entre sentiment de justice, scènes plutôt drôles et finalement remords, on va passer par toutes les émotions avec les personnages.
Toute l'histoire est narrée du point de vue de Vanessa, ce qui nous permet de mieux comprendre pourquoi elle agit de manière aussi libre, mais aussi tout ce qu'elle ressent lorsqu'elle va commencer à se faire rejeter par les autres. J'ai beaucoup aimé ce personnage qui est tout en nuances et qui se dévoile vraiment au fil des chapitres.
Kai est son parfait binôme. C'est un sportif, il est charmant, mais il est vraiment différent des autres garçons comme lui. Il change un peu l'image du héros que l'on retrouve habituellement dans les young adult et j'ai beaucoup aimé son côté tendre, droit et sentimental.
Il y a beaucoup de personnages secondaires pour donner vie à cette histoire. J'en ai aimé certains, détestés d'autres, mais chacun à son importance dans le récit.
La fin m'a plutôt convaincue.
Le seul défaut que j'ai trouvé au final c'est que j'aurais aimé en avoir un petit plus avant de laisser les personnages. Ca veut bien dire que j'ai bien aimé, non ?

En conclusion, « Sweet revenge » est certainement le meilleur young adult que j'ai lu depuis un bon moment. Estelle MASKAME se révèle vraiment avec sa nouvelle histoire. Bien plus qu'un simple récit d'adolescents au lycée, la thématique du harcèlement scolaire est vraiment bien transcrite et développée.
J'ai vraiment été touché par tous les tourments par lesquels va passer Vanessa ainsi que par ses réflexions.
C'est vraiment un livre à lire, tant pour le plaisir que pour tous les messages qu'il véhicule.
Lien : http://lectrice-lambda.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LesJoliesLecturesdePapier
  11 juillet 2020
Après avoir découvert Estelle Maskame avec la célèbre série DIMILY, j'étais vraiment impatiente et curieuse de découvrir ce que l'auteure nous proposerait avec Sweet Revenge. Alors, bien que dans l'ensemble, ce roman soit agréable à lire et qu'il se lise rapidement, le déroulement de l'histoire est assez prévisible, mais aussi très sympathique.
Tout comme dans DIMILY, la romance est clichée. Mignonne, certes, mais on ne peut pas vraiment dire que celle-ci diffère des schémas habituels auxquels nous avons déjà été de nombreuses fois confrontés dans des histoires de ce genre. Pourtant, ce qui a permis de sortir cette histoire de sa banalité, c'est le thème qu'Estelle Maskame a choisi d'aborder par l'intermédiaire du personnage de Vanessa Murphy.
Vanessa, c'est l'une des jeunes filles les plus populaires du lycée. Toutes les filles l'envie et tous les garçons rêveraient d'être son petit ami. Seulement, Vanessa ne cherche pas de relation sérieuse et durable. La jeune fille préfère s'amuser et passer d'un garçon à un autre lorsque ça devient trop sérieux à son goût. Mais quand sa relation avec Harrison, sa dernière conquête, commence à devenir un peu trop étouffante, Vanessa le repousse. Rapidement, une vidéo de leurs moments intimes se met à circuler. Commence alors une véritable descente aux enfers pour Vanessa qui se voit du jour au lendemain être traitée comme la pire des traînées. Décidée à prendre sa revanche, Vanessa s'associe à Kai, un nouvel élève, qui a lui-même des comptes à régler avec Harrison…
Le travail qu'a effectué Estelle Maskame sur le thème du harcèlement scolaire est bien exécuté et maîtrisé. L'auteure soulève de nombreuses interrogations et fait réfléchir le lecteur sur les conséquences d'un tel acte. Poster une vidéo intime est une violation qui peut entraîner autant de conséquences graves que dramatiques pour la personne visée.
Autre point que soulève Estelle Maskame et que je trouve important, ce sont les inégalités que l'on retrouve dans ce genre de situation. En effet, quand une situation de ce genre arrive, c'est souvent la fille qui en prend pour son grade. On la traite de fille facile, de traînée, de garce… Et le garçon dans tout ça ? Rien. Dans Sweet Revenge, Harrison ne reçoit aucune moquerie, aucune remontrance de ses camarades. Pour eux c'est « normal » que ce soit Vanessa qui en subisse les conséquences, à leurs yeux c'est elle la coupable et j'ai trouvé cela inacceptable. Aucune personne, fille ou garçon, ne devrait subir ce genre d'attaque.
Comme le dit si bien Vanessa dans le roman, il est étonnant de voir la façon dont ce genre de situation nous amuse quand cela touche une autre personne et la façon dont cela ne nous amuse plus du tout quand c'est nous-même qui sommes visés. C'est facile de rire du malheur des autres, mais il faut bien prendre conscience que chaque acte, chaque moquerie, chaque méchanceté ont des conséquences qui peuvent très souvent pousser la personne concernée au suicide. Estelle Maskame aborde ce sujet avec beaucoup de bienveillance et de délicatesse.
Bon après, je vous rassure, tout n'est pas que drame et tristesse dans cette histoire. Certains passages nous offrent des situations très amusantes et le personnage de Kai n'y est pas pour rien. le duo qu'il forme avec Vanessa fonctionne plutôt bien et leur idée de vengeance, bien que cela ne soit pas très responsable, permet tout de même d'insuffler une part de légèreté au récit.
Concernant les personnages, l'auteure a parfaitement su mettre en valeur leur personnalité, leurs qualités ainsi que leurs défauts. le personnage de Vanessa est bien travaillé, je l'ai trouvé vraiment très touchante. Il est vrai qu'au départ son comportement peut facilement la faire passer pour une fille facile et une peste, mais c'est totalement faux. Elle essaye tant bien que mal de s'amuser, d'oublier sa douleur et d'attirer désespérément l'attention.
Vanessa est au fond une adolescente ordinaire qui souffre énormément de l'absence de sa mère et du détachement que son père affiche depuis le décès de cette dernière. Passer d'un garçon à un autre comme elle le fait, c'est pour Vanessa un moyen de ne pas s'attacher, de ne pas tomber amoureuse et de ne pas ressentir cette souffrance que son père endure jour après jour. Fort heureusement, Vanessa est également très forte, car si j'avais été dans sa situation, je ne sais pas si j'aurais pu y faire face avec autant de courage.
Kai, quant à lui, est une personne adorable. Si de nombreux garçons n'ont pas hésité à visionner la vidéo et se moquer de Vanessa, ce n'est pas le cas pour Kai. Car oui, il reste encore des garçons charmants et respectueux qui sont encore capables de se montrer intelligents. Kai, en plus d'être l'associé de Vanessa, est également celui qui va tenir le rôle de bouée de sauvetage pour la jeune fille. Ce qui devait être à la base qu'une simple alliance pour se venger, va se révéler être au final un sauvetage pour Vanessa.
En conclusion, Sweet Revenge a été une lecture très agréable et j'ai été heureuse d'avoir pu retrouver la plume d'Estelle Maskame. Une fois encore, elle nous entraîne dans une histoire touchante avec une thématique qui parlera certainement à de nombreuses personnes. Plus qu'une histoire, Sweet Revenge est une très belle leçon de vie.
Lien : http://lesjolieslecturesdepa..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
cicou45cicou45   15 janvier 2021
"_Tu me connais depuis trois jours, dis-je avec un petit rire, même si moi, ça me semble une éternité. Comment tu peux savoir que je suis quelqu'un de bien ?
_Je crois qu'on est tous des gens bien. Même Harrison, malgré son comportement merdique. C'est juste qu'on fait tous de mauvaises choses."
Commenter  J’apprécie          150
cicou45cicou45   16 janvier 2021
"_Qui est là ? appelle Papa qui sort de la cuisine avec à la main une poêle et un torchon.
Il se détend et baisse son arme à ma vue. C'est la différence entre la famille d'Harrison et la mienne : M. Boyd pointe un pistolet sur les intrus, mon père, lui, brandit une poêle à frire."
Commenter  J’apprécie          130
cicou45cicou45   14 janvier 2021
"C'est bizarre, comment fonctionne la vie. Même quand on se sent à l'aise et très satisfait de ses propres choix, le monde extérieur peut transformer un unique instant de stupidité en quelque chose d'affreux qu'on vous oblige à regretter."
Commenter  J’apprécie          130
cicou45cicou45   15 janvier 2021
"Je suis à cran depuis que M. Boyd a pointé un pistolet sur moi. J'ai compris d'un coup que ce que Kai et moi faisons est grave. Nous causons des ennuis à des gens, et les ennuis ont toujours des conséquences."
Commenter  J’apprécie          110
crio78crio78   10 août 2020
-j'ai couché avec un garçon qui nous a filmés et qui a envoyé la vidéo a tout le lycée. Oui, papa, tu as bien entendu. Il y a une vidéo de moi a poil qui circule sur internet, et je n'ai même pas un parent digne de ce nom vers qui me tourner.
La mâchoire lui en tombe. Tellement d'émotions différentes passent dans ses yeux que je n'arrive pas a les discerner les unes des autres. Il pâlit si vite que j'ai peur qu'il ne s'évanouisse devant moi.
-On n'a pas seulement perdu Maman, j'ajoute dans un murmure. On t'a perdu, toi aussi;
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Video de Estelle Maskame (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Estelle Maskame
Estelle Maskame - D.I.M.I.L.Y. Volume 1, Did I mention I love you ?
autres livres classés : harcèlementVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Tome 1 D.I.M.I.L.Y Did I Mention I Love You

Comment s'appelle le personnage principale ?

Maria
Eden
Charlène

9 questions
198 lecteurs ont répondu
Thème : Did I mention I love you ?, tome 1 de Estelle MaskameCréer un quiz sur ce livre

.. ..