AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782851206565
312 pages
Hachette (06/06/2007)
3.93/5   30 notes
Résumé :
Inside Out, publié le 28 octobre 2004 au Royaume-Uni, est un livre de Nick Mason à propos de son histoire personnelle en tant que membre du groupe Pink Floyd. C'est le premier livre sur Pink Floyd à être écrit par un membre du groupe. Mason couvre la carrière entière du groupe, de l'ère psychédélique avec Syd Barrett à la fin des années 1960 en passant par leur succès en 1970 jusqu'à ce jour.

Nick Mason est bien placé pour cela car il est le seul musi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
grm-uzik
  04 juin 2017
Imaginez-vous un pâturage d'herbe bien vert sans pâquerettes avec au fond, des arbres et une habitation. le ciel est d'un bleu presque turquoise avec des nuages un peu gris. Autrement dit, on sort d'un épisode de pluie. Dans le pâturage, on peut voir un homme avec un casque type moto et habillé en combinaison de motard également, qui pourrait être sans aucun doute, Nick Mason habillé en pilote d'automobile. Dans le ciel, on peut apercevoir la face cachée de la lune, là où il y a plein de cratères. Et au milieu de cette somptueuse couverture, on voit un miroir réfléchissant le ciel et la lune divisée en deux.
La quatrième de couverture montre une contorsionniste, dont le corps est peint de plusieurs couvertures d'albums du immense groupe Pink Floyd. Quelques phrases du batteur sont écrites autour de cette femme en question.
Un bref résumé se situe sur la gauche, dans le rebord de la couverture qui recouvre le livre. Et il y a plein de dessins au crayon rouge qui semblent être sous l'eau car il y a les ondes d'une goutte venant de tomber qui font les "ronds" si caractéristiques. Puis quelques pages où l'on revoit notre contorsionniste, une autre avec le titre du bouquin et enfin... le sommaire :
1 - Les années archi
2 - Underground
3 - Syd parade
4 - A chacun sa part
5 - Changement de tempo
6 - La lune n'a pas de face cachée
7 - Dur labeur
8 - L'ère du gonflable
9 - Les briques d'un mur
10 - Problèmes de communication
11 - A vos marques… Prêts ? Repartez !
12 - La morale de l'histoire
13 - Post-scriptum
14 - Chronologie
Et l'histoire commence...
A chaque chapitre, une double-page montrant sur la gauche l'un des membres du groupe et sur la droite, le titre avec un fond particulier : une table de mixage.
Passons maintenant en revue chaque partie de ce super beau livre.
1 - Chose que je savais déjà, presque tous les membres du groupe étaient en école d'architecture. Ils étaient tous passionnés de musique. Roger paraissait déjà comme le gars infréquentable. On assiste en tant que lecteur à leur galère pour les répétitions, les représentations et leur idée de nom : Pink Floyd, alors qu'il y en a eu des tas d'autres noms avant celui-ci.
2 - Les débuts du groupe sous le nom de Pink Floyd. Des concerts dans des églises, des petites salles mal éclairées, leur premier manager.
3 - le premier album, difficile à faire car la musique des Floyd était trop peu appréciée par les producteurs.
4 - L'arrivée de David Gilmour dans le groupe, l'album "A Saucerful of Secrets", les concerts de plus en plus nombreux.
5 - Changement de style avec "Atom Heart Mother".
6 - La création de "The Dark Side of the Moon", l'album qui sauva le groupe en quelque sorte. Première tournée avec la famille, l'équipe de foot.
7 - Dur de faire aussi bien que "The Dark Side of the Moon" sans le copier. Et le pari est réussi avec "Wish You Were Here".
8 - Qui n'a jamais vu le gros cochon ou les personnages de "The Wall" en éléments gonflables ? Mais ça charge encore plus les camions, les Floyd sont de plus en plus équipés au niveau du matos.
9 - Préparation du concert "The Wall" avec l'immense mur de briques qui s'effondre, puis le tournage du film par Alan Parker. Cela demandera énormément de réflexions.
10 - L'épuisement des membres du groupe suite aux nombreuses tournées. Chacun préfère se consacrer un peu plus à sa vie de famille. Roger Waters commence à "prendre le contrôle".
11 - Nick et David veulent faire un album ensemble, sans Roger. Quelles conséquences judiciaires ? Concert à Venise.
12 - L'album "Division Bell" considéré comme "l'anti-The Wall", les enfants sont grands, chacun trace sa route.
13 - Rencontre surprise entre Nick et Roger en vacances.
Enfin, une chronologie des évènements passés durant l'époque Pink Floyd : création d'Internet, lancement du Trivial Poursuite etc...
A travers de nombreuses photos de grande qualité, on peut voir les différents membres de Pink Floyd, leurs copines de l'époque et leurs ami(e)s. Il y a notamment des photos de leurs concerts, des interviews, de leur vie privée. On les voit évoluer, puis vieillir. Ce sont des documents uniques que l'on ne verra jamais ailleurs. Les archives ont été spécialement ouvertes. On peut également voir qu'ils aimaient le travail d'image car ils testaient des pellicules infra-rouge. Les Floyd étaient très forts niveau jeux de lumière, dessins etc...
Ce petit bijou, parsemé de magnifiques photos, est bourré de souvenirs, de révélations et de trouvailles. de la création du groupe en 1965, jusqu'à la dernière scène en 2005, Nick Mason passe tout au crible. Un grand nombre d'albums est décortiqué, sauf hélas les deux derniers, malheureusement. de l'entrée au studio à la création complète, on y apprendra beaucoup sur la façon de construire un mythe, un chef-d'oeuvre. Comportant trois parties de nombreuses photos, on voit le groupe grandir, changer, vieillir. Nick Mason ayant énormément d'humour n'hésite pas nous raconter des anecdotes à toutes époques, en nous faisant rire à coup sûr. Il sait aussi être touchant, tout en racontant de belles histoires, notamment quand il s'agit du regretté Syd Barrett. Finalement, ce bouquin se dévore à tout moment, on peut le prendre à n'importe quel page ou chapitre puisqu'il est écrit chronologiquement.
Pour conclure, "Pink Floyd, l'histoire selon Nick Mason" est un formidable bel ouvrage très intéressant pour les passionnés, écrit par le batteur de génie avec sa vision et son ressenti de ces périodes. Une totale réussite, un vrai régal à dévorer sans modération. Pink Floyd demeure et restera sûrement l'une des plus grandes formations de l'histoire du rock psychédélique et progressif.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ecceom
  17 janvier 2022
Speak to Me ...
Comment dire ?
Il s'agit d'un ouvrage à la fois lourd et léger.
Lourd parce qu'avec ces 359 pages et son grand format, il doit peser le poids d'un nouveau né moyen et qu'il est de ce fait, malaisé de le lire à bout de bras (mais il existe une version brochée, moins chère et plus pratique).
Léger parce qu'on y apprend pas grand chose si on s'intéresse tant soit peu aux Pink Floyd et que le style de Mason semble coller à son parcours : assez fin et intéressant dans les débuts, mièvre et banal vers la fin.
Il se divise en une douzaine de chapitres que je vais détailler.
1. Les années archi
C'est le temps de la Regent street Polytechnic School of Architecture où Nick Mason rencontre Roger Waters puis Rick Wright (qui changera de voie plus tard). Roger est déjà présenté comme le gars impliqué mais difficile, ce que la suite confirmera. C'est la création de l'embryon de groupe qui s'appellera "Architectural Abdabs", puis "Tea Set"... et s'oriente vers un pur style de R&B. C'est le début des éclairages psychédéliques bricolés par un de leurs professeurs (Mike Leonard).
Sinon, c'est le parcours classique du groupe de rock : changements de personnels, recherche d'un nom, manque de moyens (superbe photo avec des Vox en carton...)
2. Underground
Ça y est, ils s'appellent Pink Floyd. Ce sont les débuts hasardeux, les concerts dans les salles les plus surprenantes (comme une église...) et l'apport de Barrett qui leur fait quitter le R&B pour...euh...définitivement quelque chose à part. Ce sont les mythiques concerts à l'UFO club.
3. Syd parade
Evoque leur 1er album sous la férule hallucinée de Syd Barrett.
4. A chacun sa part
Syd ayant définitivement pété les plombs (il faut dire que plusieurs trips par jour doivent facilement vous transformer en Acid King schizophrène), son "aide" et ami David Gilmour prend définitivement la place pour l'album "A Saucerful of Secrets" (avec les paroles incroyables de la dernière chanson de Barrett dans "Jugband Blues" : "je vous suis très reconnaissant de préciser que je ne suis pas ici").
5. Changement de tempo
C'est le nouveau style de Pink Floyd qui s'affirme avec "More", "Ummagumma", et surtout, "Atom Hearth Mother" et "Meddle" (on sent que Mason a encore honte de "Seamus"). Les shows se complexifient.
6. La lune n'a pas de face cachée
"Dark Side of the Moon" : quand le groupe bascule dans une autre dimension...à tous niveaux.
7. Dur labeur
Comment trouver un successeur à "Dark Side" en restant original ? En perdant des semaines à faire des expérimentations de son vaseuses, en retardant au maximum le moment de s'y mettre...Ils n'y sont plus : le groupe a atteint tous ses objectifs, leur vie privée bat de l'aile.
Et puis le choc de la vision d'un Syd Barret obèse et déphasé..."Wish you where here" (où ils vont quand même reprendre l'idée des verres musicaux pour l'intro).
8. L'ère du gonflable
Après la pyramide gonflable des tournées "Dark Side...", voici le cochon volant. Mêmes motifs, même punitions avec des difficultés techniques à la pelle... Au niveau musical, titillés par les punks, les dinosaures durcissent le son. Gilmour lui est chagrin : en scindant le titre "Pigs On the Wing" en 2, Waters va gagner plus que lui (la rémunération s'établit au nombre de chansons...). Wright commence à décrocher, Mason ne s'intéresse plus guère qu'aux courses automobiles.
9. Les briques d'un mur
Le groupe est aux abois après avoir été escroqué et devoir des arriérés d'impôt monstrueux. Waters leur fait choisir entre les maquettes qui deviendront "Pro and cons of Hitch Hicking" et "The Wall". Les problèmes d'égo sont insolubles, Wright et Mason ne participent plus guère et deviennent de plus en plus des accompagnateurs.
Mais le succès au final sera fabuleux et les rares shows, complexes.
10. Problèmes de communication
Le capitaine Waters a pris la barre du navire et Pink Floyd prend l'eau. Seul Gilmour tente de résister à la main mise du grand Roger, mais ses compositions ne suivent pas.
11. A vos marques… Prêts ? Repartez !
Mason et Gilmour (Wright est allé se faire voir chez les Grecs) veulent faire un album ensemble, sans Waters, mais sans abandonner Pink Floyd pour autant. D'un autre côté, Waters donne l'impression de saborder le vaisseau amiral pour pouvoir enfin évoluer en solo.
12. La morale de l'histoire
L'album "A momentary Lapse Of reason" (quel titre !), puis "Division Bell" qui au fond ne satisfont pas grand monde (mais les Pink Floyd vont beaucoup axer leurs concerts sur le show technique). Il s'agit surtout de montrer à Waters que Pink Floyd peut vivre sans lui.
Post-scriptum
C'est la note d'espoir. Après des années de séparation, Waters invite Mason à le rejoindre sur une tournée.
Chronologie
Principales dates de la carrière des Pink Floyd.
Et tout ça donne quoi ?
Beaucoup de détails techniques sur les conceptions des effets spéciaux (à le lire, on a quand même l'impression qu'ils foiraient une fois sur deux), sur les machins gonflables, les courses automobiles de Mason, certains détails de tournée...
Mais pour le reste, Mason donne l'impression gênante de n'être guère impliqué, ni comme batteur (il dévalue son rôle la plupart du temps -il faut dire aussi qu'il perdra quand même un peu pied à la fin), ni même réellement comme témoin de son temps. Ainsi, quand il croise Hendrix, Cream ou les Who, j'aurais aimé davantage de détails.
L'épisode crucial de l'éviction de Barret et dans une moindre mesure, le limogeage de Wright (il sera réembauché comme salarié !) semblent traités par dessus la jambe.
Les anecdotes de studio, de conception d'albums...Tout ça est sous traité.
L'humour assez présent au début du livre, s'effiloche et on sent Mason en permanence en train de marcher sur la corde raide. Comme il a fait relire son manuscrit à Waters et Gilmour qui l'ont tous les 2 sérieusement amendé, le résultat donne un ton mi-chèvre, Michou (comme on dit dans certains cabarets). C'est de l'eau tiède !
Bref, ça commence fort et puis ça se délite et finit par ennuyer (à part les photos).
Dommage.
Hey Mason, j'aurais aimé que tu sois davantage là.
Si tu n'en avais rien a faire de ce qu'il pouvait m'arriver.
Et que je n'en avais rien à faire de toi.
Nous aurions zigzagué au travers de l'ennui et la douleur, à l'occasion, jeté un coup d'oeil a travers la pluie.
En se demandant lequel de ces emmerdeurs est à blâmer
Et en espérant voir des cochons ailés... (Animals)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
jeepax
  07 mai 2015
Pink Floyd a donné lieu à toute une littérature juteuse, plus ou moins honnête, plus ou moins documentée, plus ou moins partisane. Mais lorsqu'une biographie émane de l'un des membres du groupe, de surcroît le plus sympathique, on ne peut guère mettre en doute la sincérité de la démarche. Nick Mason n'a plus à assurer sa retraite, ni celle de ses enfants ou de ses petits enfants. Peut-être avait-il simplement besoin, lui qui s'est toujours adapté avec souplesse aux décisions autoritaires des deux grosses têtes, de dire certaines choses, une bonne fois pour toutes, de livrer son point de vue sur des sujets dont la presse et les fans ont fait des gorges chaudes.
Pas de vindicte ici, ni d'ego surdimensionné, mais un récit bourré d'humour et de lucidité. Mason ne se fait aucune illusion sur les raisons réelles du succès de Pink Floyd et l'attribue parfois volontiers à des facteurs extérieurs à la musique. La vie au quotidien, les tournées, le studio, les moments forts, les petites et grandes lâchetés, les anecdotes de toutes sortes – dont la fantaisie augmente proportionnellement à la notoriété de la bande - tout y passe, sans nostalgie ni atermoiements, sans la mélancolie d'une époque révolue. Les dissensions légendaires qui ont secoué le groupe y sont exposées par l'oeil de celui qui a rarement pris part aux conflits; une version forcément partiale, comme le reconnaît lui-même l'auteur.
Si feu Rick Wright ne pourra plus livrer sa vision des choses, peut-être qu'un jour Gilmour ou Waters donneront leur propre variante. En attendant, on se régale avec cette savoureuse chronique, agrémentée de nombreuses photos, et narrée avec détachement, modestie et esprit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ChatDuCheshire
  06 juillet 2015
Ce livre est le seul écrit par un membre du groupe, en l'occurrence Nick Mason, le batteur et, quelque part, l'arbitre des grands egos, à savoir David Gilmour et Roger Waters, en conflit depuis maintenant bien des années.
Alors ce livre est intéressant, particulièrement quand Mason s'attarde sur son parcours personnel, au sein du groupe et en dehors, car il a produit quelques artistes de renom dont Carla Bley. Mais lorsqu'il s'agit d'entrer plus profondément dans la dynamique du groupe et dans les conflits qui ont émaillé son existence, Mason se montre nettement plus circonspect et pour cause : les sensibilités sont exacerbées et Mason a dû soumettre sa copie aux intéressés pour pouvoir espérer la publier... La même circonspection est perceptible dans le traitement de Syd Barrett, le génie maudit et météore des débuts du groupe. Il confirme en tout cas qu'un sentiment diffus de culpabilité a toujours été présent dans le groupe après son départ, par ailleurs exprimé dans l'album "Wish you were here"...
Mais le livre est fort bien écrit, avec une touche d'humour très britannique et constitue un indispensable pour les fans du groupe, avec la biographie de Mark Blake (Pigs might fly).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
lry12
  25 juillet 2010
Voici le livre de référence consacré à l'un des groupes majeurs des années 70. Musical et visuel, Pink Floyd a marqué l'histoire de la musique, en étant le groupe précurseur d'un genre qu'on appelait à l'époque le "psychédélisme". Même si ce style a mal vieilli et reste l'objet de railleries diverses de nos jours, surtout de la part des jeunes générations, la musique reste intemporelle.
L'intérêt de cette bio est qu'elle a été rédigée par le batteur du groupe, Nick Mason. Acteur de cette époque, l'auteur a puisé dans ses souvenirs pour raconter de nombreuses anecdotes, ainsi que dans ses archives personnelles pour illustrer les pages de photos inédites.
Seul bémol, la traduction trop littérale. En anglais, "soundcheck" signifie "balance" mais dans le livre, cela signifie "contrôle du son". Pire: Thelonious Monk était un pianiste de jazz, pour le traducteur, c'est un groupe!!! (les Thelonious Monk...impardonnable!) Dommage. Mais malgré ces détails, ce livre est appréciable et riche en histoires savoureuses. Pour les fans, les amateurs de musique planante et les nostalgiques d'une certaine époque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
grm-uzikgrm-uzik   04 juin 2017
- "Je ne serais pas loin de la vérité en comparant notre relation à celle de l'équipage d'un navire. À bord du Floyd, Steve et moi-même avons collaboré pendant plus de trente ans - la plupart du temps à la proue. Nous étions sous les ordres de capitaines exigeants et parfois intransigeants. Le premier fut le foudingue capitaine Barrett, ses yeux brillants d'histoires de trésor et de visions étranges ont failli nous mener à la catastrophe, jusqu'à ce que la mutinerie nous pousse sous le commandement du cruel Roger... Un peu plus tard, Roger allait s'infliger le supplice de la planche et se faire remplacer par le matelot deuxième classe Gilmour. Dans toutes ces aventures, et malgré d'interminables promesses de promotion, je me suis maintenu au poste de cuisinier du navire. Steve, je crois, était maître d'équipage. Il n'eut jamais le droit de porter l'uniforme du capitaine, mais fut régulièrement appelé à manœuvrer le bateau dans une mer déchaînée pendant que le reste de l'équipage se chamaillait le partage du trésor sur le pont."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
jeepaxjeepax   06 mai 2015
Roger Waters ne daigna m'adresser la parole qu'au sixième mois de nos études d'architecture. [...] Après avoir soigneusement ignoré mon existence jusqu'à cet instant, il reconnaissait finalement en moi une âme sœur, un esprit musical emprisonné dans la carcasse d'un architecte en herbe. [...]
Non, non, pas du tout. Ne nous égarons pas. Roger voulait simplement emprunter ma voiture.
Commenter  J’apprécie          30
grm-uzikgrm-uzik   04 juin 2017
- "Ce qui me manque, c'est l'instant partagé. Il est toujours possible de raconter à d'autres ce qui nous est arrivé, mais le fait d'évoquer les évènements avec quelqu'un qui était là au moment des faits amplifie le sentiment de réalité qu'accompagne l'évocation d'une expérience partagée de rires, de honte, de peur."
Commenter  J’apprécie          10

Video de Nick Mason (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nick Mason
Nick Mason chez Ardisson
Dans la catégorie : ChansonVoir plus
>Musique dramatique>Musique profane>Chanson (331)
autres livres classés : pink floydVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
889 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre