AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2845633912
Éditeur : Xo Editions (10/09/2009)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 267 notes)
Résumé :
À la mort de son grand-père, ce jeune homme de trente ans hérite d’un mystérieux carnet, qui détient le pouvoir de faire revivre les souvenirs. Cent pages blanches à noircir pour remonter le temps, un souvenir par page, que lui seul peut utiliser. Quand il essaye d’en parler à ses sœurs jumelles, à son meilleur ami, tous le prennent pour un fou. Peu lui importe, il revit les moments forts de sa vie. Mais à vivre dans le passé, le présent commence sérieusement à lui ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (67) Voir plus Ajouter une critique
garrytopper9
  16 août 2014
Voici un livre que j'ai testé vraiment par hasard, parce que l'histoire avait l'ai intéressante, et le livre pas bien épais. Je n'en attendais donc pas grand chose, et je m'étais dit qu'au pire, ce serait vite lut.
Mais quelle surprise ! J'ai adoré, de bout en bout. L'idée de base est assez simple avec cet homme qui se retrouve un peu dégouté suite a un héritage, ou on ne lui lègue qu'un vieux carnet.
Ce carnet (je ne dévoilerait pas ce qu'il contient, pour ne pas spoiler )ne va être qu'un prétexte pour faire avance le personnage principal de cette histoire. Un peu, voir beaucoup naïf, ce personnage va apprendre au fil des pages de ce carnet, comment se construire, et arrêter de vivre dans le passé, ou de croire que les choses vont s'arranger.
Le style de l'auteur joue un rôle majeur dans ce roman, qui aurait pu rapidement tomber dans la catégorie roman de gare, vite lut, vite oublié. La démarche de Cyril Massarotto se veut bien plus complexe et philosophique qu'il n'y parait de prime abord.
L'auteur est souvent acerbe dans ses pensées, dans ses propos, appuyant volontairement sur des faits de société ou des situations parfois ridicules. A travers la recherche de soit, la construction de son avenir, le triste héritier va arriver a avancer et se construire une vie qu'il n'avait jusque là, fait que traverser sans trop se poser de questions.
J'ai pris beaucoup de plaisir durant cette lecture et j'espère que lorsque je ferais l'acquisition d'un autre de ses livres, Cyril Massarotto aura toujours cette plume si incisive et si réaliste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          450
alex23
  16 janvier 2013
Tout commence lorsque le grand-père du narrateur décède en lui laissant comme seul bien un carnet contenant 100 pages blanches numérotées. D'abord surpris, il découvre au fil des jours le pouvoir "magique" de cet étrange carnet et se laisse prendre au jeu.
J'ai trouvé l'idée de base très originale mais l'auteur n'a vraiment pas su bien l'exploiter. le début m'a plu, j'ai eu envie de continuer ma lecture, de découvrir le secret de ce mystérieux carnet et puis plus rien. Les évènements m'ont parus répétitif et le style très plat.
Certains "rebondissements" sont les bien venus dans l'histoire mais, je trouve qu'il y a un manque d'exploitation de la part de l'auteur. En général, les faits passent trop vite ou sont vraiment beaucoup trop prévisibles.
La fin est assez bien, mais là encore on déplorera l'absence de profondeur de la narration et la rapidité dans l'enchainement des faits.
Commenter  J’apprécie          140
prune42
  19 mars 2015
Imaginez que votre grand-père avec qui vous entreteniez des liens forts décède. Imaginiez que contrairement à vos soeurs jumelles, vous n'héritiez que d'un carnet vide si ce n'est une mystérieuse consigne de noter vos souvenirs les plus précieux. C'est ce qui arrive à notre narrateur. D'abord très déçu et frustré, il va vite s'apercevoir que le carnet renferme un pouvoir magique, celui de permettre de revisiter ses souvenirs et de les revivre de l'intérieur. Il en profite d'abord pleinement puis réalise que cent pages, une par souvenir, seront vite épuisées. Alors il se met à être plus économe. En même temps il rencontre Clarisse, une jeune femme dont il tombe amoureux mais hélas à la suite d'un malentendu, leur histoire s'arrête. Son ex petite amie refait surface avec une petite fille à ses côtés, le narrateur se met à rêver de revivre leur aventure jusqu'à qu'il comprenne la véritable personnalité de son ex. Grâce à son ami Mickael, il retrouve Clarisse et vit des jours fantastiques avec elle jusqu'au drame. Arrivera t'il à temps pour la sauver ? le carnet peut-il l'aider une dernière fois ?
Ce roman teinté de fantastique m'a séduite car l'histoire est originale, facile à lire, pleine d'humour et de poésie. J'avais hâte de lire un autre roman de Cyril Massarotto après "La petite fille qui aimait la lumière" et je n'ai pas été déçue du tout. le héros est attachant, l'histoire jolie et pleine de rêve. J'ai eu plaisir à la découvrir et je remercie la lectrice avec qui j'ai fait cet échange sur Babelio.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
zabeth55
  12 janvier 2013
Un jeune homme reçoit pour tout héritage de son grand-père un carnet de 100 pages blanches.
Est-il lésé par rapport à ses soeurs ? Pas vraiment.
La couverture, souvent vue sur le site, m'attirait depuis un moment sans deviner de quoi ça allait parler. L'idée est originale, mais il manque de la profondeur à ce roman. Comme s'il avait été écrit d'un premier jet et pas retravaillé. de plus le style est assez quelconque et certains dialogues sont un peu convenus voire mélos.
Ҫa n'en reste pas moins un moment de lecture agréable, mais bien loin de la force de « La petite fille qui aimait la lumière », d'où une légère déception.
Commenter  J’apprécie          140
orno
  17 janvier 2013
j ai adore ce roman de cyril massoto, certes ca n a pas de pretention litteraire, meme si je trouve que certains passages sont tres bien ecrits ,mais ca degage une certaine fraicheur ou l emotion et la drolerie s intercale assez bien.
L histoire est assez simple, le narrateur orphelin de pere et de mere, elevé par ses grands parents vient justement de perdre son aieul.
ses deux soeurs se partagent la fortune et lui n a qu un carnet en cuir avec 100 pages blanches, d abord interloque et perplexe, car il adorait son grand oere et ne comprenait pas ce leg ridicule.
il s appercevra que ce carnet est bien plus important que la fortune manquee
je vous en dis pas plus et je vous conseille ardemment la lecture de ce roman
Commenter  J’apprécie          100
Citations et extraits (77) Voir plus Ajouter une citation
CarosandCarosand   13 mai 2016
Je jette un oeil dehors et mon regard est attiré par deux silhouettes colorées jurant avec le gris ambiant. On dirait papi et mamie... Mais oui, c'est bien eux ! Ils se promènent malgré la pluie et le vent, revêtus du même ciré jaune et abrités sous un unique parapluie qu'ils doivent tenir à deux pour ne pas qu'il s'envole. Après quelques mètres, ils s'arrêtent et font face à l'océan démonté. Papi tend le bras pour faire sortir sa main de la manche trop longue de son imperméable, et prend la main de mamie. Ils restent là quelques minutes, sans rien se dire. Mamie penche doucement la tête et la pose sur l'épaule de Papi. Et je vois Papi l'embrasser sur le front et la serrer contre lui. Il me semble qu'ils ferment les yeux.
Je comprends avec stupeur qu'après tant d'années de mariage, papi et mamie sont toujours amoureux. Je prends conscience qu'il est possible d'être vieux et de s'aimer encore. Du haut de mes vingt ans, cette idée me met mal à l'aise, je le ressens très clairement.
Pourtant, mes yeux d'aujourd'hui voient cela différemment. On croirait que, face à l'océan déchaîné, ils regardent leur vie, tous les moments difficiles qu'ils ont affrontés ensemble. Et là, bien à l'abri, bien protégés par leur amour, ils savent qu'ils ont gagné. Ils sont sur la berge, loin des vagues, loin du danger. Ne leur restent que les bons moments, toutes ces choses qu'ils ressentent, qu'ils partagent sans rien se dire. Tous ce qui les unit et que je ne pourrai sans doute jamais comprendre.
L'amour de toute une vie.
Quelle chance avaient mes grands-parents... J'ai l'impression que cela est réservé aux anciens, qu'aujourd'hui on s'aime quelques années, et puis l'amour s'envole, lentement, comme la vapeur s'échappe d'une tasse de chocolat chaud. Sans que l'on s'en rende vraiment compte.
Y aura-t-il quelqu'un pour me donner la main, face à l'océan, dans trente ou quarante ans ? Et à qui aimerais-je la donner, cette main sèche et ridée qui sera la mienne dans si longtemps ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
livresenpagailleslivresenpagailles   04 mai 2011
C'est étrange le bonheur.
Quand on est à sa recherche, il nous semble obscur, complexe, caché dans un endroit où on ne pourra jamais le trouver.
Quand on le vit, on comprend qu'il est lumineux et simple. Surtout on comprend que le bonheur n'était pas caché : il était juste protégé enfoui à l'intérieur de l'autre. Le bonheur est un cadeau et comme tout cadeau il n'existe que lorsqu'il est offert à quelqu'un.
Avec Clarisse on s'offre du bonheur chaque jour .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
garrytopper9garrytopper9   12 août 2014
Pleurer de rire après un enterrement, c’est remettre un peu de chaleur dans ses yeux ; ensuite on peut repartir, et marcher droit devant sans cette buée qui nous empêchait de bien voir.
Commenter  J’apprécie          330
soleil23soleil23   24 mars 2012
"Tu sais, si je fais le livre de ma vie, je me rends compte que j'aurais dû écrire les choses autrement. Avoir une autre existence. Je dois être honnête avec moi-même, je sais que je n'emporterai pas beaucoup de grands bonheurs dans la tombe. Et je sais surtout qu'il est trop tard pour m'en construire d'autres. Alors, depuis bien longtemps, je me contente des petits. De petits bonheurs...
-Pour de petits souvenirs...
-Oui, c'est ça. De tout petits souvenirs.
-Mais qu'auriez vous dû faire? Que faut il faire pour emporter de grands souvenirs?
-C'est très simple : pour emporter de grands souvenirs, il ne faut pas regarder en arrière.
-C'est contradictoire mamie...
-Au contraire, c'est logique! Comprends-moi bien : tes souvenirs à toi, ils sont devant. Plus tard, quand tu auras mon âge et qu'il sera trop tard pour construire, tu pourras te retourner, et voir ce que tu as bâti de grand, de beau... Et tout cela remplira ton coeur. C'est tout ce que je te souhaite. Ainsi, peut-être ne partiras-tu pas vide. Vide comme moi."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
garrytopper9garrytopper9   04 août 2014
Je t’aime. Si ces trois mots n’existaient pas, la moitié des films et les trois quarts des livres n’existeraient pas non plus.
Commenter  J’apprécie          370
Videos de Cyril Massarotto (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cyril Massarotto
Quelqu?un à qui parler de Cyril Massarotto .Retrouvez l'émission sur : http://www.web-tv-culture.com/ Voilà un auteur attachant ! Depuis son premier roman « Dieu est un pote à moi » en 2008, Cyril Massarotto s?est fait un nom en littérature et ses livres ont séduit un large public qui apprécie la sensibilité de ses histoires, la fragilité de ses personnages, la délicatesse de son écriture. On pourrait classer les romans de Cyril Massarotto dans la série des livres qui font du bien, ce que les libraires appellent les fameux « feel good bokks ». Ce serait un peu réducteur. Car finalement, Cyril Massarotto nous parle de nous, de nos vies, de nos amours, de nos choix, des petits bonheurs du quotidien et des difficultés à surmonter certains passages de l?existence. Des esprits chagrins vous diront qu?il ne s?agit pas là de grande littérature. Qu?importe, laissons les dire et ne boudons pas notre plaisir! Cyril Massarotto n?a jamais eu l?ambition d?obtenir le Nobel de littérature? Il lui faudra d?ailleurs attendre l?âge de 20 ans pour découvrir le plaisir de la lecture et ses premières pages d?écriture sont pour les paroles des chansons de son groupe de rock ! Et puis un jour, l?envie de raconter des histoires et d?exprimer par les mots la sensibilité et les émotions qu?il ressent en lui. Depuis, avec huit livres à son actif, Cyril Massarotto trace son chemin. Dans ce nouveau roman « Quelqu?un à qui parler », nous rencontrons Samuel. le jour de ses 35 ans, Samuel est seul devant son gâteau d?anniversaire. Il est un peu paumé et n?a personne à qui parler. Par jeu, il compose le n° de téléphone de la maison qu?il habitait enfant. Et là, surprise, un jeune garçon lui répond, c?est Samuel lorsqu?il avait 10ans. de ce point de départ, Cyril Massarotto nous entraine dans une émouvante histoire sur la famille, l?amitié, la difficulté à se construire, à exister avec les choix et les renoncements de toute vie. Et vous, si vous pouviez retrouver l?enfant que vous étiez à 10 ans, que lui diriez-vous ? Avez-vous concrétisé vos rêves de jeunesse ? Un joli roman, plein de délicatesse, de douceur et de sensibilité sans oublier une bonne dose d?humour. Voilà une petite pépite. « Quelqu?un à qui parler » de Cyril Massarotto est publié chez XO.
+ Lire la suite
autres livres classés : héritageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Dieu est un pote à moi

En début de roman Dieu est comparé à qui ?

Grace Kelly
Ophélie Winter
Julia Roberts
Sandra Bulloch

12 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Dieu est un pote à moi de Cyril MassarottoCréer un quiz sur ce livre
.. ..