AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2845633890
Éditeur : Xo Editions (04/09/2008)

Note moyenne : 3.82/5 (sur 445 notes)
Résumé :
Pour élire son confident, Dieu n'avait que l'embarras du choix.
Comment expliquer qu'il est opté pour un modeste vendeur, au quotidien banal et sans relief ? Dieu seul le sait et pourtant, au fil de leur conversation, une véritable amitié se noue entre eux...
Quand le narrateur rencontre derrière sa caisse Alice, jolie étudiante en psychologie, quelques coups de pouce de son nouveau meilleur ami vont faire des miracles.
Et ce n'est que le début ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (91) Voir plus Ajouter une critique
Iboo
  15 août 2014
Par principe, quand on me prête un livre, je le lis en priorité par courtoisie envers celui, ou celle, qui me l'a prêté.
Cela dit, comme tout principe, celui-ci est assez contraignant, surtout quand on n'a rien demandé et que, de ce fait, on n'arrive pas à faire baisser sa "Pile à lire".
Mais bon... Sylvie était tellement emballée par ce bouquin et si ravie de le partager avec moi que j'aurais eu mauvaise grâce à me la jouer dédaigneuse. Allez ! Je me lance, légèrement dubitative quand même.
Mais... c'est vrai qu'il est génial, ce livre ! Reléguant toutes mes obligations quotidiennes au second plan, je ne suis parvenue à le lâcher qu'arrivée à la dernière page.
Un jour, un "babeliste", qui n'est regrettablement plus des nôtres, m'avait reproché, avec humour et bienveillance, de ne pas parler du contenu des livres que je commentais, préférant ne livrer que mon ressenti.
Ayant pris note de sa remarque, je persiste néanmoins à considérer que c'est la fonction de la quatrième de couverture et que je ne vois pas grand intérêt à le seriner à chaque "critique".
Je me limiterais donc à vous dire que j'ai trouvé ce livre surprenant, drôle, rythmé, inattendu et que j'ai passé un moment délicieux.
J'espère que cela suffira à vous donner envie de l'ouvrir car, souhaitant que vous soyez aussi épatés que moi, je ne vous dévoilerais rien de plus quant à son intrigue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          518
garrytopper9
  16 novembre 2015
J'avais déjà adoré « Cent pages blanches » du même auteur, mais celui-ci est encore meilleur.
Dans ce court roman, très réaliste, Cyril Massarotto nous invite à une profonde réflexion sur la vie, comment on la ressent, si elle a un sens, si elle vaut la peine d'être vécue, et s'il y a un après. L'idée de base laissait présager un livre drôle, avec un homme qui se fait ami avec Dieu. Et même s'il y a des passages légers et drôles dans le livre, ce serait le rabaisser que de le classer dans cette catégorie. Car tout au long de son livre, l'auteur nous narre la vie d'un homme somme toute ordinaire auquel on peut facilement s'identifier. Nous allons partager ses joies, ses peines, ses doutes, sur une trentaine d'années.
Sans jamais tomber dans le récit pompeux ou moralisateur, ce roman distrait et nous fait réfléchir sur notre statut de simple mortel et surtout, sur le fait que la vie vaut le coup malgré les horreurs que l'on peux voir.

Le hasard a voulu que je commence ce livre vendredi matin et que je le termine hier soir. En ce week-end tragique, ce roman nous montre qu'il faut garder espoir et que l'Homme se relève toujours, même des pires atrocités.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          382
Sirenna
  03 août 2017
Le titre ;une belle promesse pour mes zygomatiques!
Un livre décalé,joyeux qui m'a fait rire de bon coeur.
Rencontre improbable!
Un sujet qui pourrai être proposé dans un match d'improvisation théâtrale :“Dieu est un pote à moi“.
Le personnage de Dieu est truculent.
Il est blagueur ,taquin et fait des effets genre :éclairs et nuages pour impressionner son protégé.
Cyril Massarotto m'a fait passer un très beau moment de détente malgré les quelques passages plus tristes et émouvants qui font partie de la vie aussi ^^ même si on aimerai éviter les deuils et la souffrance.
Le secret du livre est l'amour sous toutes ses formes qui se faufile délicatement dans les interstices de ce roman.
Commenter  J’apprécie          3914
Gwordia
  16 août 2012
Pour entrer directement dans le vif du sujet, Dieu est un pote à moi est une perle littéraire surprenante, drôle et émouvante, qui m'a touchée à l'âme. Et j'aime à penser que c'est ce qui se passe immanquablement à la lecture de ce trop court roman, que l'on soit bouddhiste, musulman, juif, catholique, protestant, orthodoxe, hindouiste, taoïste, confucianiste... ou encore athée, voire agnostique. Que l'on soit croyant ou non, l'on se prend au jeu des farces et des joutes verbales avec ce Dieu universel.
A l'instar de Mitch Albom avec son roman Les cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut, Cyril Massarotto nous convie à une réflexion sur le sens de la vie et sur l'après. Sa vision toute personnelle est une invite à l'introspection pour répondre à La Question. Laquelle ? Ah ah, mais il va falloir le lire pour le savoir !
La construction de ce récit insolite - qui n'est pas sans m'évoquer celle de David Nicholls dans Un jour - prend le parti de nous raconter la vie d'un homme ordinaire de façon elliptique. Seuls les moments marquants, les tournants, sont évoqués, ce qui, loin d'appauvrir la narration, la renforce.
Parfois léger, tantôt plus grave, le livre, salué par le Prix Méditerranée des Lycéens 2009, nous parle d'amitié, d'amour, des joies, des peines, des doutes... Bref, de toutes les composantes qui font la magie et le mystère de la vie. Sans tomber dans le traité philosophique un peu prise de tête, il nous embarque avec infiniment de fantaisie et d'émotion dans une réflexion intelligente sur l'existence et nous réconcilie pour un moment avec la nature humaine. Et n'est-ce pas cela même, le but de la littérature : nous faire voyager, magnifier le réel et nous offrir un regard neuf sur les petites choses et les grandes idées ?
Un premier roman facétieux, délicat et juste, qui résonne longtemps après qu'on l'ait achevé, qui a une saveur délicieuse d'espoir, qui a le goût de la vie.
Lien : http://gwordia.hautetfort.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
greg320i
  03 avril 2016
Vous connaissez la dernière ? Il parait que si quelqu'un parle de vous par derrière , le sien en sera atteint d'un mal certain pour les quelques jours prochains.
Non , je plaisante , enfin pas tout à fait, mais c'est une autre histoire celle là..
Tout ceci pour vous dire qu'en vérité , et ouais, tenez-vous bien :
(murmure) - Dieu est un pote à moi ..
-" QUOI ? "
Souvent on me répond ça. . Mais vrai de vrai, ce copain là il me tient chaud au coeur . Même qu'il en a un très grand lui. Grand comme , houlààà..
sans être marseillais , je dirai la Terre entière .
Une bonté infinie, une tendresse de Labrador mon gars, oui bon, ce comparatif là est un peu subversif, mais vraiment, il est très bon mon copain .
Il me soutient quand je ne vais pas bien, quand mes critiques sur babelio commence à craindre ou quand moi-même je me trouve un peu sur le déclin.
Bref, il me remonte la pente . Il me guide vers le divin et vers son sacre protecteur en son sein. Tout ça, tout ça. .
Croyant, chrétien, c'est vrai que je suis prédisposé à l'entendre hein ?
Mais tout le monde l'entendra parement si vraiment les yeux pouvaient s'ouvrir sur le vrai sens de la vie, ses valeurs et les honneurs qui nous tiennent depuis la naissance : C'est à dire se rendre compte de la chance et de la pénitence d'être vivant .
- " A-t-il dit pénitence ? S'entend-il ainsi ? "
Fatalement oui , moralement affirmatif . Pourquoi se le cacher, tous les hommes naissent égaux en droits haha . . vous le savez bien n'est pas ?
Hein papa ? Mon Père pardon ..(yeux bas)

De cette vérité dont chacun prête sa propre opinion , il en est une autre indéniable en tout cas : tous le monde mourra , pas de jaloux, même vous, même moi , même avec un seul bras ou deux milliards sur un compte en banque tout là bas.
Donc ,c'est irrémédiable (quel adjectif diabolique,,) , Dieu vous veut ! Oui ,mais le plus tard possible espérons-le .
Mais ce vouloir est aussi synonyme de pouvoir : la foi par exemple.
Ce sentiment de bienveillance, de tranquillité dans l'âme , de Yoga spirituel ou de votre café habituel. Notre repos se trouve partout auprès de nous , mais surtout EN nous, par LUI et par le saint esprit .
AMEN .
De la croix , je ne vous en parlerai pas , Stephen King l'ayant déjà prophétisé dans Simetierre ; alala qu'est-ce qu'il été bon ce roman ,, merci mon dieu .

Une preuve évidente que par même les livres (même moins bon, mais là c'est plus difficile) , la croyance s'effectue, par delà les mots et les lignes lues, nous nous sommes aperçus de Son pouvoir apaisant , devisant et divisant nos journées en moment mémorable .
Comme quoi tout passe par la Table , des matières ou de la manière de multiplier les pains.
Le nom divin résonne dans votre corps, il sonne l'alerte à votre prudence et veille à vous protéger par l'obligeance de votre propre santé .
Morale , physique ou psychologique , il va sans dire .

Au final , pourquoi vous ai-je dis tout cela ?
Dieu est un pote à moi . . et il m'a passé ce message , voilà !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          193
Citations et extraits (78) Voir plus Ajouter une citation
ElhyaElhya   30 novembre 2011
Il y a des questions auxquelles on ne peut pas répondre. Et tu sais pourquoi? Parce qu’il ne faut tout simplement pas se les poser, dans la mesure où elles n’ont aucun sens. C’est la même chose pour toi. Tu trouves étrange d’être heureux de ce que tu as, de ne pas vouloir plus, et tu te demandes si c’est normal? Est-ce que tu te rends compte du saugrenu de ta réflexion? Ce que je veux te faire comprendre, c’est qu’il faut juste vivre, prendre les choses comme elles viennent. Le bonheur n’est pas un projet. Sois-en bien conscient. Vis, et ne t’encombre pas l’esprit de questions inutiles
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
TataSkaTataSka   20 août 2013
La principale qualité d'un somnifère, c'est de vous tomber dessus pour vous empêcher de commencer à réfléchir. S'il n'est pas assez fort, le remue-méninge prend le dessus et là, on est entraîné dans un tourbillon insupportable, celui du soi profond, ces facettes de nous qu'on préférerait ne pas connaître. Il n'y a vraiment qu'au coucher qu'on y voit clair, c'est le pire de tous les moments, le plus dangereux.

[...]

Ce jour-là, j'ai compris pourquoi Alice chantait toujours une petite chanson à notre fils au moment du coucher. Ce n'est pas uniquement pour qu'il s'endorme, c'est aussi pour le protéger. Un berceuse pour le protéger d'un futur où il devrait abandonner la lutte contre ses pensées. Un berceuse pour qu'il ait le courage de lutter contre lui-même. Un berceuse pour qu'il devienne un homme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          121
garrytopper9garrytopper9   16 novembre 2015
La violence, ces derniers temps a atteint un point très élevé, mais on a connu encore pire par le passé. Bien sûr, des millions de personnes sont mortes dernièrement et continuent de mourir, c’est énorme, pourtant ramené aux populations d’avant, cela n’est pas hors norme. L’équilibre va revenir bientôt. Dans tous les endroits qui ont été dévastés, partout, la vie reprends son cours, les gens rebâtissent, font des enfants, vivent. L’histoire se reconstruit par le futur, il en a toujours été ainsi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
GwordiaGwordia   16 août 2012
- Je n'arrive pas à penser, René. Je n'arrive à rien. Si tu savais comme j'ai mal.

- Ecoute, ta douleur, c'est pas la peine de me la dire, ça fait deux semaines que je la vois. Ca fait deux semaines que je l'habille, que j'essaie de la faire manger et que j'attends qu'elle s'endorme, ta douleur. Alors maintenant, je crois que je vais commencer à lui mettre des coups de pied au cul. Et si elle est pas contente, c'est pareil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
GwordiaGwordia   16 août 2012
La principale qualité d'un somnifère, c'est de vous tomber dessus pour vous empêcher de commencer à réfléchir. S'il n'est pas assez fort, le remue-méninge prend le dessus et là, on est entraîné dans un tourbillon insupportable, celui du soi profond, ces facettes de nous qu'on préférerait ne pas connaître. Il n'y a vraiment qu'au coucher qu'on y voit clair, c'est le pire de tous les moments, le plus dangereux. Décider sciemment de ne plus livrer bataille contre le moi du soir a été une terrible défaite. Mais quand on n'a pas les armes pour lutter, il n'y a pas d'autre solution. Je crois que tous les somnifères que l'on avale lorsqu'on est adulte, ce sont toutes les berceuses que l'on ne vous a pas hantées quand on était enfant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Videos de Cyril Massarotto (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cyril Massarotto
Quelqu?un à qui parler de Cyril Massarotto .Retrouvez l'émission sur : http://www.web-tv-culture.com/ Voilà un auteur attachant ! Depuis son premier roman « Dieu est un pote à moi » en 2008, Cyril Massarotto s?est fait un nom en littérature et ses livres ont séduit un large public qui apprécie la sensibilité de ses histoires, la fragilité de ses personnages, la délicatesse de son écriture. On pourrait classer les romans de Cyril Massarotto dans la série des livres qui font du bien, ce que les libraires appellent les fameux « feel good bokks ». Ce serait un peu réducteur. Car finalement, Cyril Massarotto nous parle de nous, de nos vies, de nos amours, de nos choix, des petits bonheurs du quotidien et des difficultés à surmonter certains passages de l?existence. Des esprits chagrins vous diront qu?il ne s?agit pas là de grande littérature. Qu?importe, laissons les dire et ne boudons pas notre plaisir! Cyril Massarotto n?a jamais eu l?ambition d?obtenir le Nobel de littérature? Il lui faudra d?ailleurs attendre l?âge de 20 ans pour découvrir le plaisir de la lecture et ses premières pages d?écriture sont pour les paroles des chansons de son groupe de rock ! Et puis un jour, l?envie de raconter des histoires et d?exprimer par les mots la sensibilité et les émotions qu?il ressent en lui. Depuis, avec huit livres à son actif, Cyril Massarotto trace son chemin. Dans ce nouveau roman « Quelqu?un à qui parler », nous rencontrons Samuel. le jour de ses 35 ans, Samuel est seul devant son gâteau d?anniversaire. Il est un peu paumé et n?a personne à qui parler. Par jeu, il compose le n° de téléphone de la maison qu?il habitait enfant. Et là, surprise, un jeune garçon lui répond, c?est Samuel lorsqu?il avait 10ans. de ce point de départ, Cyril Massarotto nous entraine dans une émouvante histoire sur la famille, l?amitié, la difficulté à se construire, à exister avec les choix et les renoncements de toute vie. Et vous, si vous pouviez retrouver l?enfant que vous étiez à 10 ans, que lui diriez-vous ? Avez-vous concrétisé vos rêves de jeunesse ? Un joli roman, plein de délicatesse, de douceur et de sensibilité sans oublier une bonne dose d?humour. Voilà une petite pépite. « Quelqu?un à qui parler » de Cyril Massarotto est publié chez XO.
+ Lire la suite
autres livres classés : humourVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Dieu est un pote à moi

En début de roman Dieu est comparé à qui ?

Grace Kelly
Ophélie Winter
Julia Roberts
Sandra Bulloch

12 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Dieu est un pote à moi de Cyril MassarottoCréer un quiz sur ce livre