AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9782845634763
Éditeur : Xo Editions (26/08/2010)

Note moyenne : 3.15/5 (sur 104 notes)
Résumé :
Il est l'homme le plus beau du monde. A l'école, tous les enfants le voulaient pour amis ; adolescent, il n'avait qu'à choisir entre toutes les filles qui s'offraient à lui… Mais sa vie a tourné à l'enfer, car petit à petit, il est devenu la personne plus célèbre du monde, la plus adulée, la plus aimée.
Ce n'est plus un homme mais un phénomène de foire, un produit médiatique. Il n'a que deux solutions pour échapper à ce destin public : mourir ou changer de vi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
zabeth55
  15 mai 2013
Depuis l'enfance, le narrateur est tellement beau que sa beauté, dépassant l'entendement, l'exclut du monde extérieur, faussant ses relations aux autres. Donc il est malheureux.
C'est une comédie de pure imagination, traitant de l'apparence, de la relation aux autres. C'est aussi une satire acide des émissions de télé-réalité et de leurs outrances, des succès fabriqués.
Comment les gens se laissent influencer, manipuler.
Un style simple, un moment de lecture sympathique.
Commenter  J’apprécie          140
sandraboop
  28 avril 2016
Compte tenu de la thématique de ce jeune homme dont le pire malheur est d'être le plus beau du monde et par conséquent n être finalement personne (d'ailleurs on ne connaît pas son nom), ce n'était pas gagné d avance de me faire adhérer.
Certes le décès de son père m'avait attristée mais en victime consentante (oui certains le voient manipulé par sa mère et Lucinda mais il cède bien vite) de son physique exploité par la télé réalité, j'ai eu beaucoup de mal à m'attacher au personnage. Puis enfin il a un sursaut de lucidité sur sa conduite mais aussi sur le fait qu il subit sa vie et par magie il devient l'homme le plus moyen du monde.
Là avec la prison, la vie dans la rue, son premier ami et son chien je le trouvais plus humain.
Puis il retombe dans les mêmes pièges de la télé réalité en devenant Monsieur le Juge qui en colère contre la beauté sans s'en rendre compte va développer un mouvement en faveur de la moyennitude et de nouveau à commettre les mêmes erreurs (l'appât du gain est bien présent quand même) il se retrouve comme au début le physique en moins.
Ce qui m'a le plus intéressé dans ce livre que je n ai pas lâché avant la dernière page c'est la critique de notre société. La violence des êtres contre ceux qui ont ce que eux rêvent d'avoir.
Jessica, aveugle, est un personnage fort de cette société corrompue par l'image et les média.
Et puis il y a cet espoir à la fin mais déjà avec le personnage d'Adam ( quel prénom symbolique - de même que celui de Lucinda ) l'amour et l'amitié sont à la portée de tous même dans cette société et ce sont deux sentiments qui se fichent des apparences.
Beau livre et belle écriture. Encore une fois convaincue
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Maliae
  26 avril 2014
: Donc je dois cette lecture à ma petite soeur. Je dirais que ce livre est coupé en deux parties. L'histoire de l'Homme le plus beau du monde pour commencer, une histoire triste d'un homme très malheureux, tout ça parce qu'il est né trop beau et parce que sa mère l'a empêché de vivre, parce qu'il se sent coupable de la mort de son père et aussi parce qu'il va être exploité. Lucinda est un personnage tellement calculateur qu'elle m'a foutu froid dans le dos, je trouve que c'est la pire. Pourtant elle paraît gentille, mais disons qu'elle est surtout hyper manipulatrice et ferait n'importe quoi pour que ses émissions aient du succès. Forcément avec l'Homme le plus beau du monde, elle a trouvé la perle rare, mais elle se fiche totalement de son ressentis à lui. C'est aussi je crois une certaine critique de la société, de la manière dont les gens peuvent réagir et être très superficielle, ne s'intéresse qu'au physique (je crois que le pire personnage, celle que j'ai réellement détesté à fond c'est Jessica). Bon la deuxième partie s'arrête moins sur le malheur de cet homme, mais sur son fond intérieur et sa manière d'aborder les choses. Parce qu'il n'est pas parfait et lui aussi fait des erreurs, il va avoir la chance de découvrir la vie et le monde et tout ne va pas se passer comme il l'avait imaginer. J'ai adoré voir l'évolution, et la fin m'a réellement touché. Il y a un passage aussi qui m'a fait monté les larmes aux yeux et qui est dût au personnage d'Adam. Un personnage que j'ai adoré vraiment, c'est quelqu'un d'hyper touchant. Ce que j'ai aussi apprécié dans ce bouquin c'est le fait que “l'Homme le plus beau du monde” n'est jamais désigné par un prénom, il est toujours désigné par son statut et je trouve que si ça dépersonnalise complètement ce type (la preuve finalement que les gens ne le connaissent pas puisqu'ils ignorent son prénom) mais en même temps ça marque très bien la fin et c'est réellement une bonne idée de faire ça. Ah oui ya des passages qui m'ont traumatisé aussi, surtout sa “première relation sexuelle”, que j'ai un peu trouvé violente et que j'aurais presque comparé à un viol (même si s'en est pas tout à fait un), et certaines réactions assez … Pfiouu. J'ai aussi été touché par certains personnages donc, comme quoi l'humanité n'est pas que pourris et pleines de gens complètement superficiels. C'est donc une histoire superbe, qui se dévore en plus (composé de très courts chapitres (ou sortes de chapitres)) et que je conseille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Anneso
  20 janvier 2012
Durant son enfance, notre héros a été surprotégé par sa mère. Cet enfant était si beau qu'il était hors de question qu'il risque de lui arriver quoi que ce soit, c'est pourquoi elle lui interdisait de fréquenter des enfants de son âge, et même d'aller à l'école. Un jour, grâce à la complicité de son père, il va pouvoir réaliser son rêve et aller en ville. Mais, alors qu'il perd son père de vue quelques minutes, des adultes tentent de l'aider et refusent par la suite de croire que son père est bien celui qu'il prétend être lorsque ce dernier le retrouve. Alors qu'il prend la fuite avec son enfant, il a un accident et meurt sur le coup. Seul avec sa mère, il va mener à nouveau une vie de solitude, sorte de punition qu'il s'est auto-infligé vis-à-vis de ce qui est arrivé à son père. Il ressent en effet une énorme culpabilité pour ce décès. Cependant, on va se rendre compte que cet homme est L'Homme le plus beau du monde. Lucinda, une célèbre animatrice et productrice, décide de miser sur lui et de créer une émission de télé à son effigie. Mais L'Homme le plus beau du monde va rapidement se lasser de sa condition et aspirer à retrouver une vie ordinaire. Pour cela, il va se retirer dans un pays reculé où il va faire la connaissance d'une vieille femme qui lui offrira la possibilité d'exaucer un de ses voeux : celui de devenir L'Homme le plus moyen du monde…
C'est avec un sentiment dubitatif que je ressors de cet ouvrage. En effet, il y avait du très bon, et du moins bon… L'idée de base est originale et la première partie du roman m'a beaucoup plu. Ce garçon en proie à la solitude et malheureux comme les pierres malgré sa beauté incroyable et inégalable est vraiment très touchant. Les divers aléas de la vie lui ont forgé un caractère étonnant et lui promettent un destin encore plus incroyable. Héros de télé-réalité, icône d'une population, adulé par le monde entier, toutes les femmes n'ont qu'un rêve : l'épouser. Lucinda mettra au point une émission de télévision ayant cet objectif : Qui épousera l'Homme le plus beau du monde ? Il n'a plus qu'une solution pour se sortir de là : la fuite, puis tout recommencer à zéro. Il va parvenir à changer d'apparence et à revenir, découvrant ainsi que la vie d'un homme banal ne vaut guère mieux que celle qu'il vivait jusqu'alors. D'un luxe incroyable, il passe par la prison et découvre ce que c'est que la vie dans la rue. Néanmoins, il aura la chance de se faire un nouvel ami, prénommé Adam, et avec lequel ils adopteront un chien : Jack.
Malheureusement, certains éléments de cette seconde partie ne sont qu'une pâle reprise de la première, et j'ai trouvé cela vraiment dommage. (Spoiler) Une fois qu'il est devenu un homme comme les autres, il se fait par hasard réembauché par Lucinda qui va créer une émission sur L'Homme le plus moyen du monde, ce qui m'a semblé vraiment gros. de même lorsque toutes les femmes se battent pour avoir une chance avec lui alors qu'il est devenu on ne peut plus ordinaire…
Certains éléments m'ont donc semblé manquer un tantinet d'imagination, ce qui est vraiment dommage car l'idée de base était réellement séduisante. En outre, la plume de l'auteur est relativement agréable ce qui offre une relative fluidité à cette lecture. Pour conclure, si vous êtes à la recherche d'une lecture sans prise de tête pour un moment de détente, ce livre sera parfait. Mais n'en attendez pas trop au risque d'être déçu…

Lien : http://decouverteslivresques..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
gerry29
  11 janvier 2011
Mon avis:

Et bien je dois avouer que je ne savais pas trop à quoi m'attendre, et au final je suis vraiment enchantée de cette découverte.

Ce petit (239 pages) livre se lit d'une traite, et met le lecteur face aux malheurs d'un homme né extraordinairement beau.
Assez ironique non?
En effet, "L'Homme le plus beau du monde" (puisque l'auteur le nomme ainsi et ne lui donne pas de prénom) est un être choyé dès son plus jeune âge par sa mère, qui veut protéger son incroyable beauté du monde extérieur. Au final, ce petit garçon ne peut rien vivre, rien découvrir, il n'a pas le choix et sa vie est entièrement dirigé par les autres. Son don de la nature, à savoir sa beauté, n'est en fait qu'un cadeau empoisonné qu'il traine et dont il se delesterai bien!

Cet homme est incroyablement attachant! Je me suis plongée dans cette histoire à travers ses yeux et l'auteur à réussi à me faire aimer son personnage.
Je l'ai trouvé naïf, généreux et complètement à l'ouest! Un homme incapable (pendant les 3/4 du livre) de décider pour lui-même jusqu'au jour où...

J'ai trouvé le style de Cyril Massarotto tout à fait fluide, sa façon de faire parler son personnage m'est apparut comme un peu enfantine mais tout à fait dans le contexte!
Une plume agréable à lire!
J'ai relevé une citation (du personnage d'Elisabeth) qui m'a fait particulièrement sourire et que je m'approprierai bien pour le coup! Une citation toute à fait féminine écrite par un homme:
p 171
"(...) elle aime (...) la salade. Sans vinaigrette, parce que ça sert à rien de manger de la salade pour rester mince si c'est pour mettre de la vinaigrette qui fait grossir, dedans."

Perspicace Elisabeth... non?

Ma note: 8,5/10

En résumé une jolie histoire vécue de l'intérieure" je dirais! Jolie mais triste... mais aussi tellement vraie!
L'auteur s'attaque ici aux dictats de la société actuelle: la beauté, l'image, l'argent... bref ça fait peur!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
liratouva2liratouva2   04 septembre 2010
Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été beau.
Je dis beau, mais dans la bouche des gens j’entends plutôt canon, magnifique, sublime, incroyable. Plus généralement, en me voyant,les gens disent ; Waouh!
Ces mots, je les ai entendus dans toutes les langues, sur tous les tons. On me les a dits en pleurant, en hurlant, ou juste avant de s’évanouir. On me les a dits à voix basse, sans oser me regarder, ou en écarquillant grand les sourcils.
Je suis l’homme le plus beau du monde.
Bien sûr, je suis malheureux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Zazette97Zazette97   21 septembre 2010
J'ai vu dans son regard qu'il était sincère, qu'il ne trichait pas. Ce regard...Il y avait un grand vide. Un gouffre. Je me suis rendu compte que je me trompais.
Mon jugement sur lui avait été aussi hâtif que le sien sur moi. Je croyais que parce qu'il avait tout, il était comblé et se permettait de dire ou faire des choses blessantes, cruelles.
Mais en fait, pas du tout. Il n'était pas celui que j'imaginais. Celui que j'avais devant moi, ce n'était plus l'Homme le plus beau du monde, mais juste un homme.
Car il n'avait pas tout. Il lui manquait le bonheur. p.223
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Zazette97Zazette97   21 septembre 2010
- Mais il n'est pas possible que tous les humains me trouvent beau !
- Bien sûr que si ! Et sais-tu pourquoi? Car depuis des dizaines d'années, des personnes comme moi travaillent à faire partager nos goûts au plus grand nombre ! La télévision, le cinéma, la presse, tous les médias, tout le monde ! Et celui qui a terminé le travail, c'est toi. C'est toi qui as enfoncé le clou : aux quatre coins du monde, partout où nous sommes, tu as mis tout le monde d'accord. p.81
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
chriskorchichriskorchi   13 janvier 2014
En effet, maman considérait mon éducation comme
une priorité absolue. Du jour où elle s’aperçut que ma
beauté était hors du commun – soit dès ma naissance –,
elle décida de me donner le meilleur. Elle abandonna
son travail dans l’unique but de veiller sur moiþ; ce fut un
grand sacrifice, car le maigre salaire de papa suffisait à
peine à assurer les dépenses courantes
Commenter  J’apprécie          30
steph59psteph59p   04 octobre 2012
Dire "on y va" en sachant très bien qu'on ne va nulle part, c'est un beau mensonge à partager .L important, ce n'est pas d'aller quelque part. c'est le "on" qui compte.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Cyril Massarotto (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cyril Massarotto
Quelqu?un à qui parler de Cyril Massarotto .Retrouvez l'émission sur : http://www.web-tv-culture.com/ Voilà un auteur attachant ! Depuis son premier roman « Dieu est un pote à moi » en 2008, Cyril Massarotto s?est fait un nom en littérature et ses livres ont séduit un large public qui apprécie la sensibilité de ses histoires, la fragilité de ses personnages, la délicatesse de son écriture. On pourrait classer les romans de Cyril Massarotto dans la série des livres qui font du bien, ce que les libraires appellent les fameux « feel good bokks ». Ce serait un peu réducteur. Car finalement, Cyril Massarotto nous parle de nous, de nos vies, de nos amours, de nos choix, des petits bonheurs du quotidien et des difficultés à surmonter certains passages de l?existence. Des esprits chagrins vous diront qu?il ne s?agit pas là de grande littérature. Qu?importe, laissons les dire et ne boudons pas notre plaisir! Cyril Massarotto n?a jamais eu l?ambition d?obtenir le Nobel de littérature? Il lui faudra d?ailleurs attendre l?âge de 20 ans pour découvrir le plaisir de la lecture et ses premières pages d?écriture sont pour les paroles des chansons de son groupe de rock ! Et puis un jour, l?envie de raconter des histoires et d?exprimer par les mots la sensibilité et les émotions qu?il ressent en lui. Depuis, avec huit livres à son actif, Cyril Massarotto trace son chemin. Dans ce nouveau roman « Quelqu?un à qui parler », nous rencontrons Samuel. le jour de ses 35 ans, Samuel est seul devant son gâteau d?anniversaire. Il est un peu paumé et n?a personne à qui parler. Par jeu, il compose le n° de téléphone de la maison qu?il habitait enfant. Et là, surprise, un jeune garçon lui répond, c?est Samuel lorsqu?il avait 10ans. de ce point de départ, Cyril Massarotto nous entraine dans une émouvante histoire sur la famille, l?amitié, la difficulté à se construire, à exister avec les choix et les renoncements de toute vie. Et vous, si vous pouviez retrouver l?enfant que vous étiez à 10 ans, que lui diriez-vous ? Avez-vous concrétisé vos rêves de jeunesse ? Un joli roman, plein de délicatesse, de douceur et de sensibilité sans oublier une bonne dose d?humour. Voilà une petite pépite. « Quelqu?un à qui parler » de Cyril Massarotto est publié chez XO.
+ Lire la suite
autres livres classés : télé réalitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Dieu est un pote à moi

En début de roman Dieu est comparé à qui ?

Grace Kelly
Ophélie Winter
Julia Roberts
Sandra Bulloch

12 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Dieu est un pote à moi de Cyril MassarottoCréer un quiz sur ce livre
.. ..