AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782912966230
187 pages
Éditeur : Les deux coqs d'or (30/11/-1)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
pchion
  12 décembre 2017
La "terre du liège", la Catalogne, du côté des Pyrénées françaises, le pays où Ludovic Massé, cet écrivain de talent a grandi puis vécu. Ami de Henry Poulaille, celui-ci lui reprochait souvent le côté régionaliste et trop littéraire de ces écrits. "La terre du liège", écrit après guerre, dans les années cinquante, rentre un peu dans cette catégorie de romans, car il s'agit avant tout du portrait de paysages forestiers dont l'auteur est véritablement amoureux. Que ce soit en balade, la main dans celles de son père qu'il vénère, ou en promenade solitaire, Ludovic Massé parle avec patient de ces chênes lièges sur lesquels repose une bonne part de l'économie rurale locale. Alors il nous raconte de belles histoires de bûcherons, de contrebandiers, de Résistants et nous dresse un portrait haut en couleurs de cet environnement dans lequel il s'épanouit. Ce livre est plaisant à lire parce que les descriptions sont belles, les anecdotes pittoresques et les personnages qui le peuplent hauts en couleur.
Cette lecture m'a un peu moins enthousiasmé que "le pain quotidien" de Poulaille, autre tranche de vie, mais je me suis quand même régalé au fil des pages. Plus de soixante ans sont passés depuis la première édition, mais point de ride, point de "goût de bouchon", foi de "sommelier des livres" !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
pchionpchion   10 décembre 2017
Tout au long de ces années d'exil, j'appris peu dans les livres, seulement de quoi ne pas être vaincu aux examens, mais la petite jungle où je pataugeais, parmi une faune sans griffe ni crinière, ensauvagea plus encore mon caractère et mes sentiments, m'immunisa pour toujours contre les tentations et les ambitions dérisoires. Profit unique, vraie richesse engrangée d'une âme goulue, sagesse surgie de l'instinct, privilège providentiel qui m'a permis de vivre avec plus de joie que de résignation. Comme on l'imagine, j'emportais toute ma vie passée avec moi, contre moi, jour et nuit, sans jamais la lâcher, la compromettre d'une distraction ou d'une lâcheté. Quoiqu'il advint, j'étais sûr de trouver la paix dans mes refuges. Aux heures les plus absorbantes, les plus périlleuses de ma vie d'étudiant, je m'évadais irrésistiblement des maquis du savoir pour me retremper dans ceux de la nature. Cependant qu'on me rivait des chaînes, je galopais dans les montagnes ; mon âme débordait d'arbres et de fleurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Video de Ludovic Massé (1) Voir plusAjouter une vidéo

Itinéraire catalan
André VOISIN a choisi pour suivre cet itinéraire catalan, Ludovic MASSE, un ancien instituteur. Celui-ci définit ce qu'est un catalan. Il évoque les souvenirs de son grand-père, de son père, lui aussi instituteur, raconte son enfance et sa vie d'instituteur. Il aimait les cancres, les "idiots" du village, appelait les premiers de la classe "les chefs de gare". Il parle de son village, du...
autres livres classés : littérature prolétarienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2344 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre