AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782368451182
200 pages
IS Edition (21/12/2016)
4.24/5   54 notes
Résumé :
Kevin White est amnésique partiel et séquentiel depuis l'enfance. Pour résumer, chaque jour, à partir de 17h jusqu'au réveil le lendemain matin, il ne se souvient absolument de rien. Pour pallier ce handicap particulièrement gênant, Kevin organise sa vie de façon méthodique : repères de temps, post-it, aides psychotechniques... Toute sa vie est minutée et organisée pour qu'il subisse le moins de préjudices possibles. Mais un jour, sa vie bascule. Kevin se réveille d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (41) Voir plus Ajouter une critique
4,24

sur 54 notes
5
24 avis
4
10 avis
3
6 avis
2
1 avis
1
0 avis

Antyryia
  07 avril 2022

19/03/2022
16h00
Dix minutes de queue et me voilà enfin face à Xavier Massé, au salon du livre de Bondues.
Timidement, je lui tends mon exemplaire de Répercussions, mendiant une dédicace.
Surpris, il me regarde comme si j'avais une verrue sur le nez.
- C'est une farce ? C'est pour la caméra cachée ? me demande-t-il, sceptique.
- Pas du tout, qu'est-ce qui vous fait dire ça ?
Agacé, il prend le livre et je lis avec stupeur en troisième page "Antyryia, attention aux "répercussions". Bienvenue dans la tête de Kevin White... Bonne lecture."
- Vous êtes déjà venu quémander une signature il y a une heure à peine. C'est une blague de mauvais goût.
- Je ne m'en souviens pas, lui dis-je.
Et c'était vrai.
"J'essayais de rembobiner le film mais impossible de me souvenir."
"Je suis atteint d'amnésie partielle et séquentielle."
Concrètement, qu'est-ce que ça signifie ?
Aujourd'hui, comme tous les autres jours, j'ai comme repris connaissance à 16h00 dans ce salon du livre, et j'ai vécu ma vie pendant une heure. Oubliant quels auteurs mon autre "je" avait pu rencontrer.
"Je pouvais me souvenir de tout ( ... ), jusqu'à 17 heures... Après je n'emmagasine plus aucun souvenir.
J'ignore totalement de quoi est fait le reste de mes journées. C'est comme si je laissais la place à un double dont j'ignorais tout.
A part qu'en semaine il travaille aux services fiscaux. Tva, impôts sur les sociétés, taxe sur les salaires, cotisations foncières : Autant de calculs complexes auxquels je ne comprends rien. de ce fait je m'éclipse le plus tôt possible pour donner le change à mes collègues et aux usagers. Si par malheur le téléphone sonne je demande de rappeler le lendemain : Incapable de répondre, il n'est de toute façon guère surprenant qu'un fonctionnaire ne veuille pas être dérangé après 16h00.
"En fait, il alterne deux entités très différentes qui ne se rejoignent jamais : elles n'ont pas connaissance l'une de l'autre, ni aucun souvenir commun."
Moi ce sont plutôt les lettres qui m'intéressent. La lecture, les chroniques, les parutions aux éditions taurnada, ranger ma bibliothèque, rencontrer des auteurs. Mais avec une heure par jour ça nécessite beaucoup d'organisation, d'autant que j'ai des trous de mémoire et, disons-le, depuis le traumatisme qui a provoqué ma fracture mentale, ça n'est pas mon côté le plus futé qui a subsisté.
Alors je prends des notes pour me rappeler de ce que j'ai lu la veille. Comme les fiches de lectures quand j'étais au collège. Et quand j'ai terminé je peux me lancer dans ce qui ressemblera à une critique. Bon, avec vingt minutes de lecture par jour je n'avance pas très vite, mais Répercussions est un roman plutôt court et je crois me souvenir que les premières pages se tournaient facilement, avec ce héros amnésique qui ne paye pas de mine quand il se fait arrêter pour un braquage de banque, pris presque la main dans le sac alors qu'il n'a aucune idée de ce qu'il peut bien faire sur les lieux d'un hold-up et que sa bonne foi ne peut être remise en cause.
27/03/2022
16h15
Et voilà, j'ai terminé Répercussions hier, je vais pouvoir m'atteler à la rédaction de mon avis. Je me connecte sur Babelio et je prends mon cahier de notes vu que je ne me souviens pas du tiers de l'histoire et que je n'ai qu'une vague réminiscence d'un avis aussi partagé que ma personnalité.
Tout est gribouillé, noirci au marqueur, à moitié
arraché. Comment vais-je faire maintenant ? Les larmes aux yeux, je vois que sur la page suivante il m'a laissé un message. En gros il me dit que je peux arrêter d'écrire des critiques, que c'est vraiment de la bouse. Et c'est signé Antyryia 2.
Je ne me décourage pas, je reprends le livre au premier chapitre. Je vais procéder autrement cette fois. A malin, malin et demi.
05/04/2022
16h12
Ni vu ni connu j'ai inséré des post-it entre chaque page, soit une centaine environ. Notant tout ce qui me passait par la tête au fur et à mesure, suivant une certaine logique. Et puis j'avais des réminiscences de ma première lecture. Autant de temps de gagné. Je prends le premier papier et je lis "La fin est vraiment excellente". Bizarre ...
Et je ne tarde pas à m'apercevoir que l'autre con a tout mélangé. Je n'ai même pas fini le tri qu'il est 17h00. Et je replonge dans mon long trou noir quotidien.
06/04/2022
17h45
Bon je prends la relève de mon alter égo un peu limité, sinon il ne s'en sortira jamais.
Répercussions est donc le premier roman de Xavier Massé, le premier publié en tout cas, et... ça se ressent.
Il fourmille de bonnes idées, voire très bonnes, et je vais y revenir parce que le scénario concocté est vraiment machiavélique et assez unique en son genre.
Mais là où le bât blesse, c'est vraiment au niveau de l'écriture. Je suis très sensible aux jolies plumes, à ce qu'elles nous font ressentir, mais là elle est très quelconque et m'a laissé en partie sur le bord du chemin. Je ne me suis attaché à aucun personnage à l'exception tout de même de ce doux dingue Kevin White et de ses absences qui l'entraînent dans des situations totalement inexplicables. Qui parallèlement m'a aussi agacé avec sa nonchalance, son ironie qui tombe souvent à plat.
Et puis il y a aussi eu un passage censément dramatique mais qui dans sa façon d'être raconté en est presque devenu drôle. Ce qui n'était probablement pas l'effet recherché. Ne pouvant pas en parler sans dévoiler une partie de l'intrigue, je peux cependant faire une comparaison.
- Docteur, ma femme n'a pas trop souffert ?
- Monsieur, votre épouse est restée coincée douze heures dans sa voiture en bas du ravin, et elle a subi dix fractures dont trois ouvertes, un traumatisme crânien, elle a subi une perforation du poumon gauche et a été amputée d'une main sous la violence du choc quand le pare-brise a explosé. Elle est restée consciente pendant tout ce temps. Quand elle a enfin pu être désincarcérée, elle a été opérée d'urgence par mes soins. L'anesthésie n'a pas fonctionné et ses hurlements de douleur ont retenti dans tout l'étage. J'ai tenté l'impossible mais il était trop tard et je pense pouvoir vous dire sans risquer de me tromper qu'elle est morte dans des douleurs intolérables.
Oui, ça résume assez bien un passage où le voyeurisme et la cruauté sont totalement inadaptés aux interlocuteurs alors qu'il n'y avait nul besoin d'en rajouter, que la tragédie se suffisait à elle-même pour créer un moment fort plutôt qu'un moment glauque ...
Et quel dommage que l'écriture n'ait pas été davantage travaillée parce que dans cet écrin abîmé se cache un magnifique petit bijou. L'histoire est particulièrement travaillée, millimétrée, et si on pardonne quelques facilités à de nombreuses reprises vous n'allez rien voir venir.
Enfin si, quant a lieu la première chute en fin de roman, j'ai eu le sentiment de m'être fait avoir : Tout ça pour ça ? C'était la solution la plus évidente. Et après avoir boudé quelques pages deuxième effet kiss cool, et celui-là si vous l'avez vu venir bravo !
Mais ça n'est pas tout. Ca ne s'arrête plus. Troisième, quatrième, cinquième répercussion auxquelles vous ne vous attendiez pas. Comme un puzzle dévoilant très progressivement sa vue d'ensemble ou comme un effet domino où chaque action entraîne un nouvel évènement imbriqué dans ce jeu de mémoire aux conséquences insoupçonnables.
Une imagination hors normes pour un final en apothéose.
Je ne peux faire l'impasse sur le style de ce premier roman qui m'a vraiment parfois gêné ( même si les pages se tournent quasiment seules ), mais qui m'a également procuré de très bonnes surprises, d'où mon avis mitigé, selon l'angle dans lequel je me place.
07/04/2022
16h28
J'allais ajouter un truc mais j'ai oublié :s
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          216
Tostaky61
  25 mars 2018
Manipulations.
Voilà comment j'aurai titré ce livre de Xavier Massé.
Parce que l'auteur manipule son lecteur tout au long de son récit.
Mais aussi parce que les protagonistes de ce polar se manipulent entre eux.
Victime d'amnésies partielles et séquentielles, Kevin se réveille dans une banque qui vient d'être victime d'un braquage. Contrairement aux clients et employés pris en otages, lui semble n'avoir pas subi d'agression. Personne n'ayant semble-t-il quitté l'établissement,  il devient le coupable idéal.
Oui, mais voilà, Xavier Massé, n'aime pas les histoires simples.
En 200 pages il va vous emberlificoter l'esprit à en faire des noeuds.
Son écriture est addictive.
Bien sûr, on veut savoir.
Puis on croit savoir.
Puis l'on sait.
Mais...ce n'est pas fini.
Donc, dans son roman, il y a une énigme, des flics qui enquêtent, des gens qui s'aiment, des gens qui trahissent, d'autres qui tuent.
Et il y a surtout un cerveau.  Celui par qui tout arrive. LE manipulateur.
Si vous lisez ce livre après 17h, que votre mémoire vous fait défaut au réveil, et si vous avez oublié les post-it, vous pouvez toujours le recommencer au petit matin.
Migraine garantie...

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Soukiang
  11 février 2019
Thriller quand tu nous tiens, cela doit bousculer, nous faire monter le palpitant, qu'il soit court ou long, le suspense doit être au rendez-vous, des apparences trompeuses aux chausse-trappes, de la construction calibrée avec toujours cette densité dans la narration, des personnages qui scintillent dans l'ambiguïté et la frontière de tous les possibles, j'ai pris une belle claque avec cette histoire à tiroirs, le genre d'intrigue qui ne se laisse pas mener par le bout du nez, quand l'originalité se pare d'une belle plume, quand rien ne vous envisager une seule seconde les tenants et aboutissants, cela donne un condensé du meilleur des thrillers avec Répercussions, premier roman de Xavier Massé remarquable et remarqué par le prix du Premier Roman Doara Suarez 2018 (du titre du chef d'oeuvre J'étais Dora Suarez de Robin Cook) et parrainé par l'association Dora-Suarez.com Littérature pour la promotion du polar et du roman noir.
Inévitablement, au fil des pages, pour peu que la culture cinéphilique fasse partie de votre expérience, Memento ou Inception de Christopher Nolan ou encore Usual Suspect de Bryan Singer viennent à l'esprit, vous savez que les histoires peuvent avoir des résonances différentes dans la vision du réalisateur, pour la littérature cela sonne peu ou prou dans une veine identique, comment arriver à se démarquer, à harponner le lecteur dans un récit habile, prenant et dont toutes les clefs de l'énigme reste encore à déchiffrer, écrire et imaginer un scénarii aussi complexe et quelque peu tordu dans le bon sens du terme relève d'une idée de génie, d'une longue gestation pour arriver à imbriquer toutes les pièces du puzzle, en l'occurrence, il s'agirait plutôt d'un format à 1 000 fragments dont vous devez former la toile complète ...
Pour le protagoniste, il ne fait aucun doute que tout l'accuse, tout l'accule jusqu'au point de non-retour, je vais vous laisser découvrir la partie de l'histoire, entamer Répercussions avec l'effet optimal pour ressentir toute la dramaturgie de l'intrigue, tous les ressorts qui ne manqueront pas de vous pousser dans vos derniers retranchements, quand vous entendez "Cela m'a retourné comme une crêpe", si la Chandeleur est déjà passée, vous aurez une nouvelle définition pour en saisir toute la mesure, l'auteur est comme le marionnettiste tirant les fils de ses personnages, tel un magicien des mots, il sera question de manipulation et de machination, comment se sortir d'un guêpier dans lequel tous les faisceaux de preuves évidentes convergent vers votre culpabilité ?
Chercher l'aiguille dans une botte de foin, tous les enquêteurs en savent quelque chose, quel sera le déclic, le rebondissement dans une investigation qui va la faire prendre une nouvelle direction, dans cette atmosphère où toutes les langues ne se délient pas si facilement, traquer la vérité relève d'une gageure et le risque de s'enliser dans un imbroglio des plus machiavéliques qui soit, prêcher le faux pour obtenir le vrai, créer des diversions pour tromper et espérer découvrir de nouvelles révélations, rien ne vous sera épargné dans ce récit intense et d'une folle singularité dans le thriller.
A la première personne, rarement une narration vous trouvera un habit aussi intégré dans les rouages de votre cerveau, prendre place dans un esprit proche du délire et de la folie accélérée, le personnage principal fascine et trouble paradoxalement, cette prise de conscience atteindra plusieurs niveaux de ... répercussions, rien n'est laissé au hasard, comme si vous tiriez un fil qui dépasse et dont ignorez toute les conséquences en le déroulant, quand j'ai découvert le patronyme de Kevin, j'avais d'abord imaginé la série Breaking Bad, l'un des personnages se prénommant ainsi puis invariablement, c'est le film Reservoir Dogs de Quentin Tarantino avec le synopsis, ses complications qui surviennent en aval, son climat entre malaise et hilarité, sans compter sur les pseudonymes particuliers qui se sont imposées, d'autant que l'ambiance alternant entre le noir qui vous va si bien, celui qui baigne dans la violence sourde, imprévisible mais aussi dans les actes, dans le langage parfois cru, Xavier Massé prend un plaisir à créer des effets de distorsion qui prennent une tonalité en crescendo, comme si le flux se jouait de l'influx des émotions suscitées par les personnages, après coup, vous réalisez ...
Info ou intox, tout est parti d'un fait divers somme tout banal sauf que ...
Comment bluffer ou prendre à contre-courant tous les effets attendus, créer la surprise c'est comme la chute d'une bonne blague, l'art et la manière de suspendre l'audition à vos lèvres, de lui faire prendre des chemins détournés pour mieux faire retourner la veste et alors quel pied, vous vous dites "Wahou !" ou "Wouah !", bon sang de bonsoir, comment n'y ai-je pas vu plus tôt des indices, des pièces du puzzle qui auraient du me sauter aux yeux, le délicat équilibre entre noirceur des situations tournant au vinaigre et l'humour intelligent pour rendre encore plus insolite l'insolite, l'inattendu qui vous guette à chaque page, battre le fer quand il est encore chaud, une lecture addictive pour un portrait nuancé d'un homme aux abois, quand l'identité prend une valeur autant juridique que le visage humain, il est des mystères à creuser et qui n'ont pas fini de faire tourner en bourrique.
Exquis, c'est comme le plat divin qui continue de vous titiller les babines et votre palais, votre mémoire olfactive comme dégustative s'en souvient, quand la psychologie prend le pas sur l'engrenage dont Kevin est piégé malgré lui, un nouveau voyage vous attend pour traverser des tempêtes et affronter le déluge de tous les mensonges et contre-vérités, on connaît les complots dans les romans d'espionnage ou à tendance paranoïaque, l'esprit peut être vu comme une réceptacle qui recevrait et émettrai toutes les terminaisons nerveuses, du plus insignifiant au plus proche des préoccupations actuelles, tel le train à vapeur, dans la fumée opaque des souvenirs et autres réminiscences, comment distinguer le vrai du faux, faire la part des choses pour ne pas chuter dans la psychose la plus anarchique, confusion mentale ou illusion de la réalité ?
Le monde est-il fou ou s'agit-il d'un délire de persécution, cette question franchira souvent les lèvres, inversion des mouvements dans la nébuleuse qui est en train de se répandre dans la tête du protagoniste, coupable ou innocent, c'est à votre tour de trancher, de suivre cette course contre la montre, sans répit et avec une efficacité redoutable, ce thriller s'inscrit dans la mouvance des meilleurs sortis ces derniers mois, d'une folle audace et évitant tous les clichés afin de laisser au lecteur cette liberté de ressentir l'histoire avec toutes les ... répercussions.
Bravo à l'auteur, Xavier Massé, pour son premier roman, un belle expérience de lecture pour les amateurs de thrillers et pas seulement, ce genre est comme le fondant au chocolat, vous le goûtez une fois, vous ne vous en passerez plus, après !!!
Bonne lecture en compagnie de Kevin !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Julitlesmots
  03 mai 2017
Lors de sa sortie, la couverture m'avait attiré comme un aimant, j'avais donc noté le titre, en attendant de pouvoir le lire. Sa lecture se sera faite beaucoup plus tôt que prévu, grâce à l'éditeur, l'auteur et Lau Lo du blog Evadez-moi qui a souhaité nous faire connaître ce premier opus de Xavier Massé. En effet, ce livre voyage entre plusieurs blogs, pour notre plus grand plaisir,
Une lecture rythmée avec une écriture dynamique et fluide, sans temps mort, avec des personnages bien travaillés dont la psychologie frôle le machiavélisme.
Kevin White amnésique partiel et séquentiel depuis l'enfance doit s'astreindre à une organisation minutée, à des penses bêtes, pour ne pas subir de préjudices et vivre presque normalement. Chaque jour, à partir de 17h jusqu'au réveil le lendemain matin, il ne se souvient absolument de rien. Malgré toutes ses précautions, sa vie bascule, le jour où il se réveille dans la salle des coffres d'une banque fédérale ! Trois millions de dollars ont disparu alors que les portes de la banque sont restées fermées toute la nuit et qu'il n'y a ni témoin, ni braqueur.
Pour les deux enquêteurs, il est LE suspect tout désigné, malgré son handicap. Sans souvenirs, il devient à leurs yeux, le suspect numéro 1 de ce casse pour le moins insolite.
On va de révélation en révélation, de surprise en surprise au rythme des découvertes de Kevin dont on sent le cerveau sur le point d'exploser.
Le fil conducteur est beaucoup plus complexe que cela ne paraît et peu à peu les différents éléments prennent place pour arriver à une explication et une révélation très réussie.
Une thématique rarement utilisée alors qu'elle rend le personnage sympathique et dont on excuserait les oublis et les faux pas…
3 devises rythment cette lecture :
La fin ne vous sera pas dévoilée, même par un petit mot…
La fin, vous ne devinerez pas…
La fin ne vous aura jamais autant épatée…
Bon c'est vrai, je joue à Maître Yoda… Mais j'ai le droit… Disons que j'ai été inspirée…
Un pan entier de l'intrigue aurait pu être plus développé pour justement apporter plus de profondeur à l'histoire, mais cela n'a certainement pas gâché mon plaisir.
Certainement que lire des thrillers les uns après les autres, me rend plus exigeante, mais j'ai trouvé que la fin était trop rapide et j'aurai voulu qu'elle soit plus détaillée, plus explicite. Il m'a manqué un je ne sais quoi, qui m'a laissé sur ma faim.
Un premier roman de qualité écrit par un auteur à suivre que je vous recommande avec grand plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Yumiko
  15 février 2017
Ce roman m'a complètement retourné le cerveau et croyez-moi dans le bon sens du terme! Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un thriller aussi bien ficelé, aussi machiavélique, aussi incroyable, aussi imprévisible! Cette lecture aura été un pur régal du début à la fin, à tel point que j'ai eu beaucoup de peine à m'arrêter le soir tellement j'étais accro à cette histoire. Et je peux vous dire qu'il m'arrive rarement d'avoir un livre qui gagne contre mon besoin de sommeil...
Amusez-vous à faire des hypothèses durant cette lecture et je vous garantis qu'elles vont toutes être démontées par l'auteur au fil des pages. Vraiment la fin est juste impossible à prévoir! Imaginez des bouts oui, cela est possible, et l'auteur nous laisse croire que nous avons gagné ou trouvé la solution pour juste après, nous avoir comme des bleus. Ses idées sont géniales et il nous offre une histoire rondement menée et tellement passionnante, qu'on en redemande!
Quelle bonne idée de partir du concept de "répercussion". Nous savons tous que nos actes, bons ou mauvais, ont des répercussions tôt ou tard sur notre vie, et c'est de là que part l'auteur pour nous proposer une histoire dont toutes les ramifications partent du même endroit. Ce mot prend alors toute son ampleur et nous cloue sur place, nous donnant aussi froid dans le dos et j'adore ça!
Au niveau des personnages, j'ai été tout aussi surprise! Je me suis attachée très vite à Kevin et j'ai aimé en apprendre plus sur lui. Mais là aussi, que de révélations et pas seulement sur lui! Il n'y a pas à dire ce thriller est extrêmement bien construit et pensé de bout en bout, de quoi en faire, à mon goût, un incontournable à découvrir de toute urgence!
En bref, dois-je encore vous expliquer à quel point j'ai adoré ce roman et à quel point il vous faut le découvrir?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   16 octobre 2017
Nous avions aussi passé en revue chaque post-it pour en étudier le moindre détail. Malheureusement, il y avait encore beaucoup de trous dans le puzzle… Certains mentionnaient des noms de villes du monde entier qui n’avaient aucun lien entre elles, ou des numéros qui avaient été analysés par des cryptographes sans qu’aucun rapprochement n’ait pu être fait.
La cassette avait été visionnée au moins une dizaine de fois et j’étais même repassé au détecteur de mensonges... Rien n’avait été laissé au hasard.
Trois semaines plus tard, le long du canal Forrest, ils avaient retrouvé le corps...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Laurie_lucasLaurie_lucas   03 mai 2017
Cette longue attente usa mes nerfs. En une fraction de seconde, sans réfléchir, j'avançai légèrement ma tête vers lui, le regardai sans me démonter et lui dis : "Et ma clope?" Je ne sais toujours pas pourquoi j'avais dit ça! J'avais une trouille immense, et la seule chose que je trouvais à lui dire, c'était "et ma clope?"! Il faut croire que le stress a le pouvoir de faire ressortir chez l'homme autant de courage que de stupidité. "Et ma clope?"... J'y crois pas, je démarre trop bien l'interrogatoire!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gabrielleviszsgabrielleviszs   16 octobre 2017
J’attendais patiemment dans une salle quand un jeune homme entra. Il posa un paquet de cigarettes, un briquet et un cendrier devant moi.
— J’anticipe, avant que vous me les demandiez... dit-il.
— Mais... je ne fume pas !
J’eus l’impression d’avoir dit une grosse bêtise quand je vis la tête du gars...
Shirley me rejoignit avec le plus beau des sourires.
Le type remporta ce qu’il avait amené et ma psy en profita pour me féliciter.
— C’est bien ce que tu fais : je ne veux plus que tu fumes.
— Mais... je…
Je n’avais pas eu le temps de finir ma phrase qu’elle s’était assise près de moi. Très proche de moi... C’était limite une vision de mes petits plaisirs du matin.
— Tu sais, par rapport à hier, ne t’en fais pas...
Ha ! Ha ! Aucun risque, je ne me rappelle de rien !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ricouricou   24 juillet 2017
Il faut croire que le stress a le pouvoir de faire ressortir chez l'homme autant de courage que de stupidité.
Commenter  J’apprécie          30
NightTeckLecturesNightTeckLectures   25 octobre 2017
"Toute action entraîne une réaction. L’Homme a une fâcheuse tendance à ressusciter – toujours au mauvais moment – les souvenirs du passé. Chacun d’entre eux s’exprime à sa manière : il peut parfois s’agir d’un simple retour, d’une crise d’angoisse, d’une larme, de regrets, de remords… Mais quand le souvenir est trop lourd, si pesant qu’il est difficile de le garder au fond de soi, alors il se meut en une bombe à retardement."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Xavier Massé (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Xavier Massé
30 secondes - Xavier Massé
« 30 secondes », la bande-annonce. Un thriller de Xavier Massé.
30 secondes… Les 30 dernières secondes les plus importantes de sa vie. Les 30 dernières secondes de leur vie. Les 30 dernières secondes dont il arrive à se souvenir. 30 secondes… c'est le laps de temps qu'il leur a fallu pour avoir cet accident. 30 secondes, c'est le temps dont dispose Billy pour retrouver la femme de sa vie… disparue…
Roman disponible le 17 février 2022 (papier & numérique).
autres livres classés : faux-semblantsVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2381 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre