AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de ramettes


ramettes
  23 mai 2013
Dans la première lettre nous avons les grandes lignes de ce qui c'est passé. Plus de 3 ans ont passé depuis la disparition de Paloma et Melina sa mère reprend pied. Elle se révolte contre ce coup du sort car elle prend conscience qu'elle s'est perdue. Ce perdre c'est capituler et croire que ça fille est décédée et ça elle ne le veut pas.
Six mois sont passés entre la première et la deuxième lettre. Des changements politiques ont redonné espoir aux familles de retrouver leurs disparus. Mais Melina ne revoit pas venir Paloma, son mari et sa fille. L'amitié est une chose irremplaçable pour retrouver le sourire.
On aborde le sujet de « la réconciliation nationale » et « des enfants adoptés de force ». Melina place son espoir dans sa petite fille peut-être adoptée.
La troisième lettre, il s'agit de l'enquête menée pour trouver la petite. Mais cela fait revivre à Melina lorsque plus jeune elle était une mère heureuse. C'est dur à accepter. Heureusement, Melina est entourée de gens bienveillants qui l'accompagnent. Mais c'est elle qui doit faire son chemin intérieur. On a plusieurs voix, plusieurs facettes dont celle d'une soeur qui a perdu un frère et dont la mère à choisi l'exil et l'oubli, puis la parole est donnée à un enfant « adopté ». Avant de passer à l'action.
La quatrième lettre « le verdict » positif Nina va revenir chez ses grands-parents après 6 ans d'absence. Melina s'interroge, comment Nina va prendre sa nouvelle vie.
La cinquième lettre : Nina reconstruit « le puzzle de sa vie ». Mais Melina n'a pas commencé son travail de deuil alors les choses plus compliquées. Melina est toujours soutenue dans cette épreuve.
Sixième lettre : ouverture vers l'avenir on a tout qui se met en place autour de ce cercle d'amis solidaires.
La septième lettre est une conclusion et une surprise.
Le temps passe entre chaque lettres.
J'ai trouvé ce bref roman destiné aux adolescents très pudique et sensible. Ce n'est un sujet facile a traité, elle n'hésite pas à utiliser les mots tels que torture, viol, assassinat et vol d'enfant.
Très belle lecture malgré la dureté du sujet. Emouvant mais sans pathos, c'est peut-être dû au fait qu'il s'agisse de lettres.
Commenter  J’apprécie          60



Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (4)voir plus