AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782814501263
Éditeur : publie.net (01/01/1900)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
(édition numérique)
Description
En ces temps de crise financière, passez chez les grands éditeurs : il ont tous le dernier livre qui explique tout, on se dépêche de réimprimer, on va tenter que la grande dèche du capitalisme soufflé laisse quelques miettes aux raisonneurs...

Alors à publie.net on fait pareil : on sort nos réserves... Elles étaient prêtes. Dans le grand flux oral manié par Jean-Charles Massera, la bourse, les mécanismes d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
brigetoun
  19 septembre 2010
trois nouvelles, 55 pages, réjouissant détournement de la langue des managers (de leur façon de détourner la langue), explication, mise en mots du monde où nous sommes entrés, de l'entreprise, de la mondialisation, de la marchandisation, ou de leurs effets.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
brigetounbrigetoun   19 septembre 2010
Les nanas comme moi, dont la durée du travail a été réduite à trente-cinq heures ou plus à compter de l’entrée en vigueur de la loi n° 98-461 du 13 juin 1998 d’orientation et d’incitation relative à la réduction du temps passé à engraisser des mecs qui te matent dans l’ascenseur, d’une part ne peuvent pas percevoir un salaire mensuel inférieur au produit du nombre d’heures correspondant à la durée collective qui leur était applicable, dans la limite de 169 heures, par le salaire minimum de croissance en vigueur à la date de la réduction ou celui en vigueur au 1er juillet 2002 pour les salariés dont les entreprises réduisent la durée collective de travail postérieurement à cette date – ce qui est la moindre des choses ; et d’autre part, ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
brigetounbrigetoun   19 novembre 2011
Et le pompon, l’article L. 212-4 bis sur la période d’astreinte… Alors, « une période d’astreinte s’entend comme une période pendant laquelle le salarié » – genre mon mec – « sans être à la disposition permanente et immédiate de l’employeur »– merci de nous rassurer… ! – a l’obligation de demeurer stressé à son domicile en flippant à chaquefois que le téléphone sonne ou à proximité en écoutant sa messagerie toutes les cinq minutes afin d’être en mesure d’intervenir pour « effectuer un travail au service de l’entreprise » qui est en train de foutre notre vie en l’air ; la durée de cette intervention étant considérée « comme un temps de travail effectif » que d’autres soit dit en passant, aimeraient bien avoir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
brigetounbrigetoun   19 septembre 2010
Qu’on voit si le FMI peut pas débloquer des fonds pour les victimes du marché immobilier chamoniard ? Warren, ta cécité n’a d’égal que ton immaturité sociale… Est-ce qu’au moins tu réalises que si les bonus chutent, on risque d’avoir 5 000 salariés sur la paille ? Tu l’sais ça ? Et toi tu veux m’faire pleurer avec tes familles qui sont obligées d’louer leurs tas d’rondins en haute saison pour pouvoir continuer à payer leur loyer ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
brigetounbrigetoun   05 novembre 2011
L’apprentissage pour s’adapter à l’entreprise et non l’inverse est une forme de renoncement au développement personnel. Il a pour but de donner à des jeunes nanas ayant satisfait à l’obligation scolaire, une façon de toujours prononcer les mêmes phrases sur le même ton et le même rythme en vue de l’obtention d’une qualification professionnelle sanctionnée par un diplôme ouvrant droit à remplir un agenda toute sa vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
brigetounbrigetoun   19 septembre 2010
Il n’y a pas eu d’arrivée d’intervenants et il n’y aura pas d’autres acteurs significatifs, compte tenu de la qualité de notre accompagnement des enfants qui présentent un retard notable de capacité mentale dès l’âge de deux ans et demi et du succès de l’appauvrissement de la communication auprès des jeunes qu’appuient comme des débiles sur deux p’tits boutons.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Jean-Charles Massera (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Charles Massera
Jean-Charles Massera lit "United Emmerdements of New Order"
autres livres classés : pamphletsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
329 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre