AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Nathalie Bauer (Traducteur)
EAN : 9782264079985
360 pages
10-18 (02/06/2022)
3.79/5   57 notes
Résumé :
Comment est né le football féminin en Angleterre ? Par ce hasard qui ne fait jamais rien au hasard.

Le 6 avril 1917, à la pause déjeuner de l’usine de munitions Doyle & Walkers, à Sheffield, Royaume-Uni, Violet Chapman, ouvrière, prise d’une inspiration subite, donne un coup de pied dans l’espèce de balle qui se trouve au milieu de la cour en brique rouge de 330 pieds de long par 240 pieds de largeur.
Aussitôt, les dix autres femmes présentes l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
3,79

sur 57 notes
5
4 avis
4
15 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

palamede
  02 juin 2021
C'est avec beaucoup d'humour et en vers libres que le metteur en scène italien Stefano Massini raconte comment est né le football féminin en Angleterre.
Dans une usine d'armement le 6 avril 1917, alors que leurs maris sont partis se faire tuer à la guerre, onze ouvrières en pause déjeuner commencent à taper dans une sphère qui n'est autre qu'un prototype de bombe, de celles qu'elles fabriquent tous les jours.
Petit à petit chacune se prend au jeu et une vraie équipe se met en place, tirant avantage des particularités marquées des unes et des autres pour bientôt affronter d'autres équipes.
Une vraie victoire pour ces femmes qui au-delà du terrain du sport est une conquête sociale et politique que seules l'absence des hommes et la volonté farouche de quelques-unes ont rendue possible. Mais cette émancipation est de courte durée, interdite en 1921 la présence des femmes sur les stades ne sera de nouveau autorisée en Angleterre qu'en juillet 1971 !
Commenter  J’apprécie          613
Archie
  25 janvier 2022
Je suis allé au bout du livre,
Pourtant le choix de son auteur
De l'écrire en vers libres
M'avait au premier abord fait peur.
Stefano Massini n'en est pas à sa première expérience du vers libre. Il y a deux ans, ce dramaturge italien s'était fait remarquer par une saga écrite selon le même procédé littéraire : neuf cents pages, trente mille vers sur l'épopée de la famille Lehmann – oui, celle des Brothers disparus dans l'éclatement de la bulle financière de 2008.
Faisant du vers libre une sorte de marque de fabrique personnelle — partagée avec sa brillante traductrice Nathalie Bauer —, il récidive avec le Ladies Football Club, un conte humoristique et philosophique, racontant l'histoire de la première équipe féminine de football.
Novembre 1917. En Angleterre, les hommes jeunes valides sont à la guerre. Manquant de main-d'oeuvre, l'industrie fait appel aux femmes. C'est notamment le cas d'une usine de munitions, où l'on met au point de nouvelles bombes, légères, sphériques, des boules de la taille d'un ballon de football… Midi, pause casse-croûte ! Onze ouvrières mangent leur sandwich dans la cour de l'usine. Un prototype traîne là. Une ouvrière donne un coup de pied dedans et l'envoie rouler. Les dix autres la rejoignent et elles se mettent à jouer au football…
Elles y prennent goût et recommencent chaque jour – avec un vrai ballon ne risquant pas d'exploser. Elles adoptent presque machinalement les gestes des professionnels. Ce n'est pas vraiment surprenant : depuis des années elles étaient contraintes d'écouter leurs pères, frères et maris commenter en détail les hauts faits de leurs idoles. de fil en aiguille, malgré l'opposition et les quolibets de leur patron, elles parviennent à former une équipe structurée, en rencontrent d'autres, sur de vrais terrains, devant un vrai public ; victoire, match nul, défaite, la vie du football, quoi !
Comment les hommes réagissent-ils ? Ils passent successivement par l'incrédulité, l'indignation, l'ironie… concèdent enfin des compliments – à contrecoeur ! Une fois la guerre terminée, ils s'efforceront de reconquérir ce qu'ils estiment leur appartenir. Une loi interdira le football féminin ; la boucle est bouclée, il faudra plusieurs décennies avant qu'il réapparaisse.
Les personnalités des onze ouvrières footballeuses sont savoureuses. le déroulé de leurs matches est très amusant. Les vers libres donnent à cette histoire fantaisiste une atmosphère de fable allégorique. Les arrière-pensées politiques sont manifestes, ce qui n'empêche pas le texte d'être drôle et touchant.
Question : qui lira ce livre ? Les hommes aiment le football et ne lisent pas. Les femmes lisent mais n'aiment pas le foot… Bon ! Peut-être suis-je un peu caricatural…
N'étant pas vraiment un roman,
Ce livre ne peut être réellement

Jugé comme les autres.
Je ne lui attribue donc aucune note.

Lien : http://cavamieuxenlecrivant...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          306
Bazart
  22 février 2021

Comment est né le football féminin en Angleterre ?
Avec le Ladies Football Club , Stefano Massini, déjà auteur des formidables Frères Lehman, nous raconte l'invention d'une liberté par des femmes.
Grand dramaturge italien (qui avait écrit une pièce sur l'industrie chimique), spécialiste de l'investigation, Stefano Massini adopte ici la même forme que pour les frères Lehman, à savoir le roman en vers libres avec en moteur également le même désir celui de suivre un groupe qui va faire l'histoire.
Dans ce nouveau livre le dramaturge italien met en scène les 11 ouvrières d'une usine de munitions qui, en 1917, ont découvert les joies du ballon rond et, par là, une voie d'émancipation .
Avec ce Ladies Football Club, Massini s'attaque au football féminin, ses origines, son évolution avec une profondeur historique et sociale digne de Ken Loach, et déroule une galerie de onze portraits féminins littéralement inoubliable
Avec ce tendre et mordant portrait de onze femmes qui s'affirment, il évoque joliment en toile de fond la vie à l'arrière du front en 1917 à l'aube d'un monde nouveau.

Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          221
ChtiBaboun
  29 mai 2021
Retrouver Stefano Massini est un vrai plaisir de lecture. Après l'exceptionnel Les Frères Lehman,Stefano Massini nous reviens avec un livre dans la même veine littéraire,  à savoir une écriture en vers libre.
Cette fois ci il aborde un sujet qui peut apparaître secondaire : la naissance du football féminin en Angleterre.
Mais traiter par Stefano Massini nous louvoyons entre poésie,  drôlerie et film de Ken Loach.
Nous sommes le 6 Avril 1917 à Sheffield dans une usine qui fabrique des bombes. Les hommes sont à la guerre, les femmes sont ouvrières et font vivre la famille.
Ce jour là,  onze d'entre-elle sont sur un mûret de l'entreprise.  Devant elles une cour de brique rouge 330 pieds par 240 et un portail à chaque extrémité. Au milieu de la cour ce qui devrait être la réplique d'une bombe.
'On raconte que tout commença  avec Violet Chapman
Carc'est elle qui donna le premier coup de pied " (p 11 )
Le football féminin voyait le jour. le Ladies  Football Club était son premier club.
Sous l'écriture de Stefano Massini, tout est humour et drôlerie mais derrière ce paravent se cache les réalités de l'époque : les hommes à la guerre, la condition ouvrière féminine, la non reconnaissance et le non respect de la femme , l'émergence du communisme.
A travers le football, l'auteur nous raconte la création d'une nouvelle vie, d'une nouvelle liberté par et pour ces femmes.
Comment collectivement avec leurs forces et leurs faiblesses, elles sont devenues maîtres de leur destin.
"Le 20 Décembre 1918
On vit une femme de trente ans
S'enfuir à toute allure
Comme une forcenée
Du stade de Stamford  Bridge
Interrompant définitivement le match.
Personne ne sait ce qu'elle est devenue
Dans les mains elle avait un ballon."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
BiblioJoy
  06 juillet 2021
Original roman à l'écriture en vers libres, racontant avec touches de drôlerie, la naissance du football féminin en Angleterre.
Dans la cour d'une usine d'armements à Sheffield en avril 1917 durant leur pause, onze ouvrières soudainement inspirées, vont taper dans un ballon improvisé, en réalité un prototype de munition, point de départ de leur histoire commune.
Explosion de joie, révélations, et on recommence, jusqu'à jouer dans un vrai stade un jour.
Dribbles et buts. Marque et gagne. Une victoire pour ces femmes à la volonté audacieuse.
Sport populaire au service de l'émancipation féminine à travers un jeu réservé jusqu'alors aux hommes.
Derrière le style faussement léger et satirique, la réalité de la guerre s'impose et permet à ces onze femmes osant défier la chronique et bravant les moqueries, des instants de liberté.
L'auteur croque les portraits de ces onze femmes avec humour dans une plume singulière.
« - Pardon madame, pouvez-vous me dire comment cette équipe est née ?
- En donnant des coups de pieds dans des bombes.
- Oh ! quelle sublime métaphore ! Pacifiste ? »
*
Prolongations : ces équipes féminines s'attirèrent la sympathie du public et devinrent légendaires, telles les « munitionnettes » du Dick, mais les institutions masculines du football, hostiles, s'opposèrent à l'existence de ces équipes et elles disparurent en 1921 après une résolution de la Football League interdisant les terrains aux femmes.
Apparu en 1881, interdit début des années 20, il faudra attendre fin des années 60 pour le renouveau du football féminin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          122


critiques presse (1)
SudOuestPresse   10 mars 2021
Dans son roman « Le Ladies Football Club », le dramaturge italien raconte une histoire de la naissance du football féminin en Angleterre. Un régal.
Lire la critique sur le site : SudOuestPresse
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
palamedepalamede   01 juin 2021
— comme toujours —
Ce n’est pas la faiblesse
qui a raison des femmes,
c’est la compassion.
Commenter  J’apprécie          200
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   31 janvier 2021
Le 6 avril 1917
la radio du front annonçait de nouveaux morts.

Le 6 avril 1917
les États-Unis entraient en guerre.

Le 6 avril 1917
Lénine préparait la révolution russe.

Mais, surtout,
le 6 avril 1917
durant la pause-déjeuner
onze ouvrières de Doyle & Walker Munitions
se mirent à courir derrière un ballon.

1. The Ball, p. 11
Commenter  J’apprécie          20
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   08 février 2021
À la troisième semaine
de football quotidien,
les rôles se dessinèrent.
Et pas par choix :
sélection darwinienne.

5. Black Eagles, p. 71
Commenter  J’apprécie          20
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   08 février 2021
Il ne faut pas confondre balle et ballon.

Le ballon, c’est pour le football, pour jouer.
La balle non : n’importe quelle sphère en est une.

1. The Ball, p. 15
Commenter  J’apprécie          10
MeresauvageMeresauvage   05 juillet 2021
Voilà ce qu'il faut dire à vos maris :
constate, mon joli, constate.
Tu as voulu partir ?
J'ai trouvé un ballon, je me suis mise à jouer.
C'est la révolution qui, une fois allumée,
ne s'éteint pas, je le jure, pour rien au monde :
elle est plus forte, elle se rallume toujours.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Stefano Massini (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stefano Massini
Ce grand entretien a eu lieu le 31 ami 2019 à La Criée - théâtre national de Marseille, dans le cadre de la 3e édition du festival Oh les beaux jours !. http://ohlesbeauxjours.fr
?? Stefano Massini et ses invités, Pierre-Noël Giraud et Nathalie Bauer. Entretien animé par Olivia Gesbert (France Culture) et traduit de l?italien par Valentine Leÿs.
Oh les beaux jours ! est heureux d?accueillir Stefano Massini, dont la présence est rare en France. Né en 1975 en Italie, il est un des plus grands auteurs contemporains dont les textes sont joués sur les scènes du monde entier. Pourtant, ces derniers mois, ce n?est pas le théâtre qui a fait parler de lui mais un livre impressionnant, qui révèle un grand écrivain : Les Frères Lehman. Paru en France aux éditions Globe, ce livre a reçu le prix Médicis essai et le prix du Meilleur livre étranger. Détonnant dans le paysage littéraire, sa particularité est d?avoir été écrit en vers libre, mais aussi avec un humour féroce rare en littérature. Il y fait le récit de l?ascension et de la chute de la famille Lehman ? et de la banque du même nom ? le 15 septembre 2008, dans une épopée familiale (pas moins de trois générations et de quatorze brothers et cousins) au souffle biblique. Dix ans après la crise des subprimes et le krach boursier qui ont provoqué les désastres que l?on sait à l?échelle planétaire, cette saga captivante réunissant tous les ingrédients de la mythologie américaine se lit d?un trait et éblouit par une langue rythmée, tendue et claire, mais aussi très graphique (un des chapitres est une bande dessinée). C?est parce que Stefano Massini affirme qu?il n?entendait rien à l?économie, « discipline distante » avec son langage spécifique ne parlant pas aux néophytes, que nous avons choisi de le faire dialoguer avec l?un des plus grands économistes actuels, Pierre-Noël Giraud. Ensemble, ils évoqueront les vies humaines derrière les théories et les statistiques. On entendra aussi sa traductrice, Nathalie Bauer, dont l?entreprise de traduction (plus de 30 000 vers !) est une prouesse. Et l?on parlera aussi du futur nouvel ovni littéraire de Stefano Massini, un Dictionnaire non existant, à paraître prochainement? Cet entretien autour d?un livre exceptionnel constitue une belle occasion de faire connaissance avec un auteur aux talents multiples qui sait renouveler brillamment les formes du récit contemporain.
?? À lire : Stefano Massini, Les Frères Lehman, traduit de l?italien par Nathalie Bauer, éditions Globe, 2018 (prix Médicis essai, prix du Meilleur livre étranger). Pierre-Noël Giraud, L?Homme inutile, version remaniée et actualisée en poche, Odile Jacob, 2018.
?? En coproduction avec le Centre international de poésie Marseille (CipM )et de l?Institut culturel italien de Marseille.
+ Lire la suite
autres livres classés : féminismeVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les emmerdeuses de la littérature

Les femmes écrivains ont souvent rencontré l'hostilité de leurs confrères. Mais il y a une exception parmi eux, un homme qui les a défendues, lequel?

Houellebecq
Flaubert
Edmond de Goncourt
Maupassant
Eric Zemmour

10 questions
425 lecteurs ont répondu
Thèmes : écriture , féminisme , luttes politiquesCréer un quiz sur ce livre