AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782754833868
Futuropolis (04/05/2022)
3.5/5   10 notes
Résumé :
La grande balade de Petros est un témoignage historique et antifasciste, qui relate les aventures et les jours difficiles d'un gamin de 9 ans (Petros) et de sa famille pendant l'occupation allemande d'Athènes.
Le quotidien de la guerre, la terrible famine des grandes villes et les exécutions chroniques, mais également la résistance inventive d'une population qui n'a plus rien à perdre, sont racontés à travers le regard, les rêveries et les interprétations de ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Noir et blanc.
Les dessins ne sont pas toujours très figuratifs, il y a de la place pour laisser libre court à l'imagination.
J'ai eu un peu de mal à me laisser convaincre par ce que je crois être des erreurs : comme par exemple l'inversion du sens de la Svastika. C'est peut être un détail pour certains mais elle doit être dextrogyre si elle est associée au régime nazi.
Du coup, quand à la page trente, elle est à l'envers, cela m'empêche de continuer la lecture sereinement. Je me dis : "Il ne peut pas faire cette grossière erreur? C'est impossible". Alors je cherche, y avait-il des occupants discrètement anti-régime qui manifestaient leur différence à Athènes ? Non, je blague, il ne s'agit pas là de porter un brassard multicolore quand on ne risque rien, c'est donc impossible.
En plus la police de caractère choisie est un échec : c'est moche, parfois illisible. le seul truc sympa, pour un non helléniste, c'est de tenter de retrouver le sens des mots grecs écrits ici ou là...
Reste l'histoire. Je pense que le livre original devait être intéressant. Parce ce que l'humanité des grecs victimes de l'occupation perce à travers ces planches que je n'ai pas trop aimées...
Commenter  J’apprécie          350
Octobre 1940. le petit Petros a les soucis d'un enfant de son âge, il pleure son grillon qui vient de mourir, il n'a pas envie de faire ses devoirs, il laisse ses pensées s'envoler pendant le repas en famille… Pourtant ce soir-là, il s'étonne : « Qu'est ce qu'ils ont tous à parler de guerre ? »

La vie du petit garçon va bientôt changer… « La grande balade de Petros » raconte l'occupation italienne puis allemande en Grèce. 4 années vues à hauteur d'enfant. La collaboration, la famine, les rafles, la mort, Petros se voit forcé d'entrer dans le monde des adultes.

Un monde dans lequel il cherche sa place. Entre sa soeur Antigone et son ami Sotiris, il se prend à jouer au héros : il crève les pneus allemands, il peint sur les murs des messages « Soupe populaire » « la liberté ou la mort », il participe aux manifestations … Et surtout, il observe les adultes.

Le dessin bichromique au lavis de Dimitrios Mastoros est touchant, les cases sont petites (trop) et le lettrage aussi (trop). Cela rend la lecture difficile (pour un vieux comme moi) mais n'empêche pas l'émotion de passer.

Cette adaptation d'un roman majeur de la littérature grecque (la guerre de Petros d'Alki Zei) mérite le détour, c'est le témoignage enfantin et émouvant d'une période noire qu'il est toujours bon de lire et relire.

Commenter  J’apprécie          80
Je vous embarque pour une grande balade qui vous emportera loin puisque nous partons en Grèce pendant la seconde guerre mondiale. « La grande balade de Petros » est l'adaptation en bande dessinée d'un roman célèbre d'Alki Zei, romancière grecque disparue aujourd'hui, qui a longtemps vécu loin de son pays. On y suit Petros de l'entrée en guerre de son pays en 1940, à la libération, en passant par les heures sombres de l'occupation par les troupes italiennes puis allemandes. Tout est vu à travers ses yeux d'enfant, capables de pleurer la mort de son grillon puis de certains de ses compagnons, capables de voir aussi ce qu'il y a eu de plus tragique (plusieurs scènes sont insoutenables, notamment celle de la rafle, d'autres terribles mais décrites avec tendresse, je pense à l'« enterrement » de la grand-mère qu'il ne faut pas déclarer pour recevoir encore ses tickets de rationnement). On y apprend beaucoup sur l'histoire grecque et cela nous donne envie de se pencher encore davantage sur le sujet.

Sur la forme, les dessins en noir et blanc sont très beaux et les expressions des différents personnages très bien restitués. Un seul bémol pour moi, comme je l'ai d'ailleurs déjà lu dans une critique (coucou @bulle.noire !)… les cases et les lettres assez petites qui ont provoqué quelques soucis à ma lecture.
En résumé, cette bande dessinée rejoint mon panthéon Histoire / enfant aux côtés d' »Irena », de « Simone », de « Derrière le rideau » !

« La grande balade de Petros » de Dimitrios Mastoros et Angeliki Darlasi, d'après le roman d'Alki Zei, éditions Futuropolis.
Commenter  J’apprécie          10
Petros a 9 ans, son grillon est mort ce 27 octobre 1940. C'est la veille du premier jour de la guerre contre les italiens puis contre l'occupation allemande.

Il y a sa soeur Antigone qui veut plaire, son cousin Angelos qui part à la guerre, Yannis un résistant, Sotiris son ami et d'autres dont Léla, la fille de la concierge, opportuniste, tantôt avec les anglais, tantôt avec les officiers allemands.

Petros vit cette guerre sous son regard d'enfant, et à sa manière il veut agir lui aussi.

Quatre parties dans ce roman graphique qui parle de résistance, d'amitié, d'amour et de liberté.

1. Il refuse la situation et veut agir, participer à la résistance en crevant des pneus des véhicules allemands par exemple.

2. Il y a la débrouille, les écoles réquisitionnées, le froid et la faim. Sotiris fait la manche dans un monde où se cotoyent les italiens facistes et les grecs collabos. Son grand-père devient voleur pour manger à sa faim. La résistance s'organise avec le vieux fou en pyjama. Petros fait le gué, écrit des slogans pour réclamer la soupe populaire. Lorsque la grand-mère meurt, on préfère la jeter incognito au dessus du mur du cimetière, ne rien dire pour conserver les tickets de rationnement.

3. Gain de cause pour la soupe populaire pour les enfants et les vieillards.

4. La liberté ou les représailles à savoir l'exécution sur la place publique.

Adapté du roman de Alki Zei, récit d'enfance et d'apprentissage de ce que le peuple grec a vécu.

Très intéressant.

Ma note : 7.5/10



Lien : https://nathavh49.blogspot.c..
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (1)
LeFigaro
06 septembre 2022
La vie d’un enfant à Athènes pendant la Seconde Guerre mondiale. Un album somptueux.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
-Tout le monde parle de la faim qui viendra en hiver... Ce sera pire que maintenant ? Maintenant aussi on a faim...
- T'as qu'à gonfler ton ventre avec de l'eau. Comme ça, ça te coupe l'appétit.
Commenter  J’apprécie          140

Lire un extrait
Videos de Dimitri Mastoros (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dimitri Mastoros
Le nouveautés Futuro de mai 2022
autres livres classés : grèceVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus

Autres livres de Dimitri Mastoros (1) Voir plus



Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2792 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre