AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782368461457
120 pages
Steinkis Editions (06/09/2017)
4.16/5   79 notes
Résumé :
« Vous savez, les enfants, quand j'avais votre âge, j'aimais beaucoup les chiffres... Mais je ne pouvais pas imaginer que j'allais en porter six sur le bras pendant toute ma vie »
Quelques mois avant sa mort, Primo Levi rencontre les élèves d'une école primaire de Turin, celle-là même qu'il a fréquentée enfant.
Comme il l'a fait sa vie durant, il témoigne auprès d'eux de ce qu'il a vécu.
Avec une douce fermeté, il leur parle de l'Holocauste, leu... >Voir plus
Que lire après Primo LeviVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
4,16

sur 79 notes
5
12 avis
4
8 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
A la base je ne suis pas très "BD" mais là quelle surprise!! c'était un cadeau et vraiment une très bonne idée. Cette BD est formidable, un récit original, tout est vu au travers d'une journée où Promo Levi raconte son histoire dans une école. le graphisme est sobre mais très recherché. je vais la faire lire à mes enfants, car c'est une superbe introduction pour les pousser à lire ce grand homme
Commenter  J’apprécie          311
Je trouve cette bande dessinée particulièrement réussie.
Les dessins, comme l'histoire sont prenants et émouvants.
Primo Levi a réellement rencontré des élèves pour leur faire part de son expérience.
Mais comment dévoiler les horreurs de l'Holocauste sans traumatiser ces enfants d'école primaire. Primo Levi a su, très certainement, trouver les mots.
Le scénariste, Matteo Mastragostino, révèle dans ses notes comment il a construit ce livre.
Les dessins en noir et blanc d' Alessandro Ranghiasci servent à merveille le dessein du scénariste.
Très émouvant.
Commenter  J’apprécie          280
Un témoignage prenant. La biographie en bande dessinée de Primo Levi à Auschwitz. La bande dessinée se lit très bien, les dessins en noir et blanc sont réalistes mais restent empreints de douceur. Notes en fin d'ouvrages
Commenter  J’apprécie          290
Une B.D. dans laquelle l'auteur explique avoir voulu montrer "son" Primo Levi, tel qu'il l'imagine après avoir lu attentivement son oeuvre.
Pour avoir également lu l'oeuvre de Primo Levi, j'atteste qu'il a bien compris l'homme et ses pensées. Je l'ai retrouvé moi-aussi "mon" Primo Levi, tel que je l'avais imaginé.
Une B.D. sensible, expressive, sur un sujet très délicat: le témoignage des survivants de l'holocauste. Ils ont peur de ne pas etre crus. Ils revivent sans cesse des images d'horreur... et Primo Levi a pourtant consacré sa vie a témoigner devant des classes de jeunes italiens.
Un dessin en noir et blanc, au trait fin, très simple. Suffisant. Les mots font le reste.
J'admire Primo Levi à travers ses textes et l'analyse qu'il fait de ce qui lui est arrivé. Je n'ai jamais oublié certaines images que ses mots ont créé en moi, il y a trente ans. Ni sa capacité à pardonner! S'il est bien un homme qui peut parler d'humanité en sachant de quoi il retourne, c'est bien lui! Je trouve cette B.D. fidèle.
Je m'étonne encore et toujours de sa fin, si surprenante, si inexpliquée (inexplicable?).

Merci aux deux auteurs, scénariste et dessinateur, d'avoir fait revivre tout cela en quelques pages réussies!
Commenter  J’apprécie          160
Primo Levi a été rendu célèbre par son livre Si c'est un homme dans lequel il relate son emprisonnement au cours de l'année 1944 dans le camp de concentration et d'extermination d'Auschwitz. Son oeuvre est communément interprétée comme une puissante affirmation de la vie face à des puissances violentes et guerrières organisées.

La célèbre chanteuse populaire Mylène Farmer lui a rendu hommage dans sa chanson Souviens-toi . Souviens-toi que l'on peut tout donner. Souviens-toi que l'on peut tout briser. Et si c'est un Homme... Si c'est un Homme. Lui parler d'amour à volonté. D'amour à volonté. Les paroles résonnent encore à la lecture de cet ouvrage.

Le passage à Auschwitz a été plutôt éprouvant. La difficulté était de faire comprendre l'horreur des camps à des enfants dans une classe d'école qui n'ont jamais connu la guerre et qui sont dans le confort. Ce témoignage demeure intemporel car comme il le dit à la fin, la guerre est éternelle et cela recommencera un jour ou l'autre. Cela commence par la construction d'un mur ou d'une révolution et qui sait où cela nous mènera...

Je pense que nous avons là depuis Maus, une des meilleures bande dessinée sur le sujet grâce pas au seulement au message porté mais à sa grande subtilité et sa délicatesse. Comme dit, les survivants de l'horreur sont de moins en moins nombreux. Il ne restera bientôt plus de rescapés pour porter le poids de l'histoire. Cela risque de disparaître progressivement au point de tout oublier ou de remettre en cause.
Commenter  J’apprécie          100


critiques presse (4)
BoDoi
12 décembre 2017
Une lecture douloureuse, mais nécessaire, pour nous rappeler que l’homme a été, et est toujours, capable du pire.
Lire la critique sur le site : BoDoi
ActuaBD
25 octobre 2017
C'est sur le Primo Levi garant de la mémoire de la Shoah que s'attarde cet émouvant ouvrage.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Sceneario
27 septembre 2017
C'est une très belle BD que nous proposent le scénariste Matteo Mastragostino et le dessinateur Alessandro Ranghiasci. C'est aussi un hommage qu'ils font à leur compatriote Primo Levi qui nous a quittés le 11 avril 1987.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BulledEncre
12 septembre 2017
Projet particulièrement difficile, vu l’âpreté du sujet et de l’œuvre de ce grand témoin littéraire de l’horreur du XXe siècle. Fort heureusement la modestie et la simplicité du traitement par les auteurs font beaucoup dans la réussite du livre.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
J'ai été élève de cette école, il y a bien longtemps.
J'ai été chimiste, et je crois l'être encore.
Je suis écrivain, en tout cas c'est ce qu'on dit.
Et je suis un juif rescapé d'Auschwitz. Je le serai jusqu'à la fin de ma vie.
Commenter  J’apprécie          190
- Quand est-ce que cette guerre va finir, Vanda ? Quand on qu’on pourra à nouveau dormir tranquillement dans nos lits ?
- Enfin, Primo, tu entends ce que tu dis ? (…) On dirait que tu ne te rends pas vraiment compte de ce qu’il se passe. Regarde autour de toi : où est ce lit où tu voudrais dormir tranquillement? Chez toi, en attendant qu’un milicien fasciste vienne te prendre ? Ou bien à l’hôpital qui a été détruit par les bombardements alliés?
Commenter  J’apprécie          60
C'est d'abord l'espoir que me volera le lager. Il ne me l'a rendu que des années plus tard.
Commenter  J’apprécie          300
"Si comprendre la haine nazie est impossible, la connaître est nécessaire, parce que ce qui est arrivé peut recommencer, les consciences peuvent à nouveau être déviées et obscurcies : les nôtres aussi."
Commenter  J’apprécie          80
Je me demande pourquoi il perd son temps à prier. C'est pourtant clair... S'il y a Auschwitz, c'est donc que Dieu n'existe pas.
Commenter  J’apprécie          130

Video de Matteo Mastragostino (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Matteo Mastragostino
1,2,3 BD ! Chez les libraires ! vous présente les BD coups de coeurs de Vincent et la librairie Sanzot à Paris. - Anne Bonny de Matteo Mastragostino et Alessandro Ranghiasci à la boîte à bulles - The Nice House On The Lake #2 Scénario: James Tynion IV ; Dessins: Martinez Alvaro Édité par: Urban Comics - Evol par KANEKO Atsushi, édité par Delcourt / Tonkam 1,2,3 BD c'est le jeudi à 18h30 sur la chaine Youtube et les RS. Trait pour Trait parcourt toujours les librairies de France pour des conseils de lecture. #GALERIE #BD #POPCULTURE #BANDEDESSINEE #COMICBOOKS #9EMEART Retrouvez 1,2,3 BD ! Chez les libraires! sur : https://www.youtube.com/TraitpourtraitBD https://www.facebook.com/TraitpourTraitBD https://www.instagram.com/traitpourtraitbd/ https://twitter.com/TPTBD
+ Lire la suite
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (171) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5257 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..