AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Antoine Pinchot (Traducteur)
EAN : 9782266297875
Éditeur : Pocket Jeunesse (02/01/2020)
4.14/5   155 notes
Résumé :
Absconditi est une académie secrète et ultra-élitiste réservée aux enfants des Clans, un ordre tentaculaire qui manipule dans l'ombre les destinées du monde. Cours d'empoisonnement, lancer de couteaux, vols en tout genre... les élèves sont formés aux métiers d'assassin, d'espion, d'escroc. C'est un endroit cruel où les amis sont rares et dangereux : chaque année, des pensionnaires y meurent dans d'étranges circonstances. November Adley ignore pour quelle obscure rai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (66) Voir plus Ajouter une critique
4,14

sur 155 notes
5
31 avis
4
19 avis
3
5 avis
2
3 avis
1
0 avis

coquinnette1974
  20 juin 2021
A la bibliothèque, j'ai emprunté Killing November de Adriana Mather.
Absconditi est une académie secrète et ultra-élitiste réservée aux enfants des Clans, un ordre tentaculaire qui manipule dans l'ombre les destinées du monde. Cours d'empoisonnement, lancer de couteaux, vols en tout genre... les élèves sont formés aux métiers d'assassin, d'espion, d'escroc. C'est un endroit cruel où les amis sont rares et dangereux : chaque année, des pensionnaires y meurent dans d'étranges circonstances.
November Adley ignore pour quelle obscure raison son père l'a placée là, tant elle semble inadaptée à cet environnement. Elle devra pourtant s'y faire, et vite.
Pour survivre, il lui faudra fouiller dans son passé et trouver sa place sur l'échiquier des Clans...
Killing November est le premier tome d'une série pour ado. Il pose les bases et j'ai beaucoup aimé ce roman.
November a 17 ans, elle arrive en cours avancé alors qu'elle ne connaît rien à l'histoire des clans.
Elle a été élevé comme une enfant et adolescente normale, même si son père et sa tante ont toujours fait en sorte qu'elle ai des aptitudes telles que le combat, le lancer de couteaux..
Elle a appris de nombreuses choses surprenantes pour une fille lambda. En plus, elle habite près d'une forêt, sait se repérer parmi les arbres..
En arrivant dans cette école pas comme les autres elle va comprendre qu'en fait on l'a préparé toute sa vie pour son entrée à l'académie !
Mais pourquoi ?
Que sont ses clans ?
Quelle sera sa place parmi eux ?
Et puis, petite question qui n'est pas des moindres : qui veut donc la tuer ??
November est une jeune fille charmante dont j'ai aimé la personnalité et la façon d'être. Elle va faire des alliances voir créer des amitiés. Cela ne sera pas toujours évident car elle va devoir faire attention à tout instant à ne pas se faire tuer alors qu'on lit sur son visage comme sur un livre ouvert. Elle a de nombreuses capacités mais pas la même que les autres, elle est moins entraîné que ses camarades et devra faire preuve d'une vigilance de tous les instants.
Il y a de très bons personnages secondaires qui trouvent leur place avec facilité autour de la jeune fille.
J'ai aimé l'histoire, les personnages et l'ambiance très particulière, parfois angoissante, de ce pensionnat pas comme les autres.
Killing November est un bon roman que je conseille à tous, dès 13 ans.
Ma note : quatre étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Titine35
  15 avril 2020
Ahhh, quels arguments je vais bien pouvoir déballer pour vous donner envie de lire ce roman plus que génial?? Je viens déjà d'en donner un. Ce livre est tout simplement génial!
Si vous avez cherché à avoir des avis sur ce livre c'est que vous connaissez déjà surement le synopsis donc je ne vais pas une fois de plus vous le donner. Je vais simplement dire que toute cette histoire est racontée au présent par la protagoniste principale : November, ce qui nous place exactement à sa place, au coeur de l'intrigue. le fait que le roman soit écrit à la première personne nous permet d'avoir seulement le point de vue de November et d'évoluer en même temps qu'elle. Nous sommes surpris, bouleversés en même temps qu'elle. L'histoire se brode à mesure qu'elle apprend de nouvelles choses et nous pouvons faire les mêmes réflexions qu'elle. Cette manière d'écrire rend l'histoire bigrement passionnante.
Au-delà de ça, on apprend au cours de ce livre. Je pourrais affirmer que nous ressortons changés de cette lecture, différents. Cependant j'ai remarqué que c'est pareil pour beaucoup d'autres romans. Donc, cela ne constitue pas un argument réellement valable mais je le souligne tout de même.
Le roman est, selon moi, parfaitement écrit. On ne s'ennuie à aucun moment. Je me souviens avoir sentie mon ventre se tordre à certains moments tant l'excitation et le suspens étaient grisants. L'auteur a su capter notre attention même lors des cours de November qui pourraient sembler ennuyeux(ce qui n'est, évidemment, pas le cas). Les personnages s'envoient constamment des pics et leur répartie au même titre que leur intelligence rendent l'histoire incroyablement passionnante. C'est bien simple, moi qui ne li pas très vite, j'ai terminé cette lecture en un jour et demi(au détriment de mon travail à faire, oups...). A chaque fin de chapitre on ne peut pas s'empêcher d'en entamer un autre, comme pour les épisodes d'une bonne série.
Un pur moment de bonheur.
Maintenant, je vais devoir patienter avant le tome 2. Je ne vais pas vous cacher que le temps va me sembler bien long et je vais surement relire le 1 plusieurs fois.
Est-ce que je m'emballe trop pour un livre Pocket Jeunesse à partir de 13 ans? Non, pas du tout, il en vaut la chandelle.
Bref, une chose à retenir de ce long commentaire : lisez ce livre!
Tout ceci étant dit, je vous souhaite une très bonne journée ou nuit!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Lenocherdeslivres
  23 janvier 2021
Bien joué, Adriana Mather ! En nous plongeant dans l'inconnu avec son héroïne et en parvenant à garder pratiquement tout le long du récit une tension palpable, cette autrice américaine dont Killing November est le troisième roman, a parfaitement réussi son coup ! Dès les premières pages, nous sommes dans l'inconnu. Et cela ne va pas s'arranger. Car même si on commence à deviner la direction que tout cela va prendre (surtout à mon âge, j'en ai lu d'autres, donc je connais quelques ficelles), l'autrice parvient à garder des cordes dans son arc et à ménager ses effets. Or l'avantage avec les familles nombreuses (et dans Killing November, on trouve des familles très nombreuses), c'est qu'il y a toujours un membre plus ou moins lointain plus ou moins fâché avec vous. Or, si dans notre monde, cela se règle en engueulade, dans celui de November (enfin, le tout nouveau monde de November, car elle croyait encore pouvoir se comporter comme vous et moi quelques jours plus tôt, totalement ignorante de sa véritable identité), cela se règle à coups de poignards, de poison et de coups tordus. Mais vraiment tordus. À tel point que certains personnages passent leur temps à imaginer si ce qu'ils voient n'est pas une manipulation destinée à leur faire croire le contraire de ce qu'ils pensent comprendre. Bref, il doivent en consommer, de l'aspirine, dans cette école ! Ah non, ils n'y ont pas droit… Car dans l'académie Absconditi, les règles sont stricts, comme la tenue, et les punitions sont radicales. Tout le monde respecte l'ordre établi, qui trouve son origine et son prolongement dans notre monde à nous, infiltré par les tentacules de plusieurs familles : les Lions, les Ours, les Loups, … Ces dernières se sont partagé le monde de façon plus ou moins égale (en fait, une famille, surtout, domine le jeu). Et tous les membres de ces familles doivent travailler à faire progresser les intérêts de leur groupe. Pas évident quand on est encore jeune et, surtout, qu'on découvre tout cela plongée au milieu d'un vrai panier de crabes !
Tout ne va pas être facile, donc, pour cette pauvre November. Et ce d'autant plus qu'il faut se montrer discret, retenu, sans laisser paraître la moindre émotion, sans créer aucun lien d'amitié (de toute façon, n'importe quel autre élève est un ennemi en puissance). Tout le contraire de cette jeune fille extravertie, qui parle fort et exprime tout haut ce qu'elle pense tout bas (avant même de l'avoir pensé, d'ailleurs). J'ai bien aimé, également, son habitude d'expliquer le nom des personnages qui l'entourent par l'étymologie. Et d'y découvrir des traits de leurs personnalités. C'est amusant et même intéressant narrativement, parfois.
En tout cas, le début du roman est extrêmement pénible pour elle. Et, de notre côté, l'angoisse d'un faux pas de sa part domine. Surtout qu'elle va en faire, des faux pas. Mais entre la chance et quelques appuis bien placés, November survit. Difficilement. Et pas sans dégâts, physiques comme moraux. Tant mieux, car on s'y attache vite, à cette jeune héroïne. Son caractère entier dans ce petit univers de faux-semblants est un rafraichissement de tous moments. Et l'on peut donc trembler avec elle, essayer de comprendre avec elle, s'enthousiasmer avec elle. Jusqu'aux dernières pages. Où l'on comprend vraiment les tenants et les aboutissants du nouveau monde de November.
Et comme les choses sont bien faites, la suite vient de paraître en France : Hunting November est en librairie depuis le 7 janvier. Elle commence pile là où s'achève Killing November. Alors autant l'attaquer sans attendre !
Lien : https://lenocherdeslivres.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
MELANYA
  24 juin 2021
Eh oui ,il m'arrive de lire des « romans jeunesse » mais à condition qu'ils ne soient pas réservés aux tout petits. Ici, ce n'est pas le cas puisqu'il s'agit de « Killing Novembe, tome 1r » (éditons PKJ - Pocket Jeunesse) et il est destiné aux plus de 13 ans. Je me trouve donc dans la norme…
Il a été écrit par Adriana Mather, actrice, romancière et productrice de films et cet ouvrage, le premier d'une série, est le premier à paraître en France.
Je dois aussi reconnaître que la couverture de ce livre est assez accrocheuse.
Avec « Killing November », l'histoire a lieu dans un étrange pensionnat ; « Absconditi », une Académie secrète, où l'héroïne, November, a été placée sans plus d'explications par son père (ancien agent de la CIA), reconverti en gestionnaire financier.
« Dans cet étrange pensionnat, November Adley risque sa vie. Mais elle ne le sait pas encore... » Elle va rapidement se rendre compte de la « bizarrerie » de ces lieux où elle n'est pas très bien accueillie car elle arrive en cours d'année.
November cohabite avec une autre élève, un « peu pincée sur les bords » (au début), Layla, qui la conduit dans leur « suite ». Aucun luxe n'est épargné : environnement du type médiéval – une nourriture abondante et succulente – une servante à leur service (Pippa) ….
Quant aux autres personnages de ces lieux, ils sont nombreux et particuliers. Je n'en cite que quelques uns : Ash – Aarya – Nyx – Matteo – Felix ( « Maintenant que je me trouve près de lui, je remarque que sa cicatrice forme une ligne parfaitement droite. Elle lui donne un petit air de pirate. « ) « – Charles – le Dr Conner – etc. car il y a aussi les professeurs (chacun avec sa particularité et pas des moindres). - la directrice, très à cheval sur les principes qui, s'ils ne sont pas respectés, dure sera la punition….
November/Nova découvre qu'il existe des Clans (pour elle c'est celui des Ours) – il y aussi celui des Loups et d'autres… On y parle d'élèves faisant partie de l'élite – il y a un cours de poisons (oui !) - d'espionnage – il y a du meurtre qui règne dans l'ombre – la grande question pour November pour savoir pourquoi son père l'a placée ici - un peu de romance dans ce monde (plutôt dangereux) – des rebondissements sans cesse… et puis tout le reste à découvrir évidemment.
Mais tout cela m'a remis en mémoire la série de « Harry Potter », non pas pour la magie mais tout de même une ambiance qui y fait penser. Au fait, ici, les filles sont plus que fortes, elles n'ont pas froid aux yeux  !
Je ne peux pas en dévoiler plus, trop dommage. Par contre, je peux vous affirmer que « Killing November » m'a particulièrement plu. Dans le fond rien d'étonnant puisque j'avais dévoré la série des « Harry Potter » !
Il ne me faut pas oublier de dire à Adriana Mather : « un grand bravo » pour les cours enseignés. Des indices existent par ci par là et l'intrigue est parfaitement menée – donc un suspense garanti.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
FabtheFab
  24 mars 2021
November Adley vit dans le Connecticut à Pembrook avec son père, Christopher, ancien agent du FBI, aujourd'hui reconverti dans la gestion financière. Elle mène une vie heureuse et elle partage son quotidien avec sa meilleure amie Emily. Mais sa tante Magdalene dite Jo qu'elle voit régulièrement, a subitement des problèmes, son beau-frère, Christopher doit absolument aller l'aider à Providence. Il envoie sa fille dans un pensionnat, l'académie Absconditi. C'est une école particulière dans un vieux château en Europe et les élèves sont entraînés à toutes les techniques de stratégie, de mensonge, de lutte, de poisons etc. Ce sont en effet les héritiers de grands clans qui organisent l'ordre du monde et conseillent depuis toujours les puissants. Mais pourquoi November se retrouve-t-elle dans cette école ? Elle apprend peu à peu le fonctionnement de cette étrange institution grâce à sa camarade de chambre, Layla et surtout au frère de celle-ci, Ashaï dit Ash dont elle tombe amoureuse. Elle apprend que plusieurs clans se répartissent l'organisation du monde civilisé, les Lions pour la Grande-Bretagne, les Cerfs pour la France et l'Allemagne, les Renards pour la péninsule ibérique, les Ours pour l'Italie. Cependant, ces derniers temps, les Lions s'approprient tous les pouvoirs et font régner la terreur ; ils demandent aux autres clans leur allégeance. Seuls les Ours semblent prêts à se révolter. L'académie Absconditi est donc le lieu idéal pour certains clans afin d'assassiner les héritiers de leurs ennemis. Or dès l'arrivée de November, un adolescent, Stefano du clan des Ours est tué à coup de poignard.
Ce thriller américain peut étonner tout d'abord notamment dans son rapport à l'histoire dans la veine du Da Vinci code et cette idée d'organisation secrète qui contrôle la marche du monde. Néanmoins, l'engrenage du thriller fonctionne à merveille et plus nous avançons dans la lecture et moins nous avons de certitudes, tous les protagonistes mentent, ont des raisons de se détester les uns les autres et ils cachent tous des cadavres dans leur placard. C'est sanglant, délicieusement horrible. le scénario est machiavélique et admirablement construit. L'héroïne découvre petit à petit l'académie Absconditi et ses camarades mais aussi l'histoire des Clans et de leur gouvernance au sein de la Strategia et elle se remémore à chaque étape de son parcours des épisodes de l'éducation que son père lui a donnée, il lui a caché sa véritable histoire mais il l'a néanmoins préparée à sa destinée. C'est une série ; à la fin de ce premier tome, l'héroïne va partir avec le beau Ash, à la recherche de son père, rebelle du clan des Lions, menacée par ses pairs. Il faut s'attendre à une adaptation au cinéma.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
Emeelinee_Emeelinee_   02 avril 2020
C'est bizarre, je réponds, espérant gagner du temps.
Vous avez dit que j'étais un adversaire décevant, et pourtant vous avez essayé de me tuer trois fois sans y parvenir. Alors si je suis décevante, vous devez être carrément nul.
Commenter  J’apprécie          100
MadameRatouMadameRatou   16 janvier 2020
— Et ça arrive souvent ? Je veux dire.. que des élèves s'en prennent à d'autres ?
— On a dénombré un nombre inhabituel de pertes ces dernières années, répond Mrs Blackwood, sans plus d'émotion que si elle m'annonçait que le mardi était le jour des tacos à la cantine.
Commenter  J’apprécie          50
MadameRatouMadameRatou   16 janvier 2020
Je suis admirative. Ash avait raison. Ici, on analyse l'histoire plus qu'on ne l'apprend. On étudie la façon dont un domino a fait basculer le suivant, et on se sert de ce savoir pour prédire de futurs événements. Au fond, cela ressemble un peu à la façon dont il dissèque les expressions de mon visage.
Commenter  J’apprécie          30
LenocherdeslivresLenocherdeslivres   23 janvier 2021
La plupart des gens ne voient que l'avenir, sans prendre en compte la nature cyclique de l'histoire, ce qui les conduit à répéter constamment les mêmes erreurs.
Commenter  J’apprécie          60
MadameRatouMadameRatou   16 janvier 2020
Il est habitué à plaire aux filles, c'est évident. Pour lui, la situation a pris un tour nouveau et intéressant. Et je dois avouer que j'éprouverais exactement la même chose, si j'étais à sa place. Au fond, nous nous ressemblons davantage que je ne veux bien l'admettre, mais j'aimerais qu'il arrête de calquer ma personnalité. Je suis censée être unique !
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : pensionnatVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2142 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..