AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Hélène Collon (Traducteur)Jacques Chambon (Traducteur)
EAN : 9782290328439
475 pages
J'ai Lu (31/05/2003)
4.07/5   126 notes
Résumé :
Quand Richard Matheson entre en littérature, le fantastique entre, lui, dans l’âge de la modernité : évacué, le surnaturel gothique, l’effroi s’immisce désormais dans les plus infimes recoins du quotidien. Et ce, avec un talent littéraire à nul autre pareil : d’une tranchante concision, d’une exceptionnelle variété narrative et formelle, d’une richesse thématique impressionnante, la "marque" Matheson fait naître une nouvelle visio... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
4,07

sur 126 notes
5
8 avis
4
5 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
1 avis

thimiroi
  08 mai 2017
La revue Bifrost vient de publier un numéro spécial consacré en grande partie à Richard Matheson, écrivain auquel ont rendu hommage tous les grands noms du fantastique, à commencer par Stephen King .
J'aime le Matheson romancier, mais j'aime encore plus le Matheson nouvelliste.
Ces récits relèvent soit du fantastique, soit de la science-fiction, mais d'une science-fiction qui est souvent horrifique.
Avant d'évoquer quelques textes, je citerai Alain Dorémieux qui a parfaitement cerné la spécificité de l'oeuvre de Matheson : "Ce talent joue sur les différents registres de ce qu'on appelle la terreur, en orchestrant de multiples gammes allant du bizarre au macabre, de l'insolite en sourdine au cauchemar grand-guignolesque, le tout avec un penchant avoué pour la dissection psychologique axée sur le morbide." ( préface aux "Mondes macabres de Richard Matheson" ).
Le premier tome de l'intégrale des nouvelles concerne la période 1950-1953.
Voici une courte présentation de quelques récits :
- "Né d'un homme et d'une femme" : le récit d'une créature dont" le langage nous fait deviner la monstruosité" ( Daniel Riche ).
- "La guerre des sorcières" : le terrifiant contraste entre l'innocence apparente des"héroïnes" ( sept jolies jeunes filles qui disposent de terrifiants pouvoirs ) et ce qu'elles font.
- "Mamour, quand tu es près de moi" : "Un Terrien subit avec répulsion, avec fascination, l'emprise d'une créature féminine extraterrestre à la fois attirante et repoussante." ( Alain Dorémieux )
- "La maison enragée" : une maison s'imprègne de la frustration et de la colère du personnage principal...
- "Nef de mort" : les personnages se posent sur une planète, découvrent l'épave d'un vaisseau spatial, y pénètrent et se trouvent en face de trois corps "convulsés" ... qui sont les leurs !
- Enfin, pour terminer, "Escamotage" : un écrivain raté veut devenir "maître du monde, régulateur de l'univers", "supprimer les choses, simplifier le monde" : le monde de ce personnage va être effectivement "simplifié".
Toutes ces nouvelles, les amateurs de Matheson les ont lues et relues, et ils les reliront encore.
Vous qui ne les connaissez pas, lisez-les : vous ne le regretterez pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          534
NicolaK
  19 septembre 2022
En parlant de nouvelles l'autre jour, j'ai mentionné quelques auteurs et quelle omission impardonnable, j'ai oublié l'un des meilleurs novelliste de tous les temps, Richard Matheson.
La flagellation à grands coups d'orties blanches est de mise. Comment ai-je pu oublier ce génie ?
Ce premier recueil (il en existe 3), bien qu'ancien, n'a pas pris une ride. Né d'un homme et d'une femme, notamment, nouvelle reprise dans bien d'autres recueils est plus que magistrale.
La maison enragée, Mamour, quand tu es près de moi, Nef de mort, m'ont également beaucoup marquée. Mais Lazare II aussi. Bref, rien à jeter. dans les 29 récits que contient ce recueil, qui sont tous d'une qualité exceptionnelle. On a beau se plonger autant de fois qu'il est possible dans ces écrits, d'affilée, en tranchettes, à l'endroit, à l'envers, les mots nous emportent encore et encore.
On a bien entendu de la SF, mais surtout du fantastique, du surnaturel, de l'horreur... liste non exaustive. le style narratif est différent d'un écrit à l'autre, l'auteur utlisant la première personne du singulier aussi bien que la troisième avec le même talent.
L'auteur de Je suis une légende et de Duel, ce virtuose de la plume au style impeccable nous emmenait déjà très très loin avec ses nouvelles et si vous n'avez pas lu ces recueils, je vous les conseille fortement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4743
mylena
  26 novembre 2021
Ce premier tome de l'intégrale des nouvelles de Richard Matheson couvre la période 1950-1953. La plupart des nouvelles sont très bonnes. Matheson est maître dans l'art de camper en quelques lignes un univers, ou une ambiance. Il n'y a pas de thème dominant, certaines nouvelles relèvent de la Science-Fiction, d'autres du fantastique, certaines sont légères et humoristiques, d'autres sont plus tristes. La première en particulier « Né de l'homme et de la femme » m'a mis plutôt mal à l'aise : il s'agit d'un récit à la première personne par un enfant enfermé dans une cave qui s'interroge sur ses conditions de vie. Il y a un contraste entre les réflexions enfantines et l'apparence monstrueuse perçue par les autres. La nouvelle « Mamour, quand tu es près de moi » est très intéressante et particulièrement complexe sur le plan narratif. J'ai aussi bien apprécié « B... », histoire d'un voyageur temporel qui se fait arrêter par un policier du futur pour … détention de nourriture ! Matheson a une imagination et une inventivité débordante. Impossible de parler de chaque nouvelle, il y en a 28 rien que dans ce tome, toutes intéressantes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
c128057
  23 avril 2021
Voici un recueil de 28 nouvelles que j'ai fort apprécié.
La série " la 4ème dimension" a bercé mon enfance (années 80) et j'ai retrouvé avec grand bonheur l'atmosphère si particulière de cette série. Cependant, les nouvelles de Richard Matheson ne sont pas toutes sur ce sujet et dépassent allègrement l'étiquette de la science fiction.
Il est d'ailleurs bien difficile de classer Matheson : littérature fantastique? science fiction? horreur? J'aurais tendance à simplement dire que c'est de la littérature, et bien faite!
Moi qui habituellement ne suis pas tellement nouvelles, j'y ai plus que trouvé mon compte. J'ai l'intention de lire les tomes 2 et 3... mais après une petite pause consacrée à quelques romans. J'ai toujours trouvé que s'investir dans un recueil de courtes nouvelles demande de l'énergie. Il faut en effet chaque fois se replonger dans une nouvelle atmosphère et cela me fatigue parfois. Pourtant, Richard Matheson possède le grand art de parvenir à nous plonger en quelques lignes dans le décor de ses nouvelles.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          142
grm-uzik
  26 août 2016
Ce premier volume recouvre l'année 1950 à 1953 et il contient 28 fabuleuses nouvelles.
Richard Matheson possédait un sacré grand don pour nous fournir une quantité de petites histoires, le tout écrit d'une manière très subtile.
Chaque nouvelle est différente et unique, que ce soit au niveau du rythme de l'intrigue, de l'ambiance, de l'atmosphère et notamment
des personnages, qu'elles sont toutes quasiment inestimables. Et les thèmes sont très variés, tels que le passage dans une autre dimension, le vampirisme, les extraterrestres, les cités futuristes 100% Orwelliennes.
Il sait parfaitement maîtriser et nous captiver dès la première page en nous menant, à chaque nouvelle, dans une dimension dont on n'en revient jamais indemne. C'est un pur génie, assez méconnu d'ailleurs et responsable entre autres de plusieurs scénarios de chefs-d'oeuvre renommés, tels que "Duel" puis d'énormément d'épisodes de "La Quatrième Dimension".
Ce géant de la littérature était et reste, un légendaire écrivain époustouflant et irrésistible, un touche-à-tout dans tout les domaines,
allant de l'horreur au fantastique, du suspense à la terreur en passant par la science-fiction fine et décalée à l'humour macabre. A chaque fois, avec une inventivité extraordinaire, il renouvelait le genre.
Il faut impérativement lire ses nouvelles qui n'ont strictement rien à envier à Philip K. Dick ou à d'autres auteurs plus récents.
Parmi la lecture Mathesonienne, il ne me reste désormais plus qu'à lire le recueil "Cimetière Blues" et le roman "À sept pas de minuit" qui m'ont généreusement été offert par mon ami greg320i lors de mes achats de livres.
Ce recueil est un grand classique Mathesonien qui n'a pas pris une ride, un grand chef-d'oeuvre de la Littérature avec un grand L. Incontournable. Je vous le recommande fortement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          102

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
grm-uzikgrm-uzik   15 août 2016
- "Mes amis, [...] le moment est solennel. Vos congélateurs secrets - et les nôtres - sont à présent complètement vides. Nous venons d'engloutir les derniers vestiges de vraie nourriture. Nous voilà de nouveau confrontés à la sombre et sinistre perspective d'être à jamais privés d'une alimentation digne de ce nom. La science nous dit : "pilules". Et nous, tels des moutons, nous absorbons des pilules. Plus de maladies, déclarent les guerriers de l'éprouvette, plus de bacilles, plus de créatures microscopiques aux yeux pédonculés. Par conséquent, à bas la miche de pain !" Il brandit son verre. "Je bois, [...] aux privilèges de l'indigestion, au droit disparu - mais non moins glorieux - d'attraper, par ses propres moyens et pour son propre compte, un mal de ventre carabiné."

- La chose -
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
grm-uzikgrm-uzik   15 août 2016
- "Nous avons tant oublié. Comment se battre, comment atteindre des hauteurs vertigineuses et sombrer dans des abîmes incomparables. Nous n'aspirons plus à rien. Nous avons perdu jusqu'aux plus petites ombres de désespoir. Nous ne sommes plus des fonceurs. Nous nous traînons de notre domicile à notre moyen de transport et à notre travail pour refaire la même chose en sens inverse. Nous vivons à l'intérieur des limites que nous a tracées la science."

- La chose -
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
grm-uzikgrm-uzik   21 août 2016
- "Tout homme avait le choix, après tout. Il consacrait sa vie à son travail ou alors à sa femme, ses enfants, son foyer. On ne pouvait pas concilier les deux : pas par les temps qui couraient. Pas dans ce monde insensé où Dieu passait après le profit et la bonté après la richesse."

- La maison enragée -
Commenter  J’apprécie          20
FrancoisGeFrancoisGe   10 mai 2012
"La rumeur publique affirmait qu'il était né par une nuit de tempête à déraciner les arbres. On disait qu'il avait trois dents à sa naissance. Qu'il s'en servait pour s'accrocher au sein de sa mère et en tirer du sang ausi bien que du lait.
Qu'il ricanait et aboyait dans son berceau une fois la nuit tombée. Qu'il avait commencé à marcher à deux mois et restait assis à contempler la lune chaque fois qu'elle brillait.
Voilà ce qu'on disait de lui."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
grm-uzikgrm-uzik   17 août 2016
- "Être un homme [...] Ce n'est plus un avantage, une fierté, un don. C'est être frère de la machine..."

- Frère de la machine -
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Richard Matheson (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Richard Matheson
En savoir plus sur "Automnal" : www.lisez.com/9791032404560
S'inscrivant dans la nouvelle vague des récits horrifique américains, Automnal tient autant du folk horror des films The Wicker Man et Midsommar que des écrits de Richard Matheson et Stephen King. Sous la plume du romancier Daniel Kraus, connu pour son travail avec Guillermo del Toro (La forme de l'eau, Trollhunters), Automnal redonne du sens au terme roman graphique en portant le récit d'horreur dans les hautes sphères de l'angoisse psychologique, en offrant la part belle à des personnages crédibles. Cela accompagné par le trait gras et puissant de Chris Shehan et du génie de la couleur Jason Wordie.
+ Lire la suite
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'homme qui rétrécit

Richard Matheson a écrit ce roman...

dans les années 30
dans les années 50
dans les années 70
dans les années 80

10 questions
33 lecteurs ont répondu
Thème : L'homme qui rétrécit de Richard MathesonCréer un quiz sur ce livre