AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Hélène Collon (Traducteur)Jacques Chambon (Traducteur)
EAN : 9782290329696
508 pages
Éditeur : J'ai Lu (03/11/2003)
4.13/5   67 notes
Résumé :
Un zoo dont les pensionnaires servent de garde-manger pour nourrir une créature terrifiante... Un professeur d'université qui voyage dans le temps pour affermir sa foi vacillante...
Dans ce deuxième volume, le talent de l'auteur est à son zénith. Orfèvre de l'effroi, maître du macabre, grand manipulateur des déviances de la réalité, il s'offre aussi quelques savoureuses incursions dans le western ou dans l'humour le plus débridé. La démonstration parfaite ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
mylena
  26 novembre 2021
Ce second tome de l'intégrale des nouvelles de Richard Matheson couvre la période 1953-1959. Quelques nouvelles sont un peu plus longues mais manquent parfois de rythme mais la plupart sont très bonnes. Certaines relèvent de la Science-Fiction, d'autres du fantastique, mais toutes sont étranges voire horribles ou macabres. La plus remarquable est à mon avis « Un enfant trop curieux » qui relève de la Science-fiction et qui évoque en même temps les symptômes de la maladie d'Alzheimer. En tout cas quelle bonne idée que d'avoir édité cette intégrale en 3 tomes !
Commenter  J’apprécie          110
greg320i
  27 mai 2013
Maître Matheson dans son monde perché détenait dans sa plume des Nouvelles .
Moi-même par la curiosité alléché, d'un grand spectacle aux aguets , le lu dès lors comme un oracle.
Quel spectacle ! Quel Oracle !
Quel Orage de plaisir m'exclamai-je alors . Cela vaut bien son pesant d'or..
Quel artiste , monsieur Matheson ! Flatté par votre premier volume de Nouvelles ,je n'en découvre pas moins ni mieux que vous le Maître , après votre propre plume, il n'y a pas grand chose d'autre.
Et pourtant grande est ma bibliothèque ( voir 'mes' bibliothèques,,) Je ne peut que donc qu'applaudir, me prosterner, vous adouber et vous saluer comme un Grand et génial Chevalier de l'ordre de l'écriture .
De celle qui reste et sera désormais au sommet, et la restera tant que vos successeurs salueront encore en choeur la chaleur et l'ardeur votre vie à la rendre si vive, si créative.

Votre oeuvre ?
Que-dis-je,, vos CHEF-d'oeuvre ! Toutes vos nouvelles ici sont ici les plus remarquable , les meilleurs depuis longtemps jamais lu , relu par pur plaisir , feuilleté et admirer dans leur plus belle parure de reliure
Voilà ainsi si pourquoi l'envie de vous prendre aussitôt de reprendre mon flambeau et de vous éprendre vous aussi à commencer la collection de ses livres , c'est que j'aurez gagner mon pari le plus fou et le plus beau cadeau fait :
l'envie d'en lire encore plus .
Bref, une note de cinq étoiles et beaucoup plus encore dans le coeur .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
sophie7169
  24 septembre 2017
Richard Matheson est une légende dans le monde du fantastique. Il a écrit des romans de référence dans ce domaine tels que « je suis une légende » plusieurs fois adapté au cinéma et « l'homme qui rétrécit ».
Les éditions J'ai Lu présentent ici l'intégrale des nouvelles de Matheson ce qui est une très bonne idée pour un lecteur qui veut découvrir son oeuvre, plutot que d'aller piocher dans les multiples recueils dans lesquels malheureusement on retrouve toujours les mêmes.. Elles sont présentées par ordre chronologique ce qui permet de voir l'évolution de l'auteur.
Le tome 1 reprend les nouvelles publiées entre 1950 et 1953. La première est une des plus célèbres « né de l'homme et de la femme ». Une nouvelle très noire dont on se rappelle longtemps la première phrase percutante « aujourd'hui, maman m'a appelé monstre ». Suivent des nouvelles plus légères et assez droles comme « Mamour quand tu es près de moi » et des nouvelles pures fantastique qui glacent le sang en laissant une immense part à l'imagination comme « Tina a disparu » ou « appel longue distance ». Ce premier tome est intéressant et rassemble pour moi la majorité des très bonnes nouvelles écrites par Matheson.
Le tome 2 regroupe les nouvelles publiées entre 1953 et 1959. Des nouvelles plus longues qui manquent parfois de rythme. L'auteur semble plus vouloir installer une atmosphère dans chaque récit mais quelques belles réussites comme « l'enfant trop curieux » ou « les enfants de Noah »
Le troisième tome concerne les nouvelles publiées entre 1959 et 2003. Beaucoup plus noires, assez désespérées.. J'avoue ne pas avoir fini le recueil. Les nouvelles se sont révélées trop angoissantes à mon goût, trop réalistes. L'auteur s'éloigne ici du fantastique pour plonger dans la noirceur de l'âme humaine mais avec un aspect désespéré, sans laisser de place à une porte de sortie, un espoir et j'avoue avoir décroché.
L'ensemble est donc intéressant et la lecture des 3 tomes permet de voir l'évolution de l'auteur et de son style.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BVIALLET
  12 mai 2012
Quel recueil ! Une histoire de maison hantée... Une femme engrossée par un Martien... Un jeune marié tellement superstitieux qu'il transforme la vie de sa femme en enfer... Un veuf dont la femme empoisonnée revient se venger... Un homme qui ne se souvient plus où il a garé sa voiture et qui perd la mémoire bribe par bribe... Une famille entière contrainte de s'enfermer dans un abri anti-atomique... Un appariteur qui se met à parler espagnol et à accumuler des connaissances sans jamais les avoir apprises... Un professeur d'université qui voyage dans le temps pour affermir sa foi vacillante... Un zoo dont les pensionnaires servent de garde-manger à une créature terrifiante...
Au total une trentaine d'histoires étranges, macabres, horribles ou fantastiques proposés par le grand Richard Matheson que Stephen King présente dans sa préface comme son inspirateur et son père spirituel. Toutes merveilleusement écrites, agréables à lire, passionnantes ou surprenantes. le lecteur a l'impression que l'auteur peut partir de n'importe quel fait banal de la vie courante, de n'importe quelle époque (une des nouvelles se passe au Far-West de la grande époque) pour faire basculer son histoire par rebondissements successifs dans le bizarre quand ce n'est pas dans la monstruosité la plus absolue. Il reste toujours aux frontières du fantastique et de la science-fiction bien que cette dernière soit assez minoritaire et jamais traitée sous son aspect technique habituel. Ces nouvelles, presque toutes d'excellente qualité, sont présentées dans leur ordre chronologique de parution, entre 1953 et 1959 et n'ont quasiment pas pris une ride.
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Tmor
  16 décembre 2017
Je poursuis ma découverte des nouvelles de ce grand auteur prolixe et très diversifié. Les premières (ordre chronologique) le rattachent à ses racines d'horreur et d'épouvante et il s'en détache (comme dans le tome 3). Cette fois sa curiosité est allé (sur cette période 53-59) très loin de l'humour absurde au théâtre en passant parle western. Il est clair que l'art de la nouvelle a évolué et pour cause des grands de son nom ont laissé des pépites. Celles ci ont enrichie ma culture générale et mon désir d'aller encore plus loin. Allez zioup j'enchaîne sur le Tome 1. Décidément j'ai du passer par une machine démonter le temps.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
grm-uzikgrm-uzik   21 septembre 2016
- "N'est-il pas étrange, qu'au long de son histoire si mal accordée l'homme n'ait cessé d'ourdir l'anéantissement de l'homme ?"

- Au soir du monde -
Commenter  J’apprécie          20
grm-uzikgrm-uzik   21 septembre 2016
- "Les histoires courtes sont les plus difficiles à maîtriser. Elles doivent être cohérentes, précises, véhiculer un message piquant et significatif."

- Le haut et gentil lieu -
Commenter  J’apprécie          11
grm-uzikgrm-uzik   17 septembre 2016
- "Un homme ne pouvait pas laisser la seule maison qu'il eût jamais connue pour aller s'enterrer comme une taupe tout en espérant rester lui-même. [...] Croyait-on vraiment qu'un homme pourrait se traîner pendant vingt ans dans une immense tombe devenue le seul décor de son existence tout en gardant son âme ?"

- Descendre -
Commenter  J’apprécie          00
grm-uzikgrm-uzik   17 septembre 2016
- "Les hommes qui recherchaient l'espoir dans les miracles physiques n'étaient que des rêveurs puérils incapables de sauver le monde. "

- Le voyageur -
Commenter  J’apprécie          10
grm-uzikgrm-uzik   21 septembre 2016
- "Il est né le Divin Enfant, chantons tous son avènement."

- J'veux voir le père Noël -
Commenter  J’apprécie          21

Videos de Richard Matheson (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Richard Matheson
En savoir plus sur "Automnal" : www.lisez.com/9791032404560
S'inscrivant dans la nouvelle vague des récits horrifique américains, Automnal tient autant du folk horror des films The Wicker Man et Midsommar que des écrits de Richard Matheson et Stephen King. Sous la plume du romancier Daniel Kraus, connu pour son travail avec Guillermo del Toro (La forme de l'eau, Trollhunters), Automnal redonne du sens au terme roman graphique en portant le récit d'horreur dans les hautes sphères de l'angoisse psychologique, en offrant la part belle à des personnages crédibles. Cela accompagné par le trait gras et puissant de Chris Shehan et du génie de la couleur Jason Wordie.
+ Lire la suite
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

L'homme qui rétrécit

Richard Matheson a écrit ce roman...

dans les années 30
dans les années 50
dans les années 70
dans les années 80

10 questions
32 lecteurs ont répondu
Thème : L'homme qui rétrécit de Richard MathesonCréer un quiz sur ce livre