AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782080411693
336 pages
Flammarion (30/08/2023)
3.26/5   41 notes
Résumé :
C'est sans entrain que Suzanne, avec mari et enfants, pose ses valises pour quelques semaines de vacances dans la maison de sa belle-famille, en Sardaigne.
En tombant amoureuse de l'héritier Signorelli, Suzanne a voulu laisser derrière elle une enfance ordinaire passée dans le sud de la France. Mais la plage privatisée de la côte sarde ne lui fait désormais guère plus envie que celle de Palavas-les-Flots où elle s'est tant ennuyée. Et le vague sentiment de d... >Voir plus
Que lire après Marchands de sableVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
3,26

sur 41 notes
5
2 avis
4
3 avis
3
3 avis
2
4 avis
1
0 avis
°°° Rentrée littéraire 2023 # 37 °°°

La quarantaine, Suzanne, débarque sans entrain avec mari et fils en Sardaigne pour quelques semaines de vacances chez ses beaux-parents, une famille d'industriels italiens à la Agnelli au train de vie faste et luxueux, elle qui vient d'un milieu très modeste. La graine du doute est semé par un conducteur de taxi qui évoque un enfant enlevé dans les années de plomb. Puis suite à une conjonction de petits riens, l'effet papillon s'emballe et engendre le début d'une prise de conscience.

« Suzanne a tout d'un deus ex machina mais reste à savoir si elle est vraiment là pour un happy end » nous prévient un prologue, un brin ironique. L'histoire de Suzanne, c'est celle d'une femme dont les yeux se décillent, une femme qui se réveille et se pose enfin les questions tous azimuts qu'elle a occultées toute sa vie et qui remontent à la surface, quitte à faire tout imploser : comment sa belle-famille est-elle devenue riche ? serait-elle tombée amoureuse de son mari sans sa fortune ? Que veut-elle transmettre à ses trois fils qui deviennent d'indécents enfants gâtés ?

Marchands de sable n'est pas un roman qui joue sur l'émotion ou cherche à provoquer une empathie. La plupart des personnages sont unidimensionnellement détestables, aucun n'est attachant, pas même Suzanne, trop longtemps aveuglée par les ors de son train de vie pour être totalement sympathique, trop empêtrée dans ses ambivalences pour ne pas agacer ... mais on est avec elle dans sa quête, et on veut qu'elle attaque, qu'elle morde.

Et c'est un petit jeu de massacre fort réjouissant. le narrateur ultra omniscient orchestre les règlements de compte et semble se marrer à l'avance lorsqu'il décrit avec férocité le petit microcosme sarde et ses rapports de classe à toutes les échelles : entre Suzanne et sa belle-famille qui la méprise, entre employeurs et domestiques, entre domestiques locaux et « importés » ( voire migrants clandestins bossant sur la plage ), entre riches eux-mêmes. Les phrases ciselées au vitriol d'Agnès Mathieu-Daudé font mouche quasi à chaque fois, que ce soit dans les descriptions ou les dialogues.

Si la première partie d'exposition se traine tout de même en longueur, dans le dernier tiers, l'autrice accélère la douloureuse prise de conscience de Suzanne en développant les enjeux extra-familiaux ( mais qui ont des conséquences sur l'individu ou sa cellule familiale ) à forte connotation politique avec en ligne de mire la Sardaigne des années 1970 et leur héritage dans la société actuelle, remontant même aux collusions entre les grandes fortunes italiennes et le fascisme mussolinien.

Toutes les observations sont justes mais cela fait beaucoup de thématiques ( prédation capitalistique, course aux ressources fossiles, immigration clandestine, ravages écologiques, industrie militaire etc ) à organiser et accorder. Sans doute trop. J'ai trouvé le récit plus convaincant, plus à l'aise lorsqu'il se resserre sur la « lutte des classes » et le personnage de Suzanne, plus confus lorsqu'il s'agit de dénoncer la cupidité et la prédation capitalistiques ainsi que leurs dessous dégueulasses.

Commenter  J’apprécie          1088
Décidément la majorité de mes dernières lectures ( 3 sur 4) ne m'ont pas apporté grand chose, même pas un peu de plaisir.
Que dire de ce livre?
Un petit résumé...
Suzanne rencontre Paolo au hasard d'un voyage, en gare de Milan. Elle va rejoindre son sage amoureux à Venise et lui sort d'une bringue. Il est l'héritier d'une famille fortunée d'Italie, elle d'une famille très modeste du Gard ( on a évité le misérabilisme du Creusot !)
Ils se marièrent et eurent ....trois garçons.
Le roman se passe en Sardaigne où la famille Signorelli possède une propriété avec plage privée pour riches .
Suzanne est très critique, elle qui vient d'un autre milieu et qui passait ses vacances à Palavas-les-Flots ( où elle s'ennuyait ferme...)
On a droit à tous les travers de la vie des milliardaires italiens : argent pas très propre, passé Mussolinien, , ventes d'armes, maîtresses, non-respect de l'environnement, personnel philippin mal traité,(Suzanne, elle, leur sourit.. ouf!) tenues vestimentaires codifiées.....
Décidément cette chère Suzanne s'ennuyait à Palavas et ce n'est pas mieux chez les milliardaires !
Rassurez-vous elle trouvera sa place à la dernière page.
On plonge dans un océan sans fond de poncifs en tous genres.
Le plus gros problème du livre : le style (aie, aïe, aïe,)
Rencontre avec l'auteur cette semaine.
Il y a (c'est la grande majorité) des rencontres qui répondent à nos attentes, celles qui sont décevantes, d'autres étonnantes mais toutes sont intéressantes.
On y apprend beaucoup sur le travail (car c'en est un ) de l'écrivain.
Alors j'irai, je n'ai peut-être pas compris le message du livre.
Je suis peut-être un peu agacée par mes derniers choix... énervée même.... ça va passer.

Commenter  J’apprécie          2218
Suzanne épouse Paolo, un héritier de la famille Signorelli dont elle aura 3 enfants et passe des vacances en Sardaigne.Son immixtion dans une famille très au dessus de sa condition d'origine lui a causé quelques soucis d'adaptation qu'elle est tout de même parvenue à maîtriser grâce à ses enfants, mais, elle découvre progressivement des secrets de famille bien enfouis qui vont confirmer ses soupçons de fortune mal acquise. A travers cette histoire de famille, l'autrice décrit un monde capitaliste sans foi ni loi qui fait fi de protection de l'environnement et des valeurs humaines universelles.Mais, la démonstration par l'enquête de Suzanne est bien poussive et moralisatrice, on a du mal à la suivre et à en apprécier la substance.
Commenter  J’apprécie          141
MENSONGES
Suzanne boucle ses valises, emplie de lassitude, pour rejoindre sa belle-famille en Sardaigne.

Elle est issue d'une famille modeste du sud de la France. Lorsqu'elle rencontre Paolo Signorelli, elle découvre alors la vie fastueuse d'une famille d'industriels Italiens dont l'histoire embrasse si bien le XXe siècle qu'elle finit par se confondre avec celle du capitalisme.

Puis Suzanne vient à se demander comment l'argent qu'elle dépense, arrive sur ses comptes en banque.
Derrière les dorures, se cachent des secrets tant inavouables...

"Paolo tente d'ignorer, une vérité dont il était pourtant jusque-là le héros. Paolo, pour ne pas remonter le fil, se rappelle à l'ordre, c'est trop tard de toute façon, trop tard pour éclabousser le paradis dans lequel s'ébattent ses trois enfants".
Chez les Signorelli, tout se tait...
Quel est ce secret?

Une plongée dans l'univers impitoyable des puissants. Entre humiliations des domestiques, autorité indécente des marâtres, condescendance envers les immigrés devenus vendeurs de plage.
L'avilissement humain est à son comble.

Ce roman explore les rouages d'une riche famille Italienne qui participe à faire tourner le monde à l'envers, montre la hiérarchie regnant entre les couches sociales et au sein même de chaque couche.

Agnès Mathieu-Daudé décortique avec minutie les codes d'une famille immensément riche, dont les sources de revenus restent obscures.

Ne serait-ce pas plutôt eux les vendeurs ambulants, les véritables marchands de cette plage?
@doresixtine
Commenter  J’apprécie          60
Quelle histoire que celle de cette famille d'industriels italiens vue à travers les yeux d'Agnès, jeune française tombée amoureuse de l'héritier! D'origine modeste, elle n'a jamais été acceptée par sa belle famille mais elle a réussi à sortir de sa condition. A moins que...En effet, elle a entendu parler d'un "sequestro", et d'un "bambino" et elle veut percer le mystère. Elle va mener son enquête pendant leurs vacances d'été en Sardaigne qui l'a conduit à relire L Histoire avec un grand "H" de l'Italie qui se confond avec celle de la famille de son mari et de leurs trois jeunes fils. Des portraits au vitriol de cette grande bourgeoisie et un personnage très attachant.
Commenter  J’apprécie          90


critiques presse (2)
LaLibreBelgique
10 novembre 2023
Dans "Marchands de sable", Agnès Mathieu-Daudé, finaliste pour le prix Femina, met en scène une riche famille d’industriels italiens aux secrets bien gardés.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
OuestFrance
05 octobre 2023
Sur la plage marchandisée, magouilles et causticité… Une satire de haut vol sous le soleil de Sardaigne.
Lire la critique sur le site : OuestFrance
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
La sage-femme, elle-même sans enfants, avait été catégorique : si vous voulez sauver votre vie sexuelle après l'accouchement, il faut toujours dire oui - or sauver sa vie sexuelle après l'accouchement était devenu l'un des enjeux de la maternité.
Commenter  J’apprécie          00
Lorsque enfin les époux se rejoignent, Paolo bâille ostensiblement. C'est chez lui le signal équivalent à ces migraines évoquées par les femmes, ces excuses dont Suzanne n'a en revanche jamais besoin
Commenter  J’apprécie          00
Ce qui importe, ce n'est même pas l'adultère, c'est tout ce temps que Paolo passe ailleurs, à taper dans des balles de golf ou de tennis, ce temps par lequel il s'échappe.
Commenter  J’apprécie          00
Elle a touiours aimé se promener dans les cimetières, autre activité qu'elle a abandonnée faute de la partager
Commenter  J’apprécie          00
Il se déteste. C'est donc ça, l'adultère.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Agnès Mathieu-Daudé (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Agnès Mathieu-Daudé
Découvrez Marchands de sable d'Agnès Mathieu-Daudé sur WebTvCulture
autres livres classés : IndustrielsVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus



Lecteurs (190) Voir plus




{* *}