AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2840557851
Éditeur : Delcourt (16/11/2001)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 64 notes)
Résumé :
Au début du récit, un homme enterre un ami. Celui qui part s'appelait Édouard. Celui qui reste a pour nom Émile. À ce moment-là, le désarroi envahit Émile. Désormais, il devrait renoncer aux propos passionnés qu'Édouard et lui échangeaient sur le sens de l'art ou sur les mérites comparés du mystère et de l'énigme. Désormais, son alter ego serait à tout jamais un absent. Et pourtant, dans les années qui suivirent sa mort, Édouard serait on ne peut plus présent dans l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
jovidalens
  06 mai 2015
L'homme nous tourne le dos, happé, obnubilé par le flot de lumière qui jaillit d'un tableau posé sur un chevalet. La lumière est éblouissante, presque hypnotique...et ce tableau, bien centré sur le chevalet, a quelque chose de sacré, presque déifié.
C'est le dessin choisi pour la couverture de cette BD. Beau choix judicieux qui introduit et résume toute l'histoire que nous raconte Monsieur Mathieu.
L'histoire ? Celle d'une amitié/amour fusionnelle : l'un est décédé et l'autre survit, incapable de faire son deuil. Comment le pourrai-t-il ? Son ami lui fait parvenir un souvenir : un tableau. Un tableau aussi énigmatique que celui du portrait de Dorian Gray, et de mon point de vue aussi vénéneux, même s'il n'en a pas l'air. D'outre-tombe, sont ami lui lance un filet dont il ne pourra plus se défaire;
Que de fois, je suis revenue en arrière pour mieux admirer, pour mieux m'immerger dans le récit, plonger dans l'image, rechercher un détail !
Trois chapitre bien nommés pour égarer autant qu'éclairer : le Dessin, le Destin et le Dessein. Et ces deux mots clé "réflection" et "réflexion".
Marc-Antoine Mathieu joue des mots et de deux simples couleurs pour raconter une aventure humaine ou un polar , mais ses récits sont teintés de méditation. Et en conséquence, le lecteur y retrouve ses questionnements et relit selon plusieurs niveaux ces quelques pages...
Peut-être que chaque niveau de lecture en éclaire d'autres...et par ce biais créé un réseau immatériel entre ses liseurs ?
Peut-être que contempler un tableau, un dessin c'est aussi entrer dans la lumière ? échapper à l'obscurité des murs opaques qui protègent mais aussi scindent, séparent, isolent ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
jamiK
  20 janvier 2017
Comme dans 3 secondes, Marc-Antoine Mathieu nous raconte une histoire sous forme de poupées gigognes, un dessin dans le dessin dans le dessin... Emile artiste peintre reçoit en héritage une gravure de son ami Édouard. Il va fouiner dans ce dessin et agrandir plusieurs détails sur toile, pour une enquête qui se déroulera tout le long de sa vie . Une leçon poétique sur l'art et sur la vie.
Commenter  J’apprécie          160
HORUSFONCK
  11 avril 2017
Même si l' emphase y déborde parfois un peu du nécessaire, LE DESSIN reste pour moi le meilleur album de Marc-Antoine Mathieu.
L'auteur y déroule l'exploration et l'exploitation minutieuse d'une image hyper-détaillée...
On retrouve, dans ce récit, le Georges Pérec de la Vie-mode d'emploi et son immeuble parisien.
Je reste encore fasciné, par ce hasard du choix artistique provoqué. le héros s'enfonce dans le sentier que son ami défunt lui a tracé, si peu visible dans cette jungle de l'art.
La vanité de cette démarche, n'est cependant pas absente de cette histoire... un peu comme les puzzles de la vie mode d'emploi, précisément.
Mais, au-delà d'une sorte d'exploit, l'art ne devient-il pas épuisement, mort et déception?
Commenter  J’apprécie          110
Sejy
  03 juin 2010
Marc Antoine Mathieu est un auteur conceptuel. Dans Julius Corentin Acquefacques et Mémoire morte, oeuvres magistralement réflexives et ludiques, il dépeint essentiellement des mondes ou des dogmes plutôt que des héros (s'il est possible de parler de héros tant les protagonistes, dépersonnalisés et neutres, se conforment passivement au système). le dessin est une création qui se révèle davantage affective. Si l'on retrouve avec plaisir les audacieuses récréations métaphysiques et oniriques propres à l'artiste, en revanche, l'absence d'absurde et l'émergence d'une humanité inhabituelle dans son univers s'avèrent déconcertantes.
En effet, cela m'a un peu gêné. Je n'ai pas réussi à éprouver une empathie tout entière pour ce personnage qui voue son existence à la quête d'une amitié disparue. À travers la résolution de l'énigme proposée par ce tableau, gage de son ami défunt, ne faut-il voir qu'un éloge de la fuite ? L'itinéraire d'Émile vers la révélation n'est-il qu'une simple évasion de la réalité au travers de sa représentation ? Je suis resté assez circonspect devant sa démarche. Pourtant, je demeure admiratif devant cette nouvelle mise en abyme, l'exploration quasi infinie d'une gravure à la perspective exponentielle dont chaque détail, en apparence insignifiant, donne naissance à un nouveau macrocosme. Une expérience qui, au-delà de sa conclusion herméneutique, débouche sur le savoureux questionnement poétique et intellectuel du rapport de l'art au réel. Des envolées psychologiques néanmoins inabouties, émotionnellement parasitées par une narration plus palpable, presque plaintive, dont le perpétuel sentiment de tristesse et d'abandon n'a fait que glisser sur moi sans me toucher tout à fait.
Je ne ferai pas la fine bouche. le plaisir spirituel est, encore une fois, fréquent et se double de délicieuses nourritures graphiques. Un somptueux noir et blanc toujours aussi tranché, profond et lumineux, dont la traditionnelle impersonnalité prend quelquefois d'étonnants airs de complicité dans les cadrages ou les gros plans. Cependant, il me manque un je ne sais quoi…
Une oeuvre qui nécessitera certainement plusieurs relectures, dans différents états d'esprit.
Lien : http://www.bdtheque.com/main..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
laurent35
  28 juin 2018
sympa et ludique
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
miladomilado   22 mars 2013
Nous sommes toujours en retard aux rendez-vous fixés par la fatalité. Ainsi, lorsque son ami Édouard le quitta, Émile ne souffrit pas tout de suite. Il fut comme anesthésié par la douleur trop soudaine.
Commenter  J’apprécie          210
jovidalensjovidalens   09 février 2015
Laissez aux hommes leur secret, ils vous livreront leur jardin.
Commenter  J’apprécie          60
jovidalensjovidalens   09 février 2015
L'art ne sert qu'à rendre la vie encore plus intéressante que l'art.
Commenter  J’apprécie          50
geraldine_thomasgeraldine_thomas   11 février 2013
Des semaines, des mois passèrent. Emile ne sortait plus. Il lui suffisait d'entrer dans le dessin pour aller à la rencontre du monde.
Commenter  J’apprécie          20
zazouxzazoux   24 janvier 2013
Il ne tenait pas là une image, mais un monde tout entier
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Marc-Antoine Mathieu (37) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marc-Antoine Mathieu
La 8e édition du SoBD, le salon de la bande dessinée au c?ur de Paris, s'est tenue les 7, 8 et 9 décembre 2018. Rencontres avec quelques artistes présents, ballade dans les allées du salon. Avec les propos d'Évariste Blanchet, Julie Delporte, El Don Guillermo, Laurent Gerbier, Marc-Antoine Mathieu, Catherine Ocelot, Joe Ollmann, Yoon-sun Park, Seth, Siris.
autres livres classés : dessinsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3517 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre