AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2803634651
Éditeur : Le Lombard (30/10/2014)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 163 notes)
Résumé :
Thomas Mathieu raconte des histoires vraies (qui lui sont confiées par des filles) liées à des problématiques comme le harcèlement de rue, le machisme, le sexisme, avec une approche féministe et bienveillante vis-à-vis des femmes. Dans ses planches, les hommes sont tous représentés en crocodiles verts tandis que les décors et les personnages féminins sont traités en noir et blanc de manière plus réaliste. Son approche interpelle et fait réfléchir aux relations entre... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (44) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  17 juin 2015
Thomas Mathieu a recueilli des témoignages d'amies ou d'internautes liés au sexisme ordinaire, incluant des histoires de harcèlement de rue afin de les mettre en image.
Après avoir visionné le court-métrage de Sophie Peeters, "Femmes de la rue", il s'est rendu compte du problème de harcèlement sexuel auquel est confronté bon nombre de femmes. Il a constaté que ce phénomène s'est pour ainsi dire généralisé, touchant toutes les femmes de toutes classes sociales et de tous âges. De l'homme exhibitionniste dans la piscine, dans sa voiture ou dans la librairie, du professeur qui abuse de sa situation face à son élève, des sifflements dans la rue, des remarques salaces à propos d'une jupe trop courte, des insultes sur le physique, des frottements dans le bus, du petit ami qui semble ne pas entendre sa copine lui dire "non" ou du voyeur caché derrière les arbres, toutes ces situations vécues peuvent marquer durablement les femmes. Le but de cet album est de les aider à déculpabiliser et pourquoi pas de faire réfléchir les hommes sur leur comportement machiste.
L'homme, représenté en crocodile vert, semble plus que jamais prédateur. Thomas Mathieu les a dessinés ainsi afin de démontrer qu'il s'agit bien d'un problème de société et non de cas isolés.
Si l'auteur relate dans une première longue partie ces récits, il essaie dans une seconde partie de donner des clés à ces femmes confrontées au harcèlement.
Certes à vocation louable, l'on pourra regretter toutefois le manque de diversité des récits que l'auteur reconnaît dans sa postface.
Méfiez-vous des crocodiles...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          550
Ariane84
  29 septembre 2017
Je connaissais le projet crocodiles qui a vu le jour sur internet il y a maintenant quelques années.
Je ne savais pas qu'une bande dessinée en avait été tirée et c'est avec intérêt que j'ai parcouru cet album.
Le concept est très bien trouvé, et les situations vécues par les femmes au quotidien sont vraiment bien retranscrites, l'omniprésence et l'omnipotence de ces crocodiles est une allégorie finalement proche de la réalité.
C'est une BD au point de vue original mais aussi un outil intelligent pour lutter au quotidien contre toutes formes de harcèlement ou de violence, la deuxième partie de l'album étant pleine de conseils judicieux applicables au quotidien.
Un seul petit bémol concernant le dessin qui n'est pas le point fort de ce livre, pas foncièrement mauvais mais je ne le trouve pas à la hauteur du propos.
Le choix de la colorisation est en revanche parfait, en nuances de noir et gris, à l'exception des crocodiles verts.
En tout cas je conseille bien évidemment la lecture de cet opus, féministe mais pas sexiste, sachant qu'il est également possible de trouver les planches qui le composent sur internet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Under_the_Moon
  10 juin 2018
À l'heure où on aime discréditer les féministes (à juste titre ou non) à cause de l'image caricaturale mise en avant dans les médias, cette bande dessinée a le mérite de remettre plusieurs vérités au devant du débat.
Parce que oui, il ne faut pas l'oublier, le harcèlement dans la rue est une réalité, ne fait plaisir à personne et n'est pas incité par des tenues ou postures x ou y des filles.
Et ces types de comportements qui sont légitimés par des niaiseries du genre «ah oui mais c'est des hommes, ils ont des besoins donc c'est normal»... euh, non !
Des planches qui ont de quoi poser les bases d'une discussion saine sur le sujet et rappeler certains droits essentiels.
Commenter  J’apprécie          170
alouett
  10 décembre 2014
Le harcèlement de rue… vous vous y habituez ? … et vous trouvez ça normal ?
C'est en regardant le court-métrage de Sofie Peeters (Femme de la rue), que Mathieu Thomas a pris conscience du problème. Dans ce documentaire, on voit quel est le quotidien des femmes lorsqu'elles sont dans des lieux publics : bruits de bouche, sifflements, compliments plus ou moins délicats allant du « t'es belle » à « salope » que de parfaits inconnus formulent. La plupart du temps, l'ignorance suffit pour mettre à distance cette situation gênante. Mais cela dépend des jours… et certains hommes sont plus incisifs que d'autres…
Quoiqu'il en soit, après avoir visionné ce reportage, Thomas Mathieu s'est renseigné et a interpellé les femmes de son entourage. Amies, famille… elles ont confirmé et complété en parlant de leur propre expérience. L'auteur a été étonné de constater que ce phénomène est généralisé, il touche des femmes de tout âge et de toute catégorie sociale. le harcèlement de rue n'épargne aucun quartier, du plus cossu au plus populaire. Non content de découvrir cet état de fait, Thomas Mathieu commence donc à consigner ces témoignages de femmes et se met à les dessiner. Il crée « Projet Crocodiles », un blog qu'il construit autour d'une ligne éditoriale claire puisqu'il y consigne tout ce qui concerne le sexisme ordinaire en général, et le harcèlement de rue en particulier. Il met en ligne sur ce site les planches qu'il a réalisées à partir des témoignages qu'il a recueillis. de fil en aiguilles, des internautes (femmes) déposeront à leur tour leurs expériences. En juillet 2014, Projet Crocodile trouve un éditeur…
-
Voilà le genre d'album utile car avant toute chose, il déculpabilise les femmes qui sont confrontées à ces comportements insultants. A l'instar de Sofie Peeters, chaque femme confrontée au harcèlement de rue se pose en premier lieu la question de savoir si elle n'est pas responsable des réactions qu'elle suscite ; dans sa manière de marcher, de s'habiller, de se maquiller… ne provoquerait-elle pas ce genre d'attitudes ? Car cela est si courant qu'on ne pense pas à pointer l'attitude inappropriée des hommes.
Pourtant, la démarche de Thomas Mathieu ne consiste pas seulement à montrer aux femmes qu'elles ne sont pas des cas isolés. Son objectif est aussi d'interpeller les hommes sur ces comportements et de les amener à réfléchir, de les forcer à regarder différemment la situation.
« Un conseil : lisez l'album en vous identifiant aux femmes qui témoignent, pas aux crocodiles ».
L'ouvrage propose trois parties. La première contient plusieurs témoignages de femmes. Les femmes apparaissent de manière réaliste tandis que les hommes sont représentés par des crocodiles, une métaphore visuelle destinée à montrer qu'il s'agit d'un problème de société et qu'il concerne tout le monde. Une métaphore qui accentue aussi l'idée que les femmes sont des victimes/des proies tandis que les hommes sont des agresseurs/des prédateurs. Les scènes présentées racontent plusieurs histoires de harcèlement de rue mais il est aussi question de harcèlement en milieu professionnel, de viol conjugal, d'attouchements… Chaque récit interpellera ainsi différemment le lecteur compte-tenu de son expérience personnelle. La seconde partie de l'album propose quant à elle des « fiches techniques » proposant différentes réactions possibles à une/des situation(s). Cela permet aux femmes-lectrices de l'entendre à la fois sur le registre du conseil, mais cela a aussi l'avantage d'inviter à réfléchir à ses propres « stratégies » de défense, allant de l'évitement à un dialogue direct entre la victime et son harceleur. Enfin, la dernière partie contient des pistes de réflexion. La place de la femme dans notre culture occidentale conditionne pour beaucoup les rapports entre hommes et femmes, mais des dispositifs existent et tentent de faire bouger les choses, que ce soit sur le secteur associatif, des collectifs sur internet…
Lien : https://chezmo.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          94
ClaireDoc
  11 avril 2016
A lire absolument et faire lire aux jeunes filles, aux jeunes femmes, aux moins jeunes et à tous les hommes. Pourquoi ? Parce que cela parle du quotidien de toutes les femmes. Rien que de le lire cela m'a remémoré une très désagréable agression dans le métro parisien. On se sent solidaire et surtout on a envie d'agir. La BD se termine sur des conseils, pour nous victimes, nous témoins. Comment prévenir, comment intervenir. Pour les hommes : pour comprendre un peu pourquoi on se sent "agressée" quand un inconnu nous "complimente".
Commenter  J’apprécie          160

critiques presse (3)
BoDoi   04 février 2015
Le trait rapide traduit l’urgence de raconter au quotidien, avec des dessins très simples, en noir et blanc, peu ou pas de décors et des strips rapportant une anecdote sur une ou quelques pages. TOUS les hommes sont représentés par des crocodiles verts (la seule touche de couleur), c’est-à-dire des prédateurs, qu’ils soient harceleurs ou non. L’auteur justifie cet étonnant parti pris en affirmant se placer du point de vue des femmes : le harcèlement est vu comme un problème de société global, qui se nourrit du sexisme ambiant…
Lire la critique sur le site : BoDoi
Sceneario   01 décembre 2014
Tout au long des 176 pages, le jeu de couleurs tout en bichromie, gris et vert, renforce la sensation d'étouffement. L'auteur relate aussi quelques anecdotes plus légères qui viennent tempérer les propos, éclairent d'autres facettes des crocodiles ou qui donnent à écouter les remarques acerbes posées par d'autres femmes. Ce recul salutaire évite de tomber dans les travers de la guerre des sexes.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Auracan   12 novembre 2014
Thomas Mathieu signe ici un excellent travail et parvient à décrire avec justesse toute une série de situations de harcèlement. Il donne aussi -et c'est peut-être le plus important- des idées pour réagir.
Lire la critique sur le site : Auracan
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
LadydedeLadydede   22 janvier 2015
Un simple refus ne suffit souvent pas.
- Non
Tout le monde dit qu'en amour/ sexe, il faut s'accrocher et persister.
- Mais tu ne me laisses pas te convaincre ! Donne-moi encore une chance.
Du coup, pour refuser, il faut s'accrocher aussi.
- je t'ai dit NON, si tu continues, c'est du harcèlement.
Commenter  J’apprécie          70
SaiwhisperSaiwhisper   03 septembre 2016
- Alors ? On m'a dit pour hier soir !
- (Ben dis donc, les nouvelles vont vite !) Hé hé.
- Il paraît qu'il t'a baisée.
- ("IL" m'a baisée ??) Heu...
- C'est lui qui me l'a raconté. Alors, c'est quand mon tour ?
- Euh, non, mec. C'est mort.
- Allez, au rythme où tu y vas, ça va être bientôt, non ? Ça me ferait plaisir.
Commenter  J’apprécie          40
l-ourse-bibliophilel-ourse-bibliophile   14 décembre 2015
Le sujet de Les Crocodiles n’est pas de dire que les hommes naissent crocodiles, mais qu’ils le deviennent, et c’est là que la caricature prend tout son sens. Un dessin qui me glacerait le sang, ce serait celui d’un bébé humain qui se transformerait petit à petit en crocodile. Ça me choquerait parce que c’est ce qui arrive, on transforme des petits garçons en prédateurs sexuels, alors qu’ils pourraient devenir des humains respectueux et heureux. Je pense à la citation d’Andrea Dworkin : Comment se fait-il que le garçon dont le sentiment de vie est si vif qu’il donne de l’humanité au soleil et à la pierre se transforme en homme adulte incapable d’admettre ou même d’imaginer son humanité commune avec les femmes ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SaiwhisperSaiwhisper   03 septembre 2016
- Hé Mademoiselle !
- T'es trop belle.
- T'as le Boule de Beyoncé.
- Hé viens ! J'ai une 25 cm ! Je te laisse sucer gratuit !
- Ha Ha !
- C'est ça ! Casse-toi, salope.
- T'es grosse !
- Tu pues !
Commenter  J’apprécie          40
SaiwhisperSaiwhisper   03 septembre 2016
- Ce mec-là ? Ah oui, c'est un sacré cas. Il a toujours des "problèmes" au niveau du pénis qu'il faut tartiner de pommade. Uniquement quand c'est des auxiliaires féminines, étrangement.
Commenter  J’apprécie          30
Lire un extrait
Videos de Thomas Mathieu (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thomas Mathieu
A l'occasion de l'Escale du Livre 2015 à Bordeaux, Thomas Mathieu vous présente son ouvrage "Les crocodiles, témoignages sur le harcèlement et le sexisme ordinaire" aux éditions Le Lombard.
autres livres classés : harcelement de rueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3446 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre
.. ..