AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782803634651
176 pages
Le Lombard (30/10/2014)
4.09/5   269 notes
Résumé :
Thomas Mathieu raconte des histoires vraies (qui lui sont confiées par des filles) liées à des problématiques comme le harcèlement de rue, le machisme, le sexisme, avec une approche féministe et bienveillante vis-à-vis des femmes. Dans ses planches, les hommes sont tous représentés en crocodiles verts tandis que les décors et les personnages féminins sont traités en noir et blanc de manière plus réaliste. Son approche interpelle et fait réfléchir aux relations entre... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (62) Voir plus Ajouter une critique
4,09

sur 269 notes

cascasimir
  19 juillet 2022
"Ah, les crocrocro, les crocrocro, les crocodiles"
Quand ils sortent de leur domicile, ils frétillent
Et sont belliqueux, visqueux avec leur hochequeues
Vas-y, flanque leur donc un bon coup sur la....

Thomas Mathieu illustre des témoignages de femmes,sur le harcèlement de rue, le machisme et le sexisme ordinaire ( voir aussi le "War Zone" (1998) de l'étudiante en cinéma Maggie Hadleigh-West.)

57 % des femmes et 25 % des hommes ont rapporté avoir subi du harcèlement de rue (en 2014) et seulement 2% de femmes ont porté plainte...
Le livre "Les crocodiles" dérange certains( "une exposition de planches avait été censurée par la frileuse mairie de Toulouse"):
Dans la BD, un crocodile, en passant, attrape le sexe d'une femme...
Heureusement, elle réagit en frappant l'homme, interloqué!

Un crocodile siffle une femme qui lui fit un doigt d'honneur, alors il l'agresse... Un autre interpelle 2 femmes qui se tiennent par la main,
-"Ca vous dit un plan à trois?"

Cette BD s'inscrit dans un mouvement plus large de prise de conscience et d'une nouvelle génération de féministes qui utilisent internet pour réfléchir et informer sur des concepts tels le "slut-shaming" ou le "privilège masculin". Il faut faire réfléchir certains, au sujet de l'éducation de leur fils: "qui est le roi au sein de la famille, au détriment de ses soeurs." selon Stéphanie Khoury et la belge Sofie Peteers, auteure de "Femme de la rue."

Quand on est con, on est con...
Quand ils sont tout neufs. Qu'ils sortent de l'oeuf
De leur marigot. Ces petits salauds n'ont rien dans le ciboulot
Tous les jeunes "crocodiles"
Prennent les femmes pour filles faciles..." Pardon Mr Brassens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          887
marina53
  17 juin 2015
Thomas Mathieu a recueilli des témoignages d'amies ou d'internautes liés au sexisme ordinaire, incluant des histoires de harcèlement de rue afin de les mettre en image.
Après avoir visionné le court-métrage de Sophie Peeters, "Femmes de la rue", il s'est rendu compte du problème de harcèlement sexuel auquel est confronté bon nombre de femmes. Il a constaté que ce phénomène s'est pour ainsi dire généralisé, touchant toutes les femmes de toutes classes sociales et de tous âges. De l'homme exhibitionniste dans la piscine, dans sa voiture ou dans la librairie, du professeur qui abuse de sa situation face à son élève, des sifflements dans la rue, des remarques salaces à propos d'une jupe trop courte, des insultes sur le physique, des frottements dans le bus, du petit ami qui semble ne pas entendre sa copine lui dire "non" ou du voyeur caché derrière les arbres, toutes ces situations vécues peuvent marquer durablement les femmes. Le but de cet album est de les aider à déculpabiliser et pourquoi pas de faire réfléchir les hommes sur leur comportement machiste.
L'homme, représenté en crocodile vert, semble plus que jamais prédateur. Thomas Mathieu les a dessinés ainsi afin de démontrer qu'il s'agit bien d'un problème de société et non de cas isolés.
Si l'auteur relate dans une première longue partie ces récits, il essaie dans une seconde partie de donner des clés à ces femmes confrontées au harcèlement.
Certes à vocation louable, l'on pourra regretter toutefois le manque de diversité des récits que l'auteur reconnaît dans sa postface.
Méfiez-vous des crocodiles...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          560
Anais90
  27 octobre 2020
Je viens de terminer le livre "Les crocodiles, qui, sous forme de bande dessinée, illustre de nombreuses scènes de harcèlement de rue.
Tous les hommes sont représentés par des crocodiles dans les dessins, tandis que les femmes ont une apparence humaine.
J ai trouvé les mises en scène très juste, il m est arrivé certaines situations décrites.
Par contre, j ai trouvé assez réducteur le texte à la fin de l ouvrage, qui défendait la cause des femmes mais en disant que finalement, tous les hommes sont de potentiels violeurs ou agresseurs et que c est pour cela qu ils sont tous représentés par le crocodile au lieu de différencier ceux qui ont une conduite irréprochable des autres. Soi disant, les hommes qui s offusquent d être tous mis dans le même panier ne seraient pas si bons que cela, puisqu ils ne songeraient qu à leur ego, au lieu de se pencher sur la cause des femmes. A mon sens, on peut très bien ne pas vouloir être taxé de crocodile libidineux, lourd et agressif, et être sensible à la cause des femmes.
On place les femmes comme de pauvres victimes, qui ne seraient jamais représentées dans la vie que comme étant la femme de, la mère de, ou de quelque autre homme. On prend l exemple de films comme fight club (que j ai adoré) où aucune femme ne peut s identifier. C est absolument ridicule. En tant que femme j ai aimé ce film avec Brad Pitt et Edward Norton, et j ai eu le sentiment de vivre leur histoire. Dans le livre, on dit sur les femmes ne sont jamais mises en avant dans la littérature... Il n y aurait qu une majorité de héros masculin. Je me demande donc les références littéraires de l auteure du texte. Que fait on des Caroline Cherie, d Heloise, Mme de Renal, Mme Bovary, la jeune fille à la perle, de Claire dans la Saga le chardon et le Tartan, et j en passe.
C est horrible de nous positionner à ce point comme des victimes inexistentes au cinéma et dans les livres. Et c est faux.
Comment les hommes peuvent ils trouver leur place dans une société où les femmes les mettent tous dans la même catégorie, demandent d être aimées et respectée, mais attendent également qu ils aient une double casquette d homme viril, protecteur et j en passe ?
C est donc un chouette ouvrage, très juste dans la représentation des scènes d agression, mais il est dommage de ne pas donner leur chance aux hommes bons, sensibles, polis et aimant et de pointer du doigt uniquement ce qui nous rend vulnérables en tant que femmes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          345
Ariane84
  29 septembre 2017
Je connaissais le projet crocodiles qui a vu le jour sur internet il y a maintenant quelques années.
Je ne savais pas qu'une bande dessinée en avait été tirée et c'est avec intérêt que j'ai parcouru cet album.
Le concept est très bien trouvé, et les situations vécues par les femmes au quotidien sont vraiment bien retranscrites, l'omniprésence et l'omnipotence de ces crocodiles est une allégorie finalement proche de la réalité.
C'est une BD au point de vue original mais aussi un outil intelligent pour lutter au quotidien contre toutes formes de harcèlement ou de violence, la deuxième partie de l'album étant pleine de conseils judicieux applicables au quotidien.
Un seul petit bémol concernant le dessin qui n'est pas le point fort de ce livre, pas foncièrement mauvais mais je ne le trouve pas à la hauteur du propos.
Le choix de la colorisation est en revanche parfait, en nuances de noir et gris, à l'exception des crocodiles verts.
En tout cas je conseille bien évidemment la lecture de cet opus, féministe mais pas sexiste, sachant qu'il est également possible de trouver les planches qui le composent sur internet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
OverTheMoonWithBooks
  10 juin 2018
À l'heure où on aime discréditer les féministes (à juste titre ou non) à cause de l'image caricaturale mise en avant dans les médias, cette bande dessinée a le mérite de remettre plusieurs vérités au devant du débat.
Parce que oui, il ne faut pas l'oublier, le harcèlement dans la rue est une réalité, ne fait plaisir à personne et n'est pas incité par des tenues ou postures x ou y des filles.
Et ces types de comportements qui sont légitimés par des niaiseries du genre «ah oui mais c'est des hommes, ils ont des besoins donc c'est normal»... euh, non !
Des planches qui ont de quoi poser les bases d'une discussion saine sur le sujet et rappeler certains droits essentiels.
Commenter  J’apprécie          210


critiques presse (3)
BoDoi   04 février 2015
Le trait rapide traduit l’urgence de raconter au quotidien, avec des dessins très simples, en noir et blanc, peu ou pas de décors et des strips rapportant une anecdote sur une ou quelques pages. TOUS les hommes sont représentés par des crocodiles verts (la seule touche de couleur), c’est-à-dire des prédateurs, qu’ils soient harceleurs ou non. L’auteur justifie cet étonnant parti pris en affirmant se placer du point de vue des femmes : le harcèlement est vu comme un problème de société global, qui se nourrit du sexisme ambiant…
Lire la critique sur le site : BoDoi
Sceneario   01 décembre 2014
Tout au long des 176 pages, le jeu de couleurs tout en bichromie, gris et vert, renforce la sensation d'étouffement. L'auteur relate aussi quelques anecdotes plus légères qui viennent tempérer les propos, éclairent d'autres facettes des crocodiles ou qui donnent à écouter les remarques acerbes posées par d'autres femmes. Ce recul salutaire évite de tomber dans les travers de la guerre des sexes.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Auracan   12 novembre 2014
Thomas Mathieu signe ici un excellent travail et parvient à décrire avec justesse toute une série de situations de harcèlement. Il donne aussi -et c'est peut-être le plus important- des idées pour réagir.
Lire la critique sur le site : Auracan
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
LadydedeLadydede   22 janvier 2015
Un simple refus ne suffit souvent pas.
- Non
Tout le monde dit qu'en amour/ sexe, il faut s'accrocher et persister.
- Mais tu ne me laisses pas te convaincre ! Donne-moi encore une chance.
Du coup, pour refuser, il faut s'accrocher aussi.
- je t'ai dit NON, si tu continues, c'est du harcèlement.
Commenter  J’apprécie          70
SaiwhisperSaiwhisper   03 septembre 2016
- Alors ? On m'a dit pour hier soir !
- (Ben dis donc, les nouvelles vont vite !) Hé hé.
- Il paraît qu'il t'a baisée.
- ("IL" m'a baisée ??) Heu...
- C'est lui qui me l'a raconté. Alors, c'est quand mon tour ?
- Euh, non, mec. C'est mort.
- Allez, au rythme où tu y vas, ça va être bientôt, non ? Ça me ferait plaisir.
Commenter  J’apprécie          40
l-ourse-bibliophilel-ourse-bibliophile   14 décembre 2015
Le sujet de Les Crocodiles n’est pas de dire que les hommes naissent crocodiles, mais qu’ils le deviennent, et c’est là que la caricature prend tout son sens. Un dessin qui me glacerait le sang, ce serait celui d’un bébé humain qui se transformerait petit à petit en crocodile. Ça me choquerait parce que c’est ce qui arrive, on transforme des petits garçons en prédateurs sexuels, alors qu’ils pourraient devenir des humains respectueux et heureux. Je pense à la citation d’Andrea Dworkin : Comment se fait-il que le garçon dont le sentiment de vie est si vif qu’il donne de l’humanité au soleil et à la pierre se transforme en homme adulte incapable d’admettre ou même d’imaginer son humanité commune avec les femmes ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SaiwhisperSaiwhisper   03 septembre 2016
- Hé Mademoiselle !
- T'es trop belle.
- T'as le Boule de Beyoncé.
- Hé viens ! J'ai une 25 cm ! Je te laisse sucer gratuit !
- Ha Ha !
- C'est ça ! Casse-toi, salope.
- T'es grosse !
- Tu pues !
Commenter  J’apprécie          40
SaiwhisperSaiwhisper   03 septembre 2016
- Ce mec-là ? Ah oui, c'est un sacré cas. Il a toujours des "problèmes" au niveau du pénis qu'il faut tartiner de pommade. Uniquement quand c'est des auxiliaires féminines, étrangement.
Commenter  J’apprécie          30

Lire un extrait
Videos de Thomas Mathieu (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thomas Mathieu
Dans l'espace public, dans les rapports avec la police, au sein du couple, au travail, ou dans le milieu médical, la lutte contre le sexisme et le harcèlement est un combat permanent. Avec le Projet Crocodiles, Thomas Mathieu et Juliette Boutant, auteurs de bande dessinée, dénoncent ce sexisme ordinaire.
LES CROCODILES SONT TOUJOURS LÀ. https://bit.ly/LesCrocodilesSontToujoursLa
autres livres classés : harcelement de rueVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les emmerdeuses de la littérature

Les femmes écrivains ont souvent rencontré l'hostilité de leurs confrères. Mais il y a une exception parmi eux, un homme qui les a défendues, lequel?

Houellebecq
Flaubert
Edmond de Goncourt
Maupassant
Eric Zemmour

10 questions
429 lecteurs ont répondu
Thèmes : écriture , féminisme , luttes politiquesCréer un quiz sur ce livre