AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2844206417
Éditeur : Thierry Magnier (23/04/2008)

Note moyenne : 3.79/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Mes parents sont des pignoufs !
Ils ne parlent pas, ils crient. Affalés sur le canapé, ils n’ont pas le courage de préparer les repas. Seuls les jeux vidéo et les magazines people semblent les passionner.
Évidemment, dans ces conditions, qui s’occupe de Léo, le petit dernier ? Eh bien Guillaume et Manon, le frère et la soeur aîné, bien sûr.
Et ils le font avec toute la compétence, le sérieux dont savent faire preuve les enfants dans des circonst... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Ziliz
  19 novembre 2014
C'est pas la joie chez ce collégien. Les parents sont du genre à sortir le bébé sur le palier quand ses pleurs s'éternisent. du genre aussi à rester vautrés devant la télé en descendant des bières, à trouver que la lecture c'est débile, un truc de gonzesse... Pas de leur faute, on va dire, l'argent manque, ils n'ont pas de boulot, ça rend dingue ce genre de situation. Oui, mais leurs enfants en font les frais. "Ce qui ne tue pas rend plus fort" a dit Nietzsche en substance, cette idée s'applique parfaitement au personnage du récit. Ses parents ne l'aident pas, leur négligence est même dangereuse, il endosse le rôle d'adulte responsable, prenant les plus fragiles sous son aile.
On lui fait confiance, il devrait s'en sortir, c'est un chouette gamin. Il n'empêche qu'on referme ce petit bouquin la gorge nouée, redoutant le pire.
Une collection au format trompeur : des ouvrages de moins de cinquante pages, une typo aérée, mais des sujets graves abordés sans complaisance. Plutôt pour pré-adolescents, donc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
trust_me
  15 décembre 2015
« Pourquoi personne n'apprend aux hérissons à traverser la route ? Tout le monde s'en fout ou quoi ? »
Jules se pose cette question après en avoir vu un « écrabouillé sur l'asphalte ». Faisant le parallèle avec son petit frère Léo, un bébé dont ses parents, restés des ados attardés, sont incapables de s'occuper, Jules se promet de lui apprendre tout ce qu'il sait pour que jamais il ne soit livré à lui-même.
Le tour de force de Mathis ? Parvenir à vous laisser sur le carreau en à peine quarante-cinq pages, avec une justesse qui force l'admiration. le tout sans effet de manche ni d'arguments tire-larmes et sans porter le moindre jugement.
Et puis il y a cette dernière scène inoubliable, sans doute la définition la plus pure de ce qu'est la fraternité. La fin a d'ailleurs l'intelligence de n'offrir aucune solution concrète. On se doute que l'apaisement n'est que temporaire et l'on referme ce formidable texte la gorge serrée en se disant qu'il ne faut parfois pas grand-chose pour être bouleversé.

Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Juin
  25 novembre 2012
Un livre peu habituel en littérature jeunesse. Jules a des parents immatures et égoistes qui ne s'occupent pas de leurs 3 enfants, ils n'ont pas le temps entre les jeux vidéo et la télévision. le petit frère ce sont les 2 grands qui s'en occupent. Parce qu'il pleure vraiment trop et les parents ne supportent pas. Quitte à le mettre sur le palier pour ne pas l'entendre..
"Tu rigoles ! s'exclame papa; Personne n'osera enlever un bébé qui braille aussi fort ! Ha ! Ha ! Ha !"
"Hi ! Hi "Hi" fait maman;
Pas d'argent, pas de tendresse dans ce foyer mais Jules, l'intellectuel comme le nomme son père, s'en sort plutôt bien avec Manon.
le parallèle est fait avec le hérisson qui doit se débrouiller seul et ce n'est pas sans risque aux yeux de ce garçon attachant.
Des dialogues percutants, des parents détestables et des dialogues très réalistes qui ne les mettent pas en valeur.

Mais une fratrie soudée qui s'en sortira. Enfin on l'espère....
Bizarrement le héros de l'histoire n'a pas le même prénom dans le roman que sur la 4 ième de couverture ??
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
marcelpois
  28 février 2016
En toute sobriété, sous une couverture immaculée aux touches géométriques pétillantes, se cache une jolie pépite. Un coup de coeur jeunesse qui n'a rien d'une histoire légère.
Jules et Manon ont leurs parents, qui parce que bébé pleure trop fort, mettent le couffin sur le palier. Des parents plutôt préoccupés par le programme télé ou le dernier jeu vidéo à la mode, qu'à offrir l'amour et la tendresse que réclament leurs enfants. Jules et Manon, qui ont grandi plus vite que prévu, veulent à tout prix protéger leur petit frère Léo, si vulnérable, comme ce hérisson sans vie, laissé sur le bord de la route.
Le bébé et le hérisson, c'est l'histoire d'une fratrie qui apprend à vivre sans ses parents dont l'immaturité et l'égoïsme ont triomphé sur le bon sens. Parce qu'ils ne leur donnent pas l'équilibre dont ils ont besoin quand on est si jeune, les trois enfants vont se créer leur propre bulle protectrice. Jules, Manon et Léo vont apprendre à s'aimer et s'entraider, à partager et se réconforter. Entre moments de répit et instants brutaux, on aimerait pouvoir offrir à ces trois mômes, le bonheur qu'ils méritent, mais déjà la quarante-septième et dernière page est arrivé et ils nous faut les laisser, à leur sort.
Lien : https://marcelpois.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Melissa5e2
  14 novembre 2016
le bébé et le hérisson
Le livre parle d'un bébé et de sa famille. L'auteur est Mathis. le thèmes du roman est la famille. Les personnages principaux sont la famille et le bébé. le grand frère s'occupe du bébé et les parents boit tranquillement leurs bières en regardant la télé. le grand frère vie une vie amoureux avec Chloé. le grand frère voie un hérisson "juste à l'entrée du parc. Aplati, écrabouillé sur l'asphalte. L'imprudent petit hérisson"...
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
manU17manU17   27 décembre 2015
Pourquoi personne n'apprend aux hérissons à traverser la route ? Tout le monde s'en fout ou quoi ?
Commenter  J’apprécie          201
JuinJuin   25 novembre 2012
- Quand on est un homme, on ne passe pas son temps à lire comme une gonzesse!
- Tu veux dire que quand on est un homme, on passe son temps devant la télé à boire de la bière comme un abruti je demande?
Commenter  J’apprécie          11
JuinJuin   25 novembre 2012
Je suis le seul élève à ne pas aller visiter le village du livre. A la place, je vais passer la journée à la bibliothèque. Je suis content c'est l'endroit du collège où je me sens mieux que chez moi.
Commenter  J’apprécie          10
aiichaaiicha   23 janvier 2017
La différence entre le mensonge et la vérité, c'est que la vérité, c'est vrai.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Jean-Marc Mathis (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Marc Mathis
Venue de Mathis à Goscinny
autres livres classés : négligenceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

le roman de Renart

Qu'est-que les chasseurs veulent vendre du renard?

ses organes
ses os
ses poils

9 questions
11 lecteurs ont répondu
Thème : Le roman de Renart, tome 1 : Les jambons d'Ysengrin de Jean-Marc MathisCréer un quiz sur ce livre