AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791096098156
128 pages
Éditeur : Playlist Societ (25/09/2018)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 4 notes)
Résumé :
C´était d´abord un choix pratique : personne ne voulait produire leurs films. Alors Hayao Miyazaki et Isao Takahata, aidés de Toshio Suzuki, ont fondé ensemble le studio Ghibli. Depuis, ils ont enchaîné les succès, de Princesse Mononoké à Pompoko, du Tombeau des Lucioles au Voyage de Chihiro. Leurs personnages, comme Totoro et Porco Rosso, sont devenus emblématiques, et les oeuvres du studio ont marqué des générations entières de fans à travers le monde, comme si Gh... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
DSarah
  22 novembre 2020
J'ai acheté ce livre par curiosité et étant une passionnée des créations du studio ghibli, j'avais hâte de découvrir cet essai. Quelle déception lorsque l'auteur évoque le film le tombeau des lucioles... à plusieurs moments il fait référence à ce long métrage réalisé par Isao Takahata et affirme des interprétations qu'auraient voulu mettre en évidence Takahata. Or c'est méconnaître l'origine de cette histoire. le réalisateur ne fait que retranscrire et rendre vivante la magnifique nouvelle d'Akiyuki Nosaka. Dire que Takahata en fait ceci ou celà dans le film, c'est mensonger quand on connaît le contenu de la nouvelle. Takahata n'a rien inventé ni modifié ce qui était déjà écrit. Faire une erreur si grossière dans ce contexte et ce à plusieurs reprises, m'a fait perdre toute confiance dans le contenu de cet essai. Je l'ai fini par principe mais sans aucun enthousiasme ni motivation. Vraiment très déçu.
Commenter  J’apprécie          10
Charybde2
  18 septembre 2018
Un magnifique essai pour saisir l'essentiel de ce qui relie et enchante Totoro, Mononoké, Chihiro, Porco Rosso et les autres créations du studio japonais.
Sur le blog Charybde 27 : https://charybde2.wordpress.com/2018/09/18/note-de-lecture-un-monde-parfait-selon-ghibli-alexandre-mathis/
Lien : https://charybde2.wordpress...
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Charybde2Charybde2   18 septembre 2018
Chihiro, assise dans un train, voit le paysage défiler. Elle est accompagnée du Sans-Visage, de Bô et de Kashira. Le train roule sur l’eau. Il ne se passe rien. Pourtant, cette scène a marqué toute une génération. Elle résume Chihiro, Miyazaki et, par extension, Ghibli. Car cet instant suspendu dit tout : le périple d’une jeune fille qui s’émancipe et la beauté d’une nature magique remplie d’esprits. Le studio ne survivra peut-être pas, ou difficilement, à la retraite prochaine de Miyazaki et à la disparition de Takahata. Le futur de l’animation au Japon se passera peut-être ailleurs. Mais une chose est sûre : Chihiro restera à jamais la petite fille craintive devenue courageuse, qui a accompagné des millions de petits et de grands dans un voyage qui, lui, est éternel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Charybde2Charybde2   18 septembre 2018
Si Ghibli n’est effectivement que le nom d’un avion, lui-même inspiré d’un terme désignant un vent du Sahara, c’est un nom important qui fait partie de l’identité du studio depuis sa création en 1985, par Hayao Miyazaki, Toshio Suzuki et Isao Takahata. En 2005, quand Ghibli prend son indépendance vis-à-vis de la maison mère Tokuma Shoten, qui avait financé le projet à ses débuts, se pose la question de la pérennité du nom. Comme l’explique le producteur et cofondateur Toshio Suzuki, lui et ses collègues se sont notamment interrogés sur l’opportunité de leur racheter le terme Ghibli. « Miyazaki m’a suggéré de leur laisser le nom Ghibli, raconte-t-il. J’étais de son avis. Ni lui ni moi ne sommes voués corps et âme à une entreprise. » Le duo propose alors à leurs équipes de changer de nom et de remplacer Ghibli par Sirocco, l’autre appellation du vent du Sahara. Suzuki rapporte qu’une jeune employée lui a dit : « Non, pas ça ! Quand on répond au téléphone, « Ghibli à l’appareil », ça sonne bien, mais « Sirocco à l’appareil », ça ne va pas. « Finalement, nous avons choisi de garder le nom Ghibli, ce sont les gens sur le terrain qui sont le plus attachés au nom », conclut Suzuki. En 2005, que ce soit au nom de l’entreprise ou auprès du public, le nom Ghibli est effectivement devenu une référence en matière de dessins animés. Il évoque à lui seul mille images et existe par lui-même. Abandonner le terme Ghibli, ce serait comme si Disney changeait demain de nom. Une institution s’effondrerait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Charybde2Charybde2   18 septembre 2018
Plus qu’une marque, Ghibli est devenu un style reconnaissable entre mille. Mis à part quelques fantaisies de Takahata, notamment dans les dessins des crayonnés de Mes voisins les Yamada et dans les couleurs pastel et blanches du Conte de la princesse Kaguya, une esthétique globale se dégage des films du studio. Les traits des personnages sont majoritairement réalistes, leurs réactions dénuées de tout effet inspiré par les mangas. Pas de larmes abondantes, pas de têtes qui deviennent énormes et rouges sous le coup de la colère. Aucune des techniques, courantes dans l’animation japonaise, ne vise à déformer les visages pour traduire les sentiments. Ce qui fait l’originalité et la cohérence des productions du studio, c’est le fourmillement visuel déployé par chaque film.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Charybde2Charybde2   18 septembre 2018
Ghibli, c’est donc un trio de confondateurs – les réalisateurs Hayao Miyazaki et Isao Takahata, et le producteur Toshio Suzuki – entourés d’une armée de collaborateurs, parmi lesquels on retrouve des dessinateurs, des producteurs, des avocats, des assistants, ainsi que la star nippone de la musique de film, Joe Hisaishi.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Alexandre Mathis (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexandre Mathis
Le mercredi 26 septembre 2018, la librairie Charybde (129 rue de Charenton 75012 Paris - www.charybde.fr ) avait la joie d'accueillir le collectif Playlist Society pour fêter le lancement de "Un monde parfait selon Ghibli" d'Alexandre Mathis.
autres livres classés : féminismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
5799 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre