AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9781020903243
Éditeur : Les liens qui libèrent (19/10/2016)

Note moyenne : 4.2/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Ces dernières années, la science a permis de faire évoluer la perception que nous avons des animaux. Ils ne sont plus ces mécaniques d'autrefois mais sont devenus des individus sensibles. Emotion, intelligence, conscience, culture, joie, souffrance, empathie, créativité : le génie animal est partout, chez le plus petit comme chez le plus grand. La frontière entre eux et nous est devenue plus floue. Ces nouvelles considérations constituent un tournant majeur car elle... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Folfaerie
  23 novembre 2016
D'abord, mes excuses à l'éditeur pour le retard pris dans la rédaction de cette chronique. Ce n'était pas par manque d'intérêt, bien au contraire. On n'avale pas un peu plus de 550 pages d'un tel bouquin comme on lit une bd, c'est certain. J'ai appris certaines choses, redécouvert certains faits et événements et surtout énormément réfléchi à la portée de ces écrits, à ce qu'ils pouvaient impliquer dans ma vie.
Ce retard tombe à point nommé, car deux nouvelles toutes fraiches ont achevé de me convaincre du bien-fondé d'un tel ouvrage : la création en france du premier parti animaliste et un manifeste politique rassemblant 30 mesures en faveur de la cause animale a été présenté à la presse par les 26 associations qui sont à l'origine de sa création. La société est en train de changer (en témoigne la montée en puissance du véganisme) et je ne peux que m'en réjouir.
Mais revenons à ce livre, porté par Karine Lou Matignon et qui rassemble des textes fondateurs de personnalités aussi diverses que Jane Goodall, Fabrice Nicolino, Mathieu Ricard, Boris Cyrulnik ou encore Peter Singer pour ne citer que les plus connus (par le grand public en tout cas). Des auteurs issus de disciplines très différentes, aux cursus variés mais qui ont en commun la volonté de bousculer les idées reçues, de rappeler notre évidente filiation avec les animaux, d'apporter un autre éclairage à nos relations avec ces êtres dits inférieurs, et surtout de susciter interrogations, réflexions et remises en question.
Ce sont des textes qui ne dépassent pas dix pages pour la plupart, mais dont la richesse et la profondeur méritent une lecture lente et appliquée. C'est qu'on y aborde la condition animale dans tous ses aspects : historique, avec le rappel de l'utilisation des animaux notamment au cours des guerres, éthique, scientifique, morale, juridique.
Les animaux possèdent une intelligence et une sensibilité que personne ne peut plus nier (il faut s'attarder sur le texte consacré aux sèches et pieuvres, passionnant !) mais qu'il nous faut intégrer et admettre dans tous les actes de la vie quotidienne. du cochon d'élevage à l'abeille en passant par les grands singes, la chèvre ou l'éléphant, chaque animal mérite que l'on respecte son intégrité. Qu'on le traite avec dignité. Rien que d'y songer, d'en faire accepter l'idée, c'est déjà un exploit !
Or, la grande force de cet ouvrage c'est d'abord de ne pas être hermétique, d'être accessible à un lecteur même peu familiarisé avec ces données scientifiques, c'est aussi d'avoir réussi ce beau mélange entre des disciplines différentes, et de retracer l'histoire de nos relations avec les animaux, dans le temps bien sûr, mais aussi par le prisme des religions, et à travers d'autres cultures. On nous rappelle l'origine des premiers zoos, des jeux du cirque, on comprend mieux comment la négation de la sensibilité de l'animal a pu conduire à l'élevage intensif, aux expérimentations scientifiques et médicales, la chasse et le braconnage, etc. Si la plupart des textes constituent des sources d'informations scientifiques, des bases de réflexion (parfois percutantes dans leur brutale révélation), d'autres rappellent à notre mauvaise conscience l'ampleur de ce « génocide » animal, qui sacrifie des milliards d'être vivants.
Alors, pour échapper à cette vérité cauchemardesque, on se raccroche à ces mots, ces nouvelles idées qui nous dévoilent un autre monde, forcément meilleur, où, sur le fondement des principes moraux, éthiques, scientifiques et philosophiques, nous traiterions les animaux comme ils le méritent, comme des créatures intelligentes et sensibles, et guère différentes de nous dans le fond. Et ça, c'est un bouleversement culturel complet, une révolution comme, peut-être, cela a dû être la cas, il y a bien longtemps, lorsque l'esclavage a été aboli et que les femmes ont eu le droit de vote.
Pour souligner, et j'en terminerai sur ce constat, ce qui me parait une évidence, je partage totalement les conclusions de deux contributeurs en particulier : Mathieu Ricard et Shelby Elaine McDonald : nous ne pourrons jamais espérer devenir meilleurs, cesser les guerres et les injustices, si nous ne sommes pas capables de faire preuve de compassion pour les animaux. de l'animal domestique à l'animal sauvage, tous sont nos compagnons et nos partenaires, depuis le début de l'histoire de l'humanité. Et il n'est plus possible de poursuivre cette exploitation insensée du monde animal. Si cela pouvait cesser, d'autres perspectives se dessineraient, et parmi elles, un changement dans nos comportements entre êtres humains. J'espère sincèrement que ce bel ouvrage agrémenté de magnifiques photos, permettra une prise de conscience durable.
Lien : https://labibliothequedefolf..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
_BNFA
  22 mars 2017
C'est encore d'un livre qui m'a passionné dont je viens vous parler. Un livre qui nous interpelle, qui nous interroge, qui nous met face à nos responsabilités s'agissant de nos rapports avec les animaux et, pas seulement nos animaux de compagnie, pas uniquement les animaux domestiques, tous les animaux de la Terre, des plus sympathiques aux plus repoussants, de ceux qui nous paraissent avoir le plus d'affinités avec l'homme jusqu'à ceux qui semblent n'en avoir point. Ce n'est pas un n'ième livre sur l'amour des hommes pour les bêtes.
Non ; ce livre est une somme impressionnante de contributions de scientifiques, philosophes, historiens, psychologues, sociologues, vétérinaires ... sur les recherches et les connaissances actuelles relatives aux animaux et de réflexions sur les rapports homme/animaux.
Sa première partie est consacrée à la mise en évidence d'une "intelligence" animale et de l'existence, chez la plupart des animaux, de formes de sensibilité et d'émotions. La seconde partie traite des rapports qu'hommes et animaux ont entretenus au fil des âges et des différents courants de pensée actuels sur la condition animale, des "réformistes" aux plus "extrémistes".
Si cet ouvrage est, manifestement, un plaidoyer pour une révision profonde de nos rapports aux animaux, on n'est pas tenu d'adhérer à tous les points de vue qui s'y expriment. Tout au moins permet-il de se forger une position bien éclairée et de l'inscrire dans une démarche responsable et, à travers notre attitude à l'égard des animaux, à nous questionnés sur nous-mêmes.
M F

Lien : http://www.bnfa.fr/livre?bib..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
PlumeVive
  22 juin 2017
Ce recueil coécrit par 80 auteurs avec une préface de Jane Goodall traite de deux thèmes principaux:
Génie animal
Un monde à partager
Dans la première partie, on évoque de nombreuses caractéristiques animales, ce qu'ils sont capables de faire, d'imaginer, de concevoir que ce soit les mammifères ( singes, éléphants... ) mais pas seulement. On évoque des test réalisés en laboratoire, des observations. Un tas de connaissance, souvent inédites, donc à amasser pour les passionnés.
Dans la deuxième, c'est la question de la place de la faune dans notre monde qui est posée (végétarien, leur droit, religion...). Cette partie là a soulevé un tas d'interrogations me concernant. Des idées, dont je n'avais jamais entendu parler, ont été évoquées ! de nouvelles réflexions ont ainsi fais leur chemin dans mon cerveau !
On peut être rebuter par son format très gros. Et il est vrai que ce n'est pas un documentaire évident à lire. Il est assez lourd à digérer. Et comme les écrivains changent souvent, certaines messages se répètent un peu !
Lien : http://carnet-de-bord-litter..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (1)
NonFiction   06 février 2017
Un magnifique ouvrage interdisciplinaire entièrement dédié à la question de l'animal, dont la réalisation inspire toutefois quelques réserves.
Lire la critique sur le site : NonFiction
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
OsmantheOsmanthe   21 octobre 2016
Le pinson des îles Galapagos cherche des épines pour extraire les larves du bois ; quant au corbeau de Nouvelle-Calédonie, non seulement il casse des branches épineuses dans le même but mais il lui arrive également d'emporter ses outils avec lui. En laboratoire, ce corbeau cherche des solutions nouvelles aux problèmes posés : il plie par exemple un fil de fer pour fabriquer un hameçon utile à la récupération d'une larve ou bien un crochet destiné à remonter un panier rempli de fruits. Cette espèce étant très motivée pour utiliser tout ce qu'elle trouve à sa portée, même dans la nature loin de l'homme, son don pour l'acquisition de comportements instrumentaux est donc inné. Ces observations étonnantes remettent en question l'opposition classique entre nature et culture et l'invalident : d'autres espèces que la nôtre sont douées pour chercher et découvrir des solutions techniques, même les poulpes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
OsmantheOsmanthe   21 octobre 2016
Les animaux ne sont ni des mécaniques régies par l'instinct, ni des réceptacles inertes de sensations positives ou négatives, ni des représentants génériques de leur espèce. Ils ont des individualités, des compétences, une capacité d'initiative, l'aptitude à être les auteurs de leur propre existence. Comme pour les humains, exercer leurs facultés, voir leurs actions intentionnelles atteindre leur but, avoir prise sur leur devenir, mener une vie conforme à leur personnalité...sont les conditions de leur épanouissement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
BigDreamBigDream   25 décembre 2016
En juillet 2012, au Churchill Collège de la Cambridge University (Angleterre), des neuroscientifiques du monde entier, parmi lesquels Stephen Hawking, ont signé un manifeste rédigé par le neuroscientifique Philip Low affirmant que tous les mammifères, oiseaux et autres créatures, y compris le poulpe, possèdent une conscience. Cela signifie que les animaux, de manière similaire aux hommes, éprouvent plaisir et souffrance. Ces vérités dérangent mais induisent en reaction une nouvelle manière de considérer les animaux et donc de vivre avec eux. Chaque jour, des preuves scientifiques s'accumulent. Elles soulignent la contradiction entre des faits désormais établis et des réalités des décisions politiques et économiques; elles plaident pour un changement majeur dans les attitudes humaines envers les animaux. Si les scientifiques ne sont pas là pour dicter des règles de conduite à la société, ils peuvent l'inviter à s'interroger sur la base de leurs travaux. À ce moment précis de notre histoire, une combinaison de facteurs s'associe vers une plus grande préoccupation de la condition animale. Une évolution scientifique, morale, technologique, juridique nous conduit à une véritable révolution sociétale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
FolfaerieFolfaerie   23 novembre 2016
Cela signifie que les animaux, de manière similaire aux hommes, éprouvent plaisir et souffrance. Ces vérités dérangent mais induisent en réaction une nouvelle manière de considérer les animaux et donc de vivre avec eux. Chaque jour, des preuves scientifiques s'accumulent. Elles soulignent la contradiction entre des faits désormais établis et les réalités des décisions politiques et économiques ; elles plaident pour un changement majeur dans les attitudes humaines envers les animaux. Si les scientifiques ne sont pas là pour dicter des règles de conduite à la société, ils peuvent l'inviter à s'interroger sur la base de leurs travaux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Video de Karine Lou Matignon (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Karine Lou Matignon
Boris Cyrulnik - Les animaux aussi ont des droits .Ils souffrent comme nous. Comme nous aussi, ils jouissent du bien-être. Mieux que nous parfois, ils s?imposent par la ruse et l?intelligence. Comment continuer à les traiter comme des « choses » dont on se contenterait de condamner l?abus ? Mais faut-il pour autant leur accorder des droits, et si oui lesquels ? Et qui veillera à leur application ? Pour répondre à ces questions et à tant d?autres, Boris Cyrulnik l?éthologue, Élisabeth de Fontenay la philosophe, Peter Singer le bioéthicien croisent leurs regards et confrontent leurs savoirs sur la question animale. Trois sensibilités, trois parcours, trois formes d?engagement : la voie est tracée, au-delà des divergences et des contradictions, et en partie grâce à elles, pour que le législateur s?attelle à la rédaction du contrat qu?il nous faut maintenant passer sans délai avec nos frères en animalité, au nom de la dignité humaine. Boris Cyrulnik est éthologue et neuropsychiatre. Élisabeth de Fontenay est philosophe. Peter Singer, fondateur du Mouvement de libération animale, enseigne la bioéthique. Karine Lou Matignon est journaliste et écrivain. David Rosane est ornithologue. Retrouve ce livre et bien d'autres sur notre site Internet : http://www.seuil.com/livre-9782021101911.htm
+ Lire la suite
autres livres classés : intelligence animaleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
114 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre