AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2-89051-960-0
Éditeur : Editions Pierre Tisseyre (01/01/2006)

Note moyenne : 3.39/5 (sur 38 notes)
Résumé :
Saint-Domingue, Haïti, 1503.
Les Espagnols viennent de coloniser Hispaniola. Aveuglés par la soir de l'or, ils envahissent le royaume de Xaragua et massacrent les Taïnos, un peuple indigène. Fait prisonnier, Kodibio, le fils de la reine Anacaona, est arraché à son village et assiste impuissant à l'éxécution de sa mère. L'enfant partage alors la longue agonie de son peuple, décimé par la variole et l'esclavage. Kodibio aurait toute les raisons de réclamer ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (79) Voir plus Ajouter une critique
2082011LEBX
  09 janvier 2012
Dans ce roman fascinant et historique, l'auteur envoûte le lecteur dans un univers ou la violence règne. Kodibio jeune indien vivant dans son village natal est enlevé de force par les conquistadors Espagnols. Il sera recueilli par Bartolomé jeune croyant catholique dont la foi est inébranlable.
Le lecteur appréciera et découvrira des personnages mystérieux, cruels et sans-pitié. Les lecteurs apprécieront à coup sur la diversité des personnages mais ils trouveront également que l'auteur à parfois laissé de côté certaines histoires qu'il a commencé.
Les valeurs véhiculées sont l'amour et la foi. L'amour sera présent entre Kodibio et Manuela mais sera abandonné par l'auteur. La foi sera atout présent dans le livre du début à la fin. Particulièrement lors des conquêtes Espagnol. le père Bartolomé aura la foi en dieu tout au long de l'aventure.
L'univers du roman est historique Un roman historique est un roman qui prend pour toile de fond un épisode (parfois majeur) de l'histoire, auquel il mêle généralement des événements -des personnages réels et/ou fictifs». Cet épisode est les conquêtes Espagnols qui est récité par Kodibio. le roman est aussi historique car il présente des personnages réels. Bartolomé fut un atout important lors de ces connquêtes.
Pour conclure le lecteur appréciera particulièrement ce roman touchant et historique. Les personnages sont si divers que peut importe le type de lecteur il saura apprécier ce livre
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
212_paql
  30 novembre 2011
En premier lieu, le roman se déroule à l'époque des grandes découvertes, dans les îles de Caraïbes. Kodibio, le prince du peuple Taïnos, fils d'Anakaona, se fait capturer par les conquistadors espagnols après que son village soit envahi. Les survivants du massacre, incluant lui et sa mère, sont amenés aux colonies espagnoles pour se faire vendre en tant qu'esclaves. Personne n'a voulu acheter ces derniers. La mère de Kodibio, Anacaona, reine du royaume de Xaragua, est alors exécutée. le frère Bartolomé de Las Casas, un religieux qui croit que les Indigènes méritent les mêmes droits que leurs confrères européens et que ceux-ci sont autre chose que des pièces. Une amitié naît entre le frère et le jeune Indien et Kodibio adopte le mode de vie et la religion européenne. Les années passe et Bartolomé et Kodibio partent, contre leur gré, pour une expédition dont le but est de conquérir Cuba et de convertir les indigènes des lieux. On assiste à une énorme cruauté de la part des conquistadors espagnols envers les Indigènes. On assiste après à une courte période de quiétude, avant que Kodibio, cherchant le sens de la vie et tanné de vivre une vie civilisée, retourne au royaume de Xaragua, ravagé par les conquistadors européens et se laisse perdre dans la forêt. Les personnages du roman Par le fer et par le feu ont fait partie d'une histoire mouvementée, cependant, on ne s'attache pas facilement à ceux-ci.
En deuxième lieu, comme mentionné auparavant, on ne s'attache pas facilement aux personnages du roman, certains, comme le capitaine Panfilo de Narvaez, étaient dégoutants. On aurait, en particulier de la difficulté à croire que des humains de telle cruauté auraient pu exister à ces temps quand le capitaine avait dit «Eh bien, nous les pendrons à ces deux branches par groupe de treize, afin d'honorer la mémoire de Notre Seigneur Jésus-Christ et de ses douze apôtres. Quant à leur chef, en souvenir de Judas, vous me le suspendrez seul, à cet arbre, là-bas, mais pas trop haut. Je veux que ses pieds touchent presque à terre pour qu'il paie longuement la mort de ma nina.»
En bref, il n'est pas à suggérer ce roman à un ami, car l'histoire, médiocre, manquait d'émotion ou de punch.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
2082011samm
  09 janvier 2012
Les aventures du jeune Indien
Tout d'abord, parlons du roman «Par le fer et par le feu». le lecteur pourra affirmer que le livre est bon. Dans ce roman, Daniel Mativat, l'auteur, nous démontre l'injustice envers les Indiens dans les années 1500. Pas une exclamative. le personnage principal, Kodibio, connait une vie difficile. Sa mère est assassinée au début du roman. le personnage important Bartolomé de Las Casas accompagnera le personnage principal tout au long de ce roman. Kodibio le personnage capital de ce roman vivra beaucoup de moments intenses dans sa vie après la mort de sa mère, la reine de son peuple. Arrivera-t-il à vaincre ses peurs et ses obstacles?
Mais encore, l'auteur de ce roman nous démontre beaucoup de qualités du personnage principal, Kodibio. Ses qualités sont le courage, l'intelligence, la patience, etc. «Mon père, après ce que nous avons commis cette nuit, aucun criminel ne pourra se présenter devant le tribunal céleste… Mon père, le Diable est parmi nous. Nous sommes damnés! Mon père, je brûle! À ce moment, les yeux du misérable se révulsèrent et il se roula par terre, pris de convulsions». (P.123) Je ne comprends pas la citation. Qui parle? Après cette citation, nous pouvons voir sa patience parce qu'il pouvait tout simplement craquer et devenir fou après cette mise en scène terrifiante lui qui est assez jeune, mais il a gardé son sang-froid. En résumé, l'auteur nous présente plusieurs scènes qui pourraient plaire à plusieurs lecteurs masculins. À lire : livre très intéressant!
Bien! Continue
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
2102011_ankm
  01 décembre 2011
Critique du roman sur Babelio.com
Consignes :
Le texte doit être à la troisième personne du singulier (neutre)
Les lecteurs de la critique doivent sentir si vous avez aimé ou non le roman.
Deux paragraphes de 50 mots chacun :
1er paragraphe
Premièrement/En premier lieu/Tout d'abord + court résumé du roman dans vos propres mots en une ou deux phrases (information personnalisée) + varier vos types de phrases (Ex. : Commençons par résumer cette histoire touchante.) + phrase de transition [phrase qui fait le lien entre le premier paragraphe (résumé) et le deuxième paragraphe (personnages)] (Ex. : L'auteure, Suzanne Martel, nous présente.
Premièrement, les Espagnols colonisent les Antilles et tuent tous les indiens sauf quelques-uns comme Kodibio, un jeune Tainos qui fut sauvé par Bartolomé de Las Casas. Il survécut pendant toute la colonisation espagnole même s'il fut un indien, il a travaillé dans une mine et ensuite est allé à Cuba.

2e paragraphe
Deuxièmement/En dernier lieu/Enfin + personnages [attachants ou non ? Prenez un personnage important (personnage principal ou les personnages importants)] + une citation pour appuyer ce que vous dites + phrase de conclusion
Deuxièmement, il a assisté à plusieurs morts d'Indiens et il a assisté à la mort de Panfilo de Narvaez. Finalement, il est retourné en forêt et est retourné à ses origines. L'histoire se termine quand il rentre en forêt avec comme seul objet une amulette. (Et cette odeur de chair brulée qui vous prend à la gorge) p.122
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
2072011beam
  01 février 2012
L'énigme de la famille des Baskerville
C'est en 1887 que l'auteur Sir Conan Doyle crée le personnage de Sherlock Holmes, un détective privé talentueux qui va avoir à mener une enquête difficile où les moindres indices lui seront précieux, il devra également rencontrer des témoins qui ne seront pas toujours coopératifs .
En premier lieu, résumons l'histoire incroyable du roman le chien des Baskerville. le détective privé Sherlock Holmes et son loyal ami, le docteur Watson, sont sollicités pour enquêter sur le mystère entourant la famille des Baskerville et avant tout, pour élucider la mort subite de Sir Charles Baskerville. Sir Henry, son neveu, arrive tout juste du Canada et ne croit pas aux rumeurs populaires concernant cette légende. Comme il est courageux! Nos deux héros vont-ils réussir à dénouer cette intrigue ? Tout au long de ce récit, vous découvrirez des personnages autant cupides que troublants.
En second lieu, ce roman policier vous fera embarquer dans cette histoire stressante et énigmatique. Sherlock Holmes, qui est brillant mais orgueilleux, et Watson, qui est élégant et honnête, feront-ils une bonne équipe pour piéger ce criminel violent? : « […] «Oh! Cet immonde personnage! Voyez comme il m'a traitée!»… Elle dénuda ses bras, et nous constatâmes avec horreur qu'ils étaient tout meurtris par des coups…» (p.169) Cette histoire vous transportera dans un univers terrifiant avec de nombreuses pistes de solutions et mystères à résoudre.
En conclusion, tous les ingrédients sont réunis pour que ce récit reste inoubliable, on ne demande qu'à lire une autre histoire du talentueux Sherlock Holmes. Ce livre est à conseiller à tous les amateurs de roman policier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
212_char212_char   30 novembre 2011
Tout d’abord, ce livre prend place à Saint-Domingue et explique la vie d’un jeune Indien, Kodibio, qui a été enlevé par les Espagnols aveuglés par la soif de l’or, ils pendront sa mère la reine de son peuple. Panfilo de Narvaez, le gouverneur, sera responsable de la pendaison de sa mère. Il est adopté par la suite, par un père, Bartolomé de Las Casas, qui l’élèvera, par la suite, et lui apprendra la façon de vivre espagnole. Kodibio, plus tard, assistera au massacre de son peuple par les Espagnols qui veulent prendre possession de Cuba. Sous les ordres de Panfilo, Kodibio vengera-t-il son peuple ? Bref, cette histoire est remplie de personnages met en scène plusieurs personnages.

Enfin, Daniel Mativat n’a pas réussi à attacher les lecteurs aux personnages de cette histoire, car leur implication était minime dans cette histoire. Le peu d’action était au rendez-vous comme Kodibio ou Bartolomé qui se contentaient de prier et de regarder les Indiens se faire massacrer par les Espagnols.
Bref, comme les Espagnols l’on dit «On règne par le fer et par le feu, non avec des prières.» .Pour conclure, tant qu’il y aura de l’or ou des territoires à conquérir peu importe le nombre de victimes qu’il y aura ils le feront.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
2072011bero2072011bero   10 janvier 2012
Malédiction des Baskerville
En premier lieu, je vais vous expliquer le résumé de ce roman intitulé Chien de Baskerville. Ce livre m’a fait vivre plusieurs émotions, l’amitié, le découragement et la nervosité. Sherlock Holmes (le personnage principal) et Watson (le narrateur) rencontrent un docteur nommé Mortimer. Le docteur leur demande s’il vaudrait enquêter sur la mort subite de Charles Baskerville. Une légende hante cette famille. La légende parle d’un énorme chien qui attaquerait la famille. Le succédant à la mort de Charles, Henry sera mis sous surveillance par Holmes. La mort de Charles est-elle d’une origine naturelle ou surnaturelle? L’auteur Conan Doyle, nous présente, ce roman policier des années 1900 qui vous fera vivre plusieurs émotions.

En dernier lieu, je vais vous parler de Sherlock Holmes. Sherlock est un détective brillant. Depuis longtemps, il enquête sur plusieurs mystères. Accompagné par son fidèle Watson, ils sont presque qu’imbattable. Ils n’ont aucun défaut, ils sont surement la meilleur équipe de détective. « L’un des défauts de Sherlock Holmes (en admettant qu’on puisse appeler cela un défaut) était qu’il répugnait excessivement à communiquer tout son plan avant l’heure d’exécution.» (p.161) Finalement, l’histoire accrochante de Sherlock et Watson vous fera vivres des panoplies d’émotions. À lire absolument si vous êtes un amateur de roman policier!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
2072011razj2072011razj   10 janvier 2012
Premièrement, est-ce que ce roman est bon?. Oui, car ce roman parle d’un jeune Indien nommé Kodibio et d’un prêtre nommé Bartolomé qui vient le sauver de l’esclavagisme des conquistadors et de la mort. Ce prêtre l’emmène avec lui et en prend soin car c’était la volonté de la mère à Kodibio : «Si tu veux alléger ma peine, Bartolomé, prends soin de mon enfant…» (page 28). Cela se passe chez les européens.
Deuxièmement le jeune Kodibio est très chanceux d’avoir été sauvé par Bartolomé. Kodibio est très courageux car il ose aller dans la forêt tout seul : «Sans se retourner, il entra dans la forêt …» (page 157) et il a même osé voire la personne qu’il aime malgré le frère de la fille en question qui lui, ne veux pas d’Indiens dans sa famille. Pendant l’histoire on s’attache beaucoup à Kodibio et Bartolomé tout au long du livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
212_taiw212_taiw   30 novembre 2011
En premier lieu, les conquistadors détruisent tout sur leur passage pour récolter les richesses. Le village de Kodibio est dans la majorité, la mère de celui-ci se fait exécuter et Kodibio se fait adopter par le frère Las Casas. Lorsque Las Casas par en Espagne, Kodiobio travaille dans une mine où les conditions de vie sont difficiles. Une épidémie se déclare. Kodibio survit et se trouve rapidement au dépourvu de vivre. Il eut ensuite un sermon du moine dominicain. Comme cela a ébranlé le peuple espagnol! Il eut la campagne de Cuba, tuerie, fourberie et viols étaient au rendez-vous. Pour terminer, Kodibio retourne vers sa région natale. À travers ce récit historique du 16e siècle INTERAGISSENT des personnages qui nous font vivre une panoplie d’émotions tel le capitaine Panfilo.

En dernier lieu, le personnage du capitaine Panfilo n’est pas attachant , car il blasphème le seigneur : « (…) nous les pendrons à ses deux branches par groupe de treize, afin d’honorer la mémoire de notre Seigneur Jésus-Christ et de ses douze apôtres.(…)» . (p.57) Panfilo n’est pas attachant, car il blasphème. L’auteur a bien fait vivre ce personnage fictif peu attachant.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
2082011nore2082011nore   09 janvier 2012
Critique littéraire
Premièrement, le livre « Par le fer et par le feu » est un très bon roman. Kodibio, le personnage principale, est un indien qui a été sauvé par le père Bartholomé pendant le massacre de son village. Il subit plusieurs châtiment pour monter à quel point les indiens ont souffert. L’histoire se passe la plupart du temps en Espagne et dans certaine île espagnols. L’histoire se passe pendant la conquête de l’Amérique.
Deuxièmement, le personnage principal, Kodibio, est très intéressant. Il est bien utilisé pour faire comprendre au lecteur la souffrance des indiens. « Allez, plus vite, merde de chien! Plus vite, pura mierda! Beuglait l’espagnol en cinglant les épaules de ceux qui hésitaient. » Comme conclusion, le message que nous envoyaient l’auteur était que les conquistador espagnol n’était pas aussi héroïque que dans les histoires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1023 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre