AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2368521690
Éditeur : Kurokawa (10/11/2015)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 6 notes)
Résumé :
2013, quartier chinois de Yokohama.
Hajime est terrassée par le pouvoir d'électricité de Birthday. Que décidera Nice face à la proposition de Birthday et Ratio qui lui demandent qu'on leur livre Shizuku s'il souhaite voir Hajime survivre ?! Mais surtout comment réagira Murasaki face aux fortes convictions de Nice ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
JeGeekJePlay
  25 mars 2016
Shizuku, détentrice d'un Minimum capable de reproduire des explosions de bombes rien qu'avec sa main, était retenue prisonnière par la famille Gate, famille mafieuse la plus puissante de Yokohama. Elle fut toutefois sauvée par Nice, Murasaki et Hajime avant qu'un autre souci ne leur tombe sur les bras : l'arrivée de deux « détenteurs ». Ces personnes sont elles aussi détentrices du Minimum et pose un ultimatum à notre équipe de choc : leur livrer Shizuku ou se faire dégommer ! C'est ainsi que se terminait le tome 1 de Hamatora The Comic, voyons donc ce que nous réserve le second tome, disponible chez Kurokawa.
Nice se retrouve donc face-à-face avec Birthday et Ratio, deux vieilles connaissance toutes deux originaires de l'institut mais qui ont abandonné cette dernière. Ces détenteurs veulent à tout prix que Nice leur livre Shizuku et pour lui forcer la main ils vont s'attaquer à Hajime lui causant un arrêt cardiaque. Birthday accepte d'utiliser son Minimum pour lui faire un massage cardiaque afin de la réanimer en échange de Shizuku. Nice se retrouve alors face à un sacré dilemme et ne dispose que de 5 minutes pour se décider…
Dans ce second tome, l'action est toujours présente et à son comble même. On nous propose de nombreux combats bien pêchus, un scénario avec quelques rebondissements mais dont malheureusement les chutes sont prévisibles. Ce tome amène aussi de nouveaux détenteurs et s'attarde un peu sur Facultas et sur les familles mafieuses. Yûki Kodoma est toujours maître du détail en maniant le dessin et la découpe de vignette avec doigté. le scénario principal s'attarde ici sur la suite de la précédente enquête au sujet de Shizuku et de ce fait, il y a moins de petites enquêtes à côté. Et j'ai trouvé que ce n'était pas plus mal, que le fil conducteur soit ici repris sur une bonne durée du tome 2 avant de proposer un cliffangher de fin de tome assez jouissif, même si on peut envisager le dénouement qu'il en découlera.
J'ai apprécié la présence continue de dynamisme, les décors et la mise en avant des principaux protagonistes. La présence de double pages est bien entendu toujours présente pour notre plus grand plaisir, accompagnées aussi d'autres vignettes sur une page ou demi-page très réussies. le combat Hamatora vs Institut est ici mené tambour battant avec punch et j'avoue que Monsieur Tashibana impose un certain charisme, bien plus que le chef de la famille Gate par exemple. Je regrette toutefois que l'auteur ne se soit pas encore attardé sur Hajime, gardant toujours un certain mystère autour d'elle.
On parle d'action, d'explosions, mais l'humour dans tout ça ? Eh bien, ce second tome n'échappe pas à la marque de fabrique de son auteur. L'adaptation et le passage du sérieux à l'humour se fait sans souci, l'univers créé ici se prête fort bien aux mélanges des deux genres.
« Un second tome qui une fois encore impose de par sa technique au niveau des divers plans et autres angles de vues nous plongeant au coeur de l'action. La lecture est des plus agréables avec un scénario trépidant et bourré d'humour dans la lignée d'un pur shonen urbain ! »
Lien : http://www.jegeekjeplay.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Follepicarde
  31 juillet 2019
Ce second tome tient ses promesses. Nous avions laissé Nice et sa bande en fâcheuse posture et le destin de Shizuku semble inéluctable. Mais de nouveaux personnages entrent en jeu, Nice reste fidèle à lui-même et Murasaki change son regard petit à petit sur les événements. Une lecture toujours aussi plaisante et pleine de rebondissements. Pas de violente gratuite ni de vulgarité, ce qui rend ce manga parfait pour les ados.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : kurokawaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15311 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre