AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Saiwhisper


Saiwhisper
  13 décembre 2018
Grosse déception pour cet opus devant conclure la trilogie des derniers descendants ! Je suis passée complètement à côté de ce roman que j'ai lu sans passion ni intérêt… J'ai même failli abandonner ma lecture cependant, je souhaitais vraiment savoir comment tout cela allait se terminer… Malheureusement, « le destin des dieux » n'a pas été à la hauteur de mes attentes. J'ai eu l'impression que le récit se répétait et traînait en longueur. de plus, l'action concernant les jeunes héros arrive surtout dans les cinquante dernières pages… Or, c'était la partie que j'attendais le plus avec impatience…

Tout d'abord, j'ai peiné avant de retrouver mes marques. Comme il y a eu une année entre la parution des deux derniers opus, j'ai oublié la plupart des éléments ou le nom de certains protagonistes, ainsi que leur rôle. Étant donné que l'on compte une dizaine de personnages principaux, il aurait été judicieux de mettre un petit listing des personnages ou un bref résumé de ce qu'il s'est passé dans les aventures précédentes. C'est donc dans le flou que j'ai replongé aux côtés de Sean, Owen, Natalya et les autres. La narration allant d'un héros à un autre est toujours aussi efficace et m'a permis de retrouver mes marques une fois les soixante premières pages dépassées. L'auteur a encore une fois décidé de mettre en avant une période historique peu connue, ce qui est un bel atout, car cela permet de faire des découvertes. Cette fois-ci, on va aller en Suède, avec Styrbjörn le Fort et Östen, deux vikings. Une fois encore, on sent que Matthew J. Kirby s'est bien documenté, car il nous offre plusieurs informations plutôt intéressantes sur le conflit qu'il y avait à cette époque.

Hélas, je trouve que la partie avec Styrbjörn était bien trop importante par rapport au reste. J'attendais vraiment des réponses, un développement des personnages principaux ainsi que d'autres rebondissements dans le monde réel. Par ailleurs, j'ai eu la sensation de répétition : on va longuement passer du temps dans l'Animus et faire avancer les choses lentement… Déjà, le second tome souffrait de problèmes de rythme, mais cela ne m'avait pas trop dérangée, car je trouvais ces longueurs justifiées. Cela n'a pas été le cas ici. de plus, le scénario s'est attardé sur d'autres passages liés à l'Animus qui m'ont ennuyée comme cette histoire de Chien et de la forêt. Lorsque l'on a enfin rencontré Minerve et abordé les Isus/les Précurseurs, j'ai trouvé que c'était trop tard et complexe pour ceux qui n'ont pas joué aux jeux vidéo… Et quelle idée de mettre en police aussi grosse et stylisée ? La lecture de ces dialogues a été assez pénible… Heureusement que l'auteur a une plume fluide et que j'avais vraiment envie de connaître le dénouement de ce récit, car j'aurais abandonné à ce moment-là…

Le grand antagoniste assoiffé de pouvoir avait su titiller ma curiosité à la fin du second tome. J'attendais avec impatience l'affrontement final ou de voir ce dont il était capable. Hélas, ses agissements concernent surtout les cinquante dernières pages… J'aurais voulu le voir davantage ! Heureusement, ce que j'ai appris sur lui ne m'a pas déçu : il est vraiment cruel, surtout avec Sean… Quel dommage qu'il soit mis en valeur si tard dans le livre ou que l'action concerne vraiment la fin ! Cette saga qui semblait si prometteuse grâce à son premier tome m'a déçue. Reste à voir si d'autres lecteurs ont davantage été convaincus ou si ce ressenti n'engage que moi.
Lien : https://lespagesquitournent...
Commenter  J’apprécie          160



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (16)voir plus