AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2363081986
Éditeur : Arléa (29/08/2019)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Lorsque Brice Matthieussent débarque pour quelques jours, dans un cadre universitaire, à Saint-Pétersbourg, il ne sait rien de la ville. Et même il a pris soin de ne pas s’informer.
Sa rêverie et sa lucidité n’en seront que plus intenses.
Ce qui se donne à lui, loin des Nuits blanches de Dostoïevski qui rôde dans ce texte merveilleusement, ce sont des passants lourdement vêtus, toque de fourrure et col relevé, réunis autour d’un brasero ; des chiens er... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Fontenella
  16 octobre 2019
On appelle, à Saint-Pétersbourg , "jours noirs" la période opposée aux "nuits blanches" où entre la mi-mai et la mi-juillet, le ciel est illuminé presque à toute heure. Les "jours noirs" arrivent à la fin de l'automne.
Cet ouvrage propose une découverte sensible de la ville de Saint-Pétersbourg, de certains traits de caractère que l'auteur attribue aux Russes, après écoute ou observation des habitants de cette ancienne capitale de la Russie, et de nombreuses références à Dostoïevski.
Pas à pas nous suivons avec délectation, parfois amusement et même effroi (au sujet de crimes racistes) le cheminement d'individus souvent pittoresques. Certains Russes sont devenus riches et ils l'affichent. On voit toutes sortes de véhicules dans cette cité: voitures russes fatiguées ou luxueuses berlines allemandes, taxis, bus et minibus bondés, énormes camions militaires… Les jeunes Russes sont conscientes de leur jeunesse et de leur beauté. À tout moment de la journée elles sont très bien habillées et leur visage est très habilement maquillé.
Nombre de Russes ont gardé un caractère très froid vis-à-vis du narrateur. Dans les restaurants, les vendeurs dans les boutiques sont restés distants. Quand il leur a posé une question, il a été surpris par leur façon de ne pas répondre ; ils ne le regardent pas, , perçoivent à peine sa présence. Ils ont des têtes désagréables, certains vous font comprendre qu'ils parlent exclusivement russe et que même si vous faites des efforts pour parler en russe, vos efforts resteront vains car ils considèrent a priori qu'ils ne vous comprendront pas. L'auteur insiste sur la fierté spontanée de certaines personnes qu'il a rencontrées.
Des dernières pages, on retiendra :
« Les espaces austères et démesurés de cette ville dessinée concourent à l'assujettissement, à la mise au pas. Tout, hormis le métro, y est visible, quadrillée, repérable. Saint-Pétersbourg, la ville des "hommes de peu d'envergure" (Dostoïeski), est l'utopie réalisée de la régulation urbaine : on exige de ses habitants qu'ils se conforment à ce modèle de justes proportions et d'harmonie » (page 81).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
littleone
  25 septembre 2019
Je me sens toute petite à vouloir donner mon avis sur ce livre souhaité, et obtenu grâce à Masse critique. Merci pour cet envoi aux organisateurs et aux éditions Arléa. de Brice Matthieussent, j'ai apprécié la qualité de ses traductions, je connais moins son oeuvre. Merci à lui pour ses impressions émouvantes et si simplement exprimées.
Je n'irai pas le retrouver à Saint-Pétersbourg ! La littérature m'a bien souvent donné envie d'y aller... il est trop tard maintenant ! J'ai aimé m'y promener au travers son regard, mais cette ville me semble à présent si triste que j'ai perdu l'envie de m'y rendre. Ce n'est peut-être pas votre cas ? alors Imaginez-vous débarquant, comme lui, dans cet endroit mythique ... dans un couloir du métro, votre premier regard se porte sur une femme miséreuse, assise avec un chat au milieu de la foule qui attend sans la voir, et vous ne voyez qu'elle...
Vous ne pouvez pas vous rendre à Saint-Pétersbourg ? Prenez-ce livre, et suivez son auteur !
Commenter  J’apprécie          82
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
littleonelittleone   25 septembre 2019
Les célèbres "nuits blanches" de Saint-Pétersbourg qui, entre la mi-mai et la mi-juillet, illuminent le ciel presque à toute heure, font place en cette fin d'automne ce que j'appelle "les jours noirs".
Commenter  J’apprécie          10
littleonelittleone   25 septembre 2019
Ce que je vois à Saint-Pétersbourg, dans la rue, les cafés populaires ou les transports en commun, ce sont plutôt des masses accablées, écrasées, sous le joug. Ou alors, en marge de la foule, des êtres à la dérive, ainsi la mendiante-qui-ne-mendie-pas, exclue de la communauté, rejetée et irrécupérable, invisible et ne voyant rien, reléguée avec son chat sur un tabouret en bois.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Brice Matthieussent (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Brice Matthieussent
Alors que notre prochain roman va paraître dans un mois (on vous en reparle bientôt), retour aux sources avec « écotopia » ! En moins de deux minutes, le traducteur Brice Matthieussent nous présente le roman visionnaire d'Ernest Callenbach et nous explique pourquoi il faut lire ce livre selon lui.
PRÉSENTATION DU LIVRE
Trois États de la côte ouest des États-Unis ? la Californie, l?Oregon et l?État de Washington ? décident de faire sécession et de construire, dans un isolement total, une société écologique radicale baptisée écotopia. Vingt ans après, l?heure est à la reprise des liaisons diplomatiques entre les deux pays. Pour la première fois, écotopia ouvre ses frontières à un journaliste américain. Au fil de ses articles envoyés au Times-Post, William Weston décrit tous les aspects de la société écotopienne : les femmes au pouvoir, l?autogestion, la décentralisation, les 20 heures de travail hebdomadaire, le recyclage systématique, le rapport à la nature, etc. Quant à son journal intime, il révèle le parcours initiatique qui est le sien : d?abord sceptique, voire cynique, William Weston vit une profonde transformation intérieure. Son histoire d?amour intense avec une Écotopienne va le placer devant un dilemme crucial : choisir entre deux mondes.
Récit utopique publié en 1975, traduit depuis dans le monde entier et vendu à plus d?un million d?exemplaires, écotopia est un récit d?une actualité saisissante qui offre une voie concrète et désirable pour demain, et ce faisant agit comme un antidote au désastre en cours.
+ Lire la suite
autres livres classés : rencontresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
409 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre