AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Luc Jacamon (Illustrateur)
EAN : 9782203386006
56 pages
Casterman (15/10/2003)
4.1/5   63 notes
Résumé :
Le Tueur n'est jamais aussi dangereux que lorsqu'il est menacé. L'instinct de survie qui le guide nous entraîne dans les recoins les plus sombres de son âme. Vengeance et sécurité sont incompatibles et l'heure du choix a sonné
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Thomas_Harnois
  26 juin 2021
« le tueur, volume 5, la mort dans l'âme » constitue sans doute le point d'orgue du premier cycle des aventures de ce tueur solitaire, froid et cynique.
Dans ce volume, l'homme aidé de ses puissants amis colombiens, éradique les racines de ses ennemis, de puissants hommes d'affaires français et allemands se considérant à tort comme intouchables.
Nous avons donc affaire à une sordide affaire de règlement de comptes entre voyous haut de gamme.
De manière plus intéressante, le tueur tout en maintenant son individualisme forcené révèle un semblant d'humanité en intervenant pour aider son ami policier brisé ou en s'attachant de manière durable à sa compagne vénézuélienne qui conserve malgré tout un rôle de second plan dans l'histoire (en effet elle n'a toujours pas de nom au bout du cinquième tome !).
Pour le reste, on appréciera le style toujours fin, soigné et élégant de Jacamon.
Une manière donc de conclure (temporairement !) une série originale et diablement efficace.
Lien : https://lediscoursdharnois.b..
Commenter  J’apprécie          50
Torellion
  30 mars 2016
Un cinquième tome vient conclure ce premier cycle des aventures du tueur.
La psychologie du personnage a été longuement analysé et enfin dans ce dernier volume. Je n'en rajouterai pas sur la qualité graphique, et encore moins sur le sens du dialogue qui anime cette série.
Les auteurs laissent libre cours, dans ce volume, à la violence inhérente à la fonction de leur héros.
Il faut faire table rase du passé afin que sur les corps encore chauds des victimes, naisse un nouveau cycle.
Commenter  J’apprécie          30
Yvan_T
  23 novembre 2020
Une crapule qui tue sans remords juste pour de l'argent et pourtant ... on finit presque par envier son métier tellement ce type est rendu excusable, voir même sympa par l'auteur.
S'il faut reprocher une chose à ce tome qui clôture cette série dont le premier tome est tout simplement fantastique, c'est une fin un peu facile, mais ce n'est heureusement pas la fin de la série, mais juste la fin du cycle ...
Vivement conseillé !
Commenter  J’apprécie          00
badpx
  27 août 2022
Voilà un tome qui fini enfin une histoire.
Il reste dans la même veine que les précédents : beaucoup de choses sont suggérées et les dessins me semblent toujours aussi énormes.
Mais c'est à nouveau le Week end, et c'est toujours aussi divertissant.
Commenter  J’apprécie          00
BlackWolf
  04 décembre 2011
En Résumé : Voilà un cinquième tome qui vient conclure le premier cycle de cette série et nous dévoile un tueur qui n'est plus le personnage solitaire des débuts. Il s'est découvert des amis mais aussi la souffrance que ça fait quand on les blesse. Il reste tout de même un personnage froid, cynique et d'une certaine façon attachant. L'intrigue est toujours aussi soignée et travaillée nous offrant un final efficace le tout bien porté par des graphismes réussis et prenants.
Retrouvez ma chronique sur mon blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   22 octobre 2015
Il faut voir le bon coté des choses. Ce boulot m'oblige à me renouveler, à imaginer quelque chose d'un peu original. Les explosifs, ça aurait été pas mal. Mais j'y connais rien, et ce n'est pas mon style. Les risques de dommages collatéraux sont trop grands et incontrôlables. Ce sont des méthodes de salopards qui tuent les gens au hasard. Des méthodes de terroristes, et là, il s'agit d'un contrat et ce n'est pas maintenant que je vais changer de style.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
BibliotekanaBibliotekana   24 août 2015
Biscay devrait savoir que n'importe qui peut tuer n'importe qui. Même le président des États-Unis, même le pape. Ce n'est pas moi qui l'invente...
Si quelqu'un décide de tuer quelqu'un d'autre, qui que ce soit, et si ce quelqu'un est suffisamment déterminé ou pas trop idiot, il peut y arriver...
Commenter  J’apprécie          50
BibliotekanaBibliotekana   24 août 2015
Moi, je suis un free-lance, un soliste, une sorte de spécialiste... comme un chirurgien qui enlève une tumeur... Je ne fais pas dans le gros œuvre... je fais dans la précision.
Commenter  J’apprécie          40
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   23 octobre 2015
Au bout du compte, je suis un tueur. Je mets un point définitif aux choses et aux vies. Je n'en ai pas peur. Quand je peux tirer, je tire. Et quand je tire, je tire pour tuer.
Commenter  J’apprécie          40
Florian07Florian07   14 octobre 2017
Mariano : Parrain dit toujours qu’il n’y a rien de plus dangereux qu’un homme qui ne veut pas d’argent.
Commenter  J’apprécie          70

Lire un extrait
Videos de Matz (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Matz
Ceux du Chambon
autres livres classés : criminelVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Prix BD 3e-2nd (3e5) : Vies volées

Qui découvre dans le livre qu'il/elle a été adopté(e) ?

Mario
Victoria
Eléna
Santiago

3 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Vies volées : Buenos Aires, Place de Mai de MatzCréer un quiz sur ce livre