AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Philippe Xavier (Illustrateur)
ISBN : 2803637081
Éditeur : Le Lombard (03/11/2017)

Note moyenne : 3.68/5 (sur 39 notes)
Résumé :
John Tango se croit à l'abri, dans son coin perdu de la Cordillère des Andes. Il a refait sa vie. Mais là comme ailleurs, tout le monde a ses secrets. Quand des hommes armés viennent agresser ses voisins et amis, Tango intervient et déclenche une succession d'événements imprévisibles. Après tout, quatre ans de tranquillité, c'était déjà pas mal...
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (35) Voir plus Ajouter une critique
ninosairosse
  23 octobre 2017
Je suis le Gringo un peu farfelu, dont on ne sait pas exactement d'où il vient, ce qu'il fait ni de quoi il vit, qui a pas mal de fric et de drôles de passe-temps, et qui ne rechigne pas à donner un petit coup de main à l'occasion.
Je me suis fait accepter. J'ai fait en sorte de. Donations à l'hôpital. Modestes. Régulières. Discrètes. Utiles. Petits coups de main à gauche à droite. Toujours discrètement. Personne n'a besoin de savoir. D'ailleurs, les coups de main, ce n'est pas toujours de l'argent. Les gens qui n'en ont pas, de l'argent, le savent bien...
J'ai payé quelques verres par-ci par-là, j'ai sorti des blagues et j'ai rigolé à celles des autres...
Je me sens chez moi, ici. Peut-être que les gens s'en rendent compte. Ils m'ont accepté, petit à petit. Et puis, me sentir chez moi quelque part, ça ne m'est pas arrivé depuis longtemps. Peut-être depuis toujours...
p4
Merci John Tango pour cette présentation. Mais j'ai comme l'impression de vous avoir déjà croisé !? j'ai hésité quand je vous ai vu discuter avec le pseudo detective privé Mario...j'ai cru voir une reconstitution remastérisée de la première rencontre de Bob Morane avec Bill Ballantine !!!!...
En tous cas je vous sens issu de l'école du cynisme, l'école qui prône la vertu et la sagesse, qualités qu'on ne peut atteindre que par la liberté. Cette liberté qui se veut radicale face aux conventions communément admises dans le souci constant de se rapprocher de la nature....(def de Wikipédia)
Ah, mais bien sûr, Matz, le scénariste de la célèbre "série du Tueur" , je vous reconnais bien là :
https://www.babelio.com/livres/Jacamon-Le-tueur-long-feu/52194/critiques/1323687
Le comble !!!!! associé à XAVIER Philippe, homonyme du" tueur en série d'associés" qui purge actuellement une peine de 30 ans, mais pas que , aussi célèbre et talentueux dessinateur :
https://www.babelio.com/livres/Sergeef-Hyver-1709-tome-1/781364/critiques/1264596
https://www.babelio.com/livres/Dufaux-Conquistador-tome-1/339678/critiques/1344796
une série de Tueur avec un célèbre tueur en série, quoi de plus cynique ! et encore bravo pour votre duo de choc, merci à masse critique, édition Le Lombard, et réciproque...
4 * grâce à l'esthétique
Et du savoir-faire cynique...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          852
marina53
  31 octobre 2017
Un grand merci à Babelio et aux éditions Le Lombard...
C'est au milieu de nulle part, dans la Cordillère des Andes, que John Tango a décidé de se retirer. Loin du monde et surtout loin de son passé. Dans ce coin perdu, l'on ne se soucie guère d'où il vient, ni de quoi il vit, ni d'où provient tout l'argent qu'il détient. L'on accepte volontiers ses coups de main sans poser de questions. Et cela convient à tout le monde. Surtout à Tango qui se sent enfin chez lui. Sa liaison avec Agustina, une jeune femme veuve, tenancière du Tina Bar, y est aussi pour quelque chose. Il s'est lié d'amitié avec son voisin, Anselmo et son fils, Diego. Tout ce petit monde vacille le jour où Anselmo est menacé chez lui par trois hommes armés. Témoin de cette scène, Tango n'a d'autre choix que de les tuer...
John Cruz, alias Tango, était pourtant certain d'être à l'abri, reclus dans ce coin perdu de la Cordillères des Andes. C'était sans compter sur un passé, tenace et pourtant caché, qui, un beau jour, refait surface. Et, visiblement, il n'est pas le seul à avoir des secrets. Que ce soit la charmante Agustina ou son ami Anselmo, tous ont un passé pas si glorieux. Ce premier tome d'une série d'histoires complètes ravira bon nombre d'amateurs de polars et de paysages grandioses. Au scénario, Philippe Xavier et Matz nous offrent un album rythmé, riche en rebondissements et campé par des personnages hauts en couleurs et énigmatiques, que ce soit Tango, au regard d'acier ou les hommes lancés à ses trousses. Un album mi-polar mi-western dépaysant et plutôt intrigant. Au dessin, Philippe Xavier, de par ses décors grandioses et poussiéreux, nous plonge littéralement au coeur d'une histoire, certes peu originale, mais finement menée. Un héros qu'on retrouvera avec plaisir...
En bonus, le petit carnet de voyages des auteurs aux photographies époustouflantes !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          790
Alfaric
  23 octobre 2017
Merci Babelio, Merci Masse Critique, Merci aux éditions Le Lombard !
Cela fait 4 années que John Tango s'est réfugié dans un coin perdu de l'altiplano, et pour lui la vie est devenu un long fleuve tranquille... Quand des malfrats s'en prennent à son voisin Anselmo et à son fils Diego, John Tango est obligé d'intervenir... Et rapidement on découvre que tout le monde ment : John Tango, la charmante Agustina, le brave Anselmo, le candide Diego, tout comme les bandits, les mafieux et les enquêteurs qui sont à leurs trousses... Entre les paysages urbains modernes de Buneos Aires et les grandes espaces hors du temps de la Cordillère des Andes, et entre polar moderne et western traditionnel les auteurs nous offrent une histoire assez classique mais très efficace qui fait du bien par où elle passe (car comme vous le savez, originalité n'est pas synonyme de qualité ! ^^).
Philippe Xavier est un dessinateur de qualité, ici assisté aux couleurs de Jean-Jacques Chagnaud : j'ai toujours aimé ce qu'il faisait, et son travail n'a cessé de s'améliorer depuis qu'il a débuté, et plus encore depuis qu'il a renversé le paradigme de la relation entre scénaristes et dessinateurs (un jour il faudra que me plonge dans ses comics, cela doit valoir le coup d'oeil ^^). Il est bien connu pour son travail de documentation et son goût des belles choses : je ne sais pas depuis quand il avait des envies d'Amérique latine (il a quand même réussit à caser les tropiques brésiliens au coeur du terrible hiver français de 1709-1710 ^^), donc à ses fameux beaux-gosses et ses fameuses belles gosses, il ajoute une découpage bien pensé qui sait alterner lenteur et rapidité, et il en se régalant il nous régale de paysages andins filmé en cinémascope comme Sergio Leone savait si bien le faire...
L'histoire qu'il a écrit avec Matz (que j'avais découvert avec son drame napoléonien) n'est pas sans rappeler les belles heures de "XIII" et "Largo Winch", et si le récit est conçu comme un stand alone la fin ouvre tous les possibles, y compris un buddy movie avec Mario Borgès... La qualité est donc au rendez-vous et si le public suit on tient sans doute une chouette série, d'autant plus qu'ici les efforts de l'éditeur pour soigner les auteurs et les lecteurs sont hautement appréciables !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          632
lyoko
  24 octobre 2017
Cela fait 4 ans de John Tango a refait sa vie au fin fond de la Cordillère des Andes. Mais quand son voisin a de graves ennuis, il prend parti et lui sauve la vie. Malheureusement pour Tango son passé le rattrape assez rapidement.
Un premier tome qui semble annoncé une suite assez prenante. Dès la lecture du résumé je n'ai pu m'empêcher de penser a XIII, mais John Tango n'est pas amnésique, il fuit juste un passé lourd et mystérieux. Si une partie de son passé nous est dévoilé dans ce tome 1 , je reste convaincue qu'il nous en reste beaucoup à apprendre sur le personnage.
C'est aussi avec plaisir que certaines planches m'ont fait penser à Largo Winch, aussi bien dans la configuration que dans le graphisme des personnages.
J'ai beaucoup apprécié cette BD, qui au niveau graphisme et colorisation est très bien travaillée. Les paysages sont grandioses.
Quand au scénario, il pose les bases d'un premier tome réussi et prenant. Mais a mon sens , et comme souvent ce sera la suite de cette série qui donnera toute la dimension à cette BD.
Les personnages sont travaillés et le héros principal a le charisme voulu pour devenir un personnage aussi connu et prisé que ceux cités plus haut (Largo et XIII). J'espère et je souhaite un bel avenir a cette nouvelle BD.
J'ai également apprécié le petit plus, avec les photos et les recherches de Matz à la fin de la BD. On mesure toute l'ampleur du travail des auteurs
Merci à Babelio et aux éditions Le Lombard
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          562
gill
  27 octobre 2017
Lorsque je l'ai reçu, l'album sentait encore cette bonne odeur caractéristique de la BD quand elle est neuve.
La première planche est magnifique.
Le récit qui la suit est solide, rapide et prenant.
Il est construit et réalisé de manière très cinématographique.
Et le le découpage, assez irrégulier, de ses cases impulse un peu plus encore de nervosité à son rythme déjà soutenu.
Aucun des personnages n'est en réalité ce qu'il paraît être.
Et ce coin paumé de la Cordillère des Andes accablé sous la chaleur, ne va pas tarder à devenir un véritable nid à embrouilles.
John Cruz, qui se fait appeler Tango, va devoir s'accrocher ...
Le dessin est agréable et réalisé avec talent.
Les paysages sont soignés, mais ils manquent quelque peu de seconds rôles, de personnages d'arrière plan.
On le regrette d'autant plus lorsque l'on découvre les portraits crayonnés en noir et blanc du journal de voyage placé en postface de l'album.
Le scénario, même s'il manque un peu d'astuce, est musclé.
Ce premier tome est une réussite.
La présentation de Tango, ayant suscité de l'intérêt, est un succès.
Je remercie les auteurs pour le moment de plaisir à lire l'album.
Je remercie sincèrement "Le Lombard" d'avoir semé dans ma vie de quinquagénaire autant d'albums de BD.
Le premier était signé Raymond Macherot.
Le dernier est "Tango" ...
Et je remercie, une fois de plus, l'équipe de la "Masse Critique" d'avoir pensé à moi dans leur choix ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420

critiques presse (4)
BoDoi   04 janvier 2018
Un premier tome qui passe tout juste, donc, car on attendait davantage du duo qu’un thriller « hollywoodien » de plus.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   05 décembre 2017
Un travail professionnel, une lecture plutôt agréable, mais au final, il n’y a rien de vraiment nouveau sous le soleil de l’Amérique du Sud.
Lire la critique sur le site : BDGest
Bedeo   22 novembre 2017
Un western moderne, dynamique, prenant. Matz et Philippe Xavier utilise les codes du western et se les réapproprie. Un premier tome prometteur pour cette nouvelle série aux éditions du Lombard.
Lire la critique sur le site : Bedeo
BDZoom   17 novembre 2017
Les auteurs renouent ici avec les récits d’aventures et d’action centrés sur un héros, somme toute, classique et au fort potentiel dynamique.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
ninosairosseninosairosse   23 octobre 2017
Tiens, prends ça, mon pote. Ta maman aurait dû te dire qu'il ne faut pas déranger les gens quand ils pissent. Et faut pas regarder, non plus. C'est mal élevé...
p3
Commenter  J’apprécie          390
CrazynathCrazynath   20 octobre 2017
Ce qu'il y a de bien avec le désert, c'est qu'il n'y a personne...Exactement ce que je cherchais : des paysages magnifiques, de l'espace, un climat agréable , et surtout la paix . la tranquillité, la solitude, le vide. on peut rouler des heures sans croiser personne, ici. C'est presque comme sur l'océan...
Commenter  J’apprécie          200
SebthosSebthos   20 décembre 2017
Je ne te juge pas Anselmo. D’abord parce que rares sont ceux qui n’ont pas fait de choses dont ils n’ont pas honte ou qu’ils ne regrettent pas, et parce que tu es un ami et qu’on ne juge pas ses amis. On les aide.

Page 33, Le Lombard, 2017.
Commenter  J’apprécie          250
TorellionTorellion   15 novembre 2017
Ce qu'il y a de bien avec le désert, c'est qu'il n'y a personne.
Exactement ce que je cherchais: des paysages magnifiques, de l'espace, un climat agréable et surtout, la paix.
La tranquillité, la solitude, le vide, on peut rouler des heures sans croiser personne, ici c est presque comme l océan, un océan de pierre.
Commenter  J’apprécie          160
MahpeeMahpee   23 octobre 2017
Il faut croire que les choses ne sont jamais aussi simples qu'elles en ont l'air, même dans les petits bleds. On pense que c'est différent de la grande ville, où on sait que c'est trouble, emberlificoté, que les gens sont perfides et tordus, impatients et impitoyables, et en fait, là aussi, les gens y ont leurs petits et grands secrets, leurs petits et grands mensonges...
Commenter  J’apprécie          120
Videos de Matz (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Matz
Matz et Jacamon pour le 11° tome de la série "LE TUEUR" aux Editions Casterman
autres livres classés : AndesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1258 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre