AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070375035
376 pages
Éditeur : Gallimard (03/11/1983)
3.21/5   36 notes
Résumé :
Angiolina, une adolescente de quinze ans, est la figure centrale de Ivre du vin perdu, mais cette histoire d'un amour fou est aussi le roman du Cynisme, de la drague, et les libertins frénétiques et désabusés que sont le banquier Rodin et l'oisif Kolytcheff y sont décrits dans leur scandaleuse vérité. Des hommes sensuels, des lycéennes amoureuses, des petits garçons complices, des mères menaçantes (pléonasme), le jardin du Luxembourg mais aussi Ceylan et les Philipp... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
luis1952
  14 mars 2020
Auteur dont on a parlé dans les médias, que je voulais le lire . du coup lors d'un passage à Redu (Belgique), le village du livre je suis tombé par hasard sur ce roman.
Alors que dire de ce roman :
D'abord une très belle écriture, on remarque immédiatement que l'auteur a la connaissance du rythme dans ses phrases, la beauté des mots utilisés et le sens qu'il donne à son histoire pour captiver son lecteur. Dès lors ne critiquons pas négativement ce roman. Ecrit bien avant les phénomènes de pédophilie chez nous avec l'affaire Dutroux, Difficile à notre époque d'oser maintenant encore publier de tels livres.
Ce roman pourrait être une autobiographie tant les détails sont écrits si précisément, avec tant de passages scandaleux et obscènes pouvant choquer les grenouilles de bénitiers. On sait depuis belle lurette que le tourisme sexuel existe dans les pays asiatiques, à Manille, à Ceylan et à Bangkok, mais les détails contés dans ce roman m'ont souvent stupéfait, souvent scandalisé, Comme des gamins de treize ans à peine qui prennent leur pied en se faisant sodomiser. Des gamines de 15 ans qui ont leur plaisir au lit avec un homme de trente ans plus âgé qu'elles. Alors que dire de plus ? Un livre à ne pas mettre entre toutes les mains.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
DEBERGUE
  15 mars 2015
Cette histoire d'un amour-passion est surtout le plaisir cynique d'un pedophile !
Commenter  J’apprécie          112
Nicolosette
  04 décembre 2016
Je suis tombée par hasard sur ce livre ,je ne sais quel accueil il a eu en 1981 date de sa parution ,mais je suppose que maintenant ces histoires de pédophilie feraient scandale ;je suis moi-même scandalisée ! ! dommage Gabriel Matzneff est plutôt bon écrivain et cette histoire de passion amoureuse intéressante.
Commenter  J’apprécie          83

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
luis1952luis1952   05 mars 2020
Pour rentrer chez eux, ils passèrent par la plage. L'air était tiède : des nuages courant dans le ciel voilaient la lune. Très vite les deux hommes furent entourés d'enfants. Le tendre troupe les escorta en silence. Sous leurs pieds nus, des lueurs vertes s'allumaient : c'étaient des lucioles endormies dans le sable, et que leur marche transformait, magiquement, en un tapis d'émeraudes phosphorescentes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          23
luis1952luis1952   10 mars 2020
Ils avaient été voir le Pinocchio de Comencini dans un cinéma du boulevard Raspail, Nil et Jean-Marc étaient assis côte à côte, encadrés par les parents. Durant toute la séance, comme ils étaient en sandales, le petit garçon avait caressé le pied nu de Nil avec ses orteils...
Commenter  J’apprécie          31
ThaddeusThaddeus   11 février 2015
Le déclin de l'Occident, avec quoi on nous casse les oreilles, ce n'est pas le pétrole, c'est l'avachissement.
Commenter  J’apprécie          50
ThaddeusThaddeus   11 février 2015
Est-ce le libertinage qui rend cynique ou est-ce le cynisme qui prédispose au libertinage?
Commenter  J’apprécie          40
ThaddeusThaddeus   11 février 2015
... ce qui fait tout le charme de la religion, ce sont les hérésies.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Gabriel Matzneff (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gabriel Matzneff
Roman Polanski, Gabriel Matzneff, Heidegger… La sociologue Gisèle Sapiro publie un essai « Peut-on dissocier l'oeuvre de l'auteur ? », dans lequel elle revient sur des polémiques récentes, aux ressorts divers, qui ont toutes posé cette question ancienne.
L'émission intégrale : https://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/091020/separer-l-oeuvre-de-l-artiste-vaine-tentative#at_medium=custom7&at_campaign=1050

Abonnez-vous à Mediapart : https://www.mediapart.fr/abonnement#at_medium=custom7&at_campaign=1050 Abonnez-vous à la chaîne YouTube de Mediapart : https://www.youtube.com/user/mediapart
+ Lire la suite
autres livres classés : pédophilieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1160 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre