AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226256121
Éditeur : Albin Michel (02/04/2014)

Note moyenne : 3.43/5 (sur 7 notes)
Résumé :

Hiver 1727. Craignant de tomber entre les mains de la puissante Turquie, Venise redouble d'insouciance, sombre dans les excès en tous genres, revêt mille masques, vivant six mois par an au rythme d'un carnaval qui lui sert d'exutoire et dans lequel elle espère trouver une forme de rédemption. Une invention tenue secrète, destinée à révolutionner la navigation, est l'objet de toutes les convoitises.

Un mercenaire vénitien tente de s'en emparer... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Fantine
  09 juin 2014
La Venise du XVIIIeme siècle ainsi que la Venise festive est à l'honneur dans ce nouveau polar de Thierry Maugenest.
A la suite de Zorzi Baffo, et, de Carlo Goldoni - alors tous deux enquêteurs à la Quarantia Criminale - c'est le petit monde du carnaval, mais surtout, celui de la prostitution, du théatre qui ouvrent, en grand, ses portes.
En effet, même si Zorzi Baffo a travaillé toute sa vie pour le gouvernement vénitien, il est également connu pour ses écrits sulfureux, érotiques. Carlo Goldoni, quant à lui, après un bref passage à la Quarantia Criminale, consacra sa vie au théatre, et, à l'écritrue de comédies.
Le monde du théatre, de la prostituion est décrit avec précision, avec moult détails. On sent que l'auteur a effectué de nombreuses recherches sur le sujet.
Meutres, complots en tous genres émaillent l'enquête menée d'une main de maître par Baffo et Goldoni. Pour les besoins de ladite enquêtes, des incursions dans une maison close ont réguliérement lieu, et, c'est l'occasion pour Baffo de déclamer ses contes, et, poésies érotiques. Toujours pour les besoins de l'enquête, le lecteur assiste aux répétions, puis, à la réprésentation d'une pièce de Goldoni.
Il semblerait aussi que le fil conducteurs de l'intrigue (une "simple" horloge appelée chronomètre de marine, mais qui a révolutionna, à l'époque, les marins ainsi que les cartographes), à la base de toutes les angoisses, les inquiétudes du pourvoir vénitien, soit une invention des horlogers vénitiens. Cette dernière tomba dans l'oubli pour ne retenir que celle des britanniques.
Cela donne un polar historique savoureux, croustillant, plein d'humour, autour d'un duo d'enquêteurs détonnants, mais dont la complicité se renforce au fil des pages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
NCJ
  03 janvier 2016
Quand j'ai acheté ce livre, je pensais qu'il s'agissait d'un roman policier comme annoncé dans certaines critiques. Pour ma part, je l'ai vécu comme un roman d'aventures pour y avoir trouvé tous les ingrédients : un dépaysement total, des personnages bien campés, du mystère, du mouvement, des rebondissements, une intrigue intéressante et même un peu de piment avec quelques passages érotiques !
L'écriture très masculine de Thierry décrit aussi habilement les grandes richesses patrimoniales de Venise, que les us et coutumes du XVIIIe siècle de la cité des Doges.
Ce roman bien documenté et très agréable à lire, comblera tout autant les amateurs de romans historiques que les lecteurs en quête d'évasion.
Lien : http://uneautrelecture.blogs..
Commenter  J’apprécie          163
willymjg
  02 mai 2014
Hiver 1727. Pourtant armée de puissants moyens techniques et financiers, Venise craint de tomber entre les mains de la puissante Turquie. Mais voilà longtemps que l'âme des premiers Vénitiens s'est dissipée dans les danses du Carnaval. Venise redouble d'insouciance, sombre dans les excès en tous genres, revêt mille masques, vivant six mois par an au rythme d'un carnaval. Partout les orchestres jouent des rigodons, et des saltarelles tandis que les danseurs et équilibristes prennent possession des places de la ville. Tandis qu'au coeur de la ville, au sein des palais à l'architecture secrète, si chère au Vénitiens, qui fait de cette cité un décor de théâtre regorgeant de couloirs dissimulés derrière des boiseries, de portes dérobées et de miroirs sans tain, affaires, rencontres et complots tissent une trame aux liens inextricables. La duplicité et le mensonge règnent ici en maîtres et les hommes et les femmes de tout rang se cachent derrière des masques.
Sur les campos la fête bat son plein. La plus grande partie du public est constituée de jeunes gens de bonne famille, Français, Anglais, Espagnols, ou Autrichiens qui accomplissent leur Grand Tour, et qui, attirés par l'art et les plaisirs libertins, rapporteront de Venise des livres, des tableaux, et parfois des maladies honteuses.
Zorzi Baffo, est membre de la « Quarantia criminale », toujours aux basques d'une courtisane ou d'un criminel, auteur à ses heures de contes érotiques. Son adjoint, un certain Carlo Goldoni qui, bien avant de faire triompher la comédie italienne à la cour de Louis XVI, est enquêteur adjoint dans la police criminelle de Venise. L'exubérance du caractère De Carlo, comme la désinvolture de ses manières témoignent de l'insouciance de cet être qui traverse l'existence comme si elle se déroulait sur la scène d'un théâtre. N'avait-il pas écrit à ses parents, pour les rassurer, leur expliquant que si le métier d'acteur était mal vu, les comédiens étaient cependant de très honnêtes gens, beaucoup plus estimables selon lui que les esclaves de l'orgueil.
Ils progressent difficilement au milieu de cette foule dense, bigarrée. Masques d'Arlequin, vieilles femmes édentées ou encore des déguisements constitués d'un faux nez crochu ou de moustaches postiches. A plusieurs reprises ils doivent repousser les avances de courtiers d'amour qui proposent au plus offrant le nom et l'adresse de telle patricienne ou noble dame à la recherche d'un amant.
Une invention tenue secrète, destinée à révolutionner la navigation, est l'objet de toutes les convoitises.
Ottavius Frago, un mercenaire vénitien tente de s'en emparer, avec pour mission d'enlever les scientifiques venus travailler dans la Sérénissime et de leur arracher les plans de la fameuse invention.
Mais Mateo Brandi, ce haut dignitaire de la République veille au grain. Il est tout d'abord apparu aux yeux De Carlo comme un être déterminé et pragmatique. Mais le jeune homme n'a pu s'empêcher d'imaginer ce Mateo sous les traits d'un personnage de comédie à la poursuite d'une chimère…
Un roman très libertin et très vénitien, inspiré par la jeunesse vorace et trépidante de Carlo Goldoni, que tout amoureux de Venise lira avec l'éternelle nostalgie de ses découvertes antérieures. Bruits des ruelles, ombres des Palais sur le Grand Canal, les miroitements des lumières sur la Lagune. le rêve se poursuivant sur la terrasse de la Bottega del Café de Floriano Francesconi…

Lien : http://lesplaisirsdemarcpage..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
tiri_noiret
  25 septembre 2017
Un récit intéressant surtout quand se dévoile enfin la fameuse invention pour laquelle meurtres et intrigues sont instigués. L'écriture tombe souvent dans la facilité mais le décor plutôt réaliste des moeurs de la Venise de Goldoni, Vivaldi et Canaletto rachète l'ensemble.
Commenter  J’apprécie          50
AmandaDCK
  01 avril 2017
C'est un polar qui voyage dans le temps et dans la science. Idéal pour le jeunes ados qui ont envie de se familiariser avec une époque et un lieu. La reconstruction de la Venise de 1730 et drôle. Scenes érotiques assez suggestives. Duo d'enquêteurs au milieu d'un carnaval fou.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   28 novembre 2014
Introduction
Le 2 juin 2011, un quotidien italien révélait que Marta Kolsny, une étudiante américaine titulaire d'une bourse d'étude a Venise, venait de découvrir dans les archives du palais d'Arvielo un manuscrit singulier, intitulé L’Enlèvement des Polichinelles. Il s'agissait d'une comédie anonyme en trois actes, datée de 1727. Cependant, les experts qui examinèrent ces pages n'eurent aucun doute : c’était une pièce inédite de Carlo Goldoni, représentée au théâtre San Samuele cette année même, mais dont aucune trace écrite n’était encore parvenue jusqu’à nous. Un mois après cette découverte, le responsable des affaires culturelles de la mairie de Venise décida de faire jouer cette pièce dans un théatre avant d'autoriser la publication du manuscrit. Dans la préface de l’édition italienne, Federico Zampi, un historien vénitien, révélait que l'intrigue de cette comédie avait été librement inspirée de plusieurs enlèvements, suivis de meurtres, survenus a Venise en 1727. Carlo Goldoni joua d'ailleurs un rôle privilégié dans cette affaire, car avant de se consacrer entièrement au théâtre, il occupait le poste d’enquêteur adjoint a la quarantia criminelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
NCJNCJ   03 janvier 2016
"Le cours de l'histoire se retourne rarement, pense-t-il, et il est hasardeux de renouer avec l'esprit de conquête alors que Venise est entrée dans ce qu'il considère comme sa septième et dernière nuit, celle du masque triomphant, celle de tous les excès, de la fête, du carnaval permanent, de la débauche ; autant d’éléments qui se trouvent aux antipodes de la discipline, de l'ambition et du dépassement de soi."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
NCJNCJ   03 janvier 2016
"Et ce n'est pas à toi que j'apprendrai que le plaisir des sens n'est rien sans la poésie et le jeu de la séduction."
Commenter  J’apprécie          150
Videos de Thierry Maugenest (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thierry Maugenest
Noire Belladone de Thierry Maugenest .Voir l'émission sur : http://www.web-tv-culture.com/noire-belladone-de-thierry-maugenest-791.html Vous ne connaissez pas encore Thierry Maugenest ? N'hésitez pas à rejoindre le cercle fidèle de ses lecteurs qui le suivent depuis ses premiers romans « La poudre des rois », « Audimat circus » ou « Venise.net ». Primé à plusieurs reprises, Thierry Maugenest a su aussi conquérir de nombreux lecteurs à l'étranger, notamment en Espagne, en Amérique du Sud, aux Etats Unis ou dans les pays de l'Est. Après avoir voyagé autour du monde pendant une dizaine d'années, Thierry Maugenest s'est installé dans le Sud, à Aix en Provence. Là, à l'ombre de la montagne Ste Victoire, il puise l'inspiration. Ecrivain et traducteur, il n'hésite pas à casser les codes du genre littéraire dans certains de ses romans. La série des enquêtes de Goldoni entamée avec « La septième nuit de Venise » le ramène à une écriture plus classique mais particulièrement bien construite. Fasciné par la Sérénissime, Thierry Maugenest situe encore ce nouveau roman à Venise et l'on y retrouve Carlo Goldoni qui, non content d'écrire pour le théâtre travaille aussi pour la police vénitienne, ce qui est parfaitement authentique, tout comme le duo qu'il forme avec Zorzi Baffo, lui-même magistrat et chef de la police criminelle. Dans « Noire Belladone », tous deux vont devoir déjouer les pièges de personnages particulièrement retors dans une Venise de dépravation où les courtisanes sont toutes plus belles et plus mystérieuses les unes que les autres. Mais au milieu de cette débauche, un sénateur puritain veut prendre le pouvoir. Non sans une certaine légèreté, et tout en continuant à travailler sur ses pièces, Goldoni mène l'enquête. On suit avec beaucoup de bonheur les péripéties de notre enquêteur dans cette histoire où libertinage, cabotinage et espionnage font bon ménage. Quant à Venise, la Sérénissime elle est un personnage à part entière et Thierry Maugenest restitue parfaitement l'ambiance de ce milieu de XVIIIème siècle. Vous aussi, embarquez sur la gondole et voguez vers les nouvelles aventures de Goldoni imaginées par Thierry Maugenest. « Noire Belladone » est publié chez Albin Michel et Thierry Maugenest est sur WTC.
+ Lire la suite
autres livres classés : veniseVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Venise.net" de Thierry Maugenest.

Comment Alexandro Baldi et le professeur Jeffers correspondent-ils ?

par lettres
par mails
par téléphone

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Venise.net de Thierry MaugenestCréer un quiz sur ce livre