AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782264041647
268 pages
Éditeur : 10-18 (03/03/2005)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 31 notes)
Résumé :

De La Comédienne, portrait de la plus grande artiste des années 20, on tira une pièce à grand succès : Adorable Julia. Peu importe au lecteur d'aujourd'hui l'identité de cette Julie Lambert, mais il est touché par le mystère romanesque de cette vie : monstre d'égoïsme ou femme moderne qui, cinquante ans avant la libération des femmes, joue seule sa partie pour gagner ? L'auteur du Fil du rasoir, peint... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
AgatheDumaurier
  01 juillet 2016
"Monstre d'égoïsme ou femme moderne " s interroge sottement la quatrième de couverture. Ni l un ni l autre mon capitaine. Juste le portrait d une artiste de génie qui vit, comme son génie le lui impose, dans un monde parallèle où tout est soumis à son art. Mais elle n en a pas vraiment conscience. Son monde est l illusion. l'auteur connait ce monde où tout est vécu dans l optique de servir un rôle, un personnage, une intrigue, une scène, un roman. C est aussi le sien.
Et parallèlement la dépositaire de la grâce est aussi un être humain médiocre ( cf la scène d' "Amadeus" où Salieri reproche à Dieu d'avoir mis cette grâce dans le corps de ce cochon de Mozart) On suit Julie dans ses interrogations et ses petites embrouilles ( suis je trop vieille ? Suis je encore désirable? Comment me venger de mon amant ? Comment éliminer une rivale ? ) On est frappée cependant par son insensibilité. Elle essaie de ressentir, mais elle ne ressent pas grand chose. Elle doit être vide, pour pouvoir devenir tous les autres. C'est fascinant, on pense aux grands acteurs - les Français-es qui feraient mieux de se taire, les Américain-e-s à qui leurs attachés de presse ont appris à se taire, les autres...
Un portrait passionnant qui nous renvoie aussi à nos propres faux-semblants, à nos propres vides. L'insensibilité de Julie trouve son exutoire sur la scène. Celle du public, dans les passions éternelles mimées dans le spectacle. Et la réalité de la petitesse de nos esprits et de l'éphémérité de nos sentiments ? Elle est quelque part dans les pages de ce roman oublié.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          232
djathi
  03 novembre 2016

Une lecture déroutante au départ : On s'arrête quelques minutes pour tourner et retourner le livre , se demandant s'il n'appartient pas à quelques collections de romans de gare !
Mais la curiosité l'emporte .....
Certes c'est une immense caricature , les dialogues sont des lieux communs d'une bêtise monstrueuse , les monologue intérieurs traduisent aussi la suffisance , le manque d'élevation , ....
Tout cela est naturellement voulu par l'auteur et c'est délicieux à lire sous son regard plein de malice : il dépeint avec une plume faussement épaisse le monde des apparences , de la futilité , des paillettes et de la vanité ...et à ce degré là c'est franchement jubilatoire ! Mais on saura entendre derrière ces gros traits une finesse d'analyse qui ne se devine pas de prime abord ! Et c'est paradoxalement , d'une grande subtilité !
Dans ce monde factice ,où la vie n'est que jeu et mise en scène , un seul être vers la fin portera un regard vrai sur ce qui se passe autour de lui : le fils de Julia .....mais la lumière de ses paroles ne pourra renverser le mouvement .....
Citation :
Quand je vous vois entrer dans une pièce vide , il m'arrive de ne pas vous suivre par crainte de n'y trouver personne .
Chacun son chemin pour tenter d'exister , échapper au grand chaos ....S'appuyer sur sa force égotique en est une ...comme tant d'autres ....certainement pas la plus salvatrice !
J'ai passé un excellent moment , et sous couvert de niaiseries à répétitions , Maugham met en scène une forme de solitude , de souffrance ..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
boreale
  16 novembre 2019
Aux premiers abords on pourrait avoir l'impression que c'est caricatural mais comme toujours avec S. Maugham c'est précis, réaliste/juste ...
Cette plongée dans le microcosme de cette comédienne géniale et mégalomane est quasi parfaite.
Commenter  J’apprécie          30
Moulager
  22 août 2017
On suit avec plaisir ce magnifique portrait plus subtil qu'il n'y parait. Transparait l'exigence du métier, la maitrise de son corps, de ses émotions jusqu' à en oublier ses propres sentiments.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   21 septembre 2013
À quoi bon avoir des protections, pour ne pas s’en servir ? Par patriotisme, ou parce qu’à l’arrière on leur rendait la vie impossible, et plus tard, à cause de la conscription, la plupart des jeunes acteurs avaient abandonné la scène et les premiers rôles se trouvaient confiés à des réformés ou d’anciens grands blessés.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   21 septembre 2013
 Vous avez mis le doigt dessus. C’est ce qu’il faut à une actrice, une physionomie apte à tout, même à être belle, et capable d’exprimer tout ce qui traverse l’esprit.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   21 septembre 2013
Vous avez tout à apprendre. Vos gestes sont d’une banalité navrante. Vous ignorez que chaque geste doit avoir un sens. Vous ne savez pas accrocher votre public avant d’avoir ouvert la bouche. Vous vous maquillez trop. Avec une figure comme la vôtre, moins on en met mieux ça vaut !
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   21 septembre 2013
Ce don-là ne s’acquiert pas mais, si vous l’avez, on peut vous apprendre à en tirer parti. Je vous le dis, vous avez l’étoffe d’une grande actrice. J’en mettrais ma main au feu.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   21 septembre 2013
 Il n’y a pas de rôles infects, il n’y a que de mauvais acteurs. Vous avez une voix merveilleuse, une de ces voix qui vous prennent le public aux entrailles.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de W. Somerset Maugham (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de W. Somerset Maugham

José Rodrigues dos Santos présente William Somerset Maugham
Maugham W. Somerset, "Of Human Bondage", Random House Digital - Of Human Bondage is the first and most autobiographical of Maugham's masterpieces. It is the story of Philip Carey, an orphan...
autres livres classés : comédiensVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

connaissez-vous bien William Somerset Maugham ?

Pour Fabrice Gaignault (Lire) ses livres sont "un venin enrobé de ?

marmelade d'oranges
monstres de métal
velours mauve
fourrure d'astrakan

7 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : W. Somerset MaughamCréer un quiz sur ce livre