AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Joseph Dobrinsky (Traducteur)Jacky Martin (Traducteur)
ISBN : 2221114787
Éditeur : Robert Laffont (14/01/2010)

Note moyenne : 4/5 (sur 39 notes)
Résumé :
Médecin de formation, grand voyageur et agent secret, Somerset Maugham mit à profit ses diverses expériences pour en tirer la matière de son oeuvre d'écrivain. Raymond Chandler et George Orwell ont dit tout haut l'admiration qu'ils vouaient à ce formidable raconteur d'histoires. Ses très nombreuses nouvelles, en particulier, ont fait de lui l'un des auteurs les plus populaires de sa génération et lui ont valu le surnom de " Maupassant anglais ". Voici le premier d'u... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Floccus
  20 juillet 2019

"Le voyageur avisé ne se déplace qu'en imagination. (…) Les voyages qu'on accomplit au coin du feu sont les plus beaux, car, ainsi, on ne perd aucune de nos illusions." (134)
Somerset Maugham a longtemps fait partie de ces fantasmes littéraires qui nourrissent mon romantisme charnel au même titre que certains acteurs de cinéma ou de télévision (Ah, Nicolas le Floch !). du fait de son nom, peut-être, de sa sonorité, de l'aura mystérieuse qui se dégage de son évocation. Petite désillusion avec ce livre – mais point trop douloureuse, j'ai d'autres fantasmes en réserve ! – puisque je l'ai abandonné en cours de route. le style est un peu vieillot, très structuré. On sait que la chute va être calibrée et à sa juste place. Il s'en dégage un charme chic et suranné mais assez ennuyeux sur la longueur. La torpeur s'installe, Somerset Maugham ne donne pas grand-chose à ressentir. Platitude d'une mer calme. Il faut un moment pour voir passer une mouette. Je trouve que ces textes ont vieilli, comme des articles de journaux tributaires de leur époque, de ses moeurs, de sa morale, de ses codes sociaux. Ils paraissent si peu féroce aujourd'hui. Tout juste élégamment taquin.
"Mais il en est qui mettent du sel dans leur café. Ils prétendent que cela lui donne un arôme, une saveur originale et fascinante. de même, il y a certains lieux auréolés de romanesque auxquels l'inévitable désillusion que vous éprouvez en les parcourant confère un certain piquant." (134)

Lien : http://versautrechose.fr/blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
kathel
  21 février 2010
J'avoue tout de suite n'avoir pas terminé ce livre, sans que cela soit une question d'incompatibilité entre lui et moi, puisque je compte bien le lire entièrement. Simplement, j'ai choisi de l'alterner avec d'autres lectures, mais comme je l'ai reçu de l'éditeur il y a plusieurs semaines déjà, je préfère en rendre compte maintenant, parvenue à la moitié environ, plutôt que dans un mois ou deux.
Je crois n'avoir jamais rien lu de cet auteur auparavant, et sans idée préconçue, je suis entrée dans cet univers cosmopolite, colonial où l'auteur, d'un bout à l'autre du monde, épingle des spécimens humains sous sa loupe. Rien ne lui échappe des défauts humains, et son ironie pour les hypocrites touche autant que son empathie pour les plus tendres. Une petite touche de misogynie m'a un peu agacée parfois et je me suis posée la question du racisme éventuel de l'auteur sans parvenir à trancher, mais j'ai toujours apprécié ce que j'ai lu dans sa diversité, en particulier la description des caractères. A noter que ces nouvelles ont été écrites de 1920 à 1945 et qu'il s'agit du premier tome d'une parution intégrale en quatre volumes.
Lien : http://lettres-expres.over-b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
oiseaulire
  27 novembre 2018
Lu il y a trèèèès longtemps. Relu : toujours aussi délicieux.
Commenter  J’apprécie          20
Jemlyre
  24 janvier 2010

Avec « Les trois grosses dames d'Antibes », qui est le titre d'une des trente nouvelles que comprend ce recueil, le lecteur voyage à travers le monde, puisque le cadre géographique change d'une nouvelle à l'autre, mais aussi à travers la nature humaine... (la suite sur mon blog )
Lien : http://partage-lecture.over-..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   19 mai 2013
La fourmi passe un été laborieux à rassembler ses provisions d’hiver tandis que la cigale, assise sur un brin d’herbe, chante pour plaire au soleil. L’arrivée de l’hiver trouve la fourmi bien pourvue, alors que la cigale, qui n’a plus rien dans son garde-manger vient la voir pour mendier un peu de nourriture. C’est alors qu’elle s’attire cette réponse classique :
Que faisiez-vous au temps chaud ?
Nuit et jour, à tout venant
Je chantais, ne vous déplaise.
Vous chantiez ? J’en suis fort aise.
Eh bien ! Dansez maintenant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   19 mai 2013
Honolulu est le point de rencontre de l’Orient et de l’Occident. Le modernisme côtoie l’archaïsme le plus extrême. Et, si vous n’avez pas trouvé le romanesque que vous escomptiez, vous avez découvert quelque chose de singulièrement fascinant. Tous ces peuples étranges vivent côte à côte avec leurs parlers et leurs mentalités différentes : ils vénèrent des dieux différents et reconnaissent des valeurs différentes ; ils n’ont que deux seules passions en commun : l’amour et la faim.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   19 mai 2013
Il fallait leur faire comprendre que des conduites qu’ils croyaient naturelles constituaient des péchés : non seulement l’adultère, le mensonge et le vol, mais encore l’exhibition de leur corps, la danse, le manque d’assiduité au culte. Je leur ai fait admettre que c’était un péché pour une jeune fille de montrer sa poitrine et pour un homme de ne pas porter de pantalon.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   19 mai 2013
Quand j’étais tout petit, l’on me faisait apprendre des fables de La Fontaine, et l’on m’en commentait soigneusement la morale. Parmi elles figurait la Cigale et la Fourmi, dont la leçon pratique tend à persuader la jeunesse que ce monde imparfait récompense les efforts et punit la frivolité.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   19 mai 2013
Peut-être exagérons-nous les différences entre les hommes. Peut-être que les meilleurs d’entre nous sont des pécheurs et les pires, des saints.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de W. Somerset Maugham (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de W. Somerset Maugham

José Rodrigues dos Santos présente William Somerset Maugham
Maugham W. Somerset, "Of Human Bondage", Random House Digital - Of Human Bondage is the first and most autobiographical of Maugham's masterpieces. It is the story of Philip Carey, an orphan...
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

connaissez-vous bien William Somerset Maugham ?

Pour Fabrice Gaignault (Lire) ses livres sont "un venin enrobé de ?

marmelade d'oranges
monstres de métal
velours mauve
fourrure d'astrakan

7 questions
9 lecteurs ont répondu
Thème : W. Somerset MaughamCréer un quiz sur ce livre