AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2354083491
Éditeur : Mnémos (24/05/2018)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 63 notes)
Résumé :
Babylone, 565 av.
J.-C. Sarban est un membre estimé de l'Ordre des accusateurs, les juges qui veillent au respect de la loi dans la cité. L'équilibre précaire qui règne entre les humains et les dieux s'effondre brutalement. Les dieux sont fatigués et la déesse du chaos risque de reprendre son pouvoir. Les prêtres annoncent la suspension du temps et des lois. Babylone sombre dans la folie et dans le sang sans que les juges aient le droit d'intervenir.
M... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
boudicca
  27 mars 2012
Vous cherchez un roman de fantasy consacré à la période antique mais s'écartant pour une fois des traditionnelles civilisations grecque et romaine ? Alors laissez vous tenter par « Car je suis légion » et son décor inspiré de l'envoûtante Babylone du VIe siècle avant J.-C. Xavier Mauméjean nous invite à y suivre le parcours de Sarban, accusateur appelé dès son plus jeune âge à servir en tant que magistrat, et dont la cité ne va pas tarder à plonger dans le chaos suite au mécontentement des dieux. L'univers est à la fois familier puisqu'il s'inspire en grande partie d'un lieu et d'une période historique bien réels, mais aussi plein de surprises grâce aux quelques éléments de fantasy disséminés ici et là dans le récit. C'est notamment le cas pour tout ce qui touche au domaine juridique : importance de la Loi à laquelle est dédiée une académie de magistrats, duels juridiques opposant les dits magistrats aux citoyens… (certains lecteurs ne manqueront d'ailleurs pas de faire le rapprochement avec un autre ouvrage de fantasy dans lequel on retrouvait un peu le même principe : « La trilogie Loredan »).
Les idées de l'auteur sont originales et n'ont guère de mal à convaincre le lecteur qui suit avec enthousiasme l'enquête menée au sein de cette majestueuse ville antique en proie au désordre le plus total. Car quand les dieux sont en colère, ils ne font pas dans la dentelle ! Les scènes de folie ou de carnage qui ponctuent le récit participent à créer une ambiance très particulière, sombre, voire dérangeante, ce qui ne plaira certainement pas à tout le monde mais qui a au moins le mérite de ne pas laisser indifférent. On ne pourra pas non plus faire de reproches à l'auteur en ce qui concerne ses personnages puisque Matali (l'épouse de Sarban) aussi bien que Casdim ainsi que les membres de l'équipe de choc dont l'accusateur choisi de s'entourer sont tous suffisamment travaillés pour remporter sans mal l’adhésion du lecteur, à commencer évidemment par le protagoniste lui-même. La dernière partie du roman est, à mon sens, la plus réussie car plus rythmée : l'action s'y enchaîne sans temps mort tandis que les personnages et l'intrigue gagnent en profondeur et en complexité.
Encore une belle réussite pour Xavier Mauméjean qui signe avec ce « Car je suis légion » un roman dépaysant à même de séduire tout amateur d'une fantasy sortant un peu des sentiers battus. Voilà un auteur dont je ne peux que vous encourager à découvrir les autres ouvrages (« Ganesha » et « Bloodsilver » en tête).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          193
Walktapus
  06 janvier 2012
La haute antiquité en Mésopotamie. Nabuchodonosor II et son empire cosmopolite. Babylone, ses canaux, ses temples, ses ziggourats. Et ses dieux. Des références peu usitées pour ce roman atypique qu'on est tenté plusieurs fois au cours de la lecture de ranger dans tel ou tel genre, par réflexe injustifié. Je crois pouvoir dire que ce n'est pas un polar, pas un thriller, pas un roman historique, pas une uchronie, pas de la fantasy.
Le héros de ce livre est membre de l'ordre des accusateurs, chargés de faire respecter et de rendre la loi : des juges/enquêteurs/policiers/CRS/mentalistes (désolé) et il va enquêter quasiment seul sur une étrange affaire dans un cadre apocalyptique. Car les hommes sont gouvernés par les dieux, et justement s'ouvre une ère de chaos dans les royaumes divins, automatiquement reflétée sur la terre. La loi est suspendue, la folie s'empare des hommes, le chaos s'abat sur Babylone, un chaos dont la sortie même est incertaine. Enquête (ordalie) ponctuée de violence et de déraison, soumission au sacré, actes de bravoure, immersion dans une mentalité autre, jusqu'à la fin qui reboucle joliment sur nos propres schémas en les retournant comme une vulgaire chaussette.
C'est un roman original et dépaysant, bien qu'il use abondamment du cliché et de la référence. le seul vrai reproche que je trouve à lui faire, c'est d'être un peu avare sur les descriptions du décor, ce qui empêche un peu le récit de complètement s' "incarner".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          83
Audreyl
  07 septembre 2011
-358 av. JC Saban est choisi pour devenir la Loi de Babylone, il entre dans l'ordre des Accusateurs, au service du roi Nabuchodonosor II. Il y étudiera pendant 15 ans, sous la houlette de plusieurs maîtres afin d'être digne de la devise de l'ordre : "Ordre et Stabilité".
N'importe qui peut défier un Accusateur sur un point de loi, à ses risques et péril car le perdant est condamné à mort, pendu.
Saban est un Accusateur redouté, plusieurs fois défié, il a toujours su déjouer les complots contre lui, le fils de paysan, surtout de son principal rival...
Il est père de famille, marié à une ancienne vierge d'Ishtar et a un fils. Il connaît les risques de l'attachement à une famille mais l'a accepté.
Mais voilà que les signes de l'épuisement des dieux se font de plus en plus clairs. Malgré le rituel de fécondité du royaume exercé par le roi, représentant Mardouk et la grande prêtresse d'Ishtar, les dieux sont fatigués et ils vont s'endormir.
C'est alors que Tiamat va se réveiller, le chaos va régner sur la ville de Babylone, la Loi sera suspendue et les Accusateurs n'auront plus de privilèges. Ils auront pour mission de veiller aux symboles du pouvoir temporel et spirituel.
Saban doit garder un pont avec son apprenti. Un pont sur lequel se déroule un drame, comme tant d'autres dans la ville plongée dans la crainte, la haine et la violence.
Mais le meurtre de ce marchand, sur ce pont, règle une querelle qui date d'avant la suspension de la loi.
Et il va enquêter...
À ses risques et périls, pour lui et ceux qui lui sont chers.
Un thriller historique véritablement passionnant pour ceux qui aiment les enquêtes, l'action et L Histoire, oui oui, j'insiste sur le H. On se retrouve plongé dans cette époque où crimes, viols, pillages sont autorisés, on découvre des dieux oubliés, des coutumes qui nous semblent barbares et au milieu de tout cela, un homme qui veut continuer d'incarner la Loi, à tout prix.
Une fois commencé, j'ai eu bien du mal à le lâcher!
Pour jeunes adultes et adultes, il y a tout de même des scènes de cruauté que je déconseillerais au plus jeunes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Hell_Gring_Goth
  02 mai 2011
Babylone, 565 av. J.C.
S'agit-il d'un polar babylonien ?
D'un roman de Fantasy Historique ou tout simplement d'un OVNI littéraire ?
Voilà le topo : Babylone, 565 av. J.C., la loi règne, représentée par les accusateurs, un ordre de juges-enquêteurs-exécuteurs (à la "Judge Dredd" mais quelques 2700 ans avant ;)).
Mais c'est sans compter sur les Dieux qui se jouent des humains ;).
Le Dieu de la justice fatigué, part se reposer un peu (sisi) et se détourne pour un temps indéterminé des babyloniens.
S'ensuit une suspension de la loi.
C'est le grand retour de l'éternel conflit entre l'ordre et le chaos.
Les accusateurs n'ont plus le droit d'exercer la justice, tout crime commis pendant cette période doit rester impuni.
Mais voilà, qu'en est-il si le crime a été prémédité et prend sa source avant l'abrogation de la loi ?
C'est sur un cas de ce type que le héros de l'histoire, un accusateur au chômage technique, mène l'enquête, en essayant tant bien que mal de survivre et de protéger ses proches dans un univers subitement chaotique et hostile.
En chemin il sera amené à s'acoquiner avec la lie de la société, de terribles assassins qu'il ira recruter directement dans leurs geôles, avec une référence appuyée aux 12 salopards ou au 7 samouraïs/mercenaires...
La suite révèle quelques surprises que je me garderai bien de dévoiler ici.
Réussira-t-il dans son entreprise.
Qui de l'ordre ou du chaos l'emportera ?
Le tout est violent comme il se doit, dans un style soutenu et efficace.
On ne s'ennuie jamais, l'action ne mollissant guère.
Quelques références bilblico-historico religieuses viennent agrémenter l'histoire, après tout nous sommes à Babylone, quelques 500 ans avant l'avènement d'un certain J.C., donc rien que de bien normal qu'on en sente les prémices.
Mauméjean fait preuve d'une maitrise de la référence de bout en bout, du titre au dernier (bon) mot, que du bonheur pour qui sait lire entre les lignes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
Mestrale
  11 novembre 2018
J'ai reçu ce livre dans le cadre de l'opération Masse Critique et je remercie Babelio et les éditions Mnémos pour cette lecture.
Dans "Car je suis légion", nous découvrons la Babylone antique de Nabuchodonosor II mais aussi sa mythologie- car ce roman mêle histoire et fantasy.
Notre protagoniste, Sarban, appartient à l'ordre des Accusateurs chargé de faire respecter la loi et qui sont à la fois juge et jury : leur parole EST Loi. Fils de paysan, nous suivons d'abord son périple pour rallier Babylone lorsqu'il est choisi, enfant, pour être formé, ce qui nous permet de découvrir la ville, ses habitants mais aussi ses dieux et rituels.
Une ellipse narrative plus tard, nous le retrouvons adulte et Accusateur de plein droit. Et si sa charge lui apporte beaucoup de respect et de pouvoir, ce n'est pas sans rique. En effet, tous les Accusateurs peuvent être défiés par n'importe qui sur des points de loi et mettre leur vie en jeu durant ces défis : en effet le perdant est immédiatement pendu ! Il a d'ailleurs déjà fait face à ces situations à plusieurs reprises, certaines ayant été provoqué par un Accusateur rival, membre d'une grande famille.
Mais les choses deviennent vraiment intéressantes lorsqu'est annoncé que les dieux ont besoin de repos et que cela va donner lieu à une période de chaos : la loi est suspendue et tous les crimes sont permis à Babylone. Et un crime va justement être commis sur lequel Sarban va malgré tout décider d'enquêter car il semble y avoir anguille sous roche…
C'est donc à une enquête policière à haut risque et dans un univers très inhabituel que le lecteur est convié, et quelle enquête !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
boudiccaboudicca   12 mars 2012
L'Accusateur est la loi, et la Loi ne ressent rien. Aucun sentiment de victoire, pas l'ombre d'un remords. Lorsqu'on l'interroge, elle répond, lorsqu'on la défie, elle réplique. La loi sait. L'homme, lui, pense. Endormi ou éveillé, il se perd dans les détours de son imagination, en quête de réponses.
Commenter  J’apprécie          80
Hell_Gring_GothHell_Gring_Goth   02 mai 2011
p351 "[...]- Mais alors... pourquoi ?
La voix de la vierge laissa place à un chant rauque.
Chaque vers expulsé des profondeurs, était un motif avorté :
- parce que je suis laide.
Parce que j'étais belle.
Parce que je ne veux pas d'enfant.
Parce que j'envie les mères.
Parce que je hais les hommes.
Parce que je n'ai pas d'époux.
Parce que je fuis la foule.
Parce que je suis seule.
Parce que certains peuvent rire et que je suis triste.
Parce que je mourrai et que d'autres naîtront.
Parce que je suis riche.
Parce que je le peux."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Hell_Gring_GothHell_Gring_Goth   02 mai 2011
p296 "[...]- Il m'en aurait fallu douze. Je me serai contenté de sept. Je prends les quatre. Rassemble-les dans la cour, ils doivent être prêts dans une heure."
Commenter  J’apprécie          30
ACdeHaenneACdeHaenne   25 avril 2014
Armaïta ne souriait que de la bouche. Le reste de son visage était figé par ses mensonges.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Xavier Mauméjean (32) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Xavier Mauméjean
Avec Xavier Mauméjean, Sara Doke et Philippe Guillet
autres livres classés : babyloneVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1199 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre