AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Gargantuesque


Gargantuesque
  13 avril 2017
Roman de l'ambition, Bel-Ami fut une fulgurance pour Maupassant qui coucha son roman sur le papier en quelques semaines. Georges Duroy est jeune, pauvre, mal logé et seul. Il n'a pour lui que cette étourdissante séduction qui touche et emporte si rapidement le coeur des femmes mais qui, hélas, ne lui sert de rien tant qu'il est pauvre. C'est une rencontre imprévue (un ancien camarade de régiment) qui va lui ouvrir les portes d'un univers dont il ignore tout et qui le projettera très loin des misères qu'il connaît quotidiennement : le journalisme. Conscient de son absence de talent avec une plume, mais fort d'un charisme dont il sait user, le jeune homme ne tardera pas à jouer de ses charmes pour attirer les regards, faire parler de lui et occuper les pensées (et parfois les coeurs) de celles et de ceux qui font la pluie et le beau temps à Paris.
Mais si Bel-Ami offre au lecteur l'histoire d'une ascension sociale réussie, Maupassant livre avant tout une critique au vitriol des collusions entre les cercles politiques et journalistiques qui gangrénaient les milieux de la presse française et dresse un portrait acerbe de l'arriviste prêt à saisir toutes les opportunités se présentant à lui. Car il ne faut pas se tromper à propos de Duroy : s'il partage l'ambition du Rastignac de Balzac (tous deux ont connu la misère), il est dénué de ce sens moral si touchant dont faisait preuve ce dernier dans le Père Goriot. Les introspections lui sont inconnues et sa certitude n'est jamais entamée. Il incarne en cela l'un des personnages les plus fascinants de l'oeuvre littéraire de Maupassant : détestablement attachant. Et s'il n'était pas aussi séduisant, on en viendrait à le détester à coup sûr.
Commenter  J’apprécie          160



Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (16)voir plus