AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Gilles Ernst (Éditeur scientifique)
EAN : 9782253136569
92 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (01/02/1995)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 1361 notes)
Résumé :
Lorsque son mari lui annonce qu'ils sont invités à un bal, Mathilde Loisel se désole : elle n'a ni bijoux ni robe à porter. Une amie lui prête un collier, et Mathilde oublie, le temps d'une soirée, sa vie morne de femme d'employé. Mais de retour chez elle, la parure n'est plus à son cou. Pour remplacer et rendre le collier, les Loisel contractent une dette qu'ils mettront une vie entière à rembourser. Jusqu'au jour où Mathilde, rendue méconnaissable par les épreuves... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (124) Voir plus Ajouter une critique
Nastasia-B
  04 janvier 2018
La Parure, qui, après avoir paru dans plusieurs journaux en 1884 et 1885, fut publiée dans le recueil Contes du jour et de la nuit. Elle en demeure probablement l'une des plus célèbres.
Ce n'est pas ma nouvelle favorite du recueil et de loin pas celle que je préfère dans toute l'oeuvre, si riche de centaines de nouvelles que nous a légué Guy de Maupassant mais je l'apprécie tout de même.
La Parure nous conte, à la façon subtile et efficace qu'on connaît à son auteur, la sorte de descente aux enfers que subira une brave et belle jeune femme par péché d'orgueil et de paraître. Rien d'extraordinaire tant par rapport aux thèmes de prédilection De Maupassant lui-même qu'à l'école littéraire à laquelle il se rattache, le naturalisme, et dont Émile Zola était le chef de file (lequel chef de file en connaît un rayon en matière de descente aux enfers de ses personnages, c'est le moins que l'on puisse dire).
Mais qu'est-ce qui fait qu'un siècle et un tiers plus tard, des éditeurs prennent la peine de la republier seule, cette nouvelle ? Bon, certes, le format est idoine pour l'étude en collège/lycée, certes, certes, mais ce n'est peut-être pas tout.
En effet, que nous dit-elle sur le fond ? sur l'époque ? Voilà peut-être le secret de son succès persistant, à cette nouvelle-là plus qu'à certaines autres probablement de valeur littéraire comparable.
Oui, si l'on y réfléchit, c'était assez nouveau en 1884, de s'aller parer de la sorte quand on n'était pas aisé financièrement. Peu de temps auparavant et encore largement en cette fin XIXème, la France n'était qu'un ramassis de paysans et il ne serait pas venu à l'idée d'une paysanne d'une part d'aller se trémousser dans une soirée mondaine, et encore moins de porter des brillants valant des sommes astronomiques.
Car le paysan d'alors (comme la paysanne) est méfiant par nature, soucieux de l'argent par atavisme et le risque n'en valait pour lui ou elle pas la chandelle. Il fallait être au moins une Madame Bovary pour commencer à jouer ce jeu-là. Il fallait s'arracher des réalités concrètes de la terre, devenir citadine sans doute, être un semblant de classe moyenne, avoir ouï parler de l'ascension sociale et savoir combien la fonction de représentation en contexte mondain pouvait avoir son importance.
Tout cela ne date en fait que du XIXème siècle, et nous nageons encore en plein dedans. Combien de gens, autour de moi, qui s'endettent pour des belles voitures, soi-disant marqueur d'opulence et de qualité ? Combien d'authentiques sacs Louis Vuitton aux épaules des malheureuses smicardes ? Aaah ! Magie du paraître, triomphe de l'objet qui badigeonne un peu de verni sur votre triste condition.
Zola le fustige dans Pot-Bouille mais l'on n'en est malheureusement toujours pas sorti et moins que jamais. J'en vois des tas des parents qui ont des beaux smartphones, le dernier sorti si possible, des belles voitures, etc. et dont les enfants n'ont pas même un crayon digne de ce nom dans le fond de la trousse, quand par chance ils ont une trousse… Tout ce qui brille, malheureux, tout ce qui brille ! Tout ce bling-bling, tout ce paraître, toute cette superficialité qui court, qui vole, qui envahit tout. Cette époque qui incite à ce que tout le monde ait sa minute de gloire, quel en est le prix ? Ne serait-ce pas celui d'une parure ? Et quand on aura tout bien remboursé la belle voiture qui ne vaudra plus rien, le sac LV qui n'était finalement rien qu'un sac, on se rendra peut-être compte que comme la parure, tout cela n'était que toc, que miroir aux alouettes…
Alors oui, lisons, relisons, re-relisons cette Parure et souvenons-nous qu'elle est le symbole de l'époque à laquelle nous vivons, qu'à de très rares exceptions près nous ne sommes tous encore que des prolos et que sitôt qu'on essaie de faire les non-prolos on se trompe, on joue dans une cour qui n'est pas la nôtre et qu'on risque bien de le payer cher pour finalement pas grand-chose au bout, quelques instants de rêve et voilà tout. Mais bien entendu, ce n'est que mon avis, pas brillant, pas parure pour deux sous, pas grand-chose lui non plus, assurément.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          13112
austen
  02 décembre 2012
La parure est probablement la meilleure nouvelle de Guy de Maupassant.
J'aime chaque mot De Maupassant et à mon avis c'est un des meilleurs écrivains de son temps.
J'aime tout de lui et cette nouvelle en particulier, que j'ai lue deux ou trois fois au gré des nouvelles éditions.
Le destin de la pauvre Mathilde, coupable seulement d'un peu de vanité, m'avait atterrée et attristée à la première lecture.
Maupassant, en quelques lignes, décrit le destin de la malheureuse et nous emporte inexorablement vers un dénouement inattendu (en tous cas par moi) qui ne fait qu'ajouter au pitoyable de l'histoire .
J'ai adoré cette nouvelle, et elle fait partie des premiers titres qui me viennent en tête quand on me parle De Maupassant (OK ça n'arrive pas tous les jours!!).
C'est une lecture que je recommanderais à tous ceux qui désire découvrir le grand écrivain qu'était Maupassant. Aux autres aussi.
Commenter  J’apprécie          1223
valsing
  09 juillet 2018
Auprès de son Mari
Mathilde Loisel s'ennuie
De cette Vie sans artifice
Elle refuse de faire office
Loin de ces Gens huppés
Elle ne peut se contenter
Ô Oui !
Qu'elle les envie
Mais pourquoi renier sa condition ?
Et tenter de s'offrir de nouveaux horizons !
Le sort la prévient
Brouiller le quotidien
Ne fait pas que du Bien !
Mathilde s'en fiche
Son ego en friche
S'emballe !
Elle empreinte, le temps d'un bal
Une somptueuse Parure de Diamants
Et danse gaiement
Sur le rythme mondain des extravagances
Loin...de ses insouciances !
Soudain, la rivière de diamants s'assèche
Mathilde tombe dans la dèche
Le sort est mauvais
Et elle le savait !
Commenter  J’apprécie          9020
isajulia
  19 mars 2013
Je l'ai lu quand j'avais 14 ans et j'en ai gardé un sacré souvenir.La Parure,c'est la frivolité par excellence,l'envie de montrer plus qu'on en a et bien souvent cela retombe dans le coin du nez .Ce qui est la cas de Mathilde,condamnée à travailler comme une forcenée et à connaître la misère pour remplacer la rivière de diamants que son amie lui avait prêtée et qui a été perdue...Pour finalement apprendre des années plus tard...non je vais pas le dire je laisse la joie de découvrir cette nouvelle à ceux qui ne l'ont pas lue.
En attendant la morale de l'histoire est présentée d'une manière brutale et incisive mais dans la vie on apprends toujours à nos dépends que tout ce qui brille n'est pas or.
A lire!
Commenter  J’apprécie          791
HORUSFONCK
  03 octobre 2019
La parure est l'une des nouvelles les plus emblématiques de l'oeuvre de Guy de Maupassant. Je l'ai souvent relue, depuis le choc qu'elle m'avait procurée lors de ma découverte de l'auteur. C'était vers 1972 au collège.
Le récit d'une interminable nuit de poisse, qui tombe sur un couple. le prix du rêve d'un soir, de Mathilde. Mathilde qui brille l'espace d'un instant puis s'éteint comme une chandelle. Mathilde, mariée à un humble fonctionnaire, fière dans sa pauvreté et sa vie étriquée. Mathilde, victime de son honnêteté.
Et ce coup de gong (de poing) final de la parure!? Cette ironie du sort, ce questionnement qui revient dans la tête de lecteur, encore et encore, et rend le nouvelle inoubliable et indélébile comme une tache incrustée et tenace!
Comme Maupassant, marionnettiste et magicien de la chronique des âmes et des gens, a si bien su faire ressentir cette terreur et cette compassion au jeune lecteur que j'étais!
La parure. Une histoire intemporelle et tellement moderne, toujours actuelle. Qui se relit et que tous ceux qui lisent doivent avoir lu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          705
Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
SpilettSpilett   07 octobre 2011
Le jour de la fête arriva. Mme Loisel eut un succès. Elle était plus jolie que toutes, élégante, gracieuse, souriante et folle de joie.Tous les hommes la regardaient, demandaient son nom, cherchaient à être présentés. Tous les attachés du cabinet voulaient valser avec elle. Le ministre la remarqua.
Elle dansait avec ivresse, avec emportement, grisée par le plaisir, ne pensant plus à rien, dans le triomphe de sa beauté, dans la gloire de son succès, dans une sorte de nuage de bonheur fait de tous ces hommages, de toutes ces admirations, de tous ces désirs éveillés, de cette victoire si complète et si douce au cœur des femmes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
ClioInoClioIno   11 mai 2016
Mme Loisel semblait vieille, maintenant. Elle était devenue la femme forte, et dure, et rude, des ménages pauvres. Mal peignée, avec les jupes de travers et les mains rouges, elle parlait haut, lavait à grande eau les planchers. Mais parfois, lorsque son mari était au bureau, elle s’asseyait auprès de la fenêtre, et elle songeait à cette soirée d’autrefois, à ce bal, où elle avait été si belle et si fêtée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
AnasseteAnassete   28 février 2014
Il se releva boiteux, estropié jusqu'à la fin des siècles ; et, regardant au loin le Mont fatal, dressé comme un pic dans le soleil couchant, il comprit bien qu'il serait toujours vaincu dans cette lutte inégale, et il partit en traînant la jambe, se dirigeant vers des pays éloignés, abandonnant à son ennemi ses champs, ses plaines, ses coteaux, ses vallées et ses près.

Et voilà comment saint Michel, patron des Normands, vainquit le diable.

Un autre peuple avait rêvé autrement cette bataille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
jpdominici1950jpdominici1950   11 novembre 2014
La littérature c'est comme la pâtisserie.
Pour que ce soit vraiment appétissant et délicieux à déguster, tout compte.
Le goût, bien sûr, mais aussi la texture et l'aspect!
Jean-Paul Dominici
Nouvelles-et-romans.fr
Commenter  J’apprécie          160
KawaneKawane   05 février 2016
-Tu mettras des fleurs naturelles. c'est très chic en cette saison-ci. Pour dix francs tu auras deux ou trois roses magnifiques.
Elle n'était point convaincue.
- Non...il n'y a rien de plus humiliant que d'avoir l'air pauvre au milieu de femmes riches.
Commenter  J’apprécie          120
Videos de Guy de Maupassant (107) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Guy de Maupassant
[EMISSION] LES COUPS DE COEUR DES LIBRAIRES 13-03-20
L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • Vincent qu'on assassine (L'Arpenteur) de Marianne Jaeglé aux éditions Folio • La grande histoire du système immunitaire : Mieux comprendre notre corps et ses défenses de Matt Richtel aux éditions Harper Collins https://www.lagriffenoire.com/1037572-article_recherche-la-grande-histoire-du-systeme-immunitaire.html • La dynastie des Forsyte - tome 1 le propriétaire de John Galsworthy et Camille Mayran aux éditions ArchiPoche https://www.lagriffenoire.com/1037556-article_recherche-la-dynastie-des-forsyte-t1-----le-proprietaire.html • La dynastie des Forsyte - tome 2 Aux aguets de John Galsworthy et Rene Pruvost aux éditions ArchiPoche https://www.lagriffenoire.com/124112-divers-litterature-la-dynastie-des-forsyte---tome-2-aux-aguets.html • La dynastie des Forsyte - tome 3 A louer de John Galsworthy et Camille Mayran aux éditions ArchiPoche https://www.lagriffenoire.com/124113-divers-litterature-la-dynastie-des-forsyte---tome-3-a-louer--.html • Rebecca (Les Grandes traductions) de Daphné du Maurier et Anouk Neuhoff aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/35476-poche-rebecca.html • Chien pourri est amoureux de Colas Gutman et Marc Boutavant aux éditions EDL https://www.lagriffenoire.com/6187-romans-pour-enfants-chien-pourri-est-amoureux.html • Chien Pourri au Cirque de Colas Gutman et Marc Boutavant aux éditions EDL https://www.lagriffenoire.com/1020259-romans-pour-enfants-chien-pourri-au-cirque-.html • Brèves de comptoir - Tome 4 de Jean-Marie Gourio aux éditions Robert Laffont https://www.lagriffenoire.com/1037562-article_recherche-breves-de-comptoir-t4-----bouquins.html • I love mes petits plats mijotés de Annabelle Schachmes aux éditions Solar https://www.lagriffenoire.com/1034714-livres-de-cuisine-i-love-mes-petits-plats-mijotes.html • Les recettes de la vie de Jacky Durand aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/1035880-divers-litterature-les-recettes-de-la-vie.html • La Femme à la fenêtre de A.J. Finn et Isabelle Maillet aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/141147-nouveautes-polar-la-femme-a-la-fenetre.html • le Rouge et le Noir de Stendhal aux éditions Belin - Gallimard https://www.lagriffenoire.com/1009773-poc
+ Lire la suite
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Lycée Bagatelle La Parure

Comment se nomme la personne qui possède la parure ?

Mr Loisel
Mme Loisel
Mme Forestier

6 questions
43 lecteurs ont répondu
Thème : La Parure de Guy de MaupassantCréer un quiz sur ce livre
.. ..