AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur L'inutile beauté (8)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  

Ajouter une critique
Nastasia-B
  12 novembre 2012
C'est toujours du Maupassant, c'est toujours aussi bien écrit, jamais désagréable, mais je trouve que le dernier recueil constitué du vivant de l'auteur est un peu décevant, notamment par rapport au recueil précédent, La Main Gauche, que j'avais trouvé vraiment excellent.
Ici, des nouvelles de bon niveau, dans la moyenne, mais aucune qui m'ait particulièrement suscité un émoi mémorable. Comme si l'auteur était à bout de souffle, qu'il avait fait le tour de ce qu'il avait à nous dire, pas de ces fulgurantes "Madame Baptiste", "Toine", "L'ivrogne", "La ficelle", "Le retour", "Deux amis", "Le parapluie", "Le père Mongilet", "Nos anglais", "une vente", "La morte" et tant, tellement d'autres qui m'avaient tellement ravies dans les recueils précédents.
Pour ce recueil L'Inutile Beauté, j'attribuerai une mention spéciale à la nouvelle "Le noyé", mêlant régionalisme normand, cruauté et fantastique.
Les autres sont bien, mais sans le petit plus qui fait palpiter. Cependant, si vous ne connaissez pas les autres recueils de l'auteur, vous prendrez plaisir à découvrir son style et sa maîtrise du genre au travers de ce recueil. Considérations encore une fois toutes personnelles car ceci n'est que mon avis, c'est-à-dire, pas grand-chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          580
PiertyM
  19 mai 2014
He bien, homme comment rendre inutile la beauté de ta femme, Guy Maupassant à travers son personnage le comte de Mascaret a résolu le problème dans la nouvelle l'inutile beauté, c'est de la rendre simplement pondeuse. Aussi le comte de Mascaret dont la jalousie est taillée comme une aiguille, en onze années de mariage, fait pondre à sa femme sept gosses...

Hé bien femme comment mettre un terme à ce statut de pondeuse et donner une bonne raclée à la jalousie de votre mari, c'est de lui faire savoir qu'un des enfants n'est pas le sien. C'est bien ce à quoi la comtesse s'est engagée avouant à son mari qu'un des enfants n'est pas un Mascaret, seulement, elle affirme ne pouvoir dire lequel, ni donner le nom de son amant...cela a permis à la comtesse de reprendre souffle, de raffiner sa beauté pendant six ans car pour son mari, elle était devenue une espèce de peste qu'il ne faudrait pas approcher...

Une petite nouvelle qui se lit d'un trait mais elle ne fait vraiment pas partie du fort De Maupassant et j'ai trouvé inutile la partie où ça philosophe entre deux amis
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
Allantvers
  08 août 2016
Est-ce parce que c'est le dernier que ce recueil de nouvelles De Maupassant laisse paraître plus qu'ailleurs cette gravité que ressentent les gens qui ont beaucoup vécu, ou qui vont mourir ? Quoiqu'il en soit, il m'a touchée de manière plus profonde que les autres, d'autant plus que les thèmes abordés y sont présentés de manière passablement troublée :

Trouble de la paternité, thème des trois premières nouvelles dont j'ai particulièrement apprécié les deux premières : la tension présente dès les premières lignes dans « l'inutile beauté », histoire d'une femme, symbole de l'opposition de l'esprit humain à la bestialité, qui se rebelle face à ce mari qui l'enferme depuis dix ans dans des maternités successives ; « le champs d'oliviers », qui rappelle par son thème « Un fils (Contes de la bécasse) qui met en scène les retrouvailles d'un père devenu prêtre et de son fils devenu voyou dans un face à face sanglant.

Trouble de la féminité aussi, à travers le soupçon de l'adultère dans « l'épreuve », la fascination d'un visage (« Un portrait »).

Les recueils De Maupassant n'étant jamais unicolores, un peu de fantastique, de gaudriole et de cruauté viennent pimenter l'ensemble, mais gravité, trouble et profondeur restent à mes yeux les colorations dominantes de ces textes, que j'ai, une fois de plus, savourés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
aouatef79
  19 mai 2016
IL ne s' agit pas d' une critique mais de la réparation d' une méprise.
Je viens de rédiger un commentaire sur la nouvelle de Guy de Maupassant
intitulée : "L' Inutile Beauté "mais au lieu de spécifier qu' il s' agit d' une
critique j' ai cliqué sur citation ce qui fait que j' ai 194 critiques et non 193.
Merci pour votre compréhension, Aouatef
Commenter  J’apprécie          141
Nadouch
  12 septembre 2016
Bien que l'on retrouve dans ce recueil les thèmes et le ton que, dans mon souvenir d'écolière on retrouve dans les autres recueils de nouvelles De Maupassant, j'avoue que la lecture de celui-ci m'a moins emballée que je ne le pensais.
Bien entendu, j'ai adoré le style, la façon de "croquer" les personnages avec tact et brio, néanmoins je n'ai pas été bluffée par cette lecture, mais je pense que cela vient du fait que je ne suis plus habituée à lire des nouvelles ; en effet, les chutes me paraissent toujours abruptes, alors que c'est justement cela le principe de la nouvelle !!!

Je trouve que la nouvelle éponyme de ce recueil n'est pas la meilleure, j'ai préféré "Mouche, souvenirs d'un canotier", où une jeune femme se retrouve enceinte d'un de ses cinq amants... Drôle, improbable et en même temps vibrante de modernité, cette nouvelle m'a vraiment rappelé cet esprit XIXème de Maupassant, à la fois social et caustique, réaliste et farfelu...

Bref, une lecture toujours agréable pour le style et pour cet esprit inimitable !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
davzen
  04 septembre 2012
Dernières nouvelles de L'Ami Maupassant...
Des petits récits sur les travers de l'âme humaine ....le langage est simple mais les mots sont justes. Maupassant ne laisse jamais indifférent , nous avons tous au fond de nos pensées une vérité sur notre " inutile Beauté "
Commenter  J’apprécie          50
sbrodj
  20 juin 2019
Parmi toutes les formidables nouvelles De Maupassant, "L'inutile beauté" figure parmi les plus réussies par son passionnant récit de la vengeance d'une femme bafouée. Brillant !
Commenter  J’apprécie          10
pilou62200
  27 janvier 2019
A travers l'histoire du comte de Mascaret, Guy de Maupassant nous décrit le paroxysme de la jalousie : pour garder sa femme bien à lui, il s'est mis en tête de lui faire des enfants régulièrement.
Mais un jour, la comtesse se révolte...
Commenter  J’apprécie          10
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Maupassant es-tu là?

Quel écrivain Maupassant eut-il pour maître d'écriture?

Charles Baudelaire
Gustave Flaubert
Barbey d'Aurévilly
Tourgueneff

7 questions
252 lecteurs ont répondu
Thème : Guy de MaupassantCréer un quiz sur ce livre