AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782290335444
128 pages
Éditeur : J'ai Lu (19/11/2003)
  Existe en édition audio
3.66/5   2129 notes
Résumé :
Pierre, médecin, ne comprend pas pourquoi un ami de sa famille a légué sa fortune à Jean, son frère cadet. Au terme d'une véritable enquête policière, il mettra au jour un terrible secret. Le quatrième roman de Maupassant (1850-1893), publié en 1888, est sans doute le meilleur. Le récit, qui tient à la fois de l'étude naturaliste et de l'analyse psychologique, s'appuie sur une intrigue, simple et forte. Dans sa célèbre préface, l'auteur développe une théorie qui pré... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (173) Voir plus Ajouter une critique
3,66

sur 2129 notes

qmike549
  10 mai 2021
Quoi de plus insupportable….Quoi de plus de plus banal que de se sentir trahi…Quoi de plus insupportable de découvrir un secret de famille….Quoi de plus terrible que la jalousie ….ce sentiment qui vous dévore….vous empoisonne…vous détruit…Une jalousie si terrible qu'elle nous a marqués à vie…..
Le romancier Guy de Maupassant nous propose de suivre les péripéties de la famille Roland….Une émotion intense…une histoire cruelle…des odeurs de la mer….la découverte de l'estuaire de la Seine…..avec sa lumière très particulière…avec son paysage qui se dilate pour se fondre dans l'infini de la mer…..
« Pierre et Jean » est une date de parution : 1888….
« Pierre et Jean » est le quatrième roman de Guy de Maupassant….
« Pierre de Jean » est un endroit : Le Havre.. Le Havre est une ville de Normandie.....C'est l'un des ports les plus importants de France. Elle est située sur la rive droite de la Seine, le long de la Manche.....La ville et le port ont été fondés par le roi François Ier de France en 1517....La ville a été bombardée pendant la Seconde Guerre mondiale. La partie endommagée a été reconstruite par Auguste Perret de 1945 à 1964....... Cette partie a été classée au patrimoine mondial de l'UNESCO.......
« Pierre de Jean » est le père Roland : Un ancien bijoutier parisien…qu'un amour immodéré de la pêche avait arraché au comptoir de l'aisance pour la ville du Havre….Le Père Roland déménage avec toute sa famille…..
Le père Roland est homme gros homme flasque….toujours content…et niais….bon vivant…il boit de l'alcool sans modération…..d'ailleurs deux ou trois vermouths n'ont jamais fait de mal à personne…..
«« Pierre et Jean » est Madame Roland….Une femme de quarante-huit ans…Oh…elle semblait ne pas les porter !...Faisons-lui ce plaisir…Elle jouissait de tout et de tout le monde….mais l'argent l'intéresser vraiment !
Personne n'est parfait !...Bien que…elle aimait aussi…gardons-lui cet honneur…la rêverie…la lecture …les romans….les poésies…Elle appelait son mari « Père »...Dis donc père…te rappelles-tu…père….
« Pierre et Jean » est Pierre Roland: l'aîné des garçons…un homme brun plus âgé de cinq ans que Jean…il s'était sensible à la vocation des professeurs variées….dégoutées de toutes…Il a testé toutes les espérances…..la dernière en date…la Médecine !..
«« Pierre de Jean » est Jean Roland : le second des garçons… un jeune blond âgé de vingt-cinq ans….Jean était aussi blond que Pierre était noir….Licencié en droit
« Pierre et Jean « est Mr Lecanu : le notaire et…un peu...l'ami du père Roland, dont il faisait les affaires !....Bonjour mon cher Maître…nous allons d'abord parler affaires…Avez-vous connu à Paris…un certain M. Maréchal?...
.
Léon Maréchal ? …Je crois bien…C'était l'un de vos amis ?...le meilleur Monsieur !... Mr. Maréchal est décédé !...Votre fils Jean, M. Jean Roland est son légataire universel….
« Pierre et Jean » est un héritage conséquent ….IL n'y a pas de difficultés possibles ?...pas de procès ?....Pas de contestations ?....Non…mon confrère de Paris me signale une situation….très nette….donc….la fortune est bien claire ?....Très claire !
Mais Pierre ?...Oh….Pierre !...Il est docteur…il en gagnera des sous…et puis son frère n'est pas chien…il pourra l'aider !....non…Il n'acceptera jamais ….
« Pierre et Jean » est une lente cristallisation de la jalousie…Pierre portait en lui, un point douloureux…une meurtrissure qui ne trouve pas sa place mais qui gêne…attriste…irrite…..une graine de chagrin…
.Ah ! Si j'avais de l'argent mais si j'avais de l'argent, la pensée sur l'héritage de son frère entra à nouveau en lui….à la façon d'une piqûre de guêpe… Jean a eu beaucoup de chance…..hériter de vingt mille francs !....Ah…..si, j'avais cet argent….j'en découperais….des cadavres !...
Pierre…soudain....rencontra l'oeil de l'amie de la famille… la veuve d'un capitaine au long cours, mort à la mer deux ans auparavant, …Mme Rosémilly. Il était sur lui limpide…bleu…clairvoyant….Il le pénétra….devina. Ce regard disait « Tu es jaloux….toi…tu es jaloux…C'est honteux ! »….
« Pierre et Jean » est le temps des soupçons……Pierre alla boire un bock avec cette servante de brasserie…Bonjour…comment allez-vous ?...vous vous faites rare…Quel étrange besoin le poussa à raconter l'héritage de Jean ?....
Eh bien…Il en a de la chance….ton frère…mais, ce n'est pas étonnant…il ne te ressemble pas !...Qu'est-ce que tu entends par là ?...Oh…moi…rien !...
« Pierre et Jean » est révélation….Maréchal ?....Maréchal ?...mais oui…je me souviens maintenant….cet homme d'une soixante d'année…Mais pourquoi ?..
Laisser sa fortune à Jean ?....mais pourquoi ?...Il y avait donc une raison…une raison sécrète ?...et rien pour moi…rien pour Pierre !...
Il faut savoir….Mon Dieu…Il faut savoir…mais oui…Maréchal apportait des fleurs à maman …à la femme de ce bijoutier…l'avait-il aimée ?...Comment est-il devenu l'ami de la famille ?....Et puis après….après….oh…mon Dieu…après ?....
Soudain un souvenir précis arrive….Maréchal était blond !....blond comme Jean....Elle a donc trompé mon père….elle... ?.....
Rappelons le titre : «Pierre et Jean » Pourtant…ces deux hommes n'ont absolument rien de commun….Ils ne se ressemblent guère physiquement….ils ont des caractères totalement opposés….ils n'ont pas choisi la même orientation…L'un est avocat….l'autre médecin…
Quel est le lien qui les unissait ? La maman… ? Au fil de la lecture…ce lien devient fragile…..se brise….la main d'un mort avait arraché…cassé, un à un tous les liens qui tenaient les membres de cette famille……C'était fini….c'était brisé !...
La brièveté de ce récit n'est pas sans poser de questions sur un texte qui se dit Roman…..Nous avons ici…un récit entre la nouvelle et le roman…une bâtardise !
Maupassant propose au lecteur au oeuvre naturaliste…réaliste-psychologique…un cas d'école d'étude psychologique…..le mal de vivre…la jalousie…une âme en peine……un héritage sème la zizanie….les frères deviennent des frères ennemis...….Quoi d'étonnant !....
De question en question…..de colère en colère…..la prise de conscience d'un Hamlet….. D'un Oedipe…..
Et que dire du père… ?...Qui naïf… ?....Ce dadais qui se cache derrière sa stupidité afin de ne pas voir la réalité…. les réalités de la vie….sa femme l'a trompé…Il fait semblant de l'ignorer…son fils va de marier…Il fait semblant de le découvrir…Ah bah…Comment ?...Il va épouser Mme Rosémilly ?...Quel crétin !
En vérité, je vous le dis…Combien d'hommes se cachent derrière leur hypocrisie afin d'éviter/ne par gérer les affaires familiales ….
Maupassant est surtout une écriture….Avec Maupassant…le lecteur n'est pas spectateur de lieux visités…le lecteur est présent…occupe les lieux visités…le lecteur est en Normandie…il est au Havre….tant que l'atmosphère décrite par l'auteur est présente…les cafés…la jetée…le réalisme De Maupassant !...
Ah…ces héritages…..Il suffit de le constater dans nos familles…le foin au moment des décès des parents…au moment de l'héritage….Dès lors….nous avons une autre vision de nos frères et soeurs !.....Et que dire du comportement de certains beaux-frères et/ou belles-soeurs ?
Terminons sur cette maxime « C'est vilain la vie !...Si on y trouve une fois un peu de douceur….on est coupable de s'y abandonner…et …on paie bien cher plus tard….
CHALLENGE XIXème SIECLE 2021


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1133
LydiaB
  19 août 2018
Je ne me lasse pas de lire cet auteur que je trouve très moderne. Pierre et Jean raconte l'histoire de deux frères qui n'ont rien en commun, tant sur le plan physique – l'un est brun, l'autre blond – que moral. L'entente n'est déjà pas à son paroxysme et voilà qu'une visite du notaire va faire basculer les valeurs fraternelles : Jean, le cadet, hérite de tous les biens d'un ami de la famille. Pourquoi ? Pierre va se sentir lésé, à juste titre, et va essayer de comprendre la raison de ce legs. Et si le donateur, blond comme Jean, était en fait le père de ce dernier ?
Maupassant n'a pas son pareil pour décrire la vie et ses affres. de plus, il a un style qui ne vieillit pas. Pierre et Jean pourraient être deux personnes du XXIe siècle puisque rien n'a changé. On remarque que les ressorts dramatiques qui cassent les liens, qui désunissent les familles, sont les mêmes qu'aujourd'hui.
Lien : https://promenadesculturelle..
Commenter  J’apprécie          1042
lecassin
  05 juillet 2013
1888, c'est l'année où Zola publie « le rêve »… Zola, pour beaucoup la référence de cette époque. Mais c'est également l'année où Guy de Maupassant publie « Pierre et Jean », son quatrième roman ; un petit roman écrit d'une traite durant l'été 1887…
Quel rapport, me direz-vous ? A part l'amitié qui lie les deux hommes, rien sans doute… Quoique… Si Zola place l'essentiel de ses « Rougon Macquart » dans le sud et à Paris, Maupassant place ses romans mais aussi ses nombreuses nouvelles en Haute Normandie, à l'époque, en Seine Inférieure ; mais la préoccupation est bien la même : décrire le monde qui les entoure avec un certain réalisme.
Dans « Pierre et Jean », nous sommes au Havre, à la fin du XIX ème siècle chez les Roland, père, mère, fils, fils… Les deux fils embrasseront, l'un la carrière d'avocat, Jean, le blond, le posé, et l'autre, Pierre, le brun, l'exalté, celle de médecin.
Tout irait pour le mieux si un ancien client de la bijouterie familiale, Léon Maréchal, ne décédait brusquement en léguant sa fortune à Jean. Une sourde rivalité s'installe entre les deux frères, puis le doute…
« Pierre et Jean », une oeuvre naturaliste, non seulement par l'intrigue sur fond d'hérédité légitime ou adultérine et les problèmes d'argent de la petite bourgeoisie provinciale, mais aussi et surtout par le cadre du roman : la Normandie portuaire : ses jetées, ses cafés... Ses marins…
Un superbe roman précédé d'une préface où l'auteur définit à son idée le roman, le roman réaliste, et le romancier…Un superbe roman, et probablement un de mes préférés de cette époque si riche par ailleurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          820
Pancrace
  30 mars 2021
Longue nouvelle ou court roman ? Qu'elle qu'en soit la forme pour moi, soit dit en passant, à soixante-cinq ans, c'est mon premier Maupassant.
Et c'est de la BAL… Comprenez que je l'ai trouvé dans une Boite A Livres.
C'est « de la balle », ça ne se dit plus depuis 2000. Et Maupassant se lit-il encore en 2021 ?
Si vous aimez les histoires toujours contemporaines avec des mots d'autrefois, pourquoi pas !
Je me suis remémoré avec nostalgie les demandes de ma grand-mère à serrer le pain dans la huche alors qu'aujourd'hui on se contente de le remettre dans le sachet…Ce pain a-t-il le même gout du coup ?
Et que dire de ces idées misogynes étalées à longueur de pages, dépassées comme une trottinette électrique dépasserait une charrette asthmatique, ont-elles raison d'être aujourd'hui ?
Et pourtant, les non-dits et les faux-semblants, c'est ce que fait exploser Maupassant avec des mots galants et pour cela il fera s'affronter Pierre et Jean. Par contre, les faits sont bien d'actualité, on ne peut le nier. Pourquoi un seul héritier ?
Je suis tout de même resté scotché par la fluidité des phrases et la facilité déconcertante à énoncer des pensées complexes et les faire paraitre aussi claires et pétillantes que des bulles de champagne.
Pardonnez-moi, mais pour conclure, je pense que les idées reçues ont la peau dure.
Lorsque j'étais adolescent, Maupassant c'était pour les filles à la vanille comme Jules Verne l'était pour les garçons.
Je les ai presque tous englouti, ce qui m'a ravi mais foin de « Bel-ami ».
Moralité, il n'y a que le vécu qui élargit les idées et la vieillesse qui rend la peau molle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          6317
Myriam3
  07 février 2018
Quelle merveille inattendue! Pierre et Jean était destinée à être une courte lecture entre deux monstres, mais ça a finalement été une très bonne découverte.
L'intrigue, assez simple, nous amène dans les méandres psychologiques de Pierre, jeune homme diplômé de médecine, qui voit son frère cadet hériter d'une grosse fortune suite à la mort d'un vieil ami de ses parents.
Pourquoi Jean est-il l'unique héritier de cet homme célibataire endurci? Pourquoi lui, Pierre, le premier que cet homme a connu et aimé, ne lui a t-il rien légué? Et pourquoi ses parents et Jean semblent-ils trouver cet héritage normal alors qu'il est suspect pour ses amis? Quel atroce secret de famille cache cet héritage?
Comme toujours, l'écriture est incisive et belle. On suit les tourments du pauvre Pierre, jeune homme sanguin si différent de son frère, plus sensible et doux. Les descriptions du port du Havre et de la mer sont magnifiques de retenue, on entend le bruit des vagues contre la coque des bateaux, on aperçoit la lumière brumeuse du phare dans la nuit silencieuse.
Je n'ai jamais autant aimé Maupassant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          608

Citations et extraits (213) Voir plus Ajouter une citation
kathykathy   08 mai 2011
Mais lorsque Pierre eut quitté son collègue et se retrouva dans la rue, une tristesse nouvelle s'abattit sur lui, et l'enveloppa comme ces brumes qui courent sur la mer, venues du bout du monde, et qui portent dans leur épaisseur insaisissable quelque chose de mystérieux et d'impur comme le souffle pestilentiel de terres malfaisantes et lointaines.
En ses heures de plus grande souffrance il ne s'était jamais senti plongé ainsi dans un cloaque de misère. C'est que la dernière déchirure était faite; il ne tenait plus à rien. En arrachant de son coeur les racines de toutes ses tendresses, il n'avait pas éprouvé encore cette détresse de chien perdu qui venait soudain de le saisir.
Ce n'était plus une douleur morale et torturante, mais l'affolement de la bête sans abri, une angoisse matérielle d'être errant qui n'a plus de toit et que la pluie, le vent, l'orage, toutes les forces brutales du monde vont assaillir. En mettant le pied sur ce paquebot la chair d l'homme s'était révoltée contre l'insécurité de tous les lendemains futurs.(...)
Et il se trouvait condamné à cette vie de forçat vagabond, uniquement parce que sa mère s'était livrée aux caresses d'un homme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Mela71Mela71   11 décembre 2014
Écrit durant l'été 1887, Pierre et Jean est un roman naturaliste par le biais duquel Guy de Maupassant partage ses points de vue sur la société de l'époque, ainsi que ses craintes et ses peurs de l'Au-delà.
Cette histoire est plutôt banale puisqu'il s'agit de péripéties construites autour de la problématique qui relève d'un héritage. En effet, Pierre, l'aîné et médecin et Jean, avocat, sont les deux frères rivaux de la famille Roland qui vit au Havre pour un amour partagé de la mer. Mais un jour, Léon Maréchal, un ami des Roland, décède et l'héritage revient alors à Jean. Ce fait augmente alors la rivalité des frères et amène des soupçons dans les interactions des Roland.
Si cette histoire n'a rien d'extraordinaire, ce sont les sous-entendus qu'il faut étudier. Car, tel un philosophe, Maupassant tente de desseller ce qu'on peut appeler le voyage éternel, ici en référence avec l'exil de Pierre. Puisque Maupassant a écrit ce livre lorsqu'il n'allait pas bien, on peut analyser cet fin du roman comme sa propre recherche entre le paradis et les enfers, et le petit lit marin qui pourrait être son cercueil.
Ce livre ne m'a pas émerveillée puisque je considère la lecture comme un moyen de s'échapper de la réalité, mais je dois avouer que sa chute m'a beaucoup plu car elle confirme le fait que nous considérons pratiquement tous que la mort est une délivrance quant à l'obligation de souffrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
PiatkaPiatka   17 janvier 2014
Illusion du beau qui est une convention humaine !
Illusion du laid qui est une opinion changeante !
Illusion du vrai jamais immuable !
Illusion de l'ignoble qui attire tant d'êtres !
Les grands artistes sont ceux qui imposent à l'humanité leur illusion particulière.

Extrait de la Préface
Commenter  J’apprécie          430
SachenkaSachenka   15 juin 2020
Elle avait été jeune, avec toutes les défaillances poétiques qui troublent le coeur des jeunes êtres! Enfermée, emprisonnée dans une boutique à côté d'un mari vulgaire et parlant toujours commerce, elle avait rêvée de clair de lune, de voyages, de baisers donnés dans l'ombre des soirs. Et puis un homme, un jour, était entré comme entrent les amoureux dans les livres, et il avait parlé comme eux.
Commenter  J’apprécie          260
marina53marina53   20 mai 2012
Je m'étais donnée à lui tout entière, corps et âme, pour toujours, avec bonheur, et pendant plus de dix ans j'ai été sa femme comme il a été mon mari devant Dieu qui nous avait faits l'un pour l'autre. Et puis, j'ai compris qu'il m'aimait moins. Il était toujours bon et prévenant, mais je n'étais plus pour lui ce que j'avais été. C'était fini ! Oh ! que j'ai pleuré !... Comme c'est misérable et trompeur, la vie !... Il n'y a rien qui dure...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210

Videos de Guy de Maupassant (60) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Guy de Maupassant
Flaubert : itinéraire d'un écrivain normand Stéphanie Dord-Crouslé Éditions Gallimard Collection Découvertes Gallimard Hors série mars 2021
Portrait de G. Flaubert (1821-1880), de sa jeunesse en Normandie à ses nombreux voyages, en passant par son amitié avec E. Zola, G. de Maupassant ou G. Sand. Son oeuvre est évoquée ainsi que ses sources d'inspiration, ses divertissements mondains ou encore sa relation avec L. Colet. ©Electre 2021
https://www.laprocure.com/flaubert-itineraire-ecrivain-normand-stephanie-dord-crousle/9782072930317.html
autres livres classés : classiqueVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Pierre et Jean

Où se passe le début de l'histoire ?

Saint-Tropez
Normandie
Havre
Picardie

5 questions
155 lecteurs ont répondu
Thème : Pierre et Jean de Guy de MaupassantCréer un quiz sur ce livre

.. ..