AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Agnès Maupré (Autre)Émile Zola (Autre)
EAN : 9782203170155
136 pages
Éditeur : Casterman (27/05/2020)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Venue de sa lointaine Normandie, Denise arrive à Paris avec ses deux frères sans un sou en poche... D’abord aidée par l’oncle Baudu, un commerçant méfiant, elle va franchir la porte du Bonheur des Dames, un immense magasin de nouveautés qui fait se déplacer tout ce que Paris compte d’élégantes…
Engagée comme vendeuse, Denise découvre autour d’elle les rivalités avec les autres vendeuses, devenant vite la victime d’un système aliénant où il faut sans cesse se ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
LePamplemousse
  06 juillet 2020
Oh, que les dessins sont vilains !
Les traits sont à peine esquissés et les couleurs sont criardes, ce qui m'a gâché la relecture de ce célèbre roman d'Emile Zola, adapté ici en bandes dessinées.
Le « Bonheur des dames » est un magasin comme on n'en avait encore jamais vu à l'époque, une boutique géante qui va éclipser toutes les autres et changer notre façon de consommer.
On y trouve de tout, en quantité et à des prix abordables et ce nouveau temple du commerce va faire le bonheur des femmes et la ruine de leurs maris.
Dans son roman l'auteur met l'accent sur les conditions de vie de l'époque et sur les conditions de travail des employés. Ici, ce point est abordé succinctement, on a l'impression que la bande dessinée se concentre surtout sur la bluette sentimentale entre la toute jeune vendeuse, Denise et le directeur du magasin, Octave Mouret et j'ai trouvé ça dommage.
L'aspect social du roman est totalement mis de côté pour nous montrer cette jeune femme digne mais pauvre qui voudrait bien se laisser embrasser, mais ne peut pas, qui a envie de s'offrir, mais il ne faut pas, qui refuse les avances répétées de son patron jusqu'à ce que celui-ci cède et fasse d'elle une honnête femme... que de clichés !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
AlouquaLecture
  06 juin 2020
Au risque de me faire incendier, non, je n'ai jamais lu Au bonheur des Dames de Zola… Mais le point positif est que lire cette BD, m'en a donné l'envie, dès que je le trouve, je me l'achèterai pour ainsi enfin lire l'oeuvre originale.
Au bonheur des Dames, c'est donc une romance qui va prendre énormément de temps. Nous rencontrons en premier Denise ainsi que ses frères qui montent à Paris. Dans la capitale, ils vont se rendre chez leur oncle en espérant au départ que Denise puisse y trouver une place de couturière. Cependant, la vie n'est pas facile pour son oncle et sa famille depuis qu'Octave Mouret a installé son magasin dans le coin. Celui-ci a soif de pouvoir, il est toujours en train de chercher une solution pour grandir et grandir encore, et par la même occasion, ruiner les personnes osant s'aventurer chez lui. Ruiner dans le sens où dès que vous y entrer, vous êtes attiré par tellement de choses que vous en ressortez avec la bourses bien légère.
Tout cela au détriment de tout les autres petits commerces, comme l'oncle de Denise qui voit sa boutique complètement désertée et la table de moins en moins garnie. La jeune fille ira donc tenter sa chance chez ce fameux Mouret, mais elle est bien loin de la campagne, les mentalités ne sont pas du tout pareilles, et elle va très vite devenir la cible de toutes les autres vendeuses qui ne feront que se moquer d'elle et l'empêcheront même de faire des ventes. Elle qui n'a pas de salaire fixe, ne peut décidément pas garnir sa table d'un festin, c'est à peine si un pain ne la ruine pas.
Denise a beau être la cible favorite des vendeuses, elle est bien loin de se douter qu'une autre cible se teinte peu à peu sur elle. Pas du tout le même genre de cible, ce serait plutôt celle qui attire sur elle la flèche de ce cher petit ange qu'est Cupidon.
Mouret est un être carrément abjecte, le genre de personne que je ne supporte pas. Pourtant, à force de le côtoyer, de le voir agir, il a su me faire changer d'avis à son sujet. Oh cela a pris du temps je vous l'assure, mais comme Denise, je me suis posée pas mal de questions sur lui. Notamment de savoir si ce cher homme ne voulait pas simplement une conquête de plus, s'il aurait continué de vouloir à tout prix la jeune femme si celle-ci avait céder à ses avances.
Une romance des temps anciens avec malgré tout un air d'intemporalité. La différence sociale aura toujours sa place, que nous soyons en 1800, 1900 ou dans les années 2000, à ce niveau tout n'évolue pas forcément. Une très belle BD, j'ai adoré les dessins et surtout les couleurs festives qui donnent du peps su début à la fin.
A découvrir, que vous ayez ou pas lu l'oeuvre originale de Zola.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
SdImag
  23 juin 2020
Sensible et lumineux
Avec la délicatesse et la sensibilité qui caractérise son oeuvre, Agnès Maupré signe une remarquable adaptation du roman naturaliste d'Emile Zola.
Si elle n'a pu esquiver les inévitables coupes, son album retranscrit avec force l'esprit de l‘histoire originelle. Plus encore que Zola qui décentra son récit d'Octave Mouret pour le centrer sur elle, l'autrice place Denise Baudu au coeur du récit, ce personnage solaire illuminant le Bonheur des Dames de son humanité de sa bienveillance…
Agnès Maupré fait une nouvelle fois montre de ses talents de conteuse avec sa saisissante relecture du Bonheur des Dames…

Lien : http://sdimag.fr/index.php?r..
Commenter  J’apprécie          00
sorayabxl
  11 juin 2020
L'adaptation d'un roman en bande dessinée est toujours un exercice délicat. "Au Bonheur des Dames" d'Agnès Maupré s'en sort plutôt bien même si j'ai eu un peu de mal avec le dessin et les couleurs criardes.
Chronique complète sur le site du Suricate Magazine :
Lien : https://www.lesuricate.org/a..
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (2)
LeSoir   15 juin 2020
Sous le Second Empire, dans le Paris de Napoléon III, l’élégance n’avait pas de prix. Agnès Maupré dessine la fracture sociale aux étalages du Bonheur des Dames de Zola.
Lire la critique sur le site : LeSoir
ActuaBD   12 juin 2020
Superbe illustration moderne, romantique et saturée de couleurs vives d'un classique qu'on croit toujours bien connaître. Avec des portraits saisissants, dans un Paris en mutation.
Lire la critique sur le site : ActuaBD

Lire un extrait
Video de Agnès Maupré (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Agnès Maupré
Agnès Maupré en interview sur PlaneteBD.com .
autres livres classés : adaptation d'un romanVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3748 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre