AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782359104288
95 pages
Éditeur : Ankama Editions (23/01/2014)

Note moyenne : 3.79/5 (sur 31 notes)
Résumé :
Esprit fin, fine lame, le Chevalier d'Éon est une icône de l'ambiguïté sexuelle et l'un des grands mystères de notre histoire. Les polémiques sur son sexe sont l'un des plus croustillants potins du XVIIIe siècle. Mais son histoire n'a de glamour que le commencement. Il a bien été l'espion androgyne aussi à l'aise en jupe qu'en uniforme de capitaine des Dragons, sillonnant la Russie et l'Angleterre pour le compte de Louis XV, mais son dévouement pour ce roi capricieu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
nathalia1307
  31 mars 2014
Agnes Maupré a le talent de dépeindre la face cachée de ses personnages, qu'elle choisit pour leur personnalité double.
Dans son premier titre Milady de Winter, elle dévoilait la face cachée de Milady de Winter, volontairement laissée dans l'ombre par Dumas.
Ici, le lecteur découvre Lia de Beaumont, présentée à la cour du roi Louis xv. L'illusion est parfaite, car même le roi s'y laisse prendre ...
Lia est Charles de Beaumont, le jeune chevalier d'Eon, loin d'être abusé par la farce Louis xv et sa Pompadour, décide de s'attacher les services de ce jeune homme, neveu du prince de Conti pour être le messager de la France, auprès de la Tzarine, Elizabeth, histoire de réchauffer les relations entre la France des lumière et la grande Russie, qui a préféré faire alliance avec l'ennemi anglais.
C'est sous l'identité de Lia de Beaumont que notre chevalier gagne la Russie avec L'esprit des lois de Montesquieu dans ses malles, afin de gagner les faveurs de la Tzarine, et au passage de lui faire la lecture, la cour de Russie est francophile et apprécié les philosophes des lumières.
Agnes Maupré signe une histoire vive, élégante, alternant avec pertinence les différentes identités du Chevalier d'Eon, tantôt usant de ses charmes féminins et masculins, dans un monde ou il est si rare de s'attirer les faveurs des grands sans payer de sa personne, et de se les voir aussi vite retirer dès le moindre faux pas. Elle sait très bien jouer sur l'ambivalence du personnage, sur sa beauté juvénile, son ambition de chevalier.
L'intrigue est vive et enjouée, sans temps mort, Agnès Maupré joue ici sur le registre de la couleur, éclatante, s'éloignant du registre de Milady de Winter placé sous des hospices un peu plus noir.
Dessins esquissés, sublimes (surtout ceux dans la campagne enneigée russe).La sensualité est très présente chez Agnès Maupré, esthétique, sans controverse.
Enfin, je souligné l'édition spéciale "Dos toilé" de Canal BD, à la couverture un peu différente, et présentation soignée, je ne suis pas une grande collectionneuse de BD, elle vaut le coup d'oeil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Vanilleceylan
  17 septembre 2014
Avec quelques amis, le chevalier Charles d'Eon de Beaumont se rend à un bal masqué, organisé par la marquise de Pompadour pour Louis XV, travesti en femme sous l'identité de Lia de Beaumont, sa soeur. Son nouveau charme féminin attire l'attention du roi qui tente de le séduire mais finit vite par découvrir la supercherie. Louis XV, impressionné par son déguisement, lui confie une mission très importante : aller en Russie pour convaincre la tsarine Elisabeth en froid avec la France de s'allier à elle contre l'Angleterre. Une mission qui n'est pas sans dangers puisque tous les précédents envoyés du roi ont fini en Sibérie mais peut-être la tsarine sera-t-elle plus sensible à la demande d'une femme comme Lia de Beaumont…
Dans un style très coloré, Agnès Maupré nous raconte l'histoire étonnante de l'une des figures les plus mystérieuses du XVIIIe siècle français, entre intrigues de cour, manigances politiques, aventures et espionnage.
(Critique également publiée sur la page Facebook de la Librairie Bulles et crayons où je travaillais.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Erik_
  30 août 2020
Je ne connaissais pas l'histoire de ce chevalier qui s'était transformé en femme toute une longue partie de sa vie durant. Il fut même au service du roi Louis XV pour obtenir une alliance avec la Russie où la tsarine avait plutôt opté pour la perfide Albion. J'ai bien aimé le côté agent secret qui joue sur le déguisement. Par ailleurs, il y a de véritables enjeux stratégiques dans cette course aux alliances.
Il est vrai que le graphisme détonne avec cette encre acrylique. Cependant, j'ai beaucoup aimé la douceur du trait ainsi que les couleurs ce qui nous change de l'éternelle noir et blanc. On sent de la délicatesse dans le dessin et cela se traduit par une histoire jouant sur l'androgynie.
Par ailleurs, on ne ressent pas du tout le côté gay mais plutôt une certaine forme de virilité. Il y a même des situations assez cocasses qui font rire. Complots et intrigues seront également au rendez-vous de la Cour de Versailles.
Au final, un portrait plutôt frais sans le côté déjanté ce qui est fort appréciable. Un diptyque assez passionnant qui se laisse bien lire. A noter que le personnage ressemble beaucoup à celui du clip de Libertine de Mylène Farmer. C'est sans doute le même. En tout cas, le contexte historique est parfaitement respecté dans cette biographie d'un espion pas comme les autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Poniel
  18 décembre 2014
J'ai feuilleté cette BD à la bibliothèque et ses couleurs ont attiré mon regard.
Seulement, une fois le livre dans les mains, je n'ai en fait pas trop apprécié l'ensemble. Les illustrations et les couleurs sont "floues", et certaines pages sont assez fatigantes à suivre. Je pense que cela vient de l'aquarelle utilisée, et clairement ce n'est pas ce que j'aime pour une BD. Les couleurs sont jolies oui, mais trop de couleurs, dont les formes ne sont pas bien définies, tue la couleur.
En ce qui concerne l'histoire, je ne suis pas trop emballée. Déjà, je ne suis pas forcément grande amatrice de cette période, alors il faut que l'histoire soit vraiment top pour que le livre me plaise. Et là, ce n'est pas vraiment le cas. Je n'ai pas accroché à ce personnage, à cet environnement.
Je ne sais pas si la suite est bien sortie, mais je passe !
Commenter  J’apprécie          20
florian1
  19 avril 2014
Après s'être déguisé en femme pour un bal costumé à Versailles, le chevalier d'Eon se voit confier par Louis XV une mission d'agent secret en Russie.
La délicatesse du dessin et des couleurs nous emmène dans un Versailles où intrigues politiques et galantes s'entremêlent.
On pourra certes reprocher une vision un peu trop fleur bleu de cette époque.
Mais Agnès Maupré profite de cette histoire de travestissement pour nous proposer une belle leçon de féminisme et d'égalité des sexes.
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (7)
BoDoi   23 avril 2014
Un portrait frais et captivant, tantôt drôle, tantôt poignant. Celui d’un énergumène piégé dans un costume ambigu, au final sûrement trop grand pour lui.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Sceneario   19 février 2014
Après nous avoir séduits avec Milady de Winter, Agnès Maupré nous replonge pour notre plus grand plaisir dans l’histoire en costume.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Culturebox   18 février 2014
Le Tome 1 du Chevalier d’Eon se focalise sur la période la plus romanesque et « glorieuse » du personnage, où son travestissement était encore un choix voire un jeu.
Lire la critique sur le site : Culturebox
Du9   17 février 2014
e trait d’Agnès Maupré est vigoureux, élégant et souvent comique. Il est dessiné au lavis dans le cas de Milady de Winter, et en couleurs directes pour Le Chevalier d’Éon.
Lire la critique sur le site : Du9
BDGest   05 février 2014
Jouant subtilement de l’ambivalence du personnage, sans en faire pour autant le sujet premier de son diptyque, Agnès Maupré donne la démonstration romancée que, sans contrefaçon, Éon était un garçon !
Lire la critique sur le site : BDGest
BDGest   04 février 2014
Jouant subtilement de l’ambivalence du personnage, sans en faire pour autant le sujet premier de son diptyque, Agnès Maupré donne la démonstration romancée que, sans contrefaçon, Éon était un garçon !
Lire la critique sur le site : BDGest
Actualitte   04 février 2014
Tout au long de ce livre, les dialogues sont pleins d'esprit et le dessin très frais, ce qui rend le bonheur de lecture constant !
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
l-ourse-bibliophilel-ourse-bibliophile   19 juin 2015
- C’est pour moi faire œuvre utile que de montrer aux soudards que les femmes savent parfois se défendre.
- Mais c’est la nature même des femmes et leur charme que d’être désarmées !
- Uniquement parce que ça arrange les hommes, sir Douglas. Passez de l’autre côté, vous verrez.
Commenter  J’apprécie          10
l-ourse-bibliophilel-ourse-bibliophile   19 juin 2015
La langue et l’esprit acéré, la lame vaillante, le cœur hardi, une point trop mauvaise naissance et le désir de conquérir ce que la vie ne lui a pas offert spontanément… de quoi prendre un bon départ dans l’existence.
Commenter  J’apprécie          10
nathalia1307nathalia1307   31 mars 2014
un esprit véritablement aventureux doit être prêt a toutes les aventures
Commenter  J’apprécie          10
Erik_Erik_   09 octobre 2020
Nu, du ciel je suis descendu, - Et nu je suis sous cette pierre. - Donc pour avoir vécu sur terre, - Je n'ai ni gagné ni perdu.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Agnès Maupré (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Agnès Maupré
Objet de désir ou de discorde empreint de jouissance ou de souffrance, le corps des femmes fascine ou intrigue. Une table ronde avec Florence Dupré la Tour ("Pucelle - Tome 1: Débutante", Dargaud), Éric Laurrent ("Une fille de rêve", Flammarion) et Agnès Maupré ("James Barry, la vie mystérieuse, improbable, stupéfiante, insolente et héroïque du Docteur", Steinkis).
Animée par Laure Dautriche, journaliste à Europe 1
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1047 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..