AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782070119776
288 pages
Gallimard (24/01/2008)
5/5   1 notes
Résumé :


On ne les entend jamais. Confinés par les médias dans les rôles de "méchants", les procureurs ne se départissent guère eux-mêmes de leur devoir de réserve.

Héritage de l'histoire, ils sont de surcroît perçus comme étant aux ordres du pouvoir politique. La réalité est bien différente.

À l'heure où l'institution judiciaire est placée au cœur des débats de société, Érick Maurel, procureur de la République à Pau, après avo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Judithbou
  27 septembre 2016
En France, le procureur de la République est le magistrat chargé de défendre l'intérêt public devant les tribunaux. Dans Paroles de Procureur Erick Maurel livre en quelque sorte les mémoires d'un procureur. Personnellement, je ne connaissais le métier de magistrat que par les séries télévisées. Avec ce livre on entre vraiment dans la réalité des palais de justice, on entrevoit la diversité des situations auxquelles doit faire face le procureur. C'est à la fois fascinant et déprimant. Déprimant car le procureur est le témoin frontal de l'immensité de la souffrance humaine. Douleurs des victimes, misères des prévenus. Les salles des pas perdus sont de véritables cours des miracles.
L e style est par moment très direct, très froid lorsque l'auteur évoque les affaires judiciaires qu'il a traitées … et parfois totalement lyrique lorsqu'il parle de sa vocation, de son enfance, des paysages des régions où il a exercé. Ce témoignage est magnifique car débordant d'humanité… ce qui au premier abord n'est pas forcément ce à quoi je m'attendais. Ce livre est aussi un condensé de réflexion sur le sens de la peine, sur la prison « républicaine », sur le rôle du procureur en France, sur l'affaire d'Outreau, sur la recherche de la vérité et la défense de l'intérêt général. Parfois, il m'a semblé que l'auteur était vraiment trop idéaliste, mais finalement cette passion de la justice, et de la recherche de la vérité, cette foi dans les institutions m'a fait du bien. Elles m'ont redonné confiance en cette justice souvent dénigrée par les médias. J'espère vraiment que tous les juges ressemblent à Erick Maurel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
JudithbouJudithbou   27 septembre 2016
Deux hommes de vingt et un ans volent une auto. Le premier, enfant d'immigrés et issu d'un quartier dit sensible, sans formation ni travail, a déjà été arrêté dix fois pour des vols de voitures. Le second, né dans un milieu favorisé, doit bientôt présenter le concours d'entrée à la faculté de médecine et n'a jamais commis de délit. Lequel doit être sanctionné le plus lourdement ? Le premier ? Parce qu'il n'a cessé de réitérer des actes de délinquance ? Mais pourquoi agit-il ainsi, quelles sont les carences familiales, éducatives, sociales qui le maintiennent dans son opposition à la loi ? Le second ? Parce que, par son éducation et son niveau d'études, il disposait des moyens intellectuels et matériels, comme de son libre arbitre, pour ne pas voler ? Mais peut-on annuler d'un coup son passé sans histoire et son avenir prometteur ? Je laisse à chacun le soin de trouver une réponse. Si elle existe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
JudithbouJudithbou   27 septembre 2016
La prison n'est pas un monde figé. C'est une ruche, par moments bruissante et à d'autres calme et silencieuse. C'est un univers avec ses lois, ses us, ses rites. Il y rentre et sort en permanence toutes sortes de personnes : médecins, aumôniers, assistantes sociales, juges, détenus libérés et prévenus condamnés, policiers et gendarmes en cours d'enquête, visiteurs de prison, enseignants, étudiants, artistes ou sportifs, journalistes, responsables d'ateliers de production, personnel administratif, surveillants...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
JudithbouJudithbou   27 septembre 2016
Aristote professait que la loi est étrangère à la passion. C'est pourtant avec passion que les magistrats du ministère public veillent à l'application de la loi.
Commenter  J’apprécie          60
JudithbouJudithbou   27 septembre 2016
Je suis toujours étonné de constater combien les rapports des adultes incarcérés ressemblent à ceux des enfants scolarisés ; combien même certains détenus agissent comme, très probablement, ils se comportaient à l'école ou au collège.
Commenter  J’apprécie          30
JudithbouJudithbou   27 septembre 2016
Cependant, le système cellulaire de punition n'est pas une création républicaine mais le fruit de la volonté d'hommes d'Eglise. Ce n'est pas par hasard si nos cellules modernes sont si semblables à celles des moines du Moyen Age.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : justiceVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura